Maison intelligente : Legrand rachète la startup Netatmo

 |   |  434  mots
Créé en 2011, Netatmo emploie aujourd'hui près de 225 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros en 2017.
Créé en 2011, Netatmo emploie aujourd'hui près de 225 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros en 2017. (Crédits : DR)
Connue, entre autres, pour son thermostat et sa station météo connectés, Netatmo va permettre au groupe du bâtiment Legrand de renforcer sa présence sur le marché de la maison intelligente et de connecter davantage de ses produits.

Un exit de plus pour la French Tech. Et pas des moindres : Netatmo, l'une des startups les plus connues du grand public grâce à ses objets connectés (thermostat, station météo, caméra...) pour la maison, passe sous l'égide du groupe Legrand, spécialisé dans les infrastructures électriques et numériques du bâtiment, qui était déjà son actionnaire minoritaire à hauteur de 20% depuis 2015. Les détails financiers de l'acquisition n'ont pas été communiqués.

Renforcer la force de frappe de Legrand dans la domotique

Créé en 2011, Netatmo emploie aujourd'hui près de 225 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros en 2017. Son mariage avec Legrand fait sens : les deux sociétés collaboraient étroitement depuis le lancement en 2015 du programme commun Eliot +. Dans ce cadre, Legrand commercialise depuis deux ans une gamme de prises et d'interrupteurs connectés baptisée "Celiane with Netatmo", qui a obtenu deux prix lors du CES de Las Vegas en 2017.

Très investi dans le domaine de la domotique, qu'il considère comme le futur du bâtiment et un relais de croissance incontournable, Legrand s'achète surtout l'expertise et la notoriété de Netatmo dans le domaine des objets connectés, pour renforcer sa force de frappe dans la maison intelligente en intégrant les 1,3 million de produits actifs de la célèbre startup.

"Netatmo est une pépite française qui a des catégories de produits complémentaires des nôtres", justifie Benoît Coquart, le directeur général de Legrand, dans un communiqué.

Utiliser les compétences et la capacité d'innovation de Netatmo

Le groupe souhaite aussi utiliser Netatmo pour basculer davantage de ses propres produits dans un univers connecté : aujourd'hui, sur les 80 familles de produits en catalogue chez Legrand, à peine plus de 30 sont connectés, contre 20 en 2014. L'objectif est d'arriver à 40% en 2020, alors que les ventes de ces produits ont représenté un peu moins de 10% du chiffre d'affaires du groupe, soit près de 488 millions d'euros de revenus.

Pour le fondateur et dirigeant de Netatmo Fred Potter, qui réalise là un joli exit et devient le nouveau directeur de la technologie (CTO) du programme Eliot de Legrand, "l'acquisition de Netatmo par Legrand concrétise la promesse de la maison intelligente et notre ambition de voir nos solutions adoptées par le plus grand nombre", déclare-t-il dans un communiqué.

Les deux entités collaboreront aussi en matière de R&D puisque Legrand va intégrer les 130 ingénieurs de la startup, ce qui lui permettra d'accélérer dans l'intelligence artificielle notamment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/11/2018 à 14:05 :
Je suis toujours persuadé que moins on est intelligent plus on en recherche a l’extérieur! L'apparence en est la consécration et le signe!
a écrit le 16/11/2018 à 8:28 :
"Maison intelligente"

"Encore un siècle de journalisme et tous les mots pueront." Nietzsche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :