Concurrence : Facebook va-t-il devoir vendre WhatsApp et Instagram ?

 |  | 1027 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : JOHANNA GERON)
Sans précédent. La Commission fédérale du commerce (FTC) américaine - principale autorité en matière de concurrence aux Etats-Unis - et 48 Etats et territoires américains ont déposé deux plaintes distinctes mercredi contre Facebook. Ils accusent le plus grand réseau social au monde d'abuser de se position dominante pour étouffer la concurrence en rachetant des startups en pleine croissance, comme Instagram et WhatsApp à l'époque.

L'empire Facebook est-il menacé ? La Commission fédérale du commerce (FTC) américaine - principale autorité en matière de concurrence aux Etats-Unis - ainsi que les procureurs représentant 48 Etats et territoires du pays ont annoncé mercredi avoir déposé deux plaintes distinctes contre le plus grand réseau social au monde. Cette coalition d'envergure accuse le groupe de Mark Zuckerberg d'abuser de sa position dominante pour étouffer la concurrence en rachetant les pépites prometteuses.

"Les actions de Facebook pour asseoir et maintenir son monopole privent les consommateurs des avantages de la concurrence, estime dans un communiqué de presse Ian Conner, directeur du Bureau de la concurrence de la FTC. Notre objectif est de faire reculer le comportement anticoncurrentiel de Facebook (...) afin que l'innovation et la libre concurrence puissent prospérer."

Les acquisitions d'Instagram et WhatsApp passées au crible

Dans le détail, il est reproché au groupe américain créé en 2004 de s'être "engagé dans une stratégie systématique" pour "éliminer les menaces pesant sur son monopole". Sa stratégie : acquérir à tour de bras des pépites prometteuses avant qu'elles ne viennent lui faire de l'ombre. Les deux exemples emblématiques sont les acquisitions du réseau...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2020 à 10:56 :
Encore une bonne grosse hypocrisie seulement pour essayer de mettre des batons dans les roues des futurs maitres du monde, puisque quand ce sont, exemple tout récent, toutes ces grosses multinationales pétrolières qui rachètent en masse aux états unis les petites exploitations de gaz de schistes là nous n'avons plus personne pour hurler au scandale que les gros tuent les petits et-c...

L'intelligence ayant été banie du néolibéralisme, ces GAFAM sont de ce fait toutes devenues enemies numéro un avec leur stratégie "une pierre trois coups" qui les a fait bondir si haut si vite et qui continuent d'avoir des croissances à faire palir d'envie tous les anciens riches du monde.

C'est pas bien d'être jaloux les gars, c'est antiproductif au possible. Réfléchir et comprendre c'est votre seule chance mais manque de bol vous avez banni la réflexion et la pensée à long terme de votre mode de fonctionnement parce que ça vous empêchant de gagner toujours plus toujours plus vite. Et bien dansez maintenant ! :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :