Free donne « rendez-vous dans quelques jours » pour ses offres entreprises

 |  | 645 mots
Lecture 4 min.
Xavier Niel, le fondateur et propriétaire d'Iliad, la maison-mère de Free.
Xavier Niel, le fondateur et propriétaire d'Iliad, la maison-mère de Free. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
Lors de la présentation des résultats 2020 d’Iliad, la maison-mère de Free, Thomas Reynaud, son directeur général, a indiqué que l’opérateur se lancerait très bientôt sur le marché des télécoms professionnelles.

Free va enfin se lancer dans le grand bain. L'opérateur de Xavier Niel devrait très prochainement lever le voile sur ses nouveaux abonnements à destination des entreprises. « Rendez-vous dans quelques jours ! », a lancé Thomas Reynaud, le directeur général d'Iliad, la maison-mère du « trublion des télécoms », ce mardi lors de la présentation des résultats 2020 du groupe. Le dirigeant promet « un choc de simplicité et d'innovation » sur un marché avoisinant les 10 milliards d'euros encore ultra-dominé par Orange, et dans une moindre mesure par SFR. « Nous voulons adresser l'ensemble du marché », a poursuivi Thomas Reynaud, et notamment le segment des TPE et des PME, encore peu numérisées.

Sur l'exercice 2020, le groupe, présent en Italie et désormais en Pologne après le rachat de Play, a vu son chiffre d'affaires croître de 10% à 5,87 milliards d'euros, pour un bénéfice de 420 millions d'euros. Malgré la crise sanitaire, les voyants sont donc au vert. En conférence de presse, Thomas Reynaud s'est en particulier félicité du « retour à la croissance » en France. Dans l'Hexagone, premier marché d'Iliad, les ventes ont progressé de 1,9% à 5 milliards d'euros. Le groupe estime tirer profit du lancement de sa nouvelle box Pop - dont il refuse de dévoiler le nombre d'unités écoulées -, des ventes d'abonnement à la fibre, et de sa stratégie en matière de 5G. L'an dernier, Free a gagné 63.000 abonnés mobiles, et 263.000 abonnés Internet fixe. Il possède désormais 2,8 millions d'abonnés fibre, contre 1,7 millions l'année précédente. Thomas Reynaud estime, en clair, qu'Iliad a su rebondir après avoir souffert, courant 2018, sur le marché français.

En Italie, Iliad en route vers la taille critique

En matière de 5G, Iliad revendique aujourd'hui « le plus grand réseau de France ». Il possède aujourd'hui, il est vrai, davantage d'antennes 5G que ses rivaux Orange, SFR et Bouygues Telecom. Mais Free recourt largement à des bandes de fréquences basses pour proposer cette technologie, lesquelles offrent, aux dires de ses rivaux, des performances moins bonne que les fréquences hautes récemment attribuées. Free n'a pas hésité à cassé le prix de la 5G en la proposant « sans surcoût », au prix de la 4G. Une initiative qui chamboule le marché, puisque ses concurrents comptaient sur la 5G pour augmenter les tarifs, et donc leurs marges. Dans les orientations stratégiques de SFR, auxquelles La Tribune a eu accès, l'initiative de Free fait grincer des dents : « La valorisation de la technologie 5G initialement prévue pour permettre le financement de cette dernière n'est pas du tout au niveau attendu, souligne l'opérateur de Patrick Drahi. A titre d'illustration, Free n'a pas valorisé l'ajout de la 5G sur ses offres et Bouygues la propose avec un surcoût situé entre 2 et 3 euros. Pour mémoire, la valorisation initiale envisagée pour SFR était de 10 euros. »

En Italie, Iliad, malgré la concurrence, a ferré 2 millions d'abonnés l'an dernier. Désormais, Iliad Italia, qui s'est lancé en 2018, en possède 7,24 millions, ce qui correspond à une part de marché de 9%. Le groupe de Xavier Niel a vu son chiffre d'affaires progresser de 58%, à 674 millions d'euros. Iliad Italia a généré une perte de 133 millions d'euros l'an dernier, contre une perte de 253 millions en 2019. « Cette amélioration permet au groupe de se rapprocher de la taille critique et de l'impact direct des efforts de déploiements des réseaux », précise Iliad dans son communiqué. En Italie, l'opérateur espère arriver à l'équilibre au deuxième semestre. Il compte bientôt se lancer dans l'Internet fixe, et ce « avant l'été », a précisé Thomas Reynaud.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2021 à 20:44 :
Ils devraient livrer plus vite les box delta ca serait beaucoup mieux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :