Aux Etats-Unis, les énergies renouvelables détrônent le charbon

Pour la première fois depuis plus d'un siècle, outre-Atlantique, les foyers ont consommé plus d'énergies renouvelables que de charbon. En six ans, la consommation de charbon a ainsi été divisée par deux, en raison notamment de la concurrence du gaz. Les émissions de CO2 devraient aussi enregistrer une baisse record cette année.

3 mn

(Crédits : Pixabay / CC)

C'est une première depuis 1885 aux Etats-Unis. L'an passé, les entreprises et les ménages américains ont consommé davantage d'énergies renouvelables que de charbon, selon des données publiées jeudi 28 mai par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). Une tendance, positive dans la lutte contre le réchauffement climatique, qui devrait encore s'accélérée cette année, en raison notamment de la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus.

Ce passage de témoin symbolise le déclin rapide du charbon, qui se poursuit malgré les efforts de l'administration Trump pour relancer cette industrie. En 2019, la consommation de charbon aux Etats-Unis a ainsi chuté de 15%. Et elle a été divisée par deux en seulement six ans, retombant à son plus bas niveau depuis 1964. En raison de la crise sanitaire, l'EIA prédit une nouvelle chute de 23% de la consommation de charbon cette année.

Forte croissance des renouvelables

Longtemps première source de production d'électricité aux Etats-Unis, le charbon n'a pas seulement été pénalisé par des normes environnementales plus strictes et par une pression plus forte sur les électriciens pour réduire leur empreinte carbone: il a surtout fait les frais de l'émergence du gaz de schiste bon marché produit en quantité aux Etats-Unis. "Le gaz a remplacé les centrales à charbon en fin de vie", souligne Mickey Francis, analyste de l'EIA.

Dans le même temps, les énergies renouvelables ont enregistré une forte croissance depuis le milieu des années 2000. D'abord avec le développement des biocarburants, puis avec celui du photovoltaïque et de l'éolien. "Depuis 2015, quasiment l'intégralité de la croissance des renouvelables aux Etats-Unis provient de l'éolien et le solaire, note Mickey Francis. L'an dernier, l'éolien a même produit davantage d'électricité que l'hydraulique pour la première fois".

Au-delà de la répartition de la consommation d'énergie, les Etats-Unis devraient vivre un autre tournant majeur cette année. Selon les estimations de l'EIA, la production d'énergies renouvelables devrait en effet dépasser celle de charbon sur l'ensemble de l'année 2020. Cela serait une première, également, depuis la fin du 19ème siècle. Les dynamiques du marché sont identiques: déclin rapide du charbon et progression des renouvelables, en particulier de l'éolien et du solaire. La production du premier devrait chuter de 25% cette année, alors que la production des secondes devrait progresser de 11%.

Chute des émissions

Si cette tendance n'est pas nouvelle, elle a encore été accentuée par l'épidémie de coronavirus, qui a stoppé net des pans entiers de l'économie américaine entraînant une chute de la consommation d'électricité. Cela s'est traduit par des baisses de production, voire par la mise à l'arrêt de centrales à charbon qui sont les plus coûteuses à faire fonctionner. A l'opposé, "les énergies renouvelables sont généralement utilisées lorsqu'elles sont disponibles en raison de leur faible coût opérationnel", explique l'EIA dans sa dernière note mensuelle.

Le déclin du charbon, au profit des renouvelables et du gaz, se traduit par un repli des émissions de CO2 du secteur de l'énergie aux Etats-Unis. Selon l'EIA, celles-ci devraient chuter de 11% en 2020, du jamais vu. L'an passé, elles avaient déjà reculé de 2,8%. Cependant, prévient l'agence du département de l'énergie, ces émissions devraient progresser de 5% en 2021, avec la reprise économique attendue après la crise sanitaire. Un rebond aussi provoqué par le regain de forme du charbon, stimulé par une hausse des prix du gaz.

Lire aussi : Coronavirus: la demande d'énergies fossiles plonge... au profit des renouvelables

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 02/06/2020 à 14:03
Signaler
Comme à l'habitude, on mélange dans la confusion l'énergie électrique consommée avec l'énergie totale consommée, la première ne représentant que peut être 10% de la seconde.... Autrement dit, le pétrole reste très très loin devant.

à écrit le 01/06/2020 à 17:09
Signaler
Sans le vouloir Trump fait bcp mieux qu'Obama sur le plan des émisssion de CO2. Surtout si on ajoute le ralentissement du commerce mondial et donc du flux des cargos ultra-polluants grâce à ses droit de douane. Jamais aucun président démocrate n'a...

le 02/06/2020 à 7:13
Signaler
Merci aux gouverneurs des états de continuer les efforts engages sous Obama, Trump n’y est pour rien malheureusement, ce dernier ne sait que tweeter, et les idiolatres le venerer sans réfléchir.

le 02/06/2020 à 8:19
Signaler
Comme vous le dites vous-même, c'est totalement involontaire, Trump étant dans le déni le plus complet sur les questions environnementales. De plus, l'extraction du gaz de schiste est néfaste pour l'environnement.

le 02/06/2020 à 13:13
Signaler
Trump n'y est strictement pour rien, de telles décisions sont prises au niveau fédéral, pas gouvernemental. Exemple : la Californie qui poursuit les objectifs de la Cop21 malgré le retrait des Etats-Unis signé par Trump.

à écrit le 01/06/2020 à 14:19
Signaler
Malgré l'effort du blondin de relancer la production d'énergie sale par un assouplissement de la réglementation sur la production d'énergie charbonnière dite " propre " attaquée en justice par plusieurs États, ces derniers n'en ont fait qu'à leur têt...

à écrit le 01/06/2020 à 12:47
Signaler
Peut on être détrôné si on n'est pas sur le trône ? A l'inverse de ce que sous-entend le titre, les ENR ne sont pas devenues la première source d'énergie aux USA, c'est juste que la part du charbon baisse au profit du gaz de schiste, la belle affaire...

à écrit le 01/06/2020 à 12:34
Signaler
Sauf que les USA ont toujours autant de centrales thermiques. Soit 745 WG en 2018 contre 768 GW en 2008. La seule chose qui a changé, c'est que ces centrales utilisent de plus en plus le gaz à la place du charbon. Sauf que, comme ces centrale...

le 01/06/2020 à 19:18
Signaler
C'est effectivement une des raisons pour lesquelles , malgré plus de 400 milliards d'euros investis en une dizaine d'années, l'Allemagne n'a que très peu diminué ses émissions de CO2. (ajouter au fait que la diminution imposée de la part du nucléaire...

à écrit le 01/06/2020 à 11:47
Signaler
Il est clair que les premiers soutiens aux énergies renouvelables et de l'éolien en particulier (en dehors bien sûr des idéologues forcenés !) sont les producteurs de la filière gaz, bien adaptée pour pallier aux carences des énergies intermittentes ...

à écrit le 01/06/2020 à 10:13
Signaler
"malgré les efforts de l'administration Trump pour relancer cette industrie" Il faut arrêter avec Trump, depuis qu'il est là jamais l'économie mondiale n'a autant bougé, or vu les momies qui l'ont entre leurs mains c'est un exploit réellement his...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.