Galaxy Fold : Samsung va enquêter sur les problèmes d’écran

 |   |  572  mots
Le Galaxy Fold de Samsung dispose d'un écran pliable.
Le Galaxy Fold de Samsung dispose d'un écran pliable. (Crédits : Samsung)
Ces derniers jours, certains journalistes, qui ont testé le nouveau smartphone pliable du géant sud-coréen, ont fait état de problèmes d’écran. Samsung a annoncé qu’il allait mener l'enquête. Le groupe prend l’affaire très au sérieux après le fiasco, en 2016, du Galaxy Note 7, plombé par des problèmes de batteries explosives.

L'affaire réveille forcément de vieux démons. Ces jours derniers, des journalistes, qui ont testé en avant-première le nouveau smartphone star de Samsung, le Galaxy Fold, ont évoqué des problèmes d'écran. « Après seulement deux jours, l'écran du Galaxy Fold que j'ai reçu pour l'évaluer est totalement cassé et inutilisable », a canardé sur Twitter Mark Gunman, de Bloomberg. Un autre journaliste, Dieter Bohn, de The Verge, a aussi vu son terminal rendre l'âme. « Quelque chose s'est passé sur l'écran de mon Galaxy Fold et a entraîné un gonflement... Il est cassé », a-t-il indiqué.

Il n'en fallait pas plus pour faire ressurgir les fantômes du passé. Dans le petit monde de la tech, beaucoup se sont d'emblée demandés s'il ne s'agissait pas d'un nouveau et sérieux problème technique pour Samsung. Et ce, environ trois ans après la tempête du Galaxy Note 7, dont les problèmes de batteries explosives ont beaucoup nuit à la réputation du groupe.

De possibles mauvaises manipulations

Le sujet est si sensible que Samsung a réagi du tac au tac. Le groupe a affirmé qu'il allait « inspecter minutieusement » les Galaxy Fold prêtés aux médias pour déterminer la cause du problème. Mais surtout, le groupe sud-coréen a indiqué que certains journalistes et testeurs qui ont rencontré des problèmes ont signalé avoir retiré le film de protection de l'écran du terminal. Ce qui a pu causer des dommages aux appareils. Enfin, Samsung précise qu'il veillera à ce que les clients soient bien informés que ce film ne doit en aucun cas être enlevé.

En clair, c'est peut-être une mauvaise manipulation de l'appareil qui est à l'origine de ces problèmes d'écran. Reste qu'à environ deux semaines du lancement du Galaxy Fold, doté pour la première fois d'un écran pliable, Samsung se serait bien passé de ce coup de projecteur. Lui qui a clamé, ces dernières années, qu'il avait mis les bouchées doubles pour éviter d'être à nouveau confronté à un grave problème technique.

L'appétit de Huawei

Personne, au sein du géant sud-coréen, n'a oublié l'affaire des batteries explosives de 2016. A l'époque, plusieurs usagers de sa nouvelle phablette, le Galaxy Note 7, avaient publié des vidéos sur les réseaux sociaux de leur terminal s'enflammant tout seul. Peu après le lancement de l'appareil, Samsung a été contraint de rappeler pas moins de 2,5 millions de terminaux dans le monde !

Dans le cas présent, si un nouveau problème était identifié, les conséquences pourraient être lourdes pour le géant sud-coréen. De nouveaux déboires pourraient donner l'opportunité à la concurrence de le rattraper. Si Samsung est resté l'an dernier - et de loin - le premier vendeur de smartphones au monde (avec 292,3 millions de mobiles écoulés selon le cabinet IDC), il fait face à l'arrivée sur les chapeaux de roues de Huawei. Avec 206 millions de terminaux vendus l'an dernier, le géant chinois, numéro trois des smartphones dans le monde juste derrière Apple, affiche une croissance insolente année après année. Récemment, il a lui aussi présenté un smartphone à écran pliable, le Mate X. Et ambitionne, depuis longtemps, de devenir calife à la place du calife.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :