La mort de l'argent, tel que vous l'avez connu

OPINION. L'usage de l'argent, en espèce, pourrait être amené à disparaître dans les années à venir au profit de valeurs digitalisées muent via des applications diverses et variées telles que WhatsApp ou encore Facebook. Un bouleversement majeur pour les Etats qui perdraient ainsi le monopole de la monnaie, ce formidable outil de légitimation de leur pouvoir. Par Michel Santi, économiste*.

4 mn

(Crédits : DR)

Je l'annonce depuis plusieurs années : l'usage des espèces - du cash - est en voie de disparition et le Coronavirus achèvera de creuser sa tombe. Il ne set à rien de lutter contre un phénomène inéluctable car l'utilisation des billets de banque aura plus ou moins disparu de nos économies intégrées - y compris de Chine - dans 10 ans. Pour autant, l'avenir n'est pas sombre uniquement pour la monnaie fiduciaire : il l'est également pour le monde de la banque promis à un triste destin, et déclin. De fait, les banques suivront de près le cash dans les oubliettes de la finance, et ce n'est pas l'évolution cataclysmique de leurs valorisations boursières qui me contredira.

N'évoquons même pas la fermeture du nombre de branches d'une multitude de banques à travers la planète, des licenciements progressifs au profit de la digitalisation, et bien sûr des taux d'intérêt négatifs qui donnent le coup de grâce à la banque de Papa. Bref, la banque traditionnelle et le compte bancaire tel qu'on le connaît encore aujourd'hui en 2020 auront également tous deux disparus à l'horizon 2030. Que les dubitatifs s'intéressent simplement aux capitalisations dramatiques de Deutsche Bank ou de HSBC et qu'ils veuillent bien les comparer à la plateforme digitale du futur par excellence, Revolut, valorisée à près de 6 milliards de dollars.

L'avenir de la monnaie passe par le digital

Je vous laisse faire les comparaisons chiffrées mais vous conseille vivement de vous asseoir auparavant... Le fait est que les percées technologiques signifient désormais que les services financiers ne sont plus l'exclusivité des banques, ne sont même plus favorables au maintien du système bancaire traditionnel. Les banques centrales elles-mêmes, préoccupées de conserver leur contrôle sur le système monétaire, tentent fébrilement de lancer leur propre monnaie digitale.

Car l'avenir de l'argent consistera en des applications diverses et variées qui seront programmées dans le sens de l'hyper personnalisation où les besoins des consommateurs, leur solvabilité et leur épargne y seront intégrés. C'est la représentation même de l'argent qui est - de manière imminente - sur le point d'être bouleversée, chamboulée et retournée sens dessus-dessous car ce terme d'"argent" est appelé à englober très prochainement tout ce qui est susceptible d'être échangé pour une valeur quelconque...et même pour nulle valeur directement palpable ou perceptible. Sinon, pourquoi croyez-vous que Mark Zuckerberg se soit lancé dans l'introduction de Libra destinée à être monnayée sur Facebook, sur WhatsApp et sur Instagram ?

Un combat de titan

Ma prédiction ? Que l'argent de demain ne servira plus seulement à payer votre alimentation et votre essence, mais qu'il deviendra une créature taillée sur mesure pour ces réseaux - pour de multiples réseaux - autorisant les usagers à des transactions ou à de simples interactions pair-à-pair (peer-to-peer). Il est là, le changement, ou plutôt la volte-face du paradigme : l'argent est à présent indissociable de la technologie. L'argent est devenu une Data, et cette Data nous force à modifier du tout au tout notre compréhension et notre façon d'appréhender l'argent. Ce faisant, une autre révolution silencieuse - et majeure - est en train de poindre sous nos yeux et dont il est impératif de prendre conscience.

Un des attributs fondamentaux d'un Etat est d'avoir le contrôle macroéconomique de la zone dont il est responsable et, à cet effet, sa monnaie fut à l'évidence l'instrument idéal pour exercer et maintenir jusque-là sa régulation et son emprise. C'est ainsi que le impôts, libellés dans la monnaie imprimée par l'Etat, représentent un outil formidable de légitimation de cet argent. Un combat de titan, et de dimension historique, se prépare donc entre l'Etat qui utilisera toute sa force de frappe pour conserver ses privilèges et ce monde nouveau qui ne peut prospérer que grâce à la décentralisation absolue.

___

(*) Michel Santi est macro économiste, spécialiste des marchés financiers et des banques centrales. Il est fondateur et directeur général d'Art Trading & Finance.
Il vient de publier «Fauteuil 37» préfacé par Edgar Morin
Sa page Facebook et son fil Twitter.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 25/04/2020 à 10:56
Signaler
Retour au capitalisme le plus sauvage, sans protection de l état puisque on le rend impuissant en supprimant ses 2 bras séculiers, la monnaie et l impôt. C est l état qui est l ultime rempart contre le coronavirus, c est lui qui finance les entrepri...

à écrit le 23/04/2020 à 7:54
Signaler
Quel valeur pour mon argent, si elle ne repose sur rien d'autre que sur sa demande qui variera a tout instant?

à écrit le 22/04/2020 à 13:07
Signaler
Vous avez oubliez de publier mon commentaire écrit le 21/04/2020 à 18:17: Le problème est de savoir quelle valeur aura cette monnaie! Mon "sac de pomme de terre" ne doit pas changer de valeur a tout instant!

à écrit le 22/04/2020 à 12:16
Signaler
je ne suis pas certain que monnaies et dématérialisation soit forcément liés... Moneo a existé bien avant la création de toute crypto monnaie ! Les paiements avec son téléphone n'imposent pas de payer autrement qu'en yen, en euro, en dollar ou en fr...

à écrit le 22/04/2020 à 7:42
Signaler
bonjour pour une fois, je partage le point de vu de Mr Santi. Savez vous qu en chine ,certain Marchand ambulant n accepte plus de billets , il faut payer par tel

à écrit le 22/04/2020 à 7:42
Signaler
bonjour pour une fois, je partage le point de vu de Mr Santi. Savez vous qu en chine ,certain Marchand ambulant n accepte plus de billets , il faut payer par tel

à écrit le 22/04/2020 à 7:42
Signaler
bonjour pour une fois, je partage le point de vu de Mr Santi. Savez vous qu en chine ,certain Marchand ambulant n accepte plus de billets , il faut payer par tel

à écrit le 21/04/2020 à 23:03
Signaler
C'est une théorie bancale car cela ne dit rien de l'économie informelle, des petits boulots, des habitudes des citoyens, des non bancarisés, des interdits bancaires et j'en passe des meilleurs. Si l'on souhaite une révolte populaire c'est la meilleu...

à écrit le 21/04/2020 à 23:03
Signaler
C'est une théorie bancale car cela ne dit rien de l'économie informelle, des petits boulots, des habitudes des citoyens, des non bancarisés, des interdits bancaires et j'en passe des meilleurs. Si l'on souhaite une révolte populaire c'est la meilleu...

à écrit le 21/04/2020 à 19:20
Signaler
"L'avenir de la monnaie passe par le digital", permettez moi de reformuler votre phrase : "la dictature à venir a besoin d'une monnaie digitale". Ceux qui se battent pour nos libertés en sont conscient.

à écrit le 21/04/2020 à 18:34
Signaler
C'est du délire. Il me semble logique de penser que les banques traditionnelles sont amenés à changer ou à disparaitre face aux banques en ligne. Il me semble aussi logique de penser que la pandémie actuelle participe à une accélération de la mort du...

le 21/04/2020 à 19:23
Signaler
"une accélération de la mort du papier-monnaie qui est quasi-inéluctable" En europe et pas aux USA, ce qui donnera un avantage supplémentaire au dollars, comme s'il en avait besoin... Dans trente ans en UE on utilisera du dollars de mains à m...

à écrit le 21/04/2020 à 18:17
Signaler
Le problème est de savoir quelle valeur aura cette monnaie! Mon "sac de pomme de terre" ne doit pas changer de valeur a tout instant!

à écrit le 21/04/2020 à 18:03
Signaler
Ma prévision c'est que les USA sont à des années-lumières d'abandonner le dollar, c'est bien parce qu'il y a forte demande en dollar que les américains peuvent créer de la valeur ex-nihilo. Donc il y aura certainement des cryptos dollar mais ça reste...

à écrit le 21/04/2020 à 16:24
Signaler
Pas d'Etat = anarchie = plus d'entreprises donc l'argent virtuel créés par celles-ci n'existent plus. Solution alternative : un monde moyen age basé sur les métaux précieux. Prédiction la plus probable : un Etat renforcé seul garant de la création d...

à écrit le 21/04/2020 à 15:12
Signaler
Disons que les banques a présent veulent toutes voir l'argent circuler, puisque cela permet au vue des coûts lors d'un retrait dans une autre banque, de payer dument la chose. Ils aurons aussi des rentrées de cashs, qu'il est difficilement mesurab...

à écrit le 21/04/2020 à 15:10
Signaler
euh, on a precisemment enleve aux etats le droit de battre monnaie pour eviter que des politiciens verreux financent leurs promesses avec du papier cul dont personne ne veut........... c'est precisemment car les banques centrales semblent ne plus et...

le 21/04/2020 à 22:31
Signaler
On ne stocke pas du bitcoin 'sur un disque dur qui va crasher',mais on conserve précieusement une clé publique et une clé secrète, qui a elles deux permettent de s'affirmer comme propriétaire d'un montant qui est inscrit dans la blockchain, c'est à d...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.