Locations de vacances entre particuliers : comment éviter les mauvaises surprises

 |   |  561  mots
Avant de vous lancer dans la réservation, n'hésitez pas à faire une petite vérification de l'annonce.
Avant de vous lancer dans la réservation, n'hésitez pas à faire une petite vérification de l'annonce. (Crédits : Reuters)
Un appartement en mauvais état, un tarif bien plus élevé que prévu, un dégât des eaux qui intervient au cours de votre séjour… Une location saisonnière entre particuliers peut vous jouer quelques mauvais tours, mais ceux-ci peuvent s’anticiper.

Les plateformes de location de logements saisonniers entre particuliers, telles qu'Airbnb, Housetrip ou Villas.com séduisent de plus en plus de vacanciers hexagonaux, ce qui commence à inquiéter certaines villes. A des tarifs souvent inférieurs à ceux d'une chambre d'hôtel, les voyageurs peuvent bénéficier d'un logement entier, parfois doté d'un espace extérieur (balcon, terrasse, jardin). En tant que vacancier, vous devrez toutefois rester vigilant sur les conditions d'accueil afin de ne pas voir votre séjour être gâché par des imprévus.

Vérifier que le logement soit conforme à l'annonce avant de partir

Vous avez trouvé le logement parfait,  dans votre budget et disponible aux dates souhaitées ? Avant de vous lancer dans la réservation, n'hésitez pas à faire une petite vérification de l'annonce. Ainsi, des images peuvent être trompeuses et ne pas correspondre exactement à ce que propose votre hôte. Par exemple, une belle terrasse avec vue qui n'est finalement pas accessible. Pour effectuer cette vérification, vous pouvez demander une confirmation directement auprès de l'hôte ou vous fier aux différents avis des précédents voyageurs ayant loué le logement.

Si vous vous rendez compte qu'un des équipements promis dans l'annonce n'est pas disponible à votre arrivée sur place et que vous n'arrivez pas à trouver un terrain d'entente avec l'hôte, vous pouvez prendre contact directement avec la plateforme qui gère votre réservation. Un site comme Abritel conseille aux vacanciers qui se sentent floués de "déposer (leur) appréciation" sur l'annonce, afin que cela serve à l'ensemble de la communauté.

Ne pas payer de frais supplémentaires non précisés dans l'annonce

Si un hôte vous demande des frais supplémentaires une fois arrivé sur place, pensez à vérifier que ceux-ci figuraient bien dans l'annonce. Airbnb met d'ailleurs clairement en garde ses utilisateurs contre cette éventualité sur son site internet : "Si un hôte vous demande de payer plus que ce que vous avez déjà payé sur le site alors que ces paiements ne figuraient pas dans l'annonce ou dans le fil de discussion, vous pouvez contester ce paiement dans le Centre de résolution. Ne payez jamais ces frais directement à un hôte."

Faire le point sur vos assurances

La garantie hôte proposée par AirBnb, pouvant s'élever jusqu'au montant faramineux de 800.000 euros par logement, couvre en théorie les dommages causés au logement pendant la période où vous le louez.

En pratique, il y a de fortes chances que ce soit l'assurance habitation de l'hôte qui prenne en charge l'indemnisation des dégâts, par exemple s'ils sont causés par une catastrophe naturelle ou par un cambriolage. Si vous êtes à l'origine des dommages, c'est alors votre responsabilité civile qui prendra le relais et indemnisera le propriétaire. La garantie hôte d'Airbnb n'intervient que si aucune des deux assurances n'a pu fonctionner, et reste soumise à des conditions. Par exemple, veillez à ce que la location se fasse dans la légalité, c'est-à-dire que votre hôte soit le propriétaire du logement ou qu'il ait obtenu l'accord explicite de celui-ci. Vous pouvez également souscrire une assurance voyage spécifique, pour couvrir l'ensemble de vos vacances, ou vérifier les garanties liées à votre carte bancaire, qui peuvent s'avérer utile en cas d'imprévus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/07/2016 à 12:53 :
Aujourd'hui, la seule réelle solution pour vérifier une location c'est de missionnez un contrôleur Easyverif !

Créatrice de ce concept lancé fin janvier 2016, nous avons aussi été victimes des "arnaques" et des annonceurs peu scrupuleux. Nous avons loué un appartement via Airbnb : les photos étaient superbes, les commentaires élogieux... nous n'avons pas hésité : erreur ! Aucun site de locations entre particuliers ne vérifie les dires de l'annonceur. Les "victimes" ne postent que très rarement des commentaires négatifs sur les plateformes...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :