Télécoms  : Verizon perd plus d’abonnés que prévu

 |   |  297  mots
Le groupe a lancé l'année dernière un gigantesque plan d'économies de 10 milliards de dollars qu'il compte atteindre en 2021, notamment en supprimant des emplois sur une base de départs volontaires.
Le groupe a lancé l'année dernière un gigantesque plan d'économies de 10 milliards de dollars qu'il compte atteindre en 2021, notamment en supprimant des emplois sur une base de départs volontaires. (Crédits : Rick Wilking)
Le géant américain des télécoms Verizon a revu à la hausse ses prévisions de bénéfices pour 2019 après avoir dégagé un bénéfice meilleur que prévu au premier trimestre, mais a fait état d'une perte d'abonnés téléphoniques plus forte qu'anticipé.

C'est un résultat en demi-teinte. Le géant américain des télécoms Verizon a revu à la hausse ses prévisions de bénéfices pour 2019 après avoir dégagé un bénéfice meilleur que prévu au premier trimestre, mais a fait état d'une perte plus forte qu'anticipé d'abonnés téléphoniques. Après avoir initialement prévu une stagnation de son bénéfice cette année par rapport à l'année précédente, Verizon table désormais sur "une croissance à un chiffre", a affirmé le groupe à l'occasion de la publication de ses résultats mardi.

La hausse de cette prévision annuelle survient alors que le groupe a dégagé un bénéfice par action ajusté des éléments exceptionnels de 1,22 dollar au premier trimestre, supérieur aux attentes moyennes des analystes de 1,17 dollar, et au-dessus du 1,11 dollar un an plus tôt à la même époque. Le bénéfice net est ressorti à 5,2 milliards de dollars en hausse de 11% par rapport au 1er trimestre 2018.

Petite hausse des ventes

Le chiffre d'affaires trimestriel de Verizon s'est quant à lui affiché à 32,1 milliards de dollars, en hausse de 1,1% par rapport à la même période de 2018, en ligne avec ce que prévoyaient les analystes. Le groupe a toutefois rapporté une perte de 44.000 abonnés mensuels à ses services de téléphonie, soit davantage qu'anticipé par les analystes. Cet élément faisait reculer le titre à l'ouverture de Wall Street. Vers 13H50, son titre lâchait 2,07%.

Le groupe a lancé l'année dernière un gigantesque plan d'économies de 10 milliards de dollars qu'il compte atteindre en 2021, notamment en supprimant des emplois sur une base de départs volontaires. L'opérateur affiche déjà 3 milliards d'économies cumulées, selon le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :