Samsung suspend toutes expéditions vers la Russie

Samsung, le plus grand grand fabricant de puces mémoire au monde et le premier vendeur de smartphones en Russie, suspend ses échanges avec la Russie.
(Crédits : DR)

Samsung Electronics a suspendu ses expéditions vers la Russie en raison des "événements géopolitiques", a annoncé le géant sud-coréen de la technologie après que de nombreuses entreprises, dont Apple, ont pris des mesures similaires à la suite de l'invasion de l'Ukraine.

"En raison des événements géopolitiques actuels, les expéditions vers la Russie ont été suspendues", a déclaré Samsung dans un communiqué. "Nous continuons à surveiller de près cette situation complexe pour envisager les prochaines étapes".

Cette annonce intervient alors que des gouvernements occidentaux, des organisations sportives et des multinationales ont coupé les ponts avec Moscou et lui ont infligé des sévères sanctions à la Russie dans les jours qui ont suivi son invasion de l'Ukraine, condamnée sur le plan international.

La vente stratégique des puces électroniques

Selon Bloomberg, Samsung contrôle un peu plus de 30% du marché des smartphones en Russie, ce qui représente 4% du chiffre d'affaires mondial du géant technologique dans ce secteur. Les ventes de semi-conducteurs en Russie, quant à elles, représentent moins de 0,1% des bénéfices de Samsung Electronics, selon un rapport de Hana Financial Investment.

La Corée du Sud, allié des États-Unis, a annoncé cette semaine que les transactions financières avec les principales banques russes et leurs filiales soumises aux sanctions américaines seront bloquées.

Samsung a fait également don de 6 millions de dollars, dont 1 million de dollars en produits électroniques grand public ainsi que des dons volontaires de la part de ses employés, pour "soutenir activement les efforts humanitaires" et les réfugiés dans la région, a déclaré l'entreprise.

Plus de ventes d'iPhones pour Apple

"Je vous prie (...) de cesser de fournir des services et des produits Apple à la Fédération de Russie, y compris en bloquant l'accès à l'Apple Store !", demandait dans une lettre postée sur Twitter vendredi dernier, le ministre ukrainien du numérique, Mykhailo Fedorov.

Le fabricant des téléphones iPhone, des ordinateurs Mac et des tablettes iPad explique dans un message transmis à l'AFP avoir arrêté les exportations vers la Russie dès la semaine dernière. Quelques jours plus tôt, il avait coupé l'accès à son système de paiement Apple Pay, créant des files d'attente dans le métro de Moscou. Aussi, il retiré de son magasin en ligne AppStore les applications des médias d'Etat russes RT et Sputnik.

"Je suis sûr qu'une telle mesure encouragera la population jeune et active de Russie à faire cesser" l'agression militaire, ajoutait Mykhailo Fedorov.

Apple a aussi désactivé la fonction permettant de rapporter en direct des incidents sur Apple Maps en Ukraine "par mesure de sécurité et de précaution pour les citoyens ukrainiens". Cette décision, qui va entrainer logiquement une chute de son chiffre d'affaires annuel dans le pays, n'a pas fait trembler le cours de l'action.

(avec Afp et Bloomberg)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.