Municipales dans le Grand Paris : la métropole vante son bilan avant le premier tour

 |   |  343  mots
(Crédits : POOL)
Le 4 mars, le président de la métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, a adressé un courrier à ses collègues élus. D'aucuns disent que le maire sortant de Rueil (92) prépare sa réélection à la tête de la MGP.

Si le code électoral interdit aux collectivités de mener des actions de propagande pendant les six mois qui précèdent le scrutin, il n'interdit pas à un candidat de prendre la plume, tant que cela est inscrit sur ses comptes de campagne. Ainsi, dans une lettre adressée le 4 mars à ses "chers collègues" conseillers métropolitains, que La Tribune s'est procurée, le président de la métropole du Grand Paris (MGP) liste "les actions précises" menées depuis la naissance de la super-intercommunalité le 1er janvier 2016. 

"En matière d'attractivité et de rayonnement" par exemple, Patrick Ollier se félicite que les deux concours "Inventons la métropole" mobilisent 11 milliards d'euros investissements privés financés. Idem "en matière de rééquilibrage territorial" : le maire-candidat (LR, soutenu par LREM) de Rueil-Malmaison rappelle que la MGP a investi 160 millions d'euros dans des "projets ambitieux". Autres sujets cités: l'"amélioration du cadre de vie", la "gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations", la "réduction de la fracture numérique", le "déploiement d'actions de proximité" ou encore le "développement culturel".

Des compétences "malheureusement insuffisantes !"

Enfin, après avoir listé les acronymes de tous les schémas directeurs stratégiques et comme lors de ses vœux de janvier dernier, le patron de la Métropole se projette déjà dans l'après-municipales"Nos actions doivent être poursuivies et intensifiées", écrit-il. Fidèle à ses déclarations précédentes, il demande en outre davantage de pouvoirs: "Nous avons avancé vite et fort dans tous les domaines de nos compétences (malheureusement insuffisantes !)".

D'aucuns de ses destinataires disent que Patrick Ollier est déjà en campagne pour le troisième tour. Autrement dit, que le maire sortant de Rueil-Malmaison est candidat à sa réélection à la tête de la MGP et qu'il compte sur leurs voix. Selon nos informations, les premières réunions du conseil de la Métropole auront d'ailleurs lieu les 9, 16 et 30 avril prochains au Conseil économique, social et environnemental.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :