Après une baisse en octobre, la collecte du livret A repart à la hausse

La Caisse des dépôts a publié ce mercredi le résultat de collecte du Livret A en novembre. Le placement numéro un des Français a collecté 600 millions d’euros, signe de sa popularité dans l’hexagone. Ce livret sans risque accessible dès dix-huit ans a d’ailleurs vu son rendement être revalorisé à 2% en 2022 et devrait même bientôt atteindre 3%.
François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a assuré que le taux de rendement du Livret A allait continuer d'augmenter.
François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a assuré que le taux de rendement du Livret A allait continuer d'augmenter. (Crédits : SARAH MEYSSONNIER)

Le placement préféré des Français confirme encore son statut. D'après les chiffres de la Caisse des dépôts, publiés ce mercredi, les Français ont garni leurs Livrets A de 600 millions d'euros en novembre, un montant plutôt honorable pour la période et qui confirme un regain d'intérêt des épargnants pour ce placement. La collecte de novembre fait mieux qu'octobre où les épargnants avaient retiré davantage d'argent qu'ils n'en avaient placé ce qui s'était traduit par une collecte nette négative de l'ordre de 1,1 milliard d'euros.

Lire aussiL'épargne toujours autant plébiscitée par les Français : près de 6.000 milliards d'euros sont placés

Novembre renoue donc avec la tendance positive de 2022. Depuis le début de l'année, le Livret A a enregistré une collecte nette de près de 25,8 milliards d'euros, soit un niveau proche des 26,4 milliards enregistré en 2020, une année exceptionnelle à ce titre, marquée par l'irruption du Covid-19. En 2021, à l'inverse, le Livret A, qui rémunérait à l'époque 0,5% par an les épargnants, avait engrangé 15,17 milliards d'euros. C'était encore moins en 2019, car seuls 12,64 milliards avaient été collectés sur ce placement.

Lire aussiBourse : le CAC 40 réduit ses pertes de l'année 2022 à grands pas

Une hausse du taux de rendement qui attire les épargnants

Cette année, la collecte du livret A a été tirée par la hausse du taux d'intérêt que propose le placement préféré des Français. Face à la flambée du coût de la vie qui grignote l'épargne accumulée par les Français, Bruno Le Maire avait annoncé deux hausses de taux en février et en août, passant le rendement annuel de ce livret de 0,5% à 2%. Un placement qui ne compense toutefois pas la perte de pouvoir d'achat provoquée par une inflation qui atteignait toujours 6,2% en novembre.

Lire aussiPour ou contre : faut-il élargir les produits éligibles aux titres-restaurant pour le pouvoir d'achat ? (Patrick Mercier face à Romain Vidal)

Pour continuer d'aider les épargnants, la Banque de France a laissé entendre que les taux continueraient de grimper. « Nous ferons le calcul au mois de janvier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire décidera » du nouveau taux « mais je peux dire qu'il y aura une nouvelle hausse du Livret A au 1er février, elle devrait être sensible », a affirmé ce mercredi François Villeroy de Galhau sur RMC/BFM TV.

Le taux du livret A mais aussi de son cousin le Livret d'épargne populaire (dans la souscription est soumis à des conditions de ressources) sont calculés en tenant compte de l'inflation et de l'évolution de différents taux de rémunération de dépôts interbancaires. Ainsi, le Livret A devrait augmenter jusqu'à 3% voire un peu plus lors de la prochaine revalorisation.

Lire aussiLe sursaut de l'épargne en 2021 joue en faveur des gestionnaires de patrimoine

Une collecte générale élevée

Concernant le LEP, dont le taux est actuellement fixé à 4,6%, l'augmentation « devrait être encore plus forte », a assuré le gouverneur de la Banque de France. Il a déjà été relevé en août en passant de 2,2 à 4,6%. Ce placement est jugé par François Villeroy de Galhau comme « le produit le plus intéressant pour les épargnants (...) Accessible à 15 millions de Français. »

D'une manière générale, tous les livrets dits sans risques ont collecté beaucoup d'argent en novembre. Le livret de développement durable et solidaire (LDDS) a notamment récolté 430 millions d'euros nets rien que sur ce dernier mois. Sur un an, l'encours du livret A et du LDDS atteint la somme colossale de 500,5 milliards d'euros, soit une hausse de +6,8% par rapport à novembre 2021.

Cette épargne est ensuite gérée par la Caisse des dépôts et les réseaux bancaires pour être investie, notamment, dans le financement de logements sociaux dans le cas du livret A, et des projets dédiés à l'économie sociale et solidaire ainsi qu'aux économies d'énergie dans les logements, pour le cas du LDDS.

Un « produit d'épargne vert »

De l'argent qui ne dort pas et qui pourrait même servir à une autre grande problématique : la transition énergétique. Dans cette optique, Bruno Le Maire a annoncé vouloir créer un « produit d'épargne vert » lors de la présentation d'un rapport du think tank The Shift Project le 15 décembre. Ce nouveau livret serait en revanche « sans doute un peu moins liquide » que les placements d'épargne classiques, « avec sans doute une part de risque un peu plus élevée mais il comportera la garantie que chaque euro investi ira dans un projet vert ».

Avec ce projet, le ministre de l'Economie souhaiterait flécher l'épargne des Français dans des projets soutenant la neutralité carbone. Il a notamment remis en question le LDDS « qui n'a de durable et solidaire que le nom », a-t-il taclé avant d'expliquer que « beaucoup de produits financiers sont présentés comme verts mais ne le sont que très partiellement, voire absolument pas ».

Pour que cet argent soit utilisé à bon escient, Bruno Le Maire a promis des contrôles pour s'assurer que « les placements verts sont bien dirigés vers des projets en ligne avec l'objectif de neutralité carbone. »

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 23/12/2022 à 11:34
Signaler
Ben oui depuis que l'on ne jette plus l'argent par les fenêtres des paradis fiscaux des mégas riches, celui-ci retrouve un peu de valeur mais nous sommes encore bien loin qu'il en retrouve une de véritable valeur.

à écrit le 23/12/2022 à 0:17
Signaler
Plus de 460 MILLIARDS dans les livrets défiscalisés rapportant des cacahuètes et pendant ce temps là, nos entreprises se font racheter par des fonds étrangers. Presque toutes les entreprises de notre fameux CAC40 ont pour propriétaires majoritaires d...

à écrit le 22/12/2022 à 8:53
Signaler
Tout le monde le sait. La banque de France à toujours spolier l’épargnant, en relevant au minimum, voir même en ne le faisant pas (sous François Filon) le taux du livret A.

à écrit le 22/12/2022 à 8:01
Signaler
Une majorité de Français épargne , non pas par plaisir, mais parce qu ils n'ont plus aucune confiance dans les gvts pour sécuriser leur avenir....

à écrit le 22/12/2022 à 5:46
Signaler
Personnellement j'ai un LA et un LDDS rempli au max , il est hors de question que je mette 1€ dans un nouveau livret non sécurisé à 100% , en outre je me moque éperdument de la transition écologique 🤣

à écrit le 21/12/2022 à 23:34
Signaler
Perso mon 13 eme mois est versé sur mon livret a … pas de voyage , noël sobre et pas de vacance avant avril 2023 …. Avec la réforme des retraites qui ne garantie pas les sommes disponibles devant être versées dans 10-15 ans .. ben ouais rien ne gar...

à écrit le 21/12/2022 à 20:06
Signaler
Bonjour, Je constate que les placements sécurisé reste dans l'ensemble peux nombre et le rendement reste assez faible... (2,3, voir 4%) L'état français préfère emprunter sur les marchés que de favoriser l'épargne populaire.... (Ce qui est regrettab...

le 21/12/2022 à 23:28
Signaler
L état français - comme les autres pays européens - Suisse-Usa- Grande Bretagne - n a plus le droit depuis giscard ( c est lui qui a signé les accords dans les années 70 pour La France) d emprunter sur son marché national , contrairement au chinois ...

le 22/12/2022 à 6:47
Signaler
Dans tous les cas , l'épargne des francais n'est pas beaucoup employer par l'état francais ... Ils y a beaucoup d'argents sur les comptes des particuliers et peux de moyens de le placer dans l'état francais , livret A, livret populaire , sont plafo...

à écrit le 21/12/2022 à 18:33
Signaler
haha, apres avoir rince tout le monde avec les projets ecolobobos, on s'en remet une couche pour trouver des gogos qui vont financer gratuitement la transition ecolo ( qui n'aura pas lieu) en perdant leur argent! mais bon dieu, il suffisait d'y pense...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.