Design copié : Apple paiera des droits de licence à la SNCF suisse

 |   |  345  mots
L'application horloge sur iPad qui reprend le graphisme des horloges des gares suisses. Copyright Reuters
L'application "horloge" sur iPad qui reprend le graphisme des horloges des gares suisses. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
L'application horloge pour iPad avait copié le graphisme des horloges des gares suisses. Apple et la compagnie de chemin de fer viennent d'annoncer la conclusion d'un accord, dont le montant est tenu secret.

Pas de procès mais un accord commercial en bonne et due forme. Les chemins de fer fédéraux suisses (CFF) viennent d'annoncer avoir conclu avec Apple un contrat de licence pour « l'utilisation de l'horloge de gare CFF sur des produits tels que l'iPhone et l'iPad. » L'affaire, qui remonte à la mi-septembre, avait suscité pas mal d'émoi au sein de la Confédération helvétique et fait couler beaucoup d'encre. La nouvelle application « horloge » de l'iPad, installée après la mise à jour logicielle iOS 6, montrant l'heure dans plusieurs capitales, reprenait en effet le graphisme des cadrans de ces horloges qui trônent dans toutes les gares suisses, très reconnaissables par leur trotteuse rouge qui a « la forme d'une ancienne palette de départ des trains » selon les CFF. « Une icône du design » célébrée dans les livres ou musées spécialisés, qui est « un symbole fort de l'innovation et de la fiabilité des CFF et de la Suisse » dixit la SNCF helvétique.


Le montant des royalties tenu secret
Les deux sociétés « ont convenu de ne pas communiquer le montant du droit de licence ainsi que les autres détails de l'accord. » Très diplomates, les Chemins de fer fédéraux, détenteurs des droits d'auteur des horloges créées en 1944 par un de leurs employés, l'ingénieur et designer Hans Hilfiker, avaient exprimé le 21 septembre dernier leur « fierté » qu'une marque « aussi importante qu'Apple » utilise son design et indiqué avoir pris contact avec les avocats d'Apple afin de trouver « un accord satisfaisant », démentant toute demande d'indemnisation. Le fabricant suisse de montres et horloges Mondaine était aussi monté au créneau, lui qui détenait « la licence exclusive mondiale. » Cet « emprunt » faisait un peu désordre de la part d'Apple qui venait de faire condamner son rival Samsung pour avoir copié certaines technologies et le design de ses produits (1 milliard de dollars de dommages consentis par un jury californien le 24 août dernier). Apple n'a fait aucun commentaire de son côté.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2012 à 9:47 :
« SNCF suisse » est une non-sens : SNCF veut dire Société Nationale des Chemins de fer FRANÇAIS et non pas Société Nationale des Chemins de Fer.
a écrit le 18/10/2012 à 13:34 :
N'importe quoi !
Les indemnités couvrent un préjudice correspondant à une perte d'argent résultant d'une concurrence déloyale. Ce n'est pas le cas ici, les 2 protagonistes n'étant pas sur le même marché. Apple a utilisé un graphisme ne lui appartenant pas et indemnise l'ayant droit. Cela est très différent du cas d'une entreprise qui copie sciemment les produits d'un concurrent.
Réponse de le 27/09/2013 à 18:20 :
Vous n'avez pas tout compris de la Propriete Intellectuelle.
a écrit le 12/10/2012 à 17:13 :
My God une société qui se plaint en permanence d'être victime de "pirates" mais qui en fait a les mêmes pratiques. Mais c'est au moins 2 milliards de $ qu'un procès en Californie aurait pu rapporter aux CFF.
a écrit le 12/10/2012 à 16:16 :
J'adore. Finalement ces gens sont des pirates, mais bon, c'est Apple, donc c'est sympa. Si par contre quelqu'un les copie, on les mets sur la paille, parce que ce sont d'affreux salauds qui veulent du mal à la plus belle boîte du monde...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :