Forte hausse d'impôt en vue pour les ménages

 |   |  325  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les barêmes de l'impôt sur le revenu, de l'ISF et des successions/donations seront gelés en 2012 et en 2013. Une mesure qui frappera tous ceux dont le revenu augmente.

L'équilibre du nouveau plan de rigueur entre recettes et dépenses apparaît quelque peu en trompe-l'oeil. Telles qu'annoncées, les mesures doivent porter en cumulé en 2016 pour moitié sur les dépenses. Pour autant, le gel en 2012 et 2013 du barême de l'impôt sur le revenu, de l'impôt sur la fortune (ISF) ainsi que des donations et successions annoncé lundi doit rapporter pas moins de... 15,3 milliards d'euros en cumulé sur cinq ans.

Avec les économies supplémentaires sur l'État et l'assurance maladie, c'est la mesure fiscale qui aura le plus fort impact. Selon le Premier ministre, qui a argué d'une plus grande justice fiscale, « cette mesure touchera principalement les ménages les plus aisés du fait de la progressivité de l'impôt sur le revenu ». En clair, le barême de l'impôt sur le revenu et de l'ISF, dont le niveau des tranches est actualisé chaque année en fonction de l'indice des prix, ne sera plus indexé sur l'inflation en 2012 et en 2013. Cela veut dire que le barême relatif aux revenus perçus en 2011 et 2012 sera identique à celui des revenus de l'année 2010.

Les ménages ayant eu d'une année sur l'autre une augmentation de leurs revenus seront donc plus susceptibles de franchir une tranche. Par conséquent, tous les contribuables bénéficiant d'une hausse de rémunération sont concernés, et pas seulement les plus aisés.

Même si la taxation des hauts revenus, prévue dans le premier plan de rigueur et votée en première lecture à l'Assemblée, a été alourdie par les députés (elle concernera 27.000 foyers au-delà de 250.000 euros de revenu fiscal par part), on reste loin de la création d'une nouvelle tranche marginale à l'impôt sur le revenu à 45 % voire 46 % (au lieu de 41 %) touchant les plus aisés, que réclament de nombreux députés y compris dans les rangs de la majorité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2011 à 14:26 :
Pourquoi tous les Français ne paient-ils pas de l'IR ? Ne serait-ce que 15? ? N'empruntent-ils pas aussi les routes ? N'envoient-ils pas aussi leurs enfants à l'école, etc... ?

A part nous massacrer d'impôts et de taxes, les gouvernants ne savent rien faire. Il y a tout à revoir en France. Du plus petit niveau local jusqu'aux plus hautes sphères de l'Etat. Si le gouvernement veut aller dans cette direction, qu'il le fasse et vite. La France a un genou à terre, et le second n'est est pas loin.
Réponse de le 08/11/2011 à 14:56 :
tous les français paient la csg et la tva ! donc il est exagéré de dire que tous les français ne paient pas d'impôts !
je vous rappelle que chaque enfant donne une réduction fiscale plus importante pour les hauts revenus - les ménages les plus modestes ont des aides à défaut de réduction fiscale car ils n'atteignent pas toujours un revenu imposable ...
Réponse de le 09/11/2011 à 8:24 :
Quand on dit que l'IR sert à payer les routes et les ecoles ca me fait bien rire... à force de délocalisation ce sont plutot les impots locaux qui servent à payer routes et écoles d'où les fortes augmentations... je me demande bien où va l'IR maintenant...
Réponse de le 09/11/2011 à 9:35 :
A payer les intérêts de la dette, très exactement.
Réponse de le 09/11/2011 à 10:31 :
Je dirais m^meme plus..." tous les français payent la CSG, la TVA, la TIPP, les taxes sur alcools, tabac et jeu...et les 25% de charges sur salaires....alors que les 2% les plus riches qui possèdent 45% de la richesse et ont des revenus moyens supérieurs à 200000 euros/anne payent que 18% d'IR...une part négligeable de taxes indirectes assises sur la partie consommée, très peu de charges sur salaires 90% de leur revenu étant constitué de revenus du capital..sans compter la fraude qui fait que globalement ils sont peu imposés...comme les grandes entreprises.
Réponse de le 12/11/2011 à 18:05 :
@GH : Pour votre information, les travaux des routes départementales relèvent du Conseil Général de votre département ; les routes communales, relèvent de votre mairie. Cela dit, ils peuvent tous deux bénéficier de subventions de la Région.
a écrit le 08/11/2011 à 14:02 :
les riches ne payent jamais sinon ils ne seraient pas riches . Les pauvres sont des riches qui ont échoué ...
Réponse de le 06/12/2011 à 8:35 :
C'est pas plutôt le contraire???
Réponse de le 06/12/2011 à 8:36 :
c'est pas plutôt le contraire???
a écrit le 08/11/2011 à 13:55 :
L'avantage de cette mesure, c'est que les déclarations de revenus se feront après les élections...et que d'ici là tout le monde aura oublié ce petit détail.
a écrit le 08/11/2011 à 12:18 :
« Une mesure qui frappera tous ceux dont le revenu augmente » ?
Faux, elle frappe tous ceux qui paient l'impôt sur le revenu.

« Cette mesure touchera principalement les ménages les plus aisés du fait de la progressivité de l'impôt sur le revenu » ?
Faux, elle frappe proportionnellement plus les revenus moyens que les hauts revenus.

Ce n'est donc pas une erreur.
Réponse de le 09/11/2011 à 10:33 :
oui c'est vrai en % du revenu ce blocage sera plus sensible pour les revdenus moyens.
Réponse de le 09/11/2011 à 13:34 :
Mais non, puisque l'augmentation de revenu sera taxé sur la tranche marginale.
Plus vous gagnez plus vous payez en plus.
Si vous êtes imposé à la tranche 20% vous payerez 20% sur augmentation de vos revenus.
Si vous êtes imposé à 40% vous payerez 41% plus 2 ou 3% éventuellement.
a écrit le 08/11/2011 à 11:51 :
Le problème avec l'impot sur le revenu c'est qu'à peine la moitié des Français paient cet impot. Une imposition plus large sensibilisera les Français sur le nécessité de lutter contre les dépenses de l'Etat et sur celle de baisser les taxes....
Réponse de le 08/11/2011 à 13:03 :
C'est certain, mais essayez de proposer cela en période électorale !
Réponse de le 09/11/2011 à 10:40 :
C'est le leitmotiv de la bible de la droite!!! Tout d'abord l'IR ce n'est que 49 milliards soit 18% des recettes...alors que plus de 60% sont constituées de taxes indirectes ( TVA/TIPP....) payées par tous et proportionnellement d'autant plus que le revnu est faible car il est alors consommé en totalité, ce qui est le cas des ménages dont le revenu est inférieur à 25/30000 euros/an!. Ainsi les 45% n payant pas d'Ir sont imposés sur la totalité de leur revenu à 40% ( TVA, TIPP, 25% retenues sur salaires), alors que les 2/5% de plus riches pyent moins de 20% d'IR et quasiment pas de TVA/TIPP/RETENUES SUR SALAIRES!!! Alors un mensonge de plus comme le soit disant " les français travaillent moins que les allemands et sont mieux lotis au niveau des retraites que les autres pays", de plus à oublier!
a écrit le 08/11/2011 à 11:08 :
Et toujours pas d'économies significatives des dépenses de l'Etat.
Si un ménage gèrait ses comptes comme les politiques, ils seraient interdit bancaire.
C'est d'ailleurs ce qui arrive aux Grecs et italiens. Les marchés ne prètent plus ou beaucoup plus cher. 1600 milliards d'Euros en 25 ans de dette , bravo la gauche ou la droite. Et ce n'est pas fini , la mondialisation et le niveau trop élevé de l'Euro vont provoquer des situations économiques ingérables à moyen terme.
Réponse de le 08/11/2011 à 13:05 :
Ce qui n'empèche pas gauche et droite de vouloir se présenter en 2012, et de vouloir gérer le pays.. Et ce qui n'empèchera pas les français de voter pour eux !
Réponse de le 09/11/2011 à 10:44 :
Pire...un entrepreneur devrait déposer son bilan...et quand ce dépot est tardif comme dans le cas de la droite depuis 1995, le chef d'entreprise est interdit d'entreprise 5 ans je crois ou plus...
a écrit le 08/11/2011 à 10:55 :
Je te donne (en douce début de l été 2011) x milliards je te reprends en automne quelques millions et le tour est joué.Les riches vous remercient M Fillon,si le Président savait ça........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :