NRJ perd de sa superbe

 |   |  192  mots
Pour son premier semestre, NRJ voit son chiffre d'affaires reculer très légèrement après l'arrêt de sa comédie musicale Cléopâtre. La forte croissance des recettes de ses chaînes de télévision n'a pas suffi à compenser la décrue de la branche divertissement.

NRJ a publié ce mercredi soir après Bourse un chiffre d'affaires de 168,6 millions d'euros (opérations d'échanges incluses), en repli de 0,8% sur un an. L'arrêt de la comédie musicale Cléopâtre dont les dernières représentations ont été données en janvier a joué sur l'activité du groupe, explique-t-il dans son communiqué. Sa division Spectacles accuse en effet une chute de 81,3% sur un an de ses ventes ainsi tombées à 3,4 millions d'euros (dont 2,6 millions issus de Cléopâtre). Sans Cléopâtre, son chiffre d'affaires croît de 9,1%.

Même les 51% de hausse des recettes de sa branche télévision (NRJ 12, NRJ Paris, NRJ hits), ne sont pas parvenues à redresser la barre. Le groupe souligne la progression de leurs audiences respectives.

Plus globalement, les activités purement média en France (radio, internet et télévision), progressent de 11,3% au premier semestre 2010 par rapport au premier semestre 2009.

Evoquant la faible visibilité pour le troisième trimestre et le reste de l'année, NRJ a toutefois voulu souligner la"nette progression de ses recettes publicitaires en France" sur les trois premières semaines de juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :