Explosion rue de Trévise : quelle responsabilité pour les acteurs locaux ?

 |   |  457  mots
(Crédits : Reuters)
Un an après l'explosion rue de Trévise qui avait tué quatre Parisiens et blessé soixante-six autres, le Parquet a mis en cause la ville de Paris, qui s'en défend en lançant un audit localisé dans le 9e arrondissement. Interpellé par la mairie locale, l'Hôtel de Ville explique à La Tribune vouloir "vérifier le respect des procédures mises en œuvre".

Un an après l'explosion de la rue de Trévise, tuant quatre personnes et blessant soixante-six autres, qui est responsable ? Après avoir été mise en cause par le Parquet ce 30 décembre, la ville de Paris a annoncé avoir mandaté "un audit localisé dans le 9e arrondissement sur les procédures d'intervention et de contrôle sur l'espace publicpour "établir les responsabilités dans la gestion des opérations de voirie en cause".  Ce type de travaux publics est "mandaté par les services techniques locaux, en lien étroit avec les mairies d'arrondissement (...) ensuite soit réalisés par les services locaux de voirie soit confiés à des entreprises privées", a explicité la directrice des affaires juridiques de la capitale, Ivoa Alavoine, ex-directrice adjointe du cabinet d'Anne Hidalgo.

Dans un courrier, la maire (ex-LR) du 9e arrondissement, Delphine Bürkli, a répliqué que cette intervention laissait "entendre que les mairies d'arrondissement [étaient] décisionnaires en matière de travaux de voirie [sans] préciser à aucun moment que les sections territoriales de voirie, regroupant elles-mêmes plusieurs arrondissements, dépendent directement et exclusivement de la direction de la voirie et des déplacements, service central de la ville de Paris seule compétente en la matière". Elle renvoie ainsi la responsabilité juridique vers les services centraux de l'Hôtel de Ville de Paris.

600 travaux de voirie chaque mois

La candidate à sa réélection sous l'étiquette LREM rappelle également dans sa missive que la mairie d'arrondissement ne dispose "d'aucun lien hiérarchique sur les services locaux techniques [...] d'aucun budget pour les opérations de voirie [...] d'aucun budget de fonctionnement relatif à l'entretien de la voirie". Elle peut en effet émettre un avis sur l'urbanisme ou l'occupation des sols, gérer des équipements de proximité, mais "n'a pas autorité sur le personnel qui fait fonctionner ces équipements", comme le rappelle le site Internet de la mairie du 10e arrondissement.

Sollicité ce 2 janvier, le cabinet d'Anne Hidalgo se défend d'ailleurs de renvoyer la responsabilité vers les services de Delphine Bürkli. "Plus de 600 travaux de voirie ont lieu chaque mois et sont gérés par les services déconcentrés", explique-t-on à La Tribune. "Nous souhaitons vérifier le respect des procédures mises en oeuvre pour comprendre ce qui s'est passé et collaborer à la manifestation de la vérité."

Élu (divers droite) du 6e arrondissement siégeant à la commission supérieure de contrôle du gaz - présidée par Célia Blauel, adjointe à la maire de Paris chargée de la transition écologique -, Alexandre Vesperini plaide, lui, pour le lancement d'une mission d'information et d'évaluation sur les réseaux collectifs : eau, gaz, électricité, chauffage urbain et réseau de froid.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2020 à 16:47 :
Maintenant que Gaz de France n'est plus une entreprise à capitaux 100% état, il est beaucoup plus difficile de l'accuser. Quand GDF état nationalisée, l'état demandait à GDF être responsable au détriment des autres institutions. Par contre, dommages et intérêts + démolitions + reconstructions + etc... plusieurs dizaines de millions d'euros, voire centaines, vont être à payer par la collectivité, et les impôts fonciers vont être majorés, puisque la taxe habitation n'existant plus, seuls les propriétaires vont payer; tout cela pour négligence, car il s'agit bien d'une négligence, d'uen faute professionnelle. C'et le même type d'accident que le train en gare de Brétigny, mais la SNCF est une entreprise commerciale et se finance au travers de ses ventes, ce qui est loin d'être le cas d'une municipalité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :