Télécoms d’entreprise : Free vient défier Orange en cassant les prix

 |  | 470 mots
Lecture 2 min.
Xavier Niel, le fondateur et propriétaire d'Iliad, la maison-mère de Free.
Xavier Niel, le fondateur et propriétaire d'Iliad, la maison-mère de Free. (Crédits : Charles Platiau)
L’opérateur de Xavier Niel lèvera le voile, ce mardi, sur ses nouvelles offres à destination des professionnels. Il promet, déjà, des tarifs moins élevés que la concurrence pour se faire une place sur ce marché ultra-dominé par Orange.

Xavier Niel aime se mettre en scène. Dans une campagne de communication sur la Toile, le fondateur et propriétaire d'Iliad, la maison-mère de Free, passe sur le divan. Une vidéo humoristique diffusée sur les réseaux sociaux met le milliardaire face à sa psy, laquelle tente de « régler » son « obsession du prix ». Manière de susciter le buzz, alors qu'Iliad doit dévoiler, mardi matin, ses offres Internet à destination des entreprises. Le message de Free a le mérite de la clarté : l'opérateur promet de casser les prix pour se faire une place sur ce marché, un gros gâteau d'environ 10 milliards d'euros.

Cette stratégie n'a rien de nouveau : c'est grâce à elle que Xavier Niel a bâti son succès ces dernières années, d'abord dans l'Internet fixe, puis dans le mobile en 2012, avant de l'exporter plus récemment en Italie, toujours dans le mobile. Il y a quelques mois, Free a également décidé de commercialiser la 5G dans l'Hexagone « sans surcoût ». Au grand dam de la concurrence, qui tablait sur cette technologie pour booster ses marges.

Le « B2B », un marché nouveau pour Free

Reste que les télécoms professionnelles constituent un univers singulier. Il s'agit d'un marché différent du grand public, auquel Iliad était jusqu'alors habitué. Les entreprises ont besoin d'offres spécifiques, particulièrement fiables, avec, en particulier, des garanties de temps de rétablissement (GTR) lorsqu'un problème survient. Impossible, par exemple, pour une société qui mise sur Internet pour vendre ses produits, de perdre sa connexion à Internet pendant plusieurs jours.

L'état-major d'Iliad devra, ce qui n'est pas une mince affaire, « associer la marque Free au monde du B2B », confie une source proche de l'opérateur. L'objectif est, en clair, de faire en sorte qu'aux yeux des entrepreneurs, le groupe de Xavier Niel constitue une alternative crédible aux solutions d'Orange, de SFR et de Bouygues Telecom, qui sont présents depuis des années sur ce marché.

Une part de marché de 5% à l'horizon 2024

Free s'est fixé des objectifs ambitieux : il espère, à l'horizon 2024, générer entre 400 et 500 millions de chiffre d'affaires dans les télécoms professionnelles. Ce qui correspond à une part de marché d'environ 5%. Le lancement et les débuts de Free seront scrutés à la loupe par tout le secteur. D'abord par Orange, qui domine 70% du marché, SFR, qui en possède 20%, et Bouygues Telecom. Mais aussi par l'Arcep. Laure de La Raudière, la nouvelle présidente du régulateur des télécoms, a fait de l'ouverture à la concurrence de ce marché une des priorités de son mandat. Avec un objectif : que les TPE et les PME puissent s'offrir des offres de fibre à meilleur prix et accélérer leur numérisation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2021 à 11:42 :
Les commentaires opportunistes sont toujours autant lamentables. Ces gens ont tendance à l'oublier mais Free est 4 ème opérateurs, il est relativement jeune comparé à tous les autres et forcément il a un retard en terme de qualité réseau téléphone.
Mais il y a un autre point qu'il ne faut pas oublier non plus c'est que c'est Free qui a révolutionné les tarifs et de l'Internet et de la téléphonie. Sans Free on paierait encore probablement notre connection au debit, à l'octet et nos abonnements mobile une fortune. On doit tout ça à Free.
Je suis chez Free depuis leur début quasiment à quelques mois près. Je fais partis des vrais fans de Free depuis qu'ils ont débarqué sur le marché internet on a pris une claque. Je me rappelle encore ses clients de la première heure était d'abord les Geeks pur et dur et suivi de près par les communautés issues de l'immigration en particulier dans les banlieues et cités car les prix étaient bas et leur prix étaient quand même sacrément poussées par rapport à tout ce qui se faisait. C'est des années après que le reste de la France a commencé à s'intéresser à cet opérateur.

Bref, au vu de certain commentaires souvent des arrivistes ou des abonnés qu'ils ont là que depuis quelques années et les autres cachés derrière leur anonymat qui sont la concurrence et ou les anti free. Jamais content dans ce pays toujours des co*s et compagnies doublés de malhonnêteté intellectuelle.
Free a défoncé le marché en le révolutionnant sans Free vous seriez tous en train de payer des abonnements coûtant un bras !
a écrit le 23/03/2021 à 8:42 :
Si sa fonctionne aussi mal que pour les particuliers, ( toujours en panne) peu importe le prix
Réponse de le 23/03/2021 à 13:00 :
Travailleur fonctionnaire chez orange ou ex employé sfr ? qui es-tu Simon ?
Réponse de le 23/03/2021 à 13:08 :
A noter ,que depuis ce matin c'est Bouygues qui est en panne dans l’Essonne ( Evry, Corbeil etc.) aucune ligne fixe ne fonctionne et le voyant téléphone de la box en rouge .
a écrit le 23/03/2021 à 8:24 :
C'est bien le prix, mais qu'en est-il de la qualité de service ? Même pour de la fibre, le débit réel de la communication Orange est bien faible, j'imagine ,aussi, que la qualité n'est pas le problème de Free.
Réponse de le 23/03/2021 à 12:56 :
Avant de supputer des annerie faites au moins l' essai.
Réponse de le 23/03/2021 à 13:05 :
Meilleur qu'Orange ( ex France Telecom ), Free n'a pas vraiment eu de problème à l' être. Rester le mieux disant étant le plus grand challenge, Free n' a jamais rencontrer un seul concurrent lui arriver à la cheville, pourvu que cela dure.
a écrit le 23/03/2021 à 2:05 :
Je souhaiterais qu'il nous explique pourquoi le marché acquis dans l'outre mer Guadeloupe Martinique n'est toujours pas ouverts depuis plus de 4 ans. Nous souhaiterions qu'il se focalise sur ce type de marché qui pourrait lui ramener beaucoup de nouveau client au lieu d'aller titiller la concurrence
Réponse de le 23/03/2021 à 2:36 :
Tarifs au quintuple de la FR : entente illégale entre Orange-SFR-Digicel

Payer des amendes leur coute moins cher que l'entente.

FREE y a certainement reçu des pressions pour renoncer.
a écrit le 22/03/2021 à 20:34 :
Hourrah , Niel est content de casser le Prix c'est bien, mais s'il essaye de régler le problème réseau mobile free qui est une calamité. Se serait plus juste et plus respectueux, pour les millions d'abonnés de free. Un signal faible et par endroits inexistant...
Réponse de le 23/03/2021 à 12:58 :
Marrant çà, j'y suis depuis le début et je n'ai jamais rencontrer de souci.. faut-il que vous en ayez de la malchance..
a écrit le 22/03/2021 à 19:37 :
Orange : monopole d'état jusque début des années 90, a pratiqué des tarifs EXORBITANTS
jusqu'à ce que le monopole soit aboli

Une hémmoragie de clients libérés ( ex-usagers ) s'en est immédiatement suivie.

Orange acculé, a mis deux ans avant de diviser par 4 ses tarifs ABUSIFS
et s'aligner sur la concurrence : notion inconnue pour lui.
Réponse de le 22/03/2021 à 21:24 :
Bonsoir,

Il va s'en dire madame que vous ne connaissez pas les règles de la concurrence surtout dans les télécoms.
C'est l'ARCEP qui fixe le go a Orange afin qu'il puisse s'aligner.
Puis il y a Sosh, si vous le voulez.
Toutefois, quand vous allez chez Audi ou Mercedes, demandez vous le même prix que chez Dacia.
Donc demandez à Free d'ouvrir 600 points de vente et qui gèrent surtout le service après-vente.
Et que ce dernier gère le réseau cuivre où qu'il investisse dans la fibre et dans la "vraie" 5G.
Réponse de le 22/03/2021 à 22:22 :
Merci l'europe
Réponse de le 23/03/2021 à 19:46 :
"Orange acculé"

J'ai eu peur.
a écrit le 22/03/2021 à 16:24 :
Tout ça pour nous faire croire que le néolibéralisme consiste a faire des cadeaux aux clients!
Réponse de le 22/03/2021 à 19:49 :
Car Non Mais tu es un client qui râle mais consomme, ne sois plus sur Fb, ne mange pas Uber ni n'appelle Amazon et cela aidera à contrer le néolibéralisme, les grands méchants et autres exploiteurs... quel archaïsme intellectuel...
a écrit le 22/03/2021 à 16:09 :
Sans l'accès au réseau d'Orange que devient Free?
Réponse de le 22/03/2021 à 20:40 :
Du coup, il faut se poser la question est ce que les prix hauts d'Orange sont dus au fait que Free fait des prix bas ? La reponse est evidemment non, les investissements réalises par Orange et ils sont bien superieurs à ceux de Free sont facturés selon une certaine regle et sous des contraintes reglementaires à Free. Et au final, sans l'acces au reseau d'Orange, pas facile de dire quels seraient les prix de Free mais plus facile à dire que les prix d'Orange seraient probablement plus elevés.
Réponse de le 23/03/2021 à 7:29 :
En même temps, c'est le réseau d'orange qui plombe free.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :