Déploiement de la 5G : les opérateurs redoutent l’hostilité des maires

 |  | 633 mots
Lecture 3 min.
A Rennes, Nathalie Appéré, la maire socialiste, vient de commander une étude d’impact sur la 5G. En attendant ses conclusions, l’édile souhaite « respecter un élémentaire principe de précaution ».
A Rennes, Nathalie Appéré, la maire socialiste, vient de commander une étude d’impact sur la 5G. En attendant ses conclusions, l’édile souhaite « respecter un élémentaire principe de précaution ». (Crédits : TINGSHU WANG)
Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free pourront lancer la 5G d’ici la fin de l’année, une fois qu’ils disposeront de nouvelles fréquences. Mais ils doivent aussi transformer leurs réseaux, remplacer des antennes et en déployer de nouvelles. Pour ce faire, ils ont besoin d’autorisations des collectivités. Mais certaines municipalités rechignent à les signer.

Jamais le lancement d'une technologie de réseau mobile n'a suscité autant la polémique. De nombreux élus écologistes et de gauche redoutent les effets néfastes de la 5G sur l'environnement et la santé. Dimanche dernier, dans une tribune parue dans le JDD, 70 d'entre eux ont appelé à un moratoire sur cette technologie « au moins jusqu'à l'été 2021 ». Mais lundi, dans la foulée, Emmanuel Macron a balayé cette perspective, comparant ces élus à des « Amishs » désireux de « revenir à la lampe à huile ». Pour l'exécutif, pas question de reporter l'arrivée de la 5G. La France doit s'y convertir sans traîner puisque « les impacts sanitaires et environnementaux sont bien documentés et maîtrisés », a jugé Cédric O, le secrétaire d'Etat en charge de la transition...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2020 à 18:24 :
Passionné de technologie, j'étais feu et flammes pour la 5 g et pret pour la défendre pensant à des emetteurs en watts, raté la puissance est en kw, une douche dangereuse à moins de 200 m.
S'ils installent ça dans mon coin retour au zinc sur mon toit une cage de Faraday, aucune maison à moins d'un km pour les maires décision responsable.
a écrit le 21/09/2020 à 9:07 :
@Assange
La 5G est décidément un sujet qui semble beaucoup déchaîner l’affectif, mais assez peu le rationnel. S’agissant de donner les marchés à Huawei, un politique comme Jadot devrait savoir que la Commission Européenne à émis des recommandations claires en ce sens (Rec de mars 2019 et « boîte à outils » Communication cybersécurité du 29 janvier 2020 portant sur les « vendeurs à haut risques »). Le résultat est que la vaste majorité des opérateurs, y inclus Bouygues et SFR, se détournent de Huawei pour la 5G (Orange et Free ne les utilisent pas). Ce qui anéantit la position opportuniste de EELV en l’espèce, qui est plus guidée par des positions idéologiques. A ce titre, il est piquant de lire que le maire de Grenoble considère la 5G comme un outil pour regarder « du porno dans l’ascenseur » (ce qui met en lumière le côté tordu de l’individu, perso j’y aurais pas pensé..) alors qu’il a dans sa ville le CEA-LETI qui a été un pionnier dans la 5G en proposant dès 2011 des formes d’onde radio révolutionnaires pour la 5G, travaux qui ont largement inspiré la Communauté scientifique et industrielle mondiale.
Pour ce qui est d’Orange, il n’ont pas eu besoin de Trump pour leur décision car ils n’on jamais utilisé Huawei dans leur réseau, même en 4G, du moins en France.
Pour la planification, elle existe contrairement à ce qui est indiqué. Ericsson et Nokia travaillent sur la 5G depuis 2011 (projet METIS qui a reçu une attention mondiale y compris de la Chine). Ils font partie des 4 grands détenteurs de propriété intellectuelle au niveau des organismes de normalisation (3GPP) et ce depuis 2015, date à laquelle les travaux de normalisation 5G ont été ouverts. Ils sont par ailleurs acteurs majeurs du Partenariat R&D Européen mis en place depuis 2013 (5GPPP), époque à laquelle aucun journaliste ne s’occupait de 5G, avec une dotation Européenne de 700 millions €, l’industrie investissant 5 fois cette somme. L’Europe a coordonné la planification avec le plan d’action 5G qui a fixé les objectifs de déploiement, les bandes de fréquences, et les normes applicables. Donc la planification existe bien, même si ce n’est pas au niveau français. Aujourd’hui, il y a 30 réseaux 5G opérationnels 5G en Europe dans 15 Etats Membres, ce qui en fait une région avancée, même si en retard sur la Chine (600000 stations de base planifiées fin 2020, 20 fois le réseau Orange..).
a écrit le 21/09/2020 à 9:06 :
@Assange
La 5G est décidément un sujet qui semble beaucoup déchaîner l’affectif, mais assez peu le rationnel. S’agissant de donner les marchés à Huawei, un politique comme Jadot devrait savoir que la Commission Européenne à émis des recommandations claires en ce sens (Rec de mars 2019 et « boîte à outils » Communication cybersécurité du 29 janvier 2020 portant sur les « vendeurs à haut risques »). Le résultat est que la vaste majorité des opérateurs, y inclus Bouygues et SFR, se détournent de Huawei pour la 5G (Orange et Free ne les utilisent pas). Ce qui anéantit la position opportuniste de EELV en l’espèce, qui est plus guidée par des positions idéologiques. A ce titre, il est piquant de lire que le maire de Grenoble considère la 5G comme un outil pour regarder « du porno dans l’ascenseur » (ce qui met en lumière le côté tordu de l’individu, perso j’y aurais pas pensé..) alors qu’il a dans sa ville le CEA-LETI qui a été un pionnier dans la 5G en proposant dès 2011 des formes d’onde radio révolutionnaires pour la 5G, travaux qui ont largement inspiré la Communauté scientifique et industrielle mondiale.
Pour ce qui est d’Orange, il n’ont pas eu besoin de Trump pour leur décision car ils n’on jamais utilisé Huawei dans leur réseau, même en 4G, du moins en France.
Pour la planification, elle existe contrairement à ce qui est indiqué. Ericsson et Nokia travaillent sur la 5G depuis 2011 (projet METIS qui a reçu une attention mondiale y compris de la Chine). Ils font partie des 4 grands détenteurs de propriété intellectuelle au niveau des organismes de normalisation (3GPP) et ce depuis 2015, date à laquelle les travaux de normalisation 5G ont été ouverts. Ils sont par ailleurs acteurs majeurs du Partenariat R&D Européen mis en place depuis 2013 (5GPPP), époque à laquelle aucun journaliste ne s’occupait de 5G, avec une dotation Européenne de 700 millions €, l’industrie investissant 5 fois cette somme. L’Europe a coordonné la planification avec le plan d’action 5G qui a fixé les objectifs de déploiement, les bandes de fréquences, et les normes applicables. Donc la planification existe bien, même si ce n’est pas au niveau français. Aujourd’hui, il y a 30 réseaux 5G opérationnels 5G en Europe dans 15 Etats Membres, ce qui en fait une région avancée, même si en retard sur la Chine (600000 stations de base planifiées fin 2020, 20 fois le réseau Orange..).
a écrit le 21/09/2020 à 4:42 :
Macron ne refusera rien à ses amis Martin Bouygues et Patrick Drahi (SFR BFM...)...

Il s'avère que c'est une pirouette des opérateurs télécom qui rechignent à accélérer le déploiement de la fibre jugée trop chère comparée aux installations d'antennes 5G quitte à nous faire vivre dans un four à micro ondes à ciel ouvert !

Mais personne de normalement constitué n'a besoin de la 5G pour bouffer la bande passante avec les sociétés de Streaming (Netflix, Disney+,Youtube, Youporn...) ou connaitre le taux d'humidité de son plan de tomate pour déclencher l''arrosage avec son smartphone ou laisser son frigo commander en direct du beurre et un pack de lait ...
a écrit le 20/09/2020 à 23:01 :
Jadot (droite d’EELV) a déclaré sur Inter en début de semaine qu’il n’était pas spécifiquement contre la 5G mais contre le fait de faire appel à Huawei pour la 5G.
Quelque part il a mangé le morceau de tous ceux qui appellent à l’arrêt de la 5G en France y compris Mélenchon qui a voté oui à Masstricht, et à la privatisation de tous les services publics pendant des dizaines d’années au PS.
Et effectivement Huawei a à mon avis 10 ans d’avance sur la 5G comme la Chine l’a dans toutes les filières industrielles qui demandent une politique industrielle forte et une planification à 5,10, 20, 30 ans via un plan quinquennal centralisé tel qu’il existait depuis le CNR et perpétué sous De Gaulle, Pompidou et même giscard qui ont fait la force du CNET de la DGT puis de FT qui avait la première R&D du monde avec l’ATM, le GSM, le RNIS, le Minitel, le réseau de Transpac, etc…
Aujourd’hui Alcatel n’est plus, la R&D d’Orange/FT a été très affaiblie par les différents gouvernements PS/EELV/PC etc ..,qui se sont succédés depuis près de 40 ans (SR n’est qu’un serviteur zellé de cette politique).
Orange a déployé la 5G (déploiement qui durera quelques années car c’est effectivement une rupture énorme) en Roumanie et en Espagne grâce aux équipements Huawei sans le dire dans sa com externe comme sa com interne, l’article est encore dans l’intranet).
Trump, la CIA et donc Macron ont interdit à Orange d’utiliser Huawei pour la 5G tout en autorisant ses amis oligarques milliardaires Bouygues et Drahi à le faire tout en sachant qu’il enfoncerait Orange en France sur la 5G (Mitterrand Chirac, Sarkozy, Macron comme 90% de la classe politique et l’UE via l’ARCEP/ADLC n’ont fait que cela depuis 35 ans) et qu’il favorisait fortement les propriétaires de TF1/LCI/RMC et BFM qui le servent.
Quant à l’appel d’EELV et LFI à l’arrêt de la 5G qui comme l’a dit Jadot vise d’abord Huawei, il arrange beaucoup Macron qui sait comme Trump que seul Huawei pourra réélement déployer la 5G en France, en Europe comme aux USA.
Vous me direz il y a Nokia et Ericsson ?
Ces 2 entreprises finlandaise comme suédoise n’ont aucune planification industrielle à long terme indispensable pour des programmes à long terme comme la 5G (idem en France pour les EPR et la R&D pour les nouveaux réacteurs du nucléaire, le nucléaire civil étant pour moi la seule énergie propre et d’avenir, EDF étant en cous de destruction) et sont pilotée à très court terme par leurs actionnaires véreux type Black Rock….
Avec la 5G, les EPR, l’automobile, la casse de la SNCF, d’EDF/GDF, de la Poste, de FT/orange, et de la santé, etc….la France fait face à l’absence de politique industrielle depuis 30 ans, de privatisation, de financiarisation de l’économie, de concurrence débile et non faussée, et se paye cash avec la 5G : ce sera Huawei ou le désert et cela LFI, EELV, Macron, etc…préfèreront flinguer la 5G plutôt que d’accepter de faire appel à Huawei.
On en est hélas là mais il faut bien payer Cash 30 and d’ultralibéralisme Reagano-thatchérien.
J’ai écouté Martinez dans son débat face au conducator du Medef, et il s’est contenté d’attaquer la Chine, et le chef du Medef lui a rappelé à raison que c’est le PC chinois qui dirige l’économie chinoise, et Martinez le pauvre ne savait pas quoi dire…
Il est dommage que la CGT ne profite pas du cas de la 5G comme celui des EPR en France pour dénoncer la politique ultralibérale suicidaire de la France, de l’UE, du Japon, de l’Inde, de la Russie, et des USA.
Des Amishs il y en a des dizaines de millions en Europe et aux USA grâce à la concurrence débile et non faussée, la privatisation/casse des opérateurs publics de service public en monopole public et de leur R&D, la multiplication des zônes blanches que ce soit dans le mobile ou le fixe, à l’arrêt de la péréquation tarifaire avec égalité des usagers sur tout le territoire national.
Cette politique de casse des télécoms a été approuvée par tous les partis au niveau de l’Europe et de la France, et découvre aujourd’hui l’étendu des dégâts.
Et cette politique industrielle forte à long terme, le poids de l’Etat dans l’économie chinoise, c’est justement ce que reprochent à la Chine, Trump, Merkel comme Macron.
Vu l’état de délabrement du capitalisme qui est de plus en plus mafieux qui risque de faire changer d’avis la Chine qui n’est pas capitaliste justement, et heureusement.
Oui il faut la 5G et la fibre en France sur un seul réseau et un seul opérateur national de service public (en Chine il y en a 3 tous publics qui ne font pas concurrence mais coopèrent, sur un seul réseau piloté financé massivement par l’Etat, dans un pays 20 fois plus important en population et en superficie). Il faut renationaliser le secteur des télécoms en renommant Orange en France telecom (DT, NTT, Telefonica, BT, Telecom Italia, China telecom, China mobile, etc.., n’ont pas changé de nom pour celui d’une agrume).
a écrit le 20/09/2020 à 11:37 :
en tant que consommateur pro et perso, la 4G me suffit, donc la 5G non merci, surtout qu'il faut en plus changer de portable et souscrire un forfait plus cher. La course à la connectivité pour moi elle s'est terminée avec la 4G et la 3G a certains endroits qui repondent entierement a mes besoins.
a écrit le 20/09/2020 à 10:58 :
On dirait qu'ça l'gène (eugène) de marcher dans le flouze !
On dirait qu'ça l'gène de piller (la terre) avec nous !
a écrit le 20/09/2020 à 9:20 :
La 5g est une techno qui arrive beaucoup trop tôt.

La 4g n'est toujours pas déployée, l'usine à gaz 3g est toujours là.

La couverture hertzienne n'est toujours pas faite et les zones blanche n'intéressent personne.

Pour l'iot pas besoin de 5g il y a d'autres techno moins énergivore et plus adaptées sigfox ou laura.

Les gains de la 5g en intérieur sont nuls, elle passe moins bien que la 4g....

Cerise sur le gâteau les gens veulent avant tout de la fibre .... serpent de mer.

Trop tôt trop vite, trop clivante... trop politique, la 5g c'est la Chine.

La 5g est morte avec Huawei... et la lutte pour le climat. vive la 6g.
a écrit le 20/09/2020 à 9:19 :
La solution est peut être dans le projet (2750 du 6 mars 2020) de loi d’application et simplification de l’action publique dit ASAP (il faut le faire).. Secret des affaires renforcé, assouplissement des règles sur les marchés publics, multiplication des autorisations de légiférer par ordonnances, notamment sur le financement des chambres d’agriculture. Sans opposition ou presque, le gouvernement s’en donne à cœur joie à l’Assemblée nationale pour déréguler et déréglementer
a écrit le 20/09/2020 à 9:00 :
En quoi un maire aurait l'autorite pour s'opposer a l'installation d'antenne des lors qu'il s'agit d'une communaute ?
Quelles sont ses competences, sinon aucunes.
La France, le pays des petits chefs.
a écrit le 19/09/2020 à 18:00 :
Mais par contre, l'hostilité des consommateurs, ils s'en foutent 😁😁
Et puis les maires, un petit billet symbolique , et hop ... dans la poche !!
a écrit le 19/09/2020 à 17:12 :
Concernant la France et la 5G, pour que celle-ci ait des chances de s’implanter, c’est-à-dire pour qu’il n’y ait pas une guerre interminable entre les pro-5G et les anti-5G, il faut au plus vite réaliser une étude d'impact climatique, environnemental et médical. Car ce n’est pas en traitant d’Amish les opposants à la 5G que l’on va pouvoir imposer la 5G de force et éviter, par exemple, les destructions des antennes-relais qui, si elles se produisaient, risqueraient de ternir, et pas seulement médiatiquement parlant, son déploiement. Il faudrait aussi créer un comité de réflexion sur les conditions d’utilisation de la 5G pour éventuellement encadrer certaines utilisations puisque, comme tout le monde le sait « Tout ce qui est techniquement possible n’est pas forcément souhaitable ». Car même si la 5G est peut-être une opportunité à saisir concernant certains secteurs tels que l’industrie ou le domaine médical, cela ne me semble pas vraiment essentiel que la 5G permette à l’homme de la rue de télécharger une vidéo en 1 seconde et quelques dixièmes. Enfin cela n’aura échappé à personne que les principaux bénéficiaires du déploiement de la 5G vont être les grandes sociétés de télécommunications qui sont déjà, malgré la crise, dans une situation florissante et qui espèrent bien, grâce à la 5G, augmenter encore leurs bénéfices. Ne conviendrait-il donc pas de leur demander d’effectuer quelques efforts financiers qui permettraient par exemple d’aider les entreprises appartenant à des secteurs sinistrés ?
a écrit le 19/09/2020 à 15:57 :
Cela me fait penser aux polémiques relatives au compteur Linky....
Cordialement
a écrit le 19/09/2020 à 12:23 :
Quand prendra t on en considération l'avis des français et l intérêt qu'ils peuvent porter sur ce sujet...
Pourquoi ne prend t 'on pas considération les dangers pour la santé ?
Nous ne sommes pas égaux sur ce point.
Ne serait ce qu'un problème d'intérêts financiers pour les opérateurs et autres....
C'est idem pour le compteur linky....
Ne sommes nous pas concernés au premier chef ?
a écrit le 19/09/2020 à 10:14 :
Un gros problème touche la 5g: son utilité et son coût.
Pour l’utilite, rappelons que les soit disant nouveaux services comme la conduite autonome et la télemedecine n’en sont pas. Tesla n’a pas besoin de la 5g, tout se fait sur le véhicule, la télémedecine se fait déjà et par internet, pas besoin de réseau téléphonique.
Quant à son coût: il va falloir remplacer physiquement les bornes et les téléphones et ceux ci seront plus chers. Sans parler des abonnements. Est ce vraiment un progrès? Sommes nous déjà des amish avec la 4g?
a écrit le 18/09/2020 à 18:53 :
Free va utiliser les fréquences de 700 MHz pour lancer la 5G...
Pas besoin de demande spéciale aux communes, les équipements sont ou seront mis à jour à distance.
a écrit le 18/09/2020 à 18:32 :
pas grave
qu'ils envoient une lettre a leurs abonnes, en expliquant pourquoi il n'y a pas de 5g, et le nom du contact a la mairie qui pourra leur expliquer le pourquoi du comment de la situation.......je ne sais pas pourquoi, mais je pense que certain.Es peuvent retourner leur veste tres rapidement ( notez l'ecriture inclusive qui leur fait tant plaissir et servira les les pointer.E di doigt)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :