Bourse : Tokyo clôture en baisse, semaine noire sur les marchés asiatiques

 |   |  362  mots
Jeudi, la Bourse de Hong Kong, qui reprenait ses activités après trois jours de congés, a reculé de près de 4% en clôture, tandis que celle de Tokyo était fermée pour cause de jour férié.
Jeudi, la Bourse de Hong Kong, qui reprenait ses activités après trois jours de congés, a reculé de près de 4% en clôture, tandis que celle de Tokyo était fermée pour cause de jour férié. (Crédits : REUTERS)
Terrassés par un cocktail d'inquiétudes et de doutes à l'égard du pétrole, des banques et de la croissance mondiale, les Bourses asiatiques ont continué de s'enfoncer vendredi. Au Japon, Tokyo finit en baisse de près de 5% au terme d'une semaine catastrophique sur les marchés mondiaux,

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a chuté de 4,84% vendredi 12 février à la clôture et de 11,10% sur la semaine, victime d'une forte remontée du yen, valeur refuge en période de turbulences sur les marchés secoués par le pétrole, la Chine et les banques européennes.

Le Nikkei au plus bas depuis octobre 2014

A l'issue des échanges, l'indice des 225 valeurs vedettes a lâché 760,78 points pour tomber à 14.952,61 points, au plus bas depuis octobre 2014. Il a cédé jusqu'à 5,4% en journée, au lendemain d'une nouvelle séance noire sur les places financières mondiales (jeudi était férié au Japon).

L'indice élargi Topix de toutes les valeurs du premier tableau a dégringolé dans des proportions supérieures, de 5,43% (-68,68 points) à 1.196,28 points, finissant sur sa plus lourde perte hebdomadaire (-12,6%) depuis la crise financière de 2008, selon l'agence Bloomberg News. La séance a été exceptionnellement active, avec 4,7 milliards de titres échangés sur le premier marché, près de deux fois et demie le volume moyen d'une journée.

Ailleurs en Asie pacifique, Hong Kong a cédé 1% en deuxième partie de séance après avoir glissé de 4% la veille, Sydney 1,16%. Même tendance à Séoul et Wellington.

Les marchés en Chine, à Taïwan et au Vietnam étaient encore fermés vendredi en raison des congés du Nouvel an lunaire.

Le billet vert plonge, et pénalise les sociétés japonaises

Le dollar, qui se situait à 06H00 GMT autour de 112,32 yens, avait chuté sous les 111 yens ponctuellement jeudi, alors qu'il valait encore 114,50 yens mercredi à la fermeture de la place tokyoïte.

Le ministre japonais des Finances, Taro Aso, a dit vendredi matin "surveiller de près" la parité yen/dollar. Le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), Haruhiko Kuroda, a jugé pour sa part la réaction des marchés "excessive, étant donné les fondements" solides de l'économie nippone.

Ce plongeon du billet vert (jusqu'à près de 10 yens en dix jours) pénalise les sociétés japonaises qui font des affaires à l'extérieur et témoigne des inquiétudes qui traversent les Bourses internationales.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2016 à 11:10 :
Il fallait s'y attendre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :