"Les contribuables font un effort, Air France doit faire un effort de son côté" (Le Maire)

Alors que Bruxelles et Paris ont trouvé un accord sur les contreparties demandées à Air France à sa recapitalisation, Bruno Le Maire demande à la direction de faire des propositions à l'Etat "pour que l'argent des Français que nous allons mettre en soutien à Air France soit bien placé".

3 mn

(Crédits : POOL)

Bruno Le Maire le martèle depuis un an. Le soutien de l'Etat à Air France n'est pas un chèque en blanc. La compagnie aérienne française, qui accusait avant la crise sanitaire un déficit de compétitivité par rapport à ses rivaux européens, doit faire des efforts supplémentaires, selon le ministre des Finances. Il faut "qu'Air France renoue avec des bénéfices (...). Les contribuables font un effort, Air France doit faire un effort de son côté", a déclaré Bruno Le Maire ce dimanche au "Grand Jury" RTL/Le Figaro/LCI.

Renforcer les fonds propres

Pour renforcer les fonds propres de la compagnie, le gouvernement français cherchait à convertir la dette du prêt d'actionnaire de 3 milliards d'euros accordé l'an dernier en obligations hybrides considérées comme des capitaux propres et non comme de la dette. Le schéma retenu ne devait pas augmenter la participation de 14,3% que détient l'Etat dans le capital d'Air France-KLM. Pour rappel, ce prêt s'était accompagné l'an dernier d'un prêt bancaire de 4 milliards d'euros garantis par l'Etat.

Pour valider cette recapitalisation, la Commission européenne a demandé plusieurs contreparties à Air France, notamment celle de restituer à la concurrence un certain nombre de créneaux horaires de décollage (slots) à l'aéroport d'Orly. Après des négociations acharnées, le volume est largement inférieur aux 24 créneaux quotidiens demandés initialement par Bruxelles.

"Au président d'Air France de nous faire des propositions"

Interrogé pour savoir s'il réclamait des suppressions d'emplois, Bruno Le Maire a répondu que "l'amélioration de la compétitivité ne passe pas nécessairement par la suppression d'emplois, par la destruction de valeur".

"C'est au président d'Air France Ben Smith et à l'ensemble de ses équipes de nous faire des propositions pour que l'argent des Français que nous allons mettre en soutien à Air France soit bien placé", a-t-il dit.

Pour la CGT de la compagnie les salariés sont visés", or "supprimer les emplois d'Air France et donc les savoir-faire, c'est se priver d'être en capacité de saisir l'activité lorsque la reprise dans le secteur aérien sera là".

Annoncé l'an dernier, un plan de suppression de 8.500 postes (dont 1.000 intérimaires) est en cours. Récemment, la direction a décidé de prendre des mesures de baisse de coûts pour les personnels qui resteront dans l'entreprise.

Lire aussi : Air France veut réduire la rémunération des personnels et supprimer des congés

Le schéma est le même chez KLM. mais la conversion du prêt de l'Etat néerlandais porte sur un montant moindre d'un milliard d'euros (le reste de l'aide, 2,4 milliards d'euros provenait d'un prêt bancaire garanti par l'Etat). Là aussi, sans jouer sur le niveau de participation que détiennent les Pays-Bas dans le capital d'Air France-KLM (14%). L'opération néerlandaise viendra dans un second temps.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 06/04/2021 à 16:23
Signaler
L’état français , en l’occurrence aujourd’hui notre fringuant ministre de l’économie , n’a fait qu’une seule chose depuis plus de vingt ans : ponctionner le transport aérien croyant cibler une clientèle aisée et solvable . Années après années de ...

le 06/04/2021 à 17:06
Signaler
" ponctionner le transport aérien croyant cibler une clientèle aisée et solvable Quoique : Ses défenseurs assurent pourtant que l'avion a bien changé. Grâce aux compagnies low-cost, il se serait démocratisé. Les milliards de passagers qui l'...

le 06/04/2021 à 19:36
Signaler
Le propos était de souligner qu’en taxant le transport aérien , l’état croit atteindre les possédants , qui effectivement comme vous le dites , sont effectivement ceux qui utilisent le plus ce moyen de transport . En réalité , les compagnies français...

à écrit le 06/04/2021 à 11:05
Signaler
Quel contribuable Français demande à l'Etat de recapitaliser AIR FRANCE plutôt qu'une autre compagnie mieux gérée comme AIR CARAIBES par exemple ? Personne sauf l'Etat Français toujours prompt à sauver tous les canards boiteux à capitaux publics. L'e...

le 06/04/2021 à 16:40
Signaler
Air Caraïbes bénéficie d’exemption fiscales puisque basée dans les territoires d’outre-mer. Ça change certaines choses ...

à écrit le 06/04/2021 à 8:19
Signaler
Ah les commentaires, j’adore, ça en dit long sur les lecteurs de La Tribune. Donc quelques rappels: - Air France est une entreprise privée depuis plus de 20 ans qui a versé des milliards d’€ d’impôts pendant toutes ces années. - Air France n’avait...

à écrit le 06/04/2021 à 8:12
Signaler
7 milliards pour Air France qui doit faire des efforts, et d'un autre côté, la sncf, c'est 25 milliards de subventions tous les ans avec l'argent du contribuable, et à qui on ne demande pas le moindre effort......

le 06/04/2021 à 17:09
Signaler
Sur les six premiers mois de 2017, avant de devenir ministre des Armées, Florence Parly a touché 80% de sa rémunération annuelle prévue auprès de son employeur, la SNCF. Ses émoluments la placent au premier rang des ministres les mieux rémunérés. Su...

à écrit le 06/04/2021 à 8:09
Signaler
Et les actionnaires ils regardent et encaissent...l'argent du contribuable...??? Un actionnaire prend un risque remuneré et est en premiere ligne en cas de coup dur... aide sous forme d augmentation du capital et dissolution du capital.... que le co...

le 06/04/2021 à 10:25
Signaler
oui c'est le nouveau monde de macron (la française des jeux) est l'exemple, et puis si l'on nomme par la suite la femme ou l'homme d'un politicien, c'est encore mieux !

le 06/04/2021 à 17:41
Signaler
Ayant prononcé le mot actionnaire, injure suprême pour les ignares, vous persistez dans la bêtise en ne vérifiant pas vos idées préconçues sur les dividendes d'AirFrance. Cette société ne verse pas de dividendes depui des années. Voilà comment on bât...

le 06/04/2021 à 17:41
Signaler
Ayant prononcé le mot actionnaire, injure suprême pour les ignares, vous persistez dans la bêtise en ne vérifiant pas vos idées préconçues sur les dividendes d'AirFrance. Cette société ne verse pas de dividendes depui des années. Voilà comment on bât...

le 06/04/2021 à 17:41
Signaler
Ayant prononcé le mot actionnaire, injure suprême pour les ignares, vous persistez dans la bêtise en ne vérifiant pas vos idées préconçues sur les dividendes d'AirFrance. Cette société ne verse pas de dividendes depui des années. Voilà comment on bât...

le 06/04/2021 à 17:41
Signaler
Ayant prononcé le mot actionnaire, injure suprême pour les ignares, vous persistez dans la bêtise en ne vérifiant pas vos idées préconçues sur les dividendes d'AirFrance. Cette société ne verse pas de dividendes depui des années. Voilà comment on bât...

à écrit le 06/04/2021 à 2:13
Signaler
Très remonté contre notre compagnie nationale avec leur pilotes pull marine qui se prennent pour des divas, je n'ai jamais pu acheter, malgré mes 40/50 AR Paris Bangkok, un seul billet AF qui de plus, dans tous les cas etait toujours plus cher de 30 ...

le 06/04/2021 à 15:53
Signaler
Et nous a supporter l’inanité de vos propos qui , post après post , ne font que rabâcher des poncifs éculés ....

à écrit le 06/04/2021 à 2:04
Signaler
A la première occasion, ils se remettront en grève pour récupérer tout ce qu'ils ont perdu. Et l'Etat pliera, une fois de plus. Jeu de dupes. Il fallait profiter des avions au sol pour liquider et repartir d'une feuille blanche. Occasion manquée. Occ...

à écrit le 05/04/2021 à 23:16
Signaler
C'est étrange dans le contexte, que l'actionnaire principal demande a une entité non territoriale ectoplasmique dans l'économie pour demander de la restructuration (licenciement) en échange en passant par le ministre de l'économie. Comme l'idée va...

à écrit le 05/04/2021 à 20:17
Signaler
evidemment qu'ils ne vont faire aucun effort il suffit de demander au contribuable de payer les rentes ca fait 50 ans que c'est comme ca

le 06/04/2021 à 16:35
Signaler
Aucun effort ? Les états , et en premier l’état français, interdit aux citoyens de voyager . Les compagnies aériennes sont donc dans l’impossibilité de travailler , tout comme les restaurants et les salles de spectacles . L’état français a indemn...

à écrit le 05/04/2021 à 19:18
Signaler
Les contribuables seraient davantage rassurés s'ils apprenaient que leurs impôts servaient à amplifier les bénéfices d'entreprises en bonne santé, ces dernières payant un impôt sur les résultats permettant de soutenir les canards boiteux. nos gouver...

à écrit le 05/04/2021 à 18:00
Signaler
Faut baisser les salaires au moins des pilotes et supprimer le droit de grève ou au moins en début de vacances comme c'est souvent le cas.

le 06/04/2021 à 21:29
Signaler
J’ai un Scoop pour vous: j’ai perdu 30% de salaire cette année et, cerise sur le gâteau, je ne m’en plains pas... Mince alors, vous n’étiez pas au courant ? De plus, la compagnie perd 8500 de ses employés et ne peut faire voler ses avions que parce...

à écrit le 05/04/2021 à 16:28
Signaler
Elle est amusante cette formule, comme si le contribuable avait son mot à dire !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.