Les géants de la radio n'ont pas encore atteint leur taille maximale

 |   |  414  mots
Copyright Reuters
Le gendarme de l'audiovisuel assure que NRJ, Lagardère et RTL n'ont pas encore atteint le plafond fixé par la loi.

Les trois grands groupes de radio (RTL, Lagardère et NRJ) peuvent continuer à recevoir de nouvelles fréquences FM. Telle est la conclusion des derniers calculs publiés mercredi par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). Selon lui, ces trois groupes n'ont pas encore atteint le plafond de 150 millions d'auditeurs fixés par la loi en 1994.

Le plus proche est NRJ, avec 143,4 millions, suivi par Lagardère (132,9 millions) et RTL (131,35 millions). Selon le CSA, ces derniers chiffres intègrent bien l'augmentation de la population jusqu'à fin 2009. En outre, ils utilisent une nouvelle méthode de calcul plus précise sur la couverture, qui s'est traduite par une augmentation du nombre d'auditeurs.

Le débat s'est récemment envenimé car le CSA doit prochainement attribuer deux lots importants de fréquences : en Alsace Lorraine le 4 janvier, puis en Rhône Alpes avant la fin de l'hiver. En particulier, RMC, Skyrock et Fun (filiale de RTL) se disputent âprement la dernière fréquence disponible sur Strasbourg, que le gouvernement a finalement renoncé à préempter pour Le Mouv' (les fréquences des radios publiques sont préemptées directement par l'Etat sans passer par un appel à candidatures du CSA).

L'attribution de ces deux lots mettra fin au processus de densification de fréquences lancé en 2006. "Après, le paysage restera figé pour 15 ans", a souligné le conseiller du CSA Alain Méar. Selon lui, "les grands groupes sont suffisamment loin du plafond pour ne pas le dépasser, même à l'issue de l'attribution de ces deux régions ".

Toutefois, les choix du CSA sont contestés depuis quelques mois par Skyrock, qui a même saisi la Cada (Commission d'accès aux documents administratifs) pour forcer le CSA à communiquer sa méthode.

La radio rap préconise l'utilisation d'une méthode de calcul différente, qui se traduit par une couverture plus importante, et fait donc franchir à NRJ le plafond fatidique. " La méthode utilisée par le CSA a été choisie en 2003 avec l'approbation de tous les acteurs, y compris Skyrock. Et personne ne sait appliquer la méthode préconisée par Skyrock ", répond Alain Méar.

Skyrock menace le CSA d'un recours si sa méthode n'est pas utilisée. Mais " il n'y a aucune illégalité dans notre méthode", a assure Alain Méar, qui rappelle que le Conseil d'Etat a déjà rejeté en mai la plainte de NextRadioTV qui accusait Lagardère de dépasser le plafond.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :