Prêts à taux variable ou prêts à taux mixte : les alternatives aux prêts à taux fixe

 |   |  347  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Lorsque vous recherchez un crédit immobilier, vous pouvez opter pour des solutions classiques telles que le prêt à taux fixe, ou choisir des solutions moins répandues comme le prêt à taux variable. Il existe même une troisième alternative : le prêt à taux mixte.

Ce prêt consiste à mêler taux fixe et taux révisable ou variable pour optimiser au maximum le coût du prêt immobilier, que ce soit au niveau du montant des mensualités, de la durée totale d'emprunt ou du taux moyen du crédit.

Quelles sont les règles du crédit à taux variable ?
Le principe du taux variable ou révisable est simple : les taux d'intérêt et donc les mensualités, sont ajustés chaque mois en fonction d'un indice monétaire. Pour réduire les risques de fluctuation, des prêts révisables « capés » ont vu le jour : leur hausse est plafonnée à 1% pour les taux « capés 1 » et à 2% pour les taux « capés 2 ». Evidemment, les taux révisables classiques sont plus attractifs que les taux capés, mais aussi plus risqués.

Certains organismes bancaires proposent des crédits à taux variables assortis d'une possibilité de transformation en taux fixe. Cette clause permet offre une certaine sécurité mais elle se paye car les conditions du prêt à taux fixe seront jusqu'à 1 à 2 points supérieurs à ceux négociés d'entrée pour un crédit à taux fixe. Sachez également que le passage à taux fixe est définitif, jusqu'à la date d'échéance du prêt.

Le crédit à taux mixte présente plusieurs avantages
Le prêt à taux mixte est composé d'une première durée allant de 3 à 10 ans pendant laquelle le taux de votre crédit immobilier sera fixe, avant de passer à un taux variable. Les crédits mixtes proposent des taux plus intéressants qu'un crédit à taux fixe, tout en assurant une sécurité pour les premières années du prêt. Cette solution peut s'avérer idéale pour des primo-accédant qui pensent revendre leur bien avant l'échéance du passage à taux variable ou pour des futurs propriétaires qui estiment, après calcul, que la prise de risque reste intéressante.

 

Pour aller plus loin :

 - Simulez votre crédit immobilier 

- Découvrez notre espace crédit immobilier 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :