Souveraineté numérique : «On a une méconnaissance des mécanismes qui ont généré la dépendance»

 |   |  12  mots
SCIENCES VS CROYANCES. Face aux fausses informations, aux opinions qui ne disent pas leur nom, un esprit critique est à développer. C'est la proposition du nouveau format vidéo « Sciences VS Croyances », créé par La Tribune, et qui donne la parole à des experts pour confronter les idées reçues aux faits rationnels. Dans ce format, Olivier Ezratty, expert et consultant dans le digital, aborde la souveraineté numérique.

Voir La Tribune hebdo : « La souveraineté numérique, la nouvelle guerre mondiale »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2020 à 19:53 :
Très bonne analyse mais qu'attendre des hauts fonctionnaires à part taxer ??? Les types qui gèrent le pays sont simplement incompétents , leur diplôme est prestigieux en France mais nul sur le contenu .. Il faut voir , qui a créé la majorité de nos licornes , très peu de ces écoles prestigieuses subventionnées par le contribuable mais plutôt des informaticiens pragmatiques avec des formations moins ronflantes mais au final, bien plus efficaces ??? Je rajouterais aussi la faiblesse des financements , le manque d'ambition et de culture IT des dirigeants français et la main mise de ce secteur par les marchands de viande qui dévalorise la fonction d'informaticien et entraine une exode des plus ambitieux aux USA ... Enfin , tout cela nous amènera à un déclassement prodigieux du pays dans quelques années et dont les gilets jaunes ne sont qu'un avant goût ... Virer les fonctionnaires du pouvoir pour les remplacer par des entrepreneurs est la première action à prendre. !!!
N'oublions pas que ces profils doivent démissionner de la fonction publique dans les pays anglosaxons avant de pouvoir se présenter aux élections.
a écrit le 14/01/2020 à 10:37 :
Quand on ne peut pas, on ne veut pas, afin de dissimuler sa faiblesse et son impuissance.

IL est évident que le marché américain donne un atout économique majeur à des règles du jeu dont ils sont en plus les auteurs. L'UE était à la base conçue pour concurrencer ce modèle mais nos mégas riches se sont vites perdus dans le dumping fiscal et social.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :