Rachat de Vivo : Telefonica jette l'éponge

 |   |  279  mots
La société espagnole de télécommunications Telefonica a annoncé avoir retiré l'offre de 7,5 milliards d'euros proposée à Portugal Telecom pour le rachat de sa participation dans le capital du brésilen Vivo.

Depuis plusieurs semaines, la société espagnole de télécommunications Telefonica tentait de prendre le contrôle de la société brésilienne Vivo (téléphone portable). Pour ce faire, elle avait plusieurs fois relevé son offre auprès de Portugal Telecom (PT) pour lui racheter sa participation sans succès. Dernier rebondissement, samedi, Telefonica a annoncé que "le conseil d'administration de Portugal Telecom n'ayant  pas accepté l'offre dans les délais convenus l'offre a été abandonnée".

Vendredi soir, le conseil d'administration de Portugal Telecom n'est pas parvenu à prendre une décision sur la proposition à  7,15 milliards d'euros de Telefonica. Le groupe portugais a exprimé le souhait de prolonger le délai de l'offre jusqu'au 28 juillet mais Telefonica a refusé. L'offre a donc expirée vendredi dernier à minuit.

Il y a deux semaines, l'espagnol avait déjà reporté l'offre après l'intervention du gouvernement portugais dans le but de bloquer la transaction. D'ailleurs, la Cour européenne de justice avait  jugé illégal le droit de veto du gouvernement portugais exercé lors de l'assemblée générale des actionnaires face à l'offre de rachat de Telefonica.

Cependant, certains analystes estiment que le refus de Telefonica d'accorder un délai supplémentaire à PT pourrait signifier que l'espagnol a l'intention de racheter le flottant de Vivo sur le marché boursier brésilien. Pour ce faire, le groupe devra au préalable demander un arbitrage international pour obtenir la dissolution de Brasilcel, sa coentreprise avec PT qui détient 60% de Vivo. C'était également une éventualité évoquée dans le journal ABC. D'après, le quotidien Telefonica aurait l'intention de se diriger vers la Cour permanente d'arbitrage de la Haye.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :