Sept inventions pour recharger son smartphone en quelques minutes

 |   |  584  mots
La nouvelle batterie composée d'aluminium est pliable, un atout pour les smartphones du futur.
La nouvelle batterie composée d'aluminium est pliable, un atout pour les smartphones du futur. (Crédits : Copie d'écran, Mark Schwartz, Precourt Institute for Energy, Stanford University.)
Remplacer le lithium des batteries de smartphone par de l'aluminium. C'est la nouvelle découverte, faite par des chercheurs de Stanford, permettant de recharger un smartphone en une minute. Une invention en concurrence avec les nouveaux systèmes de rechargement des batteries traditionnelles.

Encore une solution miracle pour charger son smartphone en un temps record. Des chercheurs de l'université de Stanford ont mis au point une batterie faite d'aluminium, en lieu et place de l'habituel lithium, a rapporté le site de l'université le 6 avril.

Le résultat est un objet rechargeable en moins d'une minute, pliable, utilisant des composants bon marché, difficilement inflammable et fonctionnant sept fois plus longtemps que les batteries traditionnelles. Le rêve de tout accro au smartphone.

Présentation de la nouvelle batterie aluminium-ion conçue par l'équipe du chercheur Hongjie Dai de Stanford University. Vidéo en anglais. Crédits : Stanford, Precourt Institute for energy via Youtube.

Ce n'est toutefois pas la première fois qu'on entend parler d'une solution pour recharger rapidement et facilement son smartphone. Si le professeur de chimie Hongjie Dai et son équipe ont pris le problème à sa racine en élaborant une nouvelle batterie, les chercheurs de l'université américaine de Vanderbilt dans le Tennessee avaient pris une voie similaire deux ans plus tôt, avec une batterie au graphène.

Pendant ce temps, d'autres scientifiques se concentrent sur des solutions permettant de recharger les batteries traditionnelles sans passer par la prise électrique. Tour d'horizon des alternatives trouvées.

  • Le gaz

En janvier 2015, la société EZelleron a créé Kraftwerk, un mini-boitier transformant le gaz en électricité par le moyen d'une pile à combustible. Cette batterie nomade, elle-même rechargeable par une bombonne à gaz, peut ainsi réapprovisionner en énergie une dizaine d'iPhones.

  • Les ultrasons

Convertir l'électricité en son, puis en ultrasons et reconvertir à nouveau les ultrasons en électricité. C'est la technologie, proche du Wi-Fi, adoptée par la start-up américaine uBeam pour recharger la batterie d'un smartphone sans le brancher, et donc se déplacer pendant la charge. Commercialisation prévue en 2016.

  • L'induction magnétique

La technologie QI permet, elle aussi, de recharger son mobile sans le brancher et fonctionne comme une plaque de cuisson. L'un des composants du smartphone permet, en entrant en contact avec le support adéquat - un coussin par exemple -, d'entamer la recharge de l'appareil. Mais cette solution, plébiscitée entre autres par HTC et Sony et exploitée notamment par Ikea, nécessite un temps de charge supérieur à celui des batteries traditionnelles.

  • Les super condensateurs

Eesha Khare, une étudiante américaine a inventé à 18 ans un dispositif de stockage d'énergie qui peut être rechargé en 20 à 30 secondes : un super condensateur capable de conserver une grande quantité d'énergie dans un espace très réduit, présenté en mai 2013 lors de la Foire Internationale de la Science et du Génie de Phoenix. Autre atout, le dispositif conserve sa charge pendant une longue période.

  • Les semi-conducteurs biologiques

Un an plus tard, la start-up israélienne StoreDot Ldt. parvient au même résultat en développant des semi-conducteurs biologiques, composés d'acides aminés appelés peptides qui forment des chaînes de liaison. Ce sont ces protéines qui permettraient d'accélérer le processus de chargement.

Au moins six alternatives sont ainsi en cours d'élaboration pour recharger son smartphone rapidement et sans passer par une prise électrique. Et ce n'est sans doute pas fini. Car il existe de nombreuses autres solutions capables de capter et de stocker l'énergie, comme le mouvement, la chaleur, les vibration ou encore... la rhubarbe. Mais à l'heure actuelle, ces alternatives ne sont pas encore suffisamment développées pour être viables. Du grain à moudre pour les scientifiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2015 à 22:21 :
Dès que ce stockage pas cher et rapide à recharger est disponible pour une voiture électrique, faites le vite savoir ... !!!
a écrit le 08/04/2015 à 20:27 :
Pas de Facebook mais le même besoin de venir raconter sa vie sur internet.
a écrit le 08/04/2015 à 18:29 :
J'ai la solution, je n'ai pas de smartphone. Je n'en ai pas besoin et je me passe très bien de toutes les applications, surtout de Facebook quand je vois le nombre d'heures que consacre une partie de mon entourage à ce "truc". Addiction, fébrilité, pas pour moi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :