Fin de l'argent liquide : on nous "cash" tout ? (#CDanslAir)

 |   |  305  mots
Le paiement sans contact, dont le plafond a été relevé, grignote des parts de marché sur les espèces.
Le paiement sans contact, dont le plafond a été relevé, grignote des parts de marché sur les espèces. (Crédits : Reuters)
[Replay C Dans l'Air] À la boulangerie, au supermarché, dans les magasins de vêtements... Plus rapide, plus pratique, le sans contact est partout.

Depuis octobre, le plafond du paiement sans contact est passé de 20 à 30 euros, encourageant son utilisation. Selon les chiffres du Groupement des Cartes bancaires, les cartes avec paiement sans contact représentent aujourd'hui 70% du parc CB et 625.000 commerçants acceptent ce mode de paiement en France.

Même l'Église s'y met. La paroisse Saint-François-de-Molitor (Paris) a fait parler d'elle en testant dimanche 21 janvier la quête sans contact. L'église a ainsi recueilli les dons des fidèles avec un panier connecté, il suffisait de choisir le montant à offrir. Les banques et les opérateurs téléphoniques se sont également mis au sans contact via les smartphones.

De plus en plus d'applications font désormais office de moyens de paiement, et pourraient même, à terme, remplacer la carte bancaire. Moins de transactions en argent liquide... Une évolution qui pourrait faire le bonheur des administrations fiscales. Travail au noir, fraudes fiscales, le cash difficilement traçable permet aussi tous les trafics. Certains États ont déjà commencé leur transformation monétaire, comme la Suède. Dans ce pays, la proportion de paiements en cash dans les commerces a dégringolé de 40% en 2010 à 15% en 2016. Il n'est par exemple plus possible de payer les transports publics en liquide. L'argent liquide peut-il réellement disparaitre ? Quels sont les dangers du paiement sans contact ? Ce mode de paiement influence-t-il notre consommation ?

Invités :

- Nicolas BOUZOU, économiste

- Pascal PERRI, économiste

- Jeanne LAZARUS, sociologue, spécialiste de l'argent

- Delphine CUNY, journaliste La Tribune

Présentation : Bruce Toussaint.

LIRE AUSSI

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2018 à 16:26 :
faudra revenir au troc ! les dilettantismes ne sont plus en marche ! leur dignitaire serait il mis en examen?
a écrit le 30/01/2018 à 11:36 :
quand y aura plus de cash, les gouvernants pourront bloquer les comptes d'un coup, les vider, faire de lhyperinflation sans aucun risque..........
les allemands n'en veulent pas, la derniere fois que des imbeciles ont fait n'importe quoi avec la monnaie, ca s'est tres mal termine
Réponse de le 30/01/2018 à 12:12 :
A l’allure où ça va ... ils peuvent bloquer des comptes vides...
a écrit le 30/01/2018 à 10:36 :
A quand la carte a monnaie locale? A monnaie régionale? A monnaie nationale? A monnaie continentale et enfin mondiale?
a écrit le 30/01/2018 à 9:44 :
Quand les gens ont du liquide, ce n'est pas sur Amazon qu'ils le dépensent, mais dans le commerce local. L'argent électronique détruit des milliers d'emplois locaux au profit de multinationales qui n'apportent pas grand chose au pays... La disparition du cash est un suicide économique.
a écrit le 29/01/2018 à 22:43 :
Si l'euro devient une monnaie de réserve comme le Us dollar alors le cash est une obligation pour que les gens partout dans le monde puissent en amasser pour se protéger de leurs monnaies locales et croire qu'ils ont autre chose que du papier en main? On en imprimera autant qu'il en faut pour payer nos dettes sinon ça restera l'apanage du dollar jusqu'à ce que le renminbi chinois le remplace et l'euro restera une monnaie régionale réservée aux membres de l'euro.
Réponse de le 30/01/2018 à 8:49 :
Il est vrai que les américains eux n'avancent pas comme projet de supprimer le liquide.

Ben on achètera des dollars hein tant pis...
a écrit le 29/01/2018 à 20:26 :
Les portefeuilles seront plus légers
Par contre les frais bancaires...
a écrit le 29/01/2018 à 18:45 :
En juin 2017, j'ai payé des trucs en liquide, en Suède, pour dépanner (fraises hors magasins (les vendeurs ont aussi un lecteur de CB mobile), autre ...) mais dans les petites & moyennes villes. Le NFC n'a pas fonctionné mais je n'avais pas testé en France avant, par principe désactivé, peut-être ai mal validé sur le site.
Les banques et gestionnaires de CB ont une commission, qu'ils se partagent, à chaque achat, au contraire ça coûte quand ils gèrent le liquide (frais de de DAB, de tri/transport de billets, ...). Ma CB en ligne est gratuite sous réserve de l'utiliser, la commission à chaque dépense fait vivre ma banque dématérialisée. En Suède, dans de nombreux magasins, boutiques, les gens en caisse ne touchent pas la monnaie (0 risque d'allergène, nickel, autre) ils ont une caisse "coffre fort", on met les pièces dans la fente du système (tirelire), la machine les reconnait une par une, rend la monnaie, eux ne manipulent que les billets (une fente par type de billet). Mais ça coûte, tous n'ont pas ce système.
Une curiosité en Finlande, ma CB Visa n'était pas acceptée dans les automates de carburant, il faut mettre des billets dans la machine (pas pratique pour ajuster le plein ! Ne rend pas la monnaie). Avec la Mastercard, pas essayé, suis pas retourné depuis.
En Sardaigne, station service fermée, CB hors banque sarde refusée (pas de communications internationales pour vérifier le compte / CB ?), là rien à faire, il faut attendre le lendemain.
Quand j'achetais des packs d'eau pour ma voisine âgée, je ne sais pas comment elle m'aurait remboursé sans liquide, un virement sur compte bancaire avec un IBAN à 25 chiffres ? Il faut être agile avec les smartphones (pas son cas, allergique à ces trucs).
a écrit le 29/01/2018 à 18:39 :
Houlà, grand écart sémantique si vous passez des débats d'arte de grandes qualités avec ceux de cdansl'air, émission de droite réactionnaire et conservatrice dont 90% des invités sont de droite.

Alors autant je tombe régulièrement sur les débats sur arte, autant ceux de cdanslair et de leurs experts qui radotent toujours la même rengaine néolibérale non ce ne sera pas possible, on les a déjà sous forme de trolls ici dans les commentaires, on est servi, merci.

Chute brutale de qualité là attention vraiment...
Réponse de le 30/01/2018 à 3:35 :
Ah ah. Toujours marrant de voir que les 10% à l'extrême gauche voient toujours les 90% restant comme néo libérales de droite...
Réponse de le 30/01/2018 à 9:15 :
Ah bon ils pensent ça vous croyez ?

ET c'est quoi qui vous faire dire cela svp ?

Adieu hein, je sais très bien que vous ne répondrez jamais...

Du coup je vous signale tiens.
Réponse de le 30/01/2018 à 11:41 :
Vous associez néo libéralisme et droite avec baisse de qualité.
Ce sont des idées différentes des votres...
Réponse de le 31/01/2018 à 10:27 :
"Vous associez néo libéralisme et droite avec baisse de qualité."

J'associe aussi néolibéralisme et social démocratie avec baisse de qualité hein...

"Ce sont des idées différentes des votres... "

Disons que le néolibéralisme est en effet une opposition au libéralisme pour lequel je suis. Et que la droite n'a plus de droite que le nom, le dogme de la rente ayant éradiqué la valeur travail chez ses représentants.

Une autre question ? Bon ce n'était pas des questions comme d'habitude mais votre manque cruel de clairvoyance m'impose des précision.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :