Microsoft déprécie les actifs de sa division de pub en ligne de 6,2 milliards de dollars

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le géant de l'informatique a annoncé déprécier les actifs de sa division de services en ligne de 6,2 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros). Malgré une amélioration des activités de recherche en ligne, "les attentes de la société en terme de future croissance et rentabilité sont plus faibles qu'attendu", explique Microsoft.

Le géant américain des logiciels Microsoft a annoncé lundi qu'il dépréciait à hauteur de 6,2 milliards de dollars - soit un peu plus de 4,9 milliards d'euros - les actifs de sa division de services en ligne, soit la totalité de sa valeur d'acquisition. Cette division est "essentiellement liée" à l'acquisition en 2007 d'aQuantive, une régie publicitaire sur internet, payée environ 6 milliards de dollars, un montant qui avait été alors jugé très élevé.Cette mesure va se traduire par une charge exceptionnelle lors des résultats de son quatrième trimestre, et le groupe a précisé dans un communiqué qu'il ne s'attendait pas à ce que cette dépréciation comptable "ait un effet sur ses activités ou sa performance financière".

De bons résultats mais pas assez rentables

"La part de Bing", le moteur de recherche de Microsoft, "dans le marché américain de la recherche en ligne a augmenté, le revenu par recherche a crû, MSN est le premier portail sur 29 marchés dans le monde et le partenariat avec Yahoo! continue de s'étendre géographiquement", détaille Microsoft. "Bien que les activités de la division de recherche en ligne se soient améliorées, les attentes de la société en terme de future croissance et rentabilité sont plus faibles qu'attendu", a-t-il ajouté.

"Bien que l'acquisition d'aQuantive continue de fournir à Microsoft des outils pour ses efforts de publicité en ligne, l'acquisition n'a pas accéléré notre croissance au niveau anticipé, et cela a contribué à la dépréciation", poursuit le communiqué. Cette nouvelle intervient alors qu'un plan social justement dans la division "publicité et internet" devait être annoncé lundi aux employés de Microsoft France, comme nous le révélions dimanche

L'annonce n'avait pas un fort impact sur l'action qui s'effritait de 0,36% à 30,45 dollars vers 21H30 GMT lors des échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/07/2012 à 15:10 :
L'américain qui maîtrise parfaitement sa communication veille à ce que son titre ne s'envole pas trop afin de ne pas avoir à payer ni de dividendes superfus en externe ni de bonus trop importants en interne. Une bonne pratique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :