Stress au travail : deux accords signés chez France Télécom... y compris par la CGT

L'opérateur France Télécom annonce avoir conclu deux accords vendredi. Il en ressort notamment que les mobilités reposeront désormais sur le volontariat. Un certains nombre de mesures prises concernent l'équilibre vie privée-vie professionnelle".
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Les discussions engagées entre la direction de France Télécom, les organisations syndicales et les représentants du personnel sur le stress au travail ont abouti à la signature de deux accords, apprend-on ce lundi dans un communiqué du groupe. L'un s'intitule "Perspective - emploi et compétences - Développement professionnel - mobilité" et l'autre porte sur l'équilibre "vie privée-vie professionnelle". Ces deux accords interviennent au moment où le cabinet d'audit Technologia remet ses 107 propositions pour combattre le malaise social qui règne parmi les rangs de l'opérateur historique

Tous deux, dont les décisions marquent "une véritable rupture" selon l'opérateur, ont été signés par la CFTC et la CGT. La CFDT en revanche n'a souhaité signer que le premier accord, la CFE-CGC, uniquement le second.

Parmi les mesures prises sur le thème "Perspective - emploi et compétences - Développement professionnel - mobilité", on notera celles, très sensibles, sur les mobilités. Celles-ci reposeront désormais "essentiellement sur le volontariat". "La mobilité géographique imposée aux salariés devient exceptionnelle, les mobilités fonctionnelles imposées résulteront de la disparition prévisible de métiers au sein de l'entreprise (évolutions technologiques par exemple)", lit-on dans le communiqué. "En cas de fermeture de site ou de service, prévoit encore l'accord, chaque salarié se verra proposer 3 postes de niveau équivalent dont au moins 2 sur son bassin d'emploi".

Ces dispositions serviront  d'éléments de référence minimum des prochaines négociations nationales et locales, notamment celle concernant la Gestion Prévisionnelle de l'Emploi et des Compétences (GPEC) qui s'ouvrira mi-avril 2010.

Concernant l' "équilibre vie privée / vie professionnelle", mis en oeuvre immédiatement, l'accord offre aux managers "des marges d'autonomie permettant de prendre en compte les situations personnelles des salariés pour aménager leurs horaires". Il est en outre écrit noir sur blanc que "les réunions devront, autant que possible, se dérouler dans la plage horaire 8h-18h. L'usage de la messagerie en soirée ou le week-end est déconseillé afin de ne pas perturber la vie personnelle".

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.