Et maintenant, le SNPL Air France s’attaque au SNPL national

Ce mercredi, lors du dernier conseil du SNPL national qui regroupe toutes les sections du syndicat national des pilotes de ligne dans toutes les compagnies françaises, le président de la section Air France a demandé une motion de confiance à l'égard du président du SNPL national dans le but de le destituer. Le putsch a échoué.
Fabrice Gliszczynski

3 mn

(Crédits : Reuters)

Guerre ouverte au SNPL, le puissant syndicat national des pilotes de ligne. En pleine trêve avec la direction d'Air France jusqu'à novembre après la levée du préavis de grève fin juin, la section Air France du SNPL a ouvert un nouveau front. En interne au syndicat cette fois puisque son président, Philippe Evain, et d'autres membres du bureau Air France (BAF), ont tenté d'avoir la tête d'Erick Derivry, le président du SNPL national. Le syndicat regroupe toutes les sections syndicales implantées dans chacune des compagnies aériennes françaises ou basées en France.

Une première au SNPL

Dans son fonctionnement, le SNPL est formé d'un conseil composé de représentants syndicaux. Il définit la politique syndicale qu'un "bureau national" est chargé de mettre en oeuvre. Ce bureau national définit l'action syndicale qu'applique un bureau exécutif (9 personnes, dont le président du syndicat).

Ce mercredi, lors d'un conseil du SNPL national, des membres du bureau Air France ont lancé une motion de confiance à l'encontre d'Erick Derivry (une première dans l'histoire du syndicat au niveau national), laquelle a échoué.

Erick Derivry (commandant de bord à Air France) a été conforté dans ses fonctions avec 44 voix contre 38. Une victoire néanmoins étriquée qui réduit ses marges de manoeuvre. Pour Philippe Evain, l'homme fort du SNPL Air France depuis 18 mois, il s'agit de son premier revers. Il est trop tôt évidemment pour savoir si cela aura des conséquences ou pas en interne au SNPL Air France.

Le bureau Air France veut-il le contrôle du SNPL?

Le bureau Air France déplore notamment à Erick Derivry de ne pas suivre sa ligne politique, alors que la section Air France est la plus importante (50% des pilotes, et 70% des cotisations). Selon un pilote, le président du SNPL Air France a reproché au président du SNPL national d'agir contre la section Air France.

Il y a, selon ce même pilote, une conception différente du rôle que doit jouer le SNPL vis-à-vis de la section d'Air France. Doit-il être dirigé pour servir les intérêts du bureau Air France ou doit-il maintenir une cohésion entre les différentes sections, lesquelles peuvent avoir parfois des intérêts différents?

"Visiblement, le bureau Air France veut contrôler le SNPL national, explique un autre pilote.

Quel avenir pour le SNPL?

Cet épisode pose des questions sur l'avenir du SNPL. Si ce conflit perdurait, certains observateurs n'excluent pas, à terme, un éclatement du SNPL en autant de syndicats qu'il y a de sections, avec pourquoi pas à Air France, un rapprochement entre la section du SNPL, le SPAF (l'autre syndicat représentatif) et Alter. On n'en est néanmoins pas encore là. Personne ne semble prêt à un tel chamboulement..

Interrogé, Erick Derivry n'a pas souhaité s'exprimer sur ce sujet. Egalement contactés, Philippe Evain mais aussi Véronique Damon et Emmanuel Mistrali, respectivement  secrétaire générale et porte-parole du SNPL Air France, n'ont pas souhaité rappeler.

Fabrice Gliszczynski

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 11/07/2016 à 14:03
Signaler
@158 : c'est pas la peine d'aller en Corée du Nord, Evain et Martinez sont de dignes représentants de la Corée du Nord, non?

à écrit le 10/07/2016 à 15:02
Signaler
Le SNPL serait-il une organisation subversive ? La démarche semble le corroborer, et le fait d'être pilote ne signifie pas que l'on est exempt de virus révolutionnaire...demandez aux Néerlandais ce qu'ils en pensent... En bref, tout le monde en a mar...

à écrit le 08/07/2016 à 21:45
Signaler
Déjà que le SNPL AF bloque les accords signés par le SNPL Transavia, avec la direction Transavia, qui concerne les pilotes Transavia pour des vols Transavia... Le SNPL Air France voulait diriger Air France, mais aussi diriger Transavia, ...et mainte...

à écrit le 08/07/2016 à 20:10
Signaler
On comprends mieux les fuites anti Snpl air france de ces derniers mois quand on lit cet article Le national a des appuis et des entrées pour faire passer ses messages

à écrit le 08/07/2016 à 13:05
Signaler
L'actuel président du SNPL d'Air France, Ph Evain, prouve une fois de plus son incapacité à se mettre au niveau des enjeux de l'aérien que ce soit chez AF ou au niveau national . Son jusque boutisme est une fuite en avant car il ne sait pas comment ...

le 09/07/2016 à 17:05
Signaler
Mais oui pas content d'être chez Air France ? Alors démissionnez Monsieur Ph Evain ,c'est pas plus difficile .

le 09/07/2016 à 17:05
Signaler
Mais oui pas content d'être chez Air France ? Alors démissionnez Monsieur Ph Evain ,c'est pas plus difficile .

le 09/07/2016 à 17:06
Signaler
Mais oui pas content d'être chez Air France ? Alors démissionnez Monsieur Ph Evain ,c'est pas plus difficile .

le 09/07/2016 à 17:39
Signaler
Mais oui pas content d'être chez Air France ? Alors démissionnez Monsieur Ph Evain ,c'est pas plus difficile .

le 09/07/2016 à 18:36
Signaler
Et vous, si la France et ses syndicats vous énervent, allez en Corée du Nord....

le 09/07/2016 à 23:54
Signaler
+1

le 10/07/2016 à 18:51
Signaler
intelligent... digne d'un syndicaliste vénézuelien...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.