Bretagne : on tente la micro-aventure durable ?

 |  | 1090 mots
Pour les professionnels, le tourisme d'itinérance connaît en effet une forte expansion et présente des perspectives intéressantes.
Pour les professionnels, le tourisme d'itinérance connaît en effet une forte expansion et présente des perspectives intéressantes. (Crédits : Simon Bourcier)
SÉRIE d'ÉTÉ. Se reconnecter aux éléments, changer d’air, découvrir le patrimoine à vélo ou la gastronomie locale : l’été 2020 favorise le tourisme responsable. En parallèle, la Région Bretagne met aussi l’accent sur l’itinérance douce.

A pied, à vélo, sur l'eau : avec ses paysages multiples et aux couleurs changeantes, ses lieux de randonnées insolites, ses loisirs nautiques et ses plages pour le farniente, la Bretagne n'est pas, dans l'esprit, si éloignée de la Corse. Crise sanitaire et résilience obligent, elle joue encore plus la carte de la nature et du patrimoine. « En Bretagne, l'aventure est à deux pas », nous promet le Comité régional de tourisme, engagé depuis plusieurs années dans le tourisme responsable.

L'organisme institutionnel nous vante des histoires à partager avec les habitants, des expériences uniques et intenses à découvrir. Entre une randonnée à l'aube dans les Monts d'Arrée, une randonnée contée nocturne en Côtes d'Armor ou une boucle à vélo de 85 km en quatre jours en Centre Bretagne, l'insolite se cache au bout du champ, en lisière de forêt ou dans une petite cité de caractère. Le tourisme à vélo fait d'ailleurs partie des leviers de développement des territoires mis en avant par la Région. « La Bretagne encourage les activités touristiques itinérantes », relève le Conseil régional alors que l'itinérance douce terrestre est l'une des thématiques stratégiques du futur Schéma régional de développement touristique qui sera proposé au vote en octobre prochain.

Pour les professionnels, le tourisme...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2020 à 9:01 :
Vous me faites rire avec votre "durable". ça me fait penser à chaque fois à la quadrature du cercle ou au mouvement perpétuel. Ça n'existe pas, ça ne peux exister, et ça n'existera jamais.
vous croyez à l'immortalité ? alors vous êtes durable
a écrit le 14/08/2020 à 13:49 :
La Bretagne est aussi belle que la Corse et en plus on est sur l'océan bercé par un air de bien meilleur qualité que la méditerranée ultra-polluée, du moins encore bien plus polluée et le fait qu'il est vrai on puisse s'y baigner rien que le temps de le dire c'est 10 tonnes de crème solaire ultra-polluante de déversée en plus dans cette marre au canard.

Mais vous avez deux obstacles majeurs, le premier c'est l'agro-industrie qui a ravagé votre pays et par ailleurs de savoir l'obscurantisme agro-industriel partout présent n'est vraiment pas rassurant et l'autre c'est une clientèle essentiellement parisienne à savoir stressée, prétentieuse, pressée, capricieuse, consumériste et hélas bien souvent au ras des pâquerettes gênant ainsi ceux qui viennent pour prendre le temps d’apprécier cette magnifique région.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :