Malaysia Airlines envisagerait de supprimer 5.000 à 6.000 postes

Le principal actionnaire de Malaysia Airlines, le fonds public d'investissement malaisien Khazanah Nasional, pourrait présenter un plan de restructuration dès jeudi. Les analystes soulignent que bon nombre des employés licenciés pourraient être intégrés dans des groupes publics malaisiens.
Malaysia Airlines doit publier ses résultats du deuxième trimestre jeudi. La compagnie devrait faire état d'un creusement de ses pertes.
Malaysia Airlines doit publier ses résultats du deuxième trimestre jeudi. La compagnie devrait faire état d'un creusement de ses pertes. (Crédits : reuters.com)

La compagnie déficitaire Malaysia Airlines pourrait supprimer près du quart de ses effectifs, soit 5.000 à 6.000 postes, dans le cadre de sa restructuration après deux catastrophes aériennes consécutives cette année, d'après des sources proches interrogées par Reuters.

Le principal actionnaire de Malaysia Airlines, le fonds public d'investissement malaisien Khazanah Nasional, pourrait présenter ce projet dès jeudi. Khazanah, qui détient 69,37% de Malaysia Airlines, avait annoncé début août son intention de privatiser la compagnie pour 435 millions de dollars (329 millions d'euros).

      Lire Malaysia Airlines: une nationalisation pour "ressusciter" la compagnie?

Importantes pertes prévues pour le deuxième trimestre

Malaysia Airlines doit publier ses résultats du deuxième trimestre jeudi et devrait faire état d'un creusement de ses pertes. La compagnie aérienne a enregistré sur les trois premiers mois de l'année sa plus mauvaise performance trimestrielle en deux ans, son activité ayant chuté après la disparition inexpliquée du vol MH370 début mars avec 239 personnes à bord.

     Lire Une navigatrice affirme avoir vu un avion en feu la nuit de la disparition

Une situation qui s'est aggravée le 17 juillet après le crash d'un de ses appareils dans l'est de l'Ukraine, abattu, semble-t-il, par un missile, tuant 298 personnes.

Un avenir professionnel assuré pour les licenciés

Le Premier ministre malaisien, Najib Razak, qui est également président de Khazanah, devra encore signer le plan de restructuration.

Si la suppression de 5.000 à 6.000 postes constituerait un redimensionnement drastique de la compagnie, les analystes soulignent que bon nombre d'employés licenciés pourraient être intégrés dans des groupes publics malaisiens.

Renouvellement de la flotte... et de l'équipe dirigeante

La compagnie et les principaux acteurs concernés sont par ailleurs en discussions avec des banques sur une refonte stratégique qui pourrait inclure la vente partielle de sa division ingénierie et le renouvellement de sa flotte vieillissante, ont déclaré à Reuters des sources participant aux discussions. Le projet devrait également prévoir l'arrivée d'une nouvelle équipe dirigeante

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/08/2014 à 21:00
Signaler
Un peu hors sujet mais toujours lié au bashing deux poids deux mesures qu'on connaît bien de nos médias, on apprend aujourd'hui que la Norvège, ce pays européen et membre la décadente Otan, vient de tuer 729 baleines, un record annuel malgré le ban i...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.