Où le mètre carré de bureau est-il le plus cher ?

 |   |  409  mots
DR
Paris se classe bien sur le marché de la location de bureaux en 2011 : numéro 5 mondial, troisième européen, la capitale française affiche un taux de vacance très faible et un mètre carré moyen annuel à 830 euros. La Ville Lumière est devancée par Hong Kong ou encore Londres.

C'est connu, Paris est l'une des places immobilières les plus chères au monde. Et cela vaut pour les bureaux. Avec un loyer moyen annuel de 830 euros, la capitale européenne est la troisième ville la plus chère en Europe, selon le classement annuel Knight Frank. Elle conserve son cinquième rang mondial. Avec un mètre carré moyen annuel de 1.248,58 euros, Hong Kong devient en revanche champion du monde des loyers de bureaux les plus élevés en 2011, détrônant ainsi Londres. Deuxième du classement, la capitale financière européenne, affiche un m² annuel moyen de 1.188,16 euros. Mais selon Knight Frank, les loyers devraient y repartir à la hausse en 2012, tandis que ceux de Hong Kong devraient baisser, annonçant un nouveau jeu de chaises musicales dans le haut du prochain classement. Moscou est quatrième du classement, avec un mètre carré à 926,64 euros, juste devant Paris.

Paris, un marché très attractif

En termes de surface de bureaux, Paris est en tête du classement européen. Preuve s'il en est, de l'attractivité de son marché, explique Knight Frank. La zone prise en compte de concerne pourtant que Paris intra-muros et le secteur de la Défense. Prise dans son ensemble, l'Ile-de-France totalise 2,4 millions de mètres carrés de bureaux loués en 2011, soit une hausse de 14% sur un an. « Cette progression s'explique en partie par la bonne santé des très grandes transactions (celles de plus de 20.000 m²) au cours de l'année », analyse le cabinet.

Le plus faible taux de vacance européen

Une autre preuve de l'attractivité du marché parisien est son faible taux de vacance : à 7% depuis 2010, il est le plus bas de toutes les grandes métropoles européennes. Le "quartier central des affaires", affiche même un taux de seulement 4,6%, quand d'autres marchés européens sont bien plus volatiles, à l'image de Prague. La capitale tchèque a enregistré des taux de vacance de 10 à 14% sur la même période. L'Espagne en crise subit une désaffection de son parc immobilier de bureaux, Madrid atteignant 12% fin 2011. Dublin, détient quant à elle le record du nombre de mètres carrés vacants en Europe avec plus de 20% de bureaux innocupés.

Pour aller plus loin :

Découvrez les prix de l'immobilier jusque dans votre rue

Calculez votre taux de crédit immobilier

Les SCPI, un autre moyen d'investir dans l'immobilier

Découvrez notre espace immobilier de bureau

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2012 à 10:39 :
Saint Ouen, Montreuil, Saint Denis etc. sont plutôt intéressant pour les bureaux
Réponse de le 24/05/2012 à 16:46 :
Tout à fait, il reste tout de même à régler les problèmes d'accès, de transports.
Les entreprises veulent faire des économies, mais elles ne voient pas que le loyer est un gros potentiel d'économie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :