WiredScore lève 9 millions de dollars pour améliorer la connectivité Internet des immeubles

 |   |  458  mots
WiredScore, startup américaine spécialisée dans la labellisation de connectivité Internet pour les immeubles de bureaux, vient de boucler une série A de 9 millions de dollars (environ 7,8 millions d'euros).
WiredScore, startup américaine spécialisée dans la labellisation de connectivité Internet pour les immeubles de bureaux, vient de boucler une série A de 9 millions de dollars (environ 7,8 millions d'euros). (Crédits : DR)
Grâce à cette levée de fonds, la startup spécialisée dans la labellisation de la connectivité des immeubles de bureaux souhaite poursuivre son expansion à l'international. Lancée à New York en 2013, WiredScore s'est ensuite déployé en Europe. L'entreprise revendique 1.400 immeubles labellisés.

[Article modifié le 24/10 à 10h26, ajout de citations]

WiredScore, startup américaine spécialisée dans la labellisation de connectivité Internet pour les immeubles de bureaux, vient de boucler une série A de 9 millions de dollars (environ 7,8 millions d'euros). Ce tour de table a été réalisé auprès de Legal & General, U+I ou encore Town Centre Securities. Les investisseurs actuels, Bessemer Venture Partners, Fifth Wall et Sterling Ventures, ont également remis au pot.

La jeune pousse s'est lancée en 2013 à New York, avec l'idée d'améliorer l'infrastructure technologique de la Big Apple en partenariat avec la mairie. C'est pourquoi la startup a créé un système de labellisation afin d'épauler les propriétaires et les promoteurs à perfectionner la connectivité de leurs bâtiments. Après un premier audit réalisé sur plans, les ingénieurs de WiredScore suivent la construction de l'immeuble afin de garantir une connectivité optimale. Une fois l'immeuble achevé et le label obtenu, la startup américaine aide ensuite ses clients à assurer la promotion de leur connectivité afin de séduire de potentielles entreprises locataires.

1.400 immeubles labellisés dans le monde

"Alors que les entreprises deviennent de plus en plus dépendantes de la connectivité numérique, nous constatons un changement de posture des propriétaires pour fournir des immeubles bien connectés", assure dans un communiqué de presse Fréderic Motta, directeur général France.

"La solution aux problèmes et enjeux de connectivité numérique ne se situe pas uniquement entre une entreprise locataire et son fournisseur d'accès internet ; l'infrastructure même du bâtiment fournie par les propriétaires est un facteur clé pour une connectivité performante et fiable."

Avec cette levée de fonds, WiredScore souhaite développer de nouveaux services et poursuivre son expansion internationale. La startup souhaite "explorer des déclinaisons de notre service dans de nouvelles typologies d'actifs, comme les centres commerciaux, les hôtels ou encore le résidentiel", assure à La Tribune Fréderic Motta.

La jeune pousse dispose déjà de bureaux au Royaume-Uni depuis 2015, en France, en Irlande, en Allemagne et au Canada depuis 2017. Grâce à la levée de fonds, elle compte renforcer ces équipes existantes, avec 20 postes à pourvoir - dont 5 en France. Au total, WiredScore revendique aujourd'hui 37 millions de mètres carrés labellisés dans le monde, soit l'équivalent de 1.400 immeubles, dont l'Empire State Building à New York. En France, la startup "travaille sur plus de 100 immeubles dont près de 50 ont déjà reçu leur label", dénombre Fréderic Motta. WiredScore, qui ne communique pas sur son chiffre d'affaires, dit être déjà rentable. La startup revendique au cours des trois premiers trimestres de 2018 "une croissance de 45% de bâtiments labellisés".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :