Maroilles, pomme de terre... Les produits régionaux boudés pendant la crise

 |   |  322  mots
4000 tonnes, c'est la production annuelle de maroilles consommé essentiellement dans le Nord de la France.
4000 tonnes, c'est la production annuelle de maroilles consommé essentiellement dans le Nord de la France. (Crédits : DR)
FACE A LA CRISE. C'était un appel au secours pour sauver un trésor culinaire, quoique quelque peu odorant : il fallait sauver le sacro-saint maroilles !

Le 14 avril dernier, Claude Béra, président du Syndicat du maroilles, et Marie-Sophie Lesne, vice-présidente du conseil régional chargée de l'agriculture, lançaient un appel désespéré aux consommateurs afin qu'ils arrêtent de se détourner de ce délicieux fromage de l'Avesnois.

La production de maroilles, protégé par une AOP (appellation d'origine protégée), c'est plus de 4.000...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2020 à 18:16 :
les maroilles sont absents des grandes surfaces.pas de promotion sur les pommes de terre en sacs de 5kg (inexistants) idem pour les marchés?
a écrit le 17/07/2020 à 13:33 :
Odorant ? Vous ètes injuste pour le Tholy, l'Epoisses, le Munster, le Rouy,...
a écrit le 17/07/2020 à 12:28 :
NORMAL les patates sont au prix des pêches
a écrit le 17/07/2020 à 12:03 :
Ils n'ont qu'à se remettre à faire du vrai pain cela incitera peut-être ainsi les gens à se remettre au fromage, leurs petits pains sucrés étant peu adaptés à la dégustation des fromages.
a écrit le 17/07/2020 à 8:50 :
Pour le Maroille c'est surprenant quant aux pommes de terre elles sont de plus en plus chères et de plus en plus dégueulasses

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :