Cellnex, l’ogre espagnol des tours télécoms, accélère les acquisitions

 |  | 450 mots
Lecture 2 min.
Depuis le début de l’année, Cellnex a dépensé la bagatelle de 6,9 milliards d’euros, essentiellement pour racheter des parcs de tours, en France, en Pologne, au Royaume-Uni et au Portugal.
Depuis le début de l’année, Cellnex a dépensé la bagatelle de 6,9 milliards d’euros, essentiellement pour racheter des parcs de tours, en France, en Pologne, au Royaume-Uni et au Portugal. (Crédits : DR)
La « tower co » profite à plein des besoins de cash des opérateurs télécoms en rachetant à tour de bras leurs parcs de tours de réseau mobile sur le Vieux Continent.

Le contexte est plus que jamais profitable à Cellnex. Sur le Vieux Continent, les grands opérateurs télécoms sont malmenés en Bourse et en quête de cash pour déployer de couteux réseaux de fibre, la 4G, et désormais la 5G. Beaucoup n'hésitent plus, en conséquence, à céder certains actifs importants : leurs précieux parcs de tours télécoms. Il s'agit des pylônes sur lesquels sont greffés leurs antennes de communication mobile qui permettent, in fine, d'apporter la 3G, la 4G ou la 5G dans les territoires. Cellnex, de son...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :