Paris sans voitures : les VTC ne pourront donc pas rouler (partout)

 |   |  1033  mots
Pour la journée du 27 septembre, Anne Hidalgo autorise les taxis à rouler même dans les quartiers fermés à la circulation, mais pas les VTC. Deux poids deux mesures dites-vous ?
Pour la journée du 27 septembre, Anne Hidalgo autorise les taxis à rouler "même dans les quartiers fermés à la circulation", mais pas les VTC. Deux poids deux mesures dites-vous ? (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Contrairement aux voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), les taxis sont autorisés à rouler dans tout Paris dimanche 27 septembre. Les VTC ont donc saisi la justice. Mais le tribunal administratif a rejeté leur requête. Ils ne pourront que circuler dans les quartiers autorisés.

C'est un Paris délesté de voitures qu'a promis la mairie pour dimanche 27 septembre. Enfin, pas exactement puisque tous les quartiers ne seront pas réellement fermés à la circulation, et que certaines exceptions ont été autorisées. A l'instar des taxis qui pourront rouler dans toute la ville. Mais les VTC ne se verront pas appliquer le même traitement, puisque le juge des référés vient d'en décider autrement. Ils ne pourront donc circuler que dans les quartiers autorisés. La Tribune récapitule, si vous avez manqué le début de l'histoire.

Tout est parti de la "Journée sans voiture" organisée par la Mairie de Paris pour dimanche 27 septembre. D'emblée Anne Hidalgo a autorisé certaines dérogations. Ainsi les taxis, eux, seront autorisés à circuler "dans l'ensemble des zones y compris les zones interdites à la circulation des véhicules", précise la ville sur son site web. Sans que les VTC (voitures de tourisme avec chauffeur) ne puissent prétendre à une telle faveur. Ils devront se contenter de rouler dans les quartiers autorisés.

Et sur ce point, la réponse de la mairie est très claire:

"Les véhicules de tourisme avec chauffeur ne seront pas dérogatoires, ils ne pourront donc pas circuler entre 11h et 18h dans les zones piétonnes fermées à la circulation".

Requete VTC

Mais pourquoi donc ce deux poids, deux mesures ? Pour tenter de comprendre, ou d'avoir au moins une réponse d'Anne Hidalgo, Uber a interpellé la ministre sur Twitter le 23 septembre:

Après quoi, la majorité des VTCistes lui ont emboité le pas, relayant eux aussi ce même tweet, à l'instar de SnapCar (dont le co-fondateur Yves Weisselberger est actuellement aussi président de la FFTPR, fédération française du transport de personne routier, créée par le fondateur de Le Cab Benjamin Cardoso) et de Chauffeur Privé:

Preuve, s'il en fallait une, qu'Uber semble désormais bel et bien faire partie de la "bande" des VTC, si l'on ose dire...

Pendant ce temps-là, Taxis Bleus en profite pour appâter le chaland en annonçant des courses à 10 euros pour cette journée spéciale...

Car pour les taxis, l'explication est très claire, à en croire le tweet de l'un d'eux:

Requête rejetée par le juge des référés

Cependant les VTC n'ont pas dit leur dernier mot. C'est notamment pour cela que certains chauffeurs ont décidé d'unir leurs forces en créant au mois d'août l'association Capa-VTC, qui vise à défendre les droits des chauffeurs de VTC professionnels ainsi que des chauffeurs capacitaires. Et pour commencer, après la lettre ouverte publiée par le Président de l'association Helmi Mamlouk, Capa-VTC a requis une audience en "référé liberté" (procédure d'urgence) au tribunal de Paris, contestant l'arrêté préfectoral du 16 juillet qui interdit la circulation des véhicules à moteurs pour la journée du 27 septembre, à quelques exceptions près, dont les taxis.

Deux poids donc deux mesures...

Dans le détail, l'avocat de Capa-VTC a notamment invoqué le respect de la liberté d'entreprendre ainsi que la manifeste inégalité de traitement, lors de l'audience qui s'est déroulée de 9h à 10h ce vendredi 25 septembre. Mais le juge des référés a estimé que

"Chauffeurs de taxis et de VTC n'étaient pas similaires en termes de conditions d'exercice de leur activité. Et que, par conséquent, des traitements différents étaient autorisés", explique à la Tribune l'avocat de l'association.

Finalement, même si l'association a été déboutée, son action a été jugée recevable concernant le délai de contestation (de deux mois normalement). Ce qui constitue "une première victoire vu sa jeunesse", a estimé son avocat Abdelkader Hamida. D'ailleurs celui-ci ne baisse pas les bras et a fait savoir à la Tribune que l'association étudiait les possibilités de recours. Tout en analysant:

"L'Etat essaye de protéger les taxis au maximum. C'est pour cela que nous sommes toujours obligés d'aller jusque devant le Conseil d'Etat, après quoi l'Etat est obligé d'adapter ses textes"

...à l'occasion

Notons à cet égard qu'en mai dernier, le Conseil constitutionnel avait jugé contraire à la Constitution et à la liberté d'entreprendre les dispositions de la loi Thévenoud concernant la tarification horokilométrique (réservée aux seuls taxis, ndlr.).

Plus récemment encore, en interdisant le service UberPop, les Sages de la rue Montpensier ont estimé que le transport de passagers à titre onéreux n'était autorisé que pour "les entreprises de transports, taxis et VTC". "Ils ont bien mis taxis et VTC dans le même panier", souligne encore l'avocat, qui en profite pour rappeler que les deux professions figurent au même endroit dans le Code des Transports.

D'ailleurs, depuis la loi Thévenoud, les VTC ne dépendent plus du ministère du Tourisme mais de celui des Transports (leur acronyme étant désormais "véhicule de transport avec chauffeur" et non plus "véhicule de tourisme avec chauffeur"), tandis que les taxis ont obtenu des pouvoirs publics de rester sous la tutelle de l'Intérieur, alors qu'ils étaient censés être regroupés avec leurs concurrents VTC.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2015 à 11:24 :
Qu'Est-ce qui justifie juridiquement cette position? les VTC sont comme les taxis déclarés. une fois de plus Etat PS et justice s'écrase devant le corporatisme des taxis affligeant!
a écrit le 27/09/2015 à 19:20 :
@ BONSOIR ; après tout le P.S avec Mme HIDALGO en-tête délirent : A MON TOUR : VIVE LA RESISTANCE DU PEUPLE DE FRANCE CONTRES LES ATTAQUES FASCISANTES CONTRE LE NUTELLA VIVE NUTELLA TOUS AUX ARMES DEFENDONS NUTELLA.............................. HA BON le Nutella n'est pas interdit alors mille excuses je m'es encore gouré !!!!! bon j'envoie quand même ma protestation .........
a écrit le 27/09/2015 à 15:19 :
Il fait beau, du monde dehors... Il serait très intéressant de comparer ces zones piétonnes avec les zones " commerciales"
Ouvertes le dimanche, et on va s apercevoir que les intérêts sont liés. Madame Hidalgo aura t elle l honnêteté de reconnaître que l ouverture des magasins le dimanche à du sens ? Il suffit de regarder le public qui déambule sur les Champs Elysées, touristes en tête.
a écrit le 27/09/2015 à 10:47 :
Faire des zones pietonnes coherentes comme dans les villes allemandes je suis pour, faire des interdictions autoritaires avec sanctions, je suis contre : ce sont des methodes d'une autre epoque dignes du sovietisme ou des Democraties Populaires !! Les Politiques qui nous gouvernent s'assoient assez facilement sur nos libertes.
a écrit le 27/09/2015 à 0:12 :
Et une année sans Hidalgo, c'est possible ?
a écrit le 26/09/2015 à 18:48 :
L'insulte est rarement un argument. Faut il un moderateur ou peut on l'être chacun d'entre nous?
J'attends de savoir sur quelle base juridique les taxis sont differents des VTC?
a écrit le 26/09/2015 à 18:44 :
Hidalgo est socialiste, donc "les copains d'abord", et petits arrangements entre amis.
a écrit le 26/09/2015 à 17:36 :
Les taxis seront ils astreints a la limite de 20 km/h .. ?
a écrit le 26/09/2015 à 16:48 :
@ BONJOUR Bravo Mme HIDALGO UNE JOUNEE SANS VOITURE: très très belle initiative oui vraiment et ce compliment est sincère !!!!! Pour finir une question : ni voyez pas malice : EST CE QUE LA GAUCHE EST CAPABLE D' ORGANISER UNE JOURNEE SANS CONNERIE NOTOIRE ? comme ce gouvernement en a l'habitude ex. l'embargo qui nous coûte plusieurs millions d'euros !!
a écrit le 26/09/2015 à 15:14 :
Cette maire ne cherche que les histoires.
C'est cela la gauche: la provoc.
a écrit le 26/09/2015 à 11:08 :
Et un journée sans démagogie socialiste pour gogos ...c'est possible...?
a écrit le 26/09/2015 à 9:54 :
A quand une journée sans impôt, ni taxe ?
Vous me direz pas possible sous l ère socialiste.
a écrit le 25/09/2015 à 23:30 :
Bravo à Anne Hidalgo.
Les bobos se passeront une journée des VTC, ça devrait être supportable...
Les taxis sont assez nombreux le dimanche et bien plus sympa.
Réponse de le 26/09/2015 à 12:57 :
Et vous vous êtes quoi ?
a écrit le 25/09/2015 à 21:30 :
A action stupide, réaction stupide, car toute discussion ou réflexion avec cet autoritarisme politicien et arbitraire de la gauche m'insupporte: dorénavant je ne prends plus de taxis mais que des VTC. voilà c'est tout. je suis un exemple typique d'une réaction stupide de ras le bol.
Réponse de le 26/09/2015 à 8:44 :
"je suis un exemple typique d'une réaction stupide" : oui !
a écrit le 25/09/2015 à 21:28 :
voilà le type de décision qui me fait prendre une décision juste en réaction, tellement cet autoritarisme empirique de gauche m'insupporte. dorénavant je ne prendrai que des VTC. voilà. juste ça. discuter ne sert vraiment à rien.
a écrit le 25/09/2015 à 21:10 :
Et le chauffage des immeubles qui va aborder le probleme? Paris sans BoBo ça ce serait merveilleux et propre
Réponse de le 25/09/2015 à 22:14 :
Eviter ces commentaires franchouillards anti "bobos", cela nous changerait. Qu'est-ce qu'un "bobo" ? Un habitant de Paris intra-muros qui doit accepter toutes les pollutions possibles émises par des gens stressés qui n'y habitent pas et les envient et détestent tout à la fois, ce mécaniquement au nom d'un racisme "anti-bobo" à la petite semaine ? Ou encore un bouc-émissaire facile pour qui ne sait pas identifier les vraies causes de ses problèmes ?

Signé : un provincial monté à Paris qui est obligé de vivre dans un centre de plus en plus sale et pollué du fait de comportements délictueux vis-à-vis des lois des usagers et du laxisme électoraliste voire de l'incompétence d'élus, bien souriants et photogéniques au demeurant
Réponse de le 25/09/2015 à 22:14 :
Eviter ces commentaires franchouillards anti "bobos", cela nous changerait. Qu'est-ce qu'un "bobo" ? Un habitant de Paris intra-muros qui doit accepter toutes les pollutions possibles émises par des gens stressés qui n'y habitent pas et les envient et détestent tout à la fois, ce mécaniquement au nom d'un racisme "anti-bobo" à la petite semaine ? Ou encore un bouc-émissaire facile pour qui ne sait pas identifier les vraies causes de ses problèmes ?

Signé : un provincial monté à Paris qui est obligé de vivre dans un centre de plus en plus sale et pollué du fait de comportements délictueux vis-à-vis des lois des usagers et du laxisme électoraliste voire de l'incompétence d'élus, bien souriants et photogéniques au demeurant
a écrit le 25/09/2015 à 20:10 :
Bravo Madame la mairesse, grâce à vous les commerces de proche banlieue vont faire une très bonne recette ce dimanche ! Et une fois que les clients auront trouvé ce qui leur convient hors de Paris, ils ne retourneront plus dans cette ville où on ne les désire pas...
Réponse de le 25/09/2015 à 22:53 :
Tant mieux. On va enfin mieux respirer dans Paris.
a écrit le 25/09/2015 à 19:07 :
La France est la reine du deux poids, deux mesures. De la géométrie variable pour les décisions. Il faut préserver les uns contre les autres. La reine du clivage. Ces mots ne veulent rien dire aujourd'hui, égalité, liberté, fraternité. Je ne suis pas l'égale de Hollande. Je n'ai pas la liberté de penser. La fraternité est morte depuis longtemps.
a écrit le 25/09/2015 à 18:31 :
Ce pays est mort , copinage quand tu nous tiens ...
a écrit le 25/09/2015 à 18:23 :
Mme Hidalgo en pleine dérive autoritaire.
Ici comme ailleurs : sa Tour Triangle de la Porte de Versailles doit être construite bien que 80% des avis de l'enquête publique aient été contre.
Pas de doute : elle est vraiment socialiste.
a écrit le 25/09/2015 à 18:23 :
Hidalgo est un peu comme Aubry : Totalement dépassée et archaïque dans un monde en constante mutation.
Réponse de le 26/09/2015 à 8:47 :
Hidalgo a été élue par la majorité des Parisiens. Le reste n'est que baratin !
Réponse de le 26/09/2015 à 10:00 :
Hidalgo n'a absolument pas été élue par les parisiens, puisque la/e maire de Paris est élu au suffrage indirect par les maires/magouilles d'arrondissements...
Réponse de le 26/09/2015 à 10:06 :
Pour préciser un peu, Hidalgo a recueilli dans le 15e 23 336 voix au premier tour et 29 563 au second tour, soit 1,5% des parisiens. Ce sont les seules voix que la Dame puisse revendiquer. Pour le reste , elle est tout a fait similaire a un sénateur élu par les maires d'arrondissements... Au mieux, elle représente donc les maire d'arrondissement...
Réponse de le 26/09/2015 à 12:11 :
Vous pouvez tergiverser, arranger les comptes comme vous voulez : Hidalgo a été élue à la suite d'un processus démocratique et représente donc la volonté des Parisiens... et à mon avis, les mesures qu'elle prend font qu'elle est là pour longtemps....
a écrit le 25/09/2015 à 18:02 :
A quand Paris sans saleté et, surtout, sans Hidalgo ?
a écrit le 25/09/2015 à 17:19 :
Pauvre femme et pauvres parisiens pilotés par une ringarde qui n' a aucune idée de l'économie de demain et fait de Paris une ville de vieux avec en prime la saleté. Quelle France toujours dans la médiocrité politique les taxis étant une des images de cette médiocrité je croyais que le visionnaire!!!!! M. Macron allait déverrouiller l'économie française mais non lui aussi le rigolo de service. Toute cette panoplie de ringards, les politiques et certains métiers!!!!! dont le taxi est l'emblème de cette France qui croule sous le chômage et la dette. Je pense que les français devraient boycotter les taxis non pas traditionnels comme ils voudraient le faire croire mais les rentiers d'un système moyenâgeux et qu'ils ne parlent pas de leur licence car celle ci est devenue une rente alors qu'au départ elle a été donnée GRACIEUSEMENT par la préfecture. Lorsqu'ils vende il y a t -il toutes les taxes et impôts comme il se doit passent -ils devant un notaire??? bien sur que non, vous avez dit magouille ?????
a écrit le 25/09/2015 à 17:16 :
Appelons un chat un chat, Hidalgo semble avoir un certain penchant pour l'extrémisme vert, voire la dictature tout court, en jupe peut-être, mais dictateur.
Réponse de le 25/09/2015 à 18:59 :
ouh mon dieu quel extrémisme ! c'est une réelle atteinte à la liberté chèrement acquise par nos glorieux ancêtres contre les dictateurs passés ! ma voiture ou la mort !
a écrit le 25/09/2015 à 17:12 :
En core un gadget de la mairie de Paris! Comme la limitation de vitesse sur le périphérique à 70 Km/h!! Le lobby des taxis en particulier G7 est puissant il se donne tous les droits!! Comme par hasard dimanche les courses ne couteront que 10 Euros!!
Mme Hidalgo et les responsables du STIF en particulier Mme Cosse (qui veut supprimer la reduction de taxe sur le diesel) parlent Beaucoup mais ne font rien sur les transports publics car sans développement des transports publics l'action contre la pollution ne sert à rien sauf à se donner bonne conscience à peu de frais
a écrit le 25/09/2015 à 17:00 :
Une journée morte sans voiture c'est mieux le 1er novembre ça a plus de sens
a écrit le 25/09/2015 à 16:56 :
C'est bien un dimanche sans voiture à Paris.On devrait faire ça dans toutes les grandes villes
Réponse de le 25/09/2015 à 20:50 :
@yoyo
On devrait faire ça tous les jours, sauf pour les voitures électriques.
a écrit le 25/09/2015 à 16:22 :
Si les quartiers prévus sont 'sans voiture', ils doivent être sans taxi à pétrole, rien que ceux qui sont électriques (il n'en restera donc pas des quantités). Les transports en commun sont développés, ou censés l'être, les gens doivent donc pouvoir se débrouiller avec. En quoi des Taxi seraient "indispensables" ?? Pour les touristes ?? A moins de faire les liaisons d'une zone avec voiture à une "sans", en diagonale ? (Roissy / Paris par transport en commun sous-terrain, j'ai déjà fait, c'est donc possible à tout touriste).
Si c'était 'tout Paris sans voiture' une journée, les taxi resteraient au garage, j'espère, métro, bus, tramway, c'est fait pour s'en servir et montrer que ça résout 99,99% des besoins, ponctuels, en quantité, ergonomiques, adaptés aux handicapés, aux vélos (pour les cyclistes qui veulent gagner du temps).
Les taxis diesel vont devoir s'adapter d'ici 2020, sinon, interdits d'accès, même Euro 6.
a écrit le 25/09/2015 à 15:38 :
On devrait faire aussi la journée sans pompiers, sans SAMU, sans électricité.
De la sorte, les Français apprendraient la valeur des choses, et se débarrasseraient des fanatiques anti-tout.
Et la journée sans sottise ? Pour quand ?
La journée sans écologisme ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :