Norwegian : les hôtesses et stewards basés à Roissy menacent de faire grève

L'Unac, un syndicat représentant les hôtesses et des stewards, a déposé un préavis de grève pour les 24, 25 et 26 avril pour améliorer leurs conditions de travail et leur rémunération.

1 mn

(Crédits : TT News Agency)

Norwegian s'en serait bien passée. En proie à des difficultés financières qui l'ont obligée à procéder à une augmentation de capital en février et à revoir son plan de croissance, la compagnie à bas couts scandinave est aujourd'hui menacée d'un conflit social en France.

L'Union des navigants de l'aviation civile (Unac) a en effet lancé un préavis de grève pour les 24, 25 et 26 avril afin d'alerter sur "les conditions de travail" et "la rémunération", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

158 PNC concernés

Selon Anastasia Durand, délégué syndical Unac, cet appel à la grève des personnels navigants concernent 158 personnes sur l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, d'où décollent "entre 3 et 6 vols" par jour de la compagnie à bas coût norvégienne, a-t-elle précisé à l'AFP. Norwegian assure en effet des vols à destination de New York, Boston, Los Angeles, Fort Lauderdale, Orlando, et Denver.

Pour l'Unac, il est "urgent" de régler une série de problèmes: niveau de rémunération, stabilité des plannings, indemnité repas insuffisantes, visite médicale obligatoire non effectuée".

Ce préavis est le deuxième en peu de temps dans le ciel français. Le SNPL a en effet déposé un préavis de grève générale pour la période allant du 6 au 11 mai.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 23/04/2019 à 9:43
Signaler
Même en europe du nord ça coince donc.

à écrit le 21/04/2019 à 13:59
Signaler
Après 180 M€ de perte en 2017 et 150 M€ de perte en 2018, voilà une compagnie apte à augmenter les salaires ! Les serveurs et serveuses embarquées se préparent activement au chômage.

le 21/04/2019 à 15:03
Signaler
Ils pourront essayer de se faire embaucher par Air France où l'on peut faire grève sans risque de faillite. le Graal en quelque sorte.

le 22/04/2019 à 3:45
Signaler
Les pertes ne sont pas dues aux salariés mais à l'incompétence de la direction qu a fait des choix de développement exagérés dans leur rapidité et leur intensité.

à écrit le 21/04/2019 à 1:55
Signaler
Virus ou pas cette compagnie est au bord de la faillite et n'arrivera probablement pas a se relever parce que son modèle économique ne tient pas... Donc une grève, juste pour en finir plus vite.

le 21/04/2019 à 14:09
Signaler
Rien de mieux qu'une bonne grève pour achever une entreprise en difficulté. Sans doute que les syndicats veulent éviter des souffrances inutiles aux salariés.

à écrit le 20/04/2019 à 13:24
Signaler
Des Jojo casseurs volants... on a déjà les veilleurs de cockpits . L 'avenir heureusement c'est Xi .

à écrit le 20/04/2019 à 12:28
Signaler
Les personnels basés en France ont contracté le virus de la grève, il est très virulent et se propage très vite dans ce beau pays.

le 20/04/2019 à 14:08
Signaler
Au pays des lumières, des droits de l'homme, de la démocratie... il arrive parfois aussi que des étrangers trouvent le courage de s'opposer au conservatismes. Pourvu que ce virus se répande dans le monde entier!

le 20/04/2019 à 14:39
Signaler
Vous avez trouvé cette réponse dans votre petit bréviaire du révolutionnaire de salon.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.