La 5G fixe, l'alternative à la fibre qui peut rapporter gros aux opérateurs

La 5G fixe, qui permet un accès Internet à très haut débit grâce à une box connectée au réseau mobile, concrétisera le premier vrai cas d’usage de la nouvelle génération de communication, estime une étude du cabinet BearingPoint. Cette technologie constitue une solution de qualité dans les territoires où la fibre ne sera pas – ou pas tout de suite – déployée. Elle pourrait même se muer en alternative pérenne.
Pierre Manière

4 mn

Pour les opérateurs, la 5G fixe pourrait jouer un rôle important dans leur impératif de « monétisation » de la nouvelle génération de réseau mobile.
Pour les opérateurs, la 5G fixe pourrait jouer un rôle important dans leur impératif de « monétisation » de la nouvelle génération de réseau mobile. (Crédits : Tingshu Wang)

Même si le déploiement de la 5G s'accélère à travers le globe, la grande majorité des consommateurs n'y voient, pour l'heure, aucun avantage singulier par rapport à la 4G. A ce jour, aucun cas d'usage grand public véritablement révolutionnaire n'a émergé. C'est un problème pour les opérateurs télécoms, qui déploient ce nouveau réseau à coup de milliards d'euros, et qui sont évidemment soucieux de rentabiliser ces infrastructures aussi vite que possible. Pourtant, il existe un cas d'usage très concret qui pourrait se développer rapidement à partir de l'année prochaine : la 5G fixe.

C'est ce que souligne le cabinet de conseil BearingPoint dans une étude récente, à laquelle La Tribune a eu accès. Son intitulé : « Accès sans fil : la 5G va bouleverser le paradigme Internet fixe/mobile. » Selon les auteurs, cette 5G fixe pourrait avoir le vent en poupe ces prochaines années. Dans leurs travaux, les auteurs jugent que celle-ci sera « le premier usage réel et avéré de la 5G ». Celui-ci « va permettre le marché du haut débit fixe au niveau mondial, et de réduire la fracture numérique », ajoutent-ils. Rien de moins.

Un niveau de performance proche de la fibre

La 5G fixe consiste à proposer un accès Internet grâce à une box connectée au réseau mobile, et non, comme c'est l'usage, au réseau cuivre (via l'ADSL) ou fibre. Cette manière de faire n'est pas nouvelle. Aujourd'hui de nombreux opérateurs, dont Orange, SFR ou Bouygues Telecom en France, commercialisent déjà des offres 4G fixe dans les campagnes dépourvues de fibre et où l'ADSL est à bout de souffle. Cette solution constitue alors « un palliatif à des réseaux de type ADSL », constate BearingPoint.

La 5G fixe, elle, permet d'aller bien au-delà. Ses gros débits et sa très faible latence (le temps de réponse du réseau lorsqu'on le sollicite) offrent un niveau de performance très, très supérieur à celui de la 4G fixe. « En termes techniques, la 5G fixe peut proposer des débits plus importants que l'ADSL et le VDSL [un ADSL boosté, Ndlr], voire même la fibre (au-delà de 80 Mbits) », note BearingPoint. Selon eux, cette technologie peut constituer une alternative dans les nombreux territoires - généralement ruraux et peu peuplés - où la fibre ne verra pas le jour avant plusieurs années. Aux États-Unis et au Moyen-Orient, elle constitue d'ailleurs déjà une solution lorsque les infrastructures en matière d'Internet fixe sont peu développées.

Relancer le jeu concurrentiel

Mais surtout, cette technologie dispose de sérieux atouts pour « concurrencer des réseaux existants », souligne BearingPoint. Ainsi, « dans les zones urbaines, le déploiement de la 5G fixe sera tactique dans les pays développés, et il permettra de concurrencer l'opérateur historique dans les pays en voie de développement », affirme l'étude.

« Certains opérateurs pourraient recourir à cette technologie [la 5G fixe, Ndlr] avec l'objectif de ferrer des clients avant de les migrer sur la fibre, ou pour concurrencer frontalement et durablement les réseaux Internet fixe filaires traditionnels », souligne Sylvain Chevallier, associé chez BearingPoint.

Consultant au même cabinet, Tariq Ashraf souligne que « les opérateurs spécialisés dans le mobile, et qui ont un déficit d'infrastructures Internet fixe, ont, ici, une carte à jouer ». En France, on songe notamment à Bouygues Telecom, qui dispose d'un réseau Internet fixe bien moins développé que ses rivaux Orange ou SFR.

La 5G fixe pourrait permettre aux opérateurs de mieux « monétiser » la nouvelle génération de réseau mobile. BearingPoint estime cet usage pourrait concerner 107 millions de clients dans le monde d'ici 2023. « Ce qui générerait 58 milliards de dollars de revenus supplémentaires pour les opérateurs télécoms », calcule le cabinet. D'ici deux ans, cette technologie pourrait représenter 8% des connexions Internet fixe à haut débit. Enfin et surtout, les pays émergents ne seront pas les seuls intéressés : « 44% des connexions 5G fixe seront situées dans les pays développés, contre 52% dans les pays émergents. » Cet usage, souvent perçu comme anecdotique, et notamment en France du fait du déploiement massif de la fibre, pourrait bien, malgré tout, troubler d'ici peu le jeu concurrentiel.

Pierre Manière

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 21/09/2021 à 15:56
Signaler
En parlant de 5G : Ils disent avoir agi pour protéger la population. Deux moines d’un couvent catholique intégriste du Rhône ont été mis en examen, la semaine dernière, pour s’en être pris à des antennes-relais par hostilité au déploiement de la 5...

à écrit le 21/09/2021 à 12:18
Signaler
Ne manquez pas de lire "Oxymore" de Jean Tuan chez C.L.C. Edition. L'auteur observateur attentif de la Chine, le pays de son père, nous dévoile les desseins secrets de la Chine avec l'installation de la 5G en France. Vous découvrirez un très "crousti...

à écrit le 20/09/2021 à 19:48
Signaler
On va nous obliger à payer une technologie qui va nous asservir pour le plus grand bonheur des GAFAM , lobbies et états .Pour nous aucun intérêt ,lire une vidéo en conduisant ? Qu'ils solutionnent les zones blanches déjà..

à écrit le 20/09/2021 à 17:50
Signaler
Encore de la propagande pour cette 5G qui n'intéresse que les équipementiers asiatiques... mais pas les consommateurs occidentaux.

à écrit le 20/09/2021 à 9:08
Signaler
"le premier vrai cas d’usage de la nouvelle génération de communication" ça c'est sûr, usage utile, ça ne doit pas être fondamental pour les usages smartphone, le réseau 5G (je suis en encore en 2-3G). Pas facile de convaincre les gens d'y passer, ch...

le 20/09/2021 à 10:56
Signaler
La 5G arrive dans les coins (perdus) que s'ils sont fibrés pour avoir la performance requise. L'intérêt pour les opérateurs est de ne pas déployer le réseau à chaque logement et de permettre la couverture mobile.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.