Canal + perd un nouveau procès contre son rival beIN Sports

 |   |  327  mots
La chaîne cryptée avait assigné sa rivale en justice l'an dernier, lui reprochant une concurrence déloyale en adoptant un comportement économiquement irrationnel. /Reuters
La chaîne cryptée avait assigné sa rivale en justice l'an dernier, lui reprochant une "concurrence déloyale en adoptant un comportement économiquement irrationnel". /Reuters (Crédits : reuters.com)
Le tribunal de commerce de Nanterre a débouté mercredi Canal + de sa plainte déposée en juillet dernier contre beIN Sports pour concurrence déloyale.

Tel est pris qui croyait prendre. La chaîne cryptée, qui réclamait 293 millions d'euros de dommages et intérêts, a non seulement été déboutée de sa plainte, mais elle a en outre été condamnée à payer 100.000 euros de frais de procédure à sa rivale qatarie.

beIN Sports confortée dans sa position

Un jugement que Yousef al Obaidly, président de beIN Sports France, s'est empressé de saluer dans un communiqué : 

"Nous sommes satisfaits de cette décision qui légitime notre politique commerciale et conforte beIN Sports dans son rôle d'animation de la concurrence sur le marché de la télévision payante".

Selon Reuters, Canal + ne commentera pas le jugement du tribunal de commerce de Nanterre.

Des prix "anormalement" bas selon Canal +

La chaîne cryptée avait assigné sa rivale en justice l'an dernier, lui reprochant une "concurrence déloyale en adoptant un comportement économiquement irrationnel, fondé sur la vente de ses chaînes (...) à un prix anormalement bas".

Selon le jugement obtenu par la chaîne BFM-TV, "Canal+ ne démontre pas que les prix conseillés par beIN Sports pour l'abonnement à ses chaînes sont anormalement bas par rapport à ceux du marché".

Les juges soulignent également qui si beIN Sports dispose de moyens financiers très importants, "c'est aussi le cas du groupe de médias et de télécommunications Vivendi, opérateur historique et leader du secteur de la télévision payante en France, dont fait partie Canal+".

Une première mi-temps perdue dans le match pour la Ligue

Ce jugement est l'un des épisodes de la bataille juridique engagée par Canal + contre l'appel d'offres de la Ligue de football professionnel (LFP) pour l'attribution des droits de retransmission de la Ligue 1 pour les saisons 2016-2020.

Un recours a été rejeté successivement par le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris puis par la cour d'appel de Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :