Privatisation d'ADP : le Sénat dit non, l'Assemblée nationale aura le dernier mot

Ce mardi, le Sénat a adopté, par 246 voix contre 78, des amendements de suppression de l'article 44 modifiant le régime juridique d'ADP et ouvrant la voie à sa privatisation. Pour autant, le dernier mot reviendra cependant à l'Assemblée nationale qui avait adopté cet article en première lecture.
(Crédits : Gonzalo Fuentes)

Le Sénat a rejeté ce mardi le projet de privatisation d'ADP.  Lors de l'examen en première lecture du projet de loi Pacte sur la croissance des entreprises, le Sénat a en effet adopté, par 246 voix contre 78, des amendements de suppression de l'article 44 modifiant le régime juridique d'ADP et ouvrant la voie à sa privatisation. La très grande majorité des Républicains, la totalité des groupes PS et CRCE et une partie des Indépendants, ont voté pour ces amendements de suppression. La grande majorité des centristes, le groupe LREM et la quasi totalité du groupe RDSE (à majorité radicale), a voté contre.

Les députés auront le dernier mot

Pour autant, le dernier mot reviendra cependant à l'Assemblée nationale qui avait adopté cet article en première lecture.

L'État est jusqu'ici tenu de conserver la majorité des parts du groupe ADP. Le projet de loi Pacte lui permettra, une fois adopté, de procéder à la vente au privé de tout ou partie des actifs qu'il détient dans le groupe aéroportuaire, soit 50,63% des parts représentant quelque 9,5 milliards d'euros.

La future privatisation d'ADP doit prendre la forme d'une concession pour 70 ans. Le produit des cessions d'actifs d'ADP, ainsi qu'une partie de ceux détenus par l'État dans la Française des jeux (FDJ) et Engie, devrait être investi en obligations d'État et rapporter 250 millions d'euros par an qui serviront à financer des projets innovants.

En commission, les sénateurs ont supprimé du texte les dispositions concernant la FDJ et amendé celles d'Engie. Ils devaient aborder en séance de nuit ces deux autres opérations de privatisations prévues par le projet de loi Pacte.

Réactions

"Après le désastre financier de la privatisation des autoroutes, vous nous proposez de privatiser des actifs hautement sensibles (...) ADP "c'est la porte de la France sur le monde", "il faut le garder public", a-t-il exhorté, glissant: "Si Vinci n'a pas eu Notre-Dame-des-Landes, ce n'est pas une raison pour lui faire un cadeau". Martial Bourquin (PS)

"Nous parlons de notre principale frontière". David Assouline (PS).

Michel Vaspart (LR) a jugé "étonnant de vendre au privé ce qui rapporte à l'État", se disant "opposé à la privatisation d'un monopole".

"C'est une entreprise qui fonctionne, gardez-là". Roger Karoutchi (LR).

 "Il y a des privatisations mal menées comme (l'aéroport de) Toulouse", en partie cédé à un groupe chinois, a convenu le centriste Vincent Capo-Canellas, tout en faisant valoir que d'autres, comme Lyon et Nice, " se sont bien déroulées".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 07/02/2019 à 9:27
Signaler
https://www.change.org/p/emmanuel-macron-contre-la-privatisation-du-groupe-adp-la-fran%C3%A7aise-des-jeux-fdj-et-engie?recruiter=934823774&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=share_petition

à écrit le 06/02/2019 à 22:54
Signaler
Les commentaires que je lis sont unanimes: la privatisation d'ADP, société rentable, est un scandale d'Etat Les députés LREM vont servilement voter cette cession qui va gravement léser les contribuables. Pourquoi? l'unique explication logique est le...

à écrit le 06/02/2019 à 18:05
Signaler
La cour des comptes a établi à 10 milliards d'euros, le cadeau fait par l'actuel ministre des finances , lors du bradage des autoroutes que nous avions déjà payées . L'ancien ministre des finances d'Hollande, Macron, a bradé l'aéroport de Toulouse (...

à écrit le 06/02/2019 à 14:11
Signaler
Le marché doit doubler, et eux ils vendent! Qui va financer la ligne express? 25% en bourse, 25% financé par les cotisations retraites sur volontariat, 25% pour l'état et 25% pour un gestionnaire privé, avec réels droits de votes pour les actionnai...

à écrit le 06/02/2019 à 12:52
Signaler
Je suis pour baisser de 30 milliards les allocations familiales pour financer l'innovation. Privatiser ADP est un contre-sens.

à écrit le 06/02/2019 à 12:02
Signaler
Pourquoi vendre ce qui marche bien? Avec les bénéfices, l'Etat pourrait, par exemple (racheter les autoroutes) adapter les routes et prendre sa part efficacement dans l'aménagement du territoire, financer l'Ecole, la Recherche Publique, combler l...

le 06/02/2019 à 17:41
Signaler
Sans oublier nos barrages : Le 7 février dernier, le gouvernement Philippe, après avoir fait savoir en automne 2017 à l’interfédérale des salariés du secteur hydroélectrique français qu’il ne trouvait rien à redire au principe, a donc acté la priv...

à écrit le 06/02/2019 à 11:42
Signaler
De façon générale je ne vois pas le bénéfice que les privatisations peuvent apporter à la population car il est bien évident que seules les entreprises publiques qui sont rentables seront achetées par des groupes privés. Si ces enreprises n'étaient p...

à écrit le 06/02/2019 à 11:10
Signaler
C est un scandale d état. Si cet aéroport est aux mains de sociétés privées et en plus d un pouvoir étranger autant vendre aussi l'Elysée qui lui aussi nous coûte un pogon dingue .....ou vendez le château de Versailles et tous les hôtels particulier...

à écrit le 06/02/2019 à 10:48
Signaler
Ils ont raison nos Sénateurs, après la braderie des autoroutes, il serait temps que l'état conserve son patrimoine rentable. A chaque intervention des pouvoirs publics , c'est une catastrophe. Il suffit avec un peu de mémoire de se souvenir de notre ...

à écrit le 06/02/2019 à 10:04
Signaler
L'exemple catastrophique de la vente de l'aéroport de Toulouse-Blagnac (dénoncée par la Cour des comptes) devrait calmer les ardeurs de vente d'ADP. Lisez l'excellent "L'empreinte du Dragon" de Jean Tuan chez CLC Editions. Vous saurez tout sur l'acti...

à écrit le 06/02/2019 à 9:00
Signaler
Si l assemblée nationale vote la vente , les gilets jaunes devraient y voir là , l issue du grand débat . S ils n en tirent pas la conclusion qu ils vont être floués c est à désespérer Vous publiez ou pas j en ai rien à cirer .

le 06/02/2019 à 10:14
Signaler
Les gilets jaunes sont obligés de bosser beaucoup pour pas beaucoup et ont peu de temps du coup et vous ? Rien de pire que tout ces gens qui disent aux autres comment ils doivent agir alors qu'ils ne font rien, jamais. Crédibilité pépé ? Zéro...

le 06/02/2019 à 12:48
Signaler
@Citoyen T indiquer quel peut être l interprétation d un vote est en sois un travail d ou l ego est exclus . Et c est ainsi que je conçois un débat tu peux ne pas être d accord pour le plaisir de la polémique sache que moi aussi elle m attire . ...

à écrit le 06/02/2019 à 8:54
Signaler
Cette privatisation est un pur scandale. Et ce n'est même pas le fait de privatiser qui est scandaleux, c'est le fait de donner autant de pouvoir à un groupe industriel. Le Maire s'indignait récemment, et à raison, du danger que représentent ces ...

à écrit le 06/02/2019 à 8:48
Signaler
Les LREM vendent ce qui nous rapporte le plus, nous avons bel et bien à faire avec des imposteurs seulement là pour permettre aux mégas milliardaires européens de piller notre pays. La Récession En Marche Quand est-ce que le cauchemar s'arrêt...

à écrit le 06/02/2019 à 7:36
Signaler
Qui peut croire que cette vente sera "mieux menee" que celle de Toulouse ? Personne. Ce pays croule sous les dettes et tout est a vendre a l'encan. La France ne se relevera jamais. Dont acte.

à écrit le 06/02/2019 à 2:43
Signaler
Les autoroutes sont de plus en et sont rentables . ADP est rentable Les investisseurs dont Vinci se ruent comme des affamés sur cette acquisition Les députés (LREM) vont voter la vente de cette activité rentable pour l'état c'est à dire pour le con...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.