Anne Hidalgo nomme un exécutif parisien XXL centré sur la transition écologique

Officiellement réélue ce 3 juillet 2020, la maire de Paris veut continuer à "transformer la ville et la vie" des Parisiens. Elle a confié une nouvelle feuille de route à un "gouvernement" de 37 adjoints.
César Armand
(Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)

Le changement dans la continuité. Nouvelles têtes, nouveaux adjoints, mais la ligne politique demeure la même pour Anne Hidalgo. Officiellement réélue ce 3 juillet 2020, la maire de Paris a promis de "continuer le chemin ouvert durant le mandat précédent (...) pour défendre le climat, pour améliorer nos conditions de vie, pour donner à chacune et chacun sa place, quels que soient son parcours ou ses moyens".

Emmanuel Grégoire, le successeur de Bruno Julliard qui avait quitté son poste avec fracas en 2018, est confirmé comme premier adjoint. Exit les finances de la ville, place au portefeuille de son mentor Jean-Louis Missika : l'urbanisme, l'architecture, le Grand Paris et les relations avec les arrondissements. Ce poste central met l'élu, qui vient de céder la mairie du XIIème aux écologistes, en position d'être le dauphin, le jour venu (en 2022 ?), de la maire de Paris.

"Nous serons là auprès..."

Le communiste Ian Brossat demeure, lui, adjoint chargé du logement, de l'hébergement d'urgence et de la protection des réfugiés. "Nous serons là auprès de celles et ceux qui ont du mal à se loger", a promis Anne Hidalgo. Son camarade Jacques Baudrier s'occupera, lui, de la construction publique, du suivi des chantiers, de la coordination des travaux sur l'espace public et de la transition écologique du bâti.

La maire a pris le même engagement de rester "auprès des artistes et des intermittents du spectacle qui font vibrer notre ville, des libraires, de toutes celles et tous ceux qui travaillent dans les cinémas, les salles de spectacles, les musées que le monde nous envie", confirmant Christophe Girard à la Culture.

Idem pour le commerce, l'artisanat, les professions libérales et les métiers d'art et mode qui restent sous la houlette d'Olivia Polski. Anne Hidalgo s'est en effet engagée à soutenir ces publics: "Nous serons là auprès des commerçants, des artisans, des hôteliers, des restaurateurs, de toute celles et tous ceux qui ont tant perdu et qu'il faudra accompagner pour transformer notre économie" a-t-elle assuré.

Les écologistes récompensés

Partis seuls au premier tour avant de rallier la maire-candidate, les écologistes sont récompensés. L'ex-tête de liste d'EELV, David Belliard, hérite ainsi du poste de son camarade Christophe Najdovski, dans les mêmes termes que son prédécesseur: transformation de l'espace public, transports, mobilités, code de la rue et voirie. Quant à Christophe Najdovski, il s'occupera désormais de la végétalisation de l'espace public, des espaces verts, de la biodiversité et de la condition animale. Anne Souyris est de même maintenue à sa fonction d'adjointe chargée de la santé publique et des relations avec l'APHP, de la santé environnementale et de la lutte contre les pollutions, de la réduction des risques et de la lutte contre l'obésité.

Paradoxalement, la transition écologique, le plan climat, l'eau et l'énergie sont, eux, confiés au méconnu Dan Lert, maire-adjoint (EELV) du XIXème arrondissement, en lieu et place de Célia Blauel, nommée à un nouveau poste, la prospective Paris 2030 et la résilience. Preuve que la lutte contre le dérèglement climatique demeure le socle du deuxième mandat d'Anne Hidalgo. "Nous sommes à un moment particulier de notre histoire. Si nous sommes la dernière génération à pouvoir agir avant qu'il ne soit trop tard, alors dimanche, les Parisiennes et les Parisiens, nous ont donné le mandat pour agir. Pour transformer leur ville et leur vie", a-t-elle déclaré.

"Ils nous ont dit à toutes et tous, quels que soient nos engagements politiques ou nos opinions, que nous devions travailler ensemble pour l'avenir de notre ville, une ville adaptée au changement climatique, une ville qui lutte contre le bruit et la pollution, une ville dans laquelle nous avons envie de voir grandir nos enfants", a insisté la maire de Paris.

Toujours de la famille écologiste, l'élu du XIVème, Florentin Letissier, devient adjoint chargé de l'économie sociale et solidaire, de l'économie circulaire et de la contribution à la stratégie zéro déchet. Dans le même temps, la socialiste Colombe Brossel gérera la propreté de l'espace public, le tri et la la réduction des déchets, le recyclage et le réemploi. Avec deux adjoints pour un dénominateur commun: l'économie circulaire, la propreté sera une priorité du nouveau mandat.

César Armand

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 05/07/2020 à 18:51
Signaler
''...on va continuer le chemin ouvert durant le précédent mandat .....'' donc un Paris sale envahi par les rats, un Paris avec un métro vieux et nauséabond, un Paris ou seulement quelques arrondissements sont fréquentables, un Paris qui d'année en an...

à écrit le 04/07/2020 à 8:22
Signaler
Fini la voiture dans Paris bonjour la hausse vertigineuse des impôts.

à écrit le 03/07/2020 à 21:43
Signaler
C'est pour ça, que je ne veut pas du grand Paris. Aucune envie que les villes de banlieues bien gérées, partagent avec ce tonneau des danaïdes, qu'est devenu Paris.

à écrit le 03/07/2020 à 19:32
Signaler
ahhhhhhhhhhhh, ils faut savoir etre genereux.SE avec ses amis.IES de la bonne recompense et du bon pognon pour les coapins, le tout finance par le contribuable ' donc personne' maintenant il faut transformer paris en petit parc d'attraction poour t...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.