Patrick Drahi s’offre Sotheby’s pour 3,7 milliards de dollars

 |   |  354  mots
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice USA et d'Altice Europe.
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice USA et d'Altice Europe. (Crédits : Reuters)
Le fondateur et propriétaire d’Altice Europe et d'Altice USA vient de signer un accord pour racheter la célèbre maison de ventes aux enchères via sa holding personnelle.

Cela faisait un certain temps que Patrick Drahi n'avait pas fait parler de lui dans un très gros deal. L'homme d'affaires, propriétaire du géant des télécoms et des médias Altice (qui opère désormais via deux branches distinctes, Altice USA et Altice Europe), vient de mettre la main au portefeuille pour s'offrir rien de moins que Sotheby's, la célèbre maison de ventes aux enchères, dans une opération qui valorise cette dernière à quelques 3,7 milliards de dollars.

Dans un communiqué publié ce lundi 17 juin, Sotheby's affirme avoir signé un « accord définitif » concernant son acquisition par BidFair USA, une société détenue intégralement par Patrick Drahi. « Au terme de l'accord, qui a été approuvé par le conseil d'administration de Sotheby's, les actionnaires recevront 57 dollars par action », précise la missive. L'opération, qui sortirait la maison d'enchères de la cote, devrait être finalisée au quatrième trimestre cette année.

« Un important potentiel de croissance »

Dans le communiqué, Tad Smith, le PDG de Sotheby's, s'est dit très satisfait de cette vente. « Patrick Drahi est l'un des entrepreneurs les plus respectés au monde », claironne-t-il, estimant que le groupe sera « en d'excellentes mains pendant des décennies » avec son nouveau propriétaire. Dans un autre communiqué, Patrick Drahi s'est pour sa part dit « très honoré que le conseil d'administration de Sotheby's ait décidé de recommander [son] offre ».

« Toute ma vie, je me suis passionné pour la culture et les arts, et je crois que Sotheby's à des opportunités et un important potentiel de croissance, a poursuivi le magnat des télécoms et des médias. Je fais cet investissement pour ma famille, par le biais de ma holding personnelle, avec une perspective de long terme. Il n'y a pas de liens capitalistiques entre cette opération et Altice Europe ou Altice USA. »

Patrick Drahi indique ensuite que cette emplette démontre son attachement aux États-Unis, « un pays où nous avons été très bien accueillis depuis les acquisitions [des câblo-opérateurs] Suddenlink en 2015 et Cablevision en 2016 ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/06/2019 à 13:39 :
??? Curieux. Quel avenir pour Altice? Le mélange des genres est porteur de magouilles. Drahi n'en serait pas à son premier essai.
Réponse de le 18/06/2019 à 15:18 :
Réaction PCF-CGT-L'Humanité-LFI
a écrit le 18/06/2019 à 10:00 :
Avec quel argent ? il est déjà surendetté et au bord de la faillite.
Réponse de le 18/06/2019 à 14:39 :
Altice est surendettée. Je n'ai pas trop d'inquiétudes pour lui
a écrit le 18/06/2019 à 7:53 :
Le modèle des salles de ventes (30% de frais) n'est pas tenable à moyen terme. Il sera disturbé.
a écrit le 18/06/2019 à 1:19 :
Les habitués du dénigrement mensonger et passionné, vont encore se régaler

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :