Loi Macron : Eurolines prêt à lancer 40 lignes d'autocars en France

 |   |  191  mots
Laurence Brosetta refuse de parler de concurrence frontale avec la SNCF, évoquant des clientèles différentes. (En photo, la gare routière internationale de la porte de Bagnolet, à Paris, juste au-dessus du périphérique)
Laurence Brosetta refuse de parler de concurrence frontale avec la SNCF, évoquant des clientèles différentes. (En photo, la gare routière internationale de la porte de Bagnolet, à Paris, juste au-dessus du périphérique) (Crédits : Reuters)
Transdev (filiale de Veolia et de la Caisse des dépôts), via sa filiale Eurolines, lancera des lignes d'autocars en France vers une quarantaine de destinations. Le lancement aura lieu "dès que la loi nous y autorise", a annoncé jeudi la directrice générale France de l'entreprise, Laurence Broseta.

La loi Macron présentée mercredi 10 décembre ressemble à un feu vert pour Transdev. La filiale de Veolia et de la Caisse des dépôts, via sa filiale Eurolines, lancera "de façon massive" des lignes d'autocars en France, a annoncé jeudi 11 décembre la directrice générale France de l'entreprise, Laurence Broseta. Cette dernière a promis sur BFM Business "tout un réseau de transport entre les villes françaises" vers une quarantaine de destinations, notamment sur "les lignes mal desservies par la SNCF" comme Bordeaux-Lyon ou Rennes-Strasbourg, mais aussi sur des lignes très rentables comme Paris-Lyon.

"Dès que la loi nous y autorise"

Ce projet sera lancé "dès que la loi nous y autorise", a précisé Laurence Broseta. Le projet de loi Macron prévoit d'ouvrir à la concurrence l'exploitation des lignes de bus nationales.

Pour autant, Laurence Brosetta refuse de parler de concurrence frontale avec la SNCF, évoquant des clientèles différentes.

    Lire aussi >> Le président de l'Autorité de la concurrence veut lever les verrous qui freinent la croissance de certains secteurs clés, comme les transports.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2014 à 18:49 :
comme dans le transport de marchandise, ce sont des chauffeurs venus des pays de l'esclavage ne parlant pas français et ne sachant pas lir les panneaux de signalisation, qui vont conduire des autocar qui finiront dans des brasiers sur les autoroutes ...
Réponse de le 11/12/2014 à 21:09 :
@ Emplois d'esclaves
+
Réponse de le 12/12/2014 à 7:30 :
Des milliers d'autocars circulent chaque mois en France venant de l'extérieur, et les accidents sont principalement dus aux automobilistes ivres ou en excès de vitesse, sans parler de ceux qui se prennent pour des pilotes à deux balles. Quant aux emplois, personne n'oblige qui que ce soit à postuler. Les conducteurs seront peut être des ressortissants européens mais je comprends aussi la direction qui n'aura pas forcément envie de se coltiner un français grincheux en CDI qui va sauter sur la carte de la CGT dès son contrat signé.
Réponse de le 12/12/2014 à 10:56 :
Ils parleront certainement mieux français que les employés SNCF à la gniole..
Réponse de le 12/12/2014 à 11:32 :
Supprimons tous les emplois : au chômage, la question est réglée !!! Merci de m'avoir ouvert les yeux sur cette solution si simple.... il est vrai que bon nombre de "petit patron" y avait déjà pensé...
a écrit le 11/12/2014 à 18:34 :
Tout l'immobilisme français dans ces commentaires...
Réponse de le 12/12/2014 à 9:41 :
Vous découvrez que la France est un pays de réacs ? Le plus drôle est que ces mêmes réacs blâment les gouvernements successifs de ne jamais faire de réformes.
a écrit le 11/12/2014 à 17:49 :
Macron ne connait pas le covoiturage ni les vols low cost ? Pfffffffff
a écrit le 11/12/2014 à 17:26 :
Mais MDR !!!

Quand on voit qu' Eurolines , français à l'origine , n' a pour ses lignes européennes , que des compagnie d'autocars étrangères (belges , espagnoles ... ) ! Je suis prêt à parier , Europe oblige , que ces lignes devront être soumises à appel d'offres et ces lignes n'offriront que peu d'emploi à nos conducteurs de cars nationaux !!! Donc nous pourront prendre le car avec des chauffeurs ne parlant même pas notre langue comme c'est déjà le cas chez Eurolines ^^
Réponse de le 11/12/2014 à 19:01 :
Vous ne croyez pas qu'ils sont assez fous pour embaucher en CDI un grincheux qui va sauter sur sa carte de la CGT?
a écrit le 11/12/2014 à 13:56 :
La libération du transport autocar sera une libération MORTIFERE sur les autoroutes de France. Macron raisonne comme un gamin en pleine puberté.
Réponse de le 12/12/2014 à 5:31 :
MORTIFERE, le mot à la mode des socialistes
a écrit le 11/12/2014 à 13:53 :
Il est clair qu'il faut fermer les lignes SNCF non rentables, mailler le territoire par un réseau de lignes de cars, le privé s'en chargera très bien et la concurrence fera son oeuvre.
a écrit le 11/12/2014 à 13:36 :
Oui mais bon....... 5 milimètres de neige et hop pas de cars, l' été trop chaud et hop pas de cars !!!!!!!
Réponse de le 11/12/2014 à 16:29 :
Et 5 mm sur les rails et les trains ne circulent plus non plus.
Réponse de le 11/12/2014 à 17:04 :
pareil pour les trains, trop de neige, pas de train, trop chaud, moteur chauffe, plus de train ...alors votre pub sncf lol
a écrit le 11/12/2014 à 12:54 :
Ils ont raison : le train ne pollue pas assez.
Réponse de le 11/12/2014 à 13:42 :
et les centrales nucléaires avec déchets radioactifs impossibles à éliminer, pour faire marcher le train ?????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :