Une Caisse d'Epargne sommée de changer ses pratiques managériales

 |   |  568  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le Tribunal de Grande Instance de Lyon vient d'interdire à la Caisse d'Épargne Rhône Alpes Sud l'organisation du travail qu'elle a adoptée il y a presque 5 ans, fondée sur la mise en concurrence permanente de ses agences. Ce, suite aux accusations du syndicat Sud BPCE. La Caisse a fait appel.

Une défaite au goût amer pour la Caisse d'Epargne Rhône Alpes Sud (CERA). Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Lyon lui interdit dans un jugement rendu ce mardi, de mettre en place une organisation du travail fondée sur la mise en concurrence permanente de ses agences et donc de ses salariés. Une organisation qui se nomme "benchmark". C'est le syndicat Sud BPCE qui avait saisi la justice en mars 2011, dénonçant la "terreur" que fait régner le "benchmark". La CERA a fait appel de la décision du TGI, qui ne sera donc, selon la banque, pas appliquée immédiatement.
Fin 2007, la CERA, alors dirigée par Olivier Klein, promu depuis au comité de direction du groupe bancaire BPCE (Banque Populaire - Caisse d'Epargne), avait installé ce système de gestion des performances des salariés, consistant en une évaluation journalière des agences entre elles.

Mise en concurrence des agences

Dans son jugement envoyé à la presse par Sud BPCE, le TGI indique que "chaque agence voit ses performances analysées au regard des performances des autres agences". Elles sont donc mises en concurrence.  "Au delà et au sein de chaque agence, la performance de chacun des salariés est regardée par rapport à la performance des autres salariés", estime le TGI. "Le seul objectif" est donc "de faire mieux que les autres", ajoute-t-il. Et "si un salarié de l'agence a des résultats médiocres ou inférieurs à ceux des collègues, il va directement impacter la part variable (des salaires ndlr) de l'ensemble de ses collègues", ce qui implique "des conséquences sur les relations sociales au sein de l'entreprise".
Le TGI de Lyon a donc jugé que "l'organisation collective du travail basée sur le benchmark compromet gravement la santé des salariés de la CERA et contrevient" à l'obligation de sécurité de résultat de l'employeur. Cette obligation implique qu'il doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Une décision claire

Satisfait, le délégué syndical de Sud BPCE Patrick Saurin a vanté la clarté de la décision du TGI de Lyon, « un élément essentiel » à son sens. "Les patrons ont pris un sérieux coup de bambou", ajoute celui qui souhaite que la décision du TGI "fasse jurisprudence dans toutes les Caisses d'Epargne et les Banques Populaires qui pratiquent de façon plus ou moins ouverte le benchmark".
"Ce jugement concerne uniquement la CERA, cette décision n'est donc en aucun cas applicable à d'autres Caisses", indique un porte parole de la CERA. Il juge la décision du TGI "injuste et disproportionnée", arguant notamment que la CERA n'avait "jamais fait face à des problèmes liés à des situations graves (comme un suicide, ndlr)".
La CERA dit également "s'appuyer sur un « plan qualité santé » mis en place en 2010 et qui vise à détecter la gestion du stress dans l'entreprise". Ce dernier aurait d'ailleurs permis "la diminution du taux de visites médicales et d'absentéisme" au sein de la Caisse. 
Le CERA a en outre bon espoir de retourner la situation en appel puisque "le 17 octobre 2011", elle faisait face à une requête similaire du CHSCT "qui estimait que le Benchmark était facteur de risque grave". La CERA indique qu'elle avait alors "eu gain de cause". 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2015 à 12:07 :
pour info : de toute évidence vous recherchez un bon placement qui prend l'eau , sans hésitation c'est la "caisse d épargne" qu'il vous faut ou a défaut son associé obligé en l'année 2009 par l'Elysée : les "populaires" ! il y a les petits bricolos mais eux ce sont bien les pros du sale boulot , et dans ce genre de numéro ils tiennent haut le flambeau !
a écrit le 09/09/2012 à 13:32 :
mais qu'attendez vous pour vous associer et créer votre propre banque, vous verrez bien si travailler moins pour gagner plus ça dure longtemps !
a écrit le 09/09/2012 à 13:30 :
SUD = pays du sud, on se la coule douce, on vit sur le dos des autres, on prêche l'idéologie de son parti d?extrême gauche, pilonnage contre les entreprises, l'encadrement, la droite.. rien de constructif, aucune possibilité de négociation puisque le but est politique. pas étonnant qu'il n'y ait que 5% de syndiqués, scandale que de devoir être obligé de traiter avec cette non représentativité.
J'attends un nouveau syndicat NORD = pays du nord (suéde, ..) factuel, pragmatique, apolitique, constructif avec l'envie de trouver des solutions ensemble et d'intérêt général et reconnu par ses 80% d'adhérents... on peut réver mais ce n'est pas cette magistrature qui va pousser à ne plus avoir ses valets et qui mettent ensemble la main dans le pot de confiture, 4,4 milliards d'après le rapport censuré des députés, mauvais présage que cette censure ?,on est vraiment un pays dictatorial et corrompu !
a écrit le 08/09/2012 à 13:01 :
Merci la justice pour cette condamnation qui résistera je l'espère en appel...! Ancienne employée pendant 5 ans de cette chère caisse d'épargne Rhône Alpes, ce Benchmark m'a fait fuire tellement il était nuisible sur les clients et les salariés...Ce cher Olivier Klein en à tiré profit! Il reste encore quelques uns des ses acolytes Parisien faisant régner cette méthode nuisible au possible et qui ne laisse plus place au vrai travail du banquier conseil pour le client sans bien entendu être philanthrope. En espérant que la nvlle présidente Mme Stéphanie Paix sache mieux s'entourer que des Sbires Parisien de Klein tjs présent...car cette Banque vaut le coup et à tjs de très bon collaborateurs qui ne demandent qu'a faire du bon travail...
Réponse de le 08/09/2012 à 16:30 :
quand on vient du public, il est très difficile de changer de méthodes, se mettre au travail, d'utiliser les outils de toutes les entreprises et qui permettent de valoriser les bonnes pratiques, identifier les progrès possibles, avancer. ça s'appelle tout simplement du contrôle de gestion, c'est en place partout. En arriver à dire que personne doit avoir de mesure de résultats et de performance est inqualifiable, vous ne vous rendez pas compte à quel point vous êtes ridicules, à quel point ça vous décrédibilise. Mais heureusement le "syndicat" révolutionnaire qui veut garder les administrations et assimilés dans le formol comme du temps de la sainte russie veille au grain avec ses collègues de la justice, on se partage le gâteau de l'argent public en cercle fermé ! s'il n'y a pas de performance, il n'y a pas de résultats et vous allez couler et ce ne sera que justice, celle du domaine marchand, les bons se développement, les mauvais disparaissent. Mais ça sud s'en fout, il profite du système, il a des emplois de permanents intouchables, payés pour cogner sur les cadres, les patrons, discours à sens unique et sans nuance. Mettez vous plutôt au travail si vous voulez conserver vos emplois, mettez le nez à la fenêtre, le monde bouge, et n'écoutez pas les sirènes et ragots de ceux qui ne travaillent que pour leur idéologie destructrice, ils vous enfoncent parce que plus il y a de vrais problèmes (licenciements..) plus c'est "porteur", c'est ça leur logique, exploiter la faiblesse de certains pour faire du marketing idéologique et sans aucun scrupule !.
Réponse de le 08/09/2012 à 22:16 :
TRES BIEN MOMO. LES GENS CATALOGUENT TOUS LES EMPLOYES D'UNE MEME ENTREPRISE . MAIS LE SALAIRE ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES "SIMPLES EMPLOYES" ET "PETITS CADRES" NON RIEN A VOIR AVEC CEUX DES DIRIGENTS DE PASSAGE SUITE A DU COPINAGE ! C EST EUX QUI FAUSSENT LA MOYENNE DES SALAIRES !!
Réponse de le 08/09/2012 à 23:03 :
TOUT A FAIT D'ACCORD, ZABOU. SUD EST UNE IMPOSTURE, IL NE TRAVAILLE PAS POUR LES TRAVAILLEURS (du public uniquement!) MAIS POUR l'IDEOLOGIE D'EXTREME GAUCHE, L'EMPLOYE N'EST QU'UN OUTIL POUR LEUR EGO ET EMPLOIS FICTIFS, PEU IMPORTE L'ISSUE, LE BUT EST DE CASSER L'ENTREPRISE POUR REBONDIR AILLEURS
Réponse de le 22/01/2014 à 14:54 :
Mr Lang se croit-il au-dessus des autres? il reçoit le courrier type c'est ça la vraie vie du citoyen il faut redescendre sur terre Mr Lang.
a écrit le 07/09/2012 à 14:54 :
je lis : il ne faut pas opposer public et privé. Notre président s'est fait élire globalement par le public et se garde bien de toucher à son électorat qui ruine la pays par la dette publique, mais il les garde au chaud, 35h, pas de pression (sud y veille), pas de résultats, pas d'observation de performance, pas de réorganisation pour coûter moins tout en ayant de meilleurs résultats ! l'addition : les effectifs les plus lourds d'europe, 1700 milliards de dette, l?asphyxie de l'économie et des ménages, hausse d'impôts et des charges qui tuent l'emploi, .. Et donc on nous demande d'être solidaire, c'est à dire de travailler encore plus et de nous saigner encore plus pour financer ce clan public-politique-syndicats en léthargie, véritable trou noir pour la richesse crée par le privé, qui ne réforme rien, reste au chaud en saignant le privé, mais vous plaisantez ? c'est ça le rassemblement de flanby, profiteurs et esclaves tous ensemble pour aider les profiteurs ! bien vu mais pas dupe !
a écrit le 07/09/2012 à 14:37 :
he, les pleurnichards nombrilistes, toujours plus et moins de boulot, vous faites quoi pour les 4 milliards sur la planète qui ont un euro par jour pour survivre ?
Réponse de le 07/09/2012 à 15:34 :
bonne question et vous que faites vous.?
Réponse de le 08/09/2012 à 22:55 :
@ et vous ? : ong, aide aux restos du coeur, et plus de 200e de donation par an, si chacun faisait de même, il y aurait de sérieux progrès, et vous ? le propos est surtout de dire que beaucoup gémissent la bouche plein et n'ont aucune conscience du reste du monde, cf de closets : toujours plus !
Réponse de le 08/11/2012 à 18:44 :
Il dit qu il voit pas le rapport
a écrit le 07/09/2012 à 12:15 :
A lire de trop nombreux commentaires la CE serait une PME familiale. SVP arrêtez de mettre toutes les entreprises privés dans le même panier et de les opposer au service public (un peu réducteur tout ca).
Quant à partir de la société si on n'est pas content même si on est compétent la possibilité dépend de bien d'autres critères (age, famille, offres d'emploi....). Je pensais comme vous avant, avant d'avoir appris que les 3 DG successifs de ma boite se sont gavés comme pas possible alors que la société était en difficulté et que nous étions sous payés. Il faut savoir se battre à l'intérieur des très grosses entreprises contre la direction qui est souvent de passage et qui s'en mets plein les poches sans rapport avec le travail fourni.
Réponse de le 07/09/2012 à 13:02 :
c'est bien ça, la lutte des classes, les patrons tous voyous et les salariés des anges gardiens ! l'entreprise à tous les devoirs et les salariés tous les droits ! on est bien en france, sa de doute. cette posture machiavélique est caricaturale, il y a des bons et des mauvais partout, il n'y a aucune exclusivité. traiter les abus oui, caricaturer à ce point n'est pas crédible, et le stress des cadres et patrons est 100 fois supérieur aux employés, le risque de se retrouver dehors en 5mn infiniment supérieur, chacun se regarde le nombril et tape sur le voisin sans savoir ce qu'il faiit ! les cadres travaillent 70h donc s'ils sont payés deux fois plus, ils ont le même salaire horaire !! vous ne connaissez rien au travail, stress, risques des cadres et patrons, et postulez si c'est si intéressant !
Réponse de le 07/09/2012 à 17:41 :
Complétement à côté de la plaque, je parlais des abus dans des très grosses entreprises et citais un exemple vécu.
Perso j ai été cadre dans une grande entreprise pendant près de 15 ans(et je crois performant d'après mon DG et les réactions de nos partenaires) j'ai fait plus que 70h par semaine alors que mes DG successifs ne faisaient rien et je répète ils se sont gavés de manière immorale. Je ne me referais plus jamais avoir de la vie à bosser comme ça.
J'ai créé une TPE suis mon propre patron et ca va beaucoup mieux (moins de stress,) alors effectivement après le boulot faut aller le chercher c'est parfois difficile mais globalement ma vie est beaucoup plus cool.
a écrit le 07/09/2012 à 12:02 :
très bien vous pensez que le metier d un employé de banque est le paradis!!! on ne fait pas du conseil mais du commercial! vous trouvez cette situation normale! En tant que client, ne venez pas vous plaindre si on vous fourgue des produits qui vous servent à rien voir pire qui vous font perdre de l argent!!! Cette situation découle simplement de cette méthode de management! Et si on part pas chercher autre chose, sortez le nez dehors... des millions de chomeur... partir dans une autre banque ....c est pareil... faut bien payer les factures. Concernant les salaires, je confirme de 1300 à 2200 pour un directeur d agence.... sur 13 mois et prime en fonction des résultat...comme beaucoup d'entreprise, non?
Réponse de le 07/09/2012 à 14:40 :
ha bon ? parce qu'il faudrait être des usagers ? et paye garantie quels que soient les résultats ? tu te tromperais pas de siècle et de pays ?
Réponse de le 21/01/2014 à 15:49 :
Au moins nous on écoute pas les conversations de tout le monde!
a écrit le 07/09/2012 à 11:51 :
Les patrons d'aujourd'hui sont-ils devenus fous à lier ? Ils ne pensent qu'à s'enrichir vilainement en écrasant volontairement leurs salariés au mépris de la santé physique et morale de ceux-ci. Les entreprises en rentrant dans leurs entreprises étaient en bonne santé quand ils en ressortent avec ce système qui les pousseront à partir exprès lessivés, ces patrons ne prennent pas soins de leurs salariés et agissent de manière irresponsables et abusives. Ce serait bien que la justice y met ordre et que ces soi-disant patrons qui peuvent pousser ainsi leurs employés au suicide et s'essuyer les mains après soient condamnés lourdement pour ces méfaits dégueulaces !
a écrit le 07/09/2012 à 11:42 :
" Allez la république des camarades "
Caisse d'Epargne ancienne Banque publique privatisé mais avec un certain monopole...
Les salariés du privés et en particuliers les commerciaux ont toujours été en concurrencent entre eux...

a écrit le 07/09/2012 à 9:31 :
s'ils ne veulent pas l'amélioration des résultats, alors qu'ils acceptent les baisses de salaire, un peu de cohérence !
Réponse de le 07/09/2012 à 12:11 :
soyez pas bêtes, la guichetière qui touche le smic devrait venir gratis selon vous? belle mentalité!!! Quand on recherche l'amélioration permanente des résultats, ne vous plaignez pas des manières abusives avec lesquelles vous êtes reçus... Votre commentaire est dénué de sens
Réponse de le 07/09/2012 à 12:54 :
à @simon : ps d'accord, l'objet de l'article est d?empêcher les mesure d'amélioration ds résultats pour le compte du confort personnel. Et donc s'il y a moins de résultats, il est donc normal qu'il y ait baisse des salaires, sinon c'est la perte de compétitivité et la faillite, c'est l?intéressement aux résultats dans les 2 sens, responsable et logique. vous croyez que l'artisan passe son temps à faire grève, se dit que ce n'est pas un problème s'il est moins performant que son concurrent ? vous êtes dans le rêve de l'assistanat, la réalité vous rattrape
Réponse de le 07/09/2012 à 13:33 :
votre raisonnement serait tout à fait bon si chaque année les objectifs ne prenaient pas 20 à 30% de plus pour ceux qui les atteignent. La performance dont vous parlez ne devrait pas se mesurer aux ventes brutes mais aux ventes nettes (déduction des résiliations ou clotures) ce qui n'est pas le cas dans les banques aujourd'hui d'ou la pression insupportée
a écrit le 07/09/2012 à 9:28 :
sachant que SUD sud choisit très bien ses champs de bataille idéologiques, ses lieux propices au prosélytisme révolutionnaire et donc des lieux qui se caractérisent par la difficulté à mettre les gens au travail plutôt que par les les cadences infernales : sncf, edf, sociétés nationales.. j'ai de très forts doutes sur la réalité du problème ; ce sont ceux qui ont du mal à se mettre au boulot et qui font une résistance totale avec l'appui syndical qui peuvent avoir des problèmes. Parce que la comparaison des indicateurs de performance, de résultats... existent partout dans toutes les entreprises, et heureusement sinon il n'y aurait pas beaucoup de progrès ni de système vertueux, et qu'on s'émeuve dans cette banque de la mise en place de ces outils de management montre à quel point elle devait être en roue libre auparavant, avec de trés bons salaires et pas beaucoup d'heures de travail (raison pour laquelle personne ne veut partir, comme dans les autres "paradis sociaux"). Et sud ne fait qu'enfoncer les réfractaires et va mettre la banque en difficultés avec le risque pour l'emploi, mais ils s'en moquent totalement, le seul objectif est l'idéologie révolutionnaire, le blocage de toute réforme. Et que la justice suivre montre qu'elle est aussi infiltrée et à quel point on est un pays à la dérive, gauchisant et en perte de vitesse, et pour cause !
Réponse de le 08/09/2012 à 16:04 :
EXCELLENT DIAGNOSTIC, 100% d'accord : la lutte des classes et des cadences infernales dans les paradis sociaux, la politique politicienne, l'idéologie sur des terrains favorables, rien à voir avec du syndicalisme, il n'y en a pas france, qu'ils aillent voir dans le low cost, là il y a du grain à moudre !,
a écrit le 07/09/2012 à 9:18 :
Remarque liminaire : je n'ai aucune sympathie pour le syndicat SUD, tout au contraire !
Ceci étant, j'ai vécu à la fin des années 1960 dans ma banque la mise en oeuvre de la gestion par objectifs pour les conseillers de la clientèle privée, avec tableaux de suivi comparatif des collaborateurs entre eux et des agences d'un même groupe, entre elles. A l'époque chargé d'affaire entreprises, j'avais déploré cette nouvelle gestion à plus d'un titre négative (pour le personnel et également pour la clientèle à qui il était trop souvent proposé des produits inadaptés) et redouté que cette ''politique'' soit ultérieurement appliquée à mon secteur d'activité. Mes craintes étaient fondées : avec quelques adaptations, cette gestion a été imposée aux chargés d'affaires quelques années plus tard.
Je me souviens de l'une de mes déclarations dans un séminaire auquel assistaient des responsables de ma direction régionale : je m'étonnais - faussement ! - de l'absence d'une rubrique dans le tableau des objectifs annuels : le nombre de dossiers ''contentieux'' d'entreprises défaillantes (dépôt de bilan, liquidation, etc..). En effet, c'était là la dérive de ''placer'' des crédits aux PME en prenant de plus en plus de distance avec l'étude raisonnée du risque.
Comme je n'adhérais plus à la politique commerciale développée, j'ai réorienté ma carrière dans l'entreprise. Mais nos jeunes collègues d'aujourd'hui n'ont peut être pas tous une telle possibilité...
Réponse de le 07/09/2012 à 10:33 :
très bon témoignage qui montre que ce n'est pas l'outil qu'il faut casser mais quelques mauvais utilisateurs. Vous avez raison sur l'élargissement de la vision : quand on met en place un indicateur, il faut impérativement cerner les effets pervers potentiels et les mettre en observation, parce que la pression créé bien sûr les solutions de facilité. Un indicateur n'a aucun valeur universelle et pérenne, il a une utilité passagère, le temps que les progrès soient engrangés sur un certain périmètre, ensuite il faut passer à un autre indicateur plus fin, sur un autre domaine, les processus, les dysfonctionnements internes, les échecs clients, combien ils représentent (ne pas perdre son temps sur de faux problèmes..). Le contrôle de gestion est une activité très intéressante et d'enseignements, et les meilleurs progressent vite avec une bonne utilisation des outils. Le rejet frontal est une absurdité idéologique qui ne peut que faire régresser, aucune entreprise ne travaille à l'aveugle, c'est l'utilisation et la pertinence qu'il faut améliorer. Et ce n'est pas un syndicat à la française qui va apporter de la valeur ajoutée à la réflexion, encore moins la justice poussiéreuse qui travaille avec des crayons de bois et ne sait pas ce qu'est une entreprise. Un juge a même décrété que "la comptabilité étant à partie double, on peut en supprimer la moitié", no comment !
a écrit le 07/09/2012 à 1:31 :
qu'on publie les salaires, les avantages, les horaires de travail.. et on y verra plus clair. est ce que ce n'est pas parce que la pression était à zéro bar que ça fait bizarre de la mettre à quelques millibars ? j'ai l'impression que comme dans la fonction publique, il y en a beaucoup qui ont du mal.. à se mettre au travail...de tous les contacts que j'ai, c'est étrange je n'ai eu aucun retour si négatif, par contre un collèque m'a parlé des salaires ...c'est sûr, on n'est pas dans le même monde !!!!! là aussi, un stage dans la vie normale ferait du bien à beaucoup ...
Réponse de le 07/09/2012 à 9:03 :
Je pense que vous ne savez pas de quoi vous parler car pour 30 ans de service un salaire de 1400 ? sur 13 mois on est vraiment trop payer....


Réponse de le 07/09/2012 à 9:32 :
les salaires en agence??? de 1100e au guichet à 2200 après 30 ans de carriere pour le directeur... Pas de bonus, 13 mois souvent... vous trouvez ça énorme??? Votre collègue devait être mal renseigné
Réponse de le 07/09/2012 à 9:33 :
1400e pour quelqu'un qui ne sait pas conjuguer un verbe, c'est très bien payé - je doute fort du chiffre, pour quelle activité ?
Réponse de le 07/09/2012 à 12:14 :
Vous plaisantez ou quoi??? l'activité est celle du guichet ou du conseiller pas plus...
Réponse de le 07/09/2012 à 22:07 :
Quelle agressivité sur ces posts! Dire que parce que l'on se plaint des ABUS, cela veut dire qu'on est des fainéants? Je suis désolé, mais en dehors de cette pression commerciale, il y a de plus en plus de paperasses reglementaires, de clients impatients qui vous envoient un mail pour un dossier de prêt immobilier auquel il faudrait répondre dans les 5 mn, entre 2 rdvs, des messages telephoniques, et des mails du meme acabit, en rajoutant les briefs à rallonges pour nous rappeler les resultats, les clients a l'accueil qui veulent ABSOLUMENT parler IMMEDIATEMENT au conseiller, sans compter qu'en meme temps il faut remplir son agenda pour bien vendre et donc passer des coups de fils, et en reglant aussi tous les "problemes" liés aux frais des clients qui ne suivent pas leurs comptes, et donc depensent sans vérifier la provision de leurs comptes (je sais que oui, les frais sont exorbitants, et je ne parle pas des gens qui ont peu d'argent et qui font comme ils peuvent, mais des gens plus fortunés), qui nous harcelent pour leur remettre les frais (mais on ne peut pas toujours puisque c'est mauvais pour le BENCHMARK!), etc... toute la charge de travail entre les rdv ne cesse d'augmenter, le nombre de ventes augmentent, le nb de mails aussi etc.. donc NON nous ne sommes pas des faineants! nous voulons faire correctement notre travail, payé au smic, afin de conseiller CORRECTEMENT les clients, et nous comprenons tres bien qu'une entreprise doit etre competitive.. Etre professionnel dans son travail et pouvoir déjà au moins tenir nos engagements de délai auprès des clients devient de plus en plus difficile.les pauses sont rares voir inéxistantes, et l'heure du déjeuner se fait souvent en traitant les dossiers. et malheureusement, le chomage existe donc on reste, oui, mais dés qu'on peut on part. Etre à son compte est un choix, et dans ce cas, on peut aussi dire : bah alors au lieu de vous plaindre, changer! au moins a son compte, on sait que plus on travaille plus on a des chances de gagner de l'argent. alors que là, on travaille toujours plus, mais le salaire est stable.
Bref on ne dit pas c'est super ailleurs, on dit "arretons le massacre!". j'espère qu'on n'arrivera pas a la meme situation qu'orange a connu mais ça en prend sérieusement le chemin!
Réponse de le 08/09/2012 à 23:25 :
je persiste à dire que si ça vous fait autant bizarre d'être dans la même situation que toutes les entreprise, c'est qu'avant il ne devait pas y avoir beaucoup de pression (si ce n'est 1664) et que vous vous plaignez d'être obligé d'avoir des résultats : mais celui qui n'a pas de résultat ferme rapidement la porte ! et la comparaison c'est s'améliorer tous les jours, sauf pour ceux qui considèrent que la paye c'est la récompense de la présence !!! le massacre comme vous dites c'est la perte de compétitivité de la france grâce à tous ces zombies ! décrochage en dessous de la 20eme place, merci SUD qui veille à la baisse de la performance !!! mettez vous à votre compte si c'est infernal !!! il y a plien de chomeurs compétents et qui n'ont pas peur du travail et qui n'attendent que ça !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/09/2012 à 14:18 :
Vous êtes obtu ou quoi, personne ne conteste le besoin de compétitivité mais la manière d'y parvenir. Le jour où vous bosserez en agence vous pourrez en parler jusque là gardez vos fatasmes pour vous même
Réponse de le 10/09/2012 à 14:44 :
à @marin : si vous etes d'accord avec la compétitivité, vous m'expliquerez comment y travaille en supprimant les indicateurs de contrôle de gestion ? toutes les entreprises ont un contrôle de gestion et mesurent la performance, les unités d??uvre, comparent les équipes.. et çà permet de progresser. Supprimer ces indicateurs est un non sens inoui et le fait que les employés soient contre montre à quel point ils sortent d'un autre monde ! il faut les mettre dans un musée
Réponse de le 10/09/2012 à 15:21 :
les employés ne sont pas contre ces indicateurs mais contre les insultes le matin au "briefing", les affichages négatifs, les mises au placards de ceux qui refusent les ventes forcées, etc...
a écrit le 07/09/2012 à 1:25 :
si c'est l'enfer mais que personne ne veut partir, c'est que c'est surement trés intéressant au niveau salaires, avantages, primes, heures de travail (les banques ferment de bonne heure), emprunts et j'en passe !!! encore une fois ce sont les nantis qui font le plus de bruit aidés par des complices peu scrupuleux et sans état d'âme, qu'ils se mettent à leur compte si ça ne va pas !
Réponse de le 07/09/2012 à 9:35 :
On voit bien que vous n'y connaissez rien... Les salaires sont normaux souvent autour du smic, les avantages environ 30% sur les produits et services pas de gratuité, les heures de travail... ben là vous m'agacez... Si votre agence ferment à 17h30 on ne finit pas à 17h30 mais à 18h ou 18h 30 faut bien faire les dossiers, faut bien tout mettre en sécurité... Vous ne connaissez le métier qu'au travers de vos fantasmes c'est beau
Réponse de le 07/09/2012 à 10:17 :
je connais très bien le métier par suffisamment de collègues. Les salaires n'ont rien à voir avec les mêmes métiers dans les entreprises, les primes élevées, les emprunts pas très cher, sacrée économie pour qui veut acheter sa maison !!!!. Un constat permanent en France, ce sont ceux qui ont les meilleures conditions qui font le plus de bruit, avec l'aide des syndicats complaisants qui ne sont pas du tout là où il faudrait, normal, les syndicats ne sont que les succursales des partis de gauche. Les agriculteurs, indépendants, artisans... travaillent dur et ne se plaignent pas malgré des conditions et salaire bien inférieurs, et personne pour les défendre....un peu de décence, et honte à cette justice de gauche prête elle aussi à détruire les entreprises pour l'idéologie !
Réponse de le 07/09/2012 à 12:17 :
Pitié!!! Vous connaissez ce secteur d'activité au travers de vos collègues????? c'est hallucinant... Venez bosser en agence 1 mois et vous pourrez la ramener ensuite... après qu'un client vous ait insultée parce que vous lui demander une pièce d'identité pour retirer sur le compte sur lequel il n'a pas de procuration ou que vous aurez été giflée par une mère célibataire qui vous demande 400e qu'elle n'a pas en avance de son RSA ou de sa CAF du mois d'après...
Réponse de le 07/09/2012 à 12:20 :
moi je suis médecin parce que j'ai eu tous mes vaccins... ridicule
Réponse de le 07/09/2012 à 15:08 :
@ marie : mais ce que vous décrivez ce n'est que la vie de tous les jours, ça fait partie des problèmes de chaque personne qui est en contact avec le public, tout comme les pompiers se font caillasser quand ils interviennent sur des incendies en banlieue, parce que les délinquants sont tranquilles, martine aubry avait exigé des excuses d'hortefeux parce que les policiers ne disaient pas merci. A force de ne pas choisir, de protéger les délinquants, de dire que la discipline et l'esprit républicain s'est ringard, de manger à tous les râteliers dans la plus profonde incohérence pour glaner des voies, il ne faut pas s'étonner de toutes ces dérives. Demandez des comptes aux gauchos-démago, ceux qui laissent tout faire à leurs gamins, incapables de prendre une décision avec l'excuse alibi pour la fuite, à l'école de flanby, et s'étonnent de ce qui se passe en classe, condamnent les maitres qui tentent de se faire respecter, pas touche à ma progéniture sacrée mais si mal éduquée ! on a ensuite les fruits d'autant de laxisme et on accuse les autres !
Réponse de le 07/09/2012 à 15:35 :
si c'est tous les jours mais pour le reste je vous suis.
a écrit le 06/09/2012 à 21:52 :
Pour avoir travaillé dans une caisse d'épargne dirigée par ce Monsieur (Olivier Klein), je confirme la pratique et ses conséquences sur l'ambiance au sein de l'entreprise. J'avais mm un dicton à ce sujet "tous au dessus de la moyenne !" histoire de montrer le ridicule de cette politique.

Ces gens ont plus d'affections pour leurs feuilles Excel que pour les salariés qui font tourner leurs boutiques.
Bien content qu'il y ait parfois des décisions comme celle-ci pour les rappeler à la raison (ou tenter de le faire du moins).
Réponse de le 07/09/2012 à 0:40 :
donc tous au dessous de la moyenne, et l'agence va bien s'en sortir ? une entreprise, ce n'est pas une colonie de vacances, il faut des résultats. ceux qui pensent que qu'on peut en faire à sa tête, se suffire de petits résultats, pas de pression... se trompent de monde. Et si c'est trop dur et qu'ils sont si compétents, qu'ils se mettent à leur compte, personne ne les retient ! bizarre que les gens s'accrochent à leur siège à ce point tout en disant que c'est l'enfer, un peu incohérent, non ? il faudrait payer à la tâche, comme chacun paye un artisan, et on verra ce que chacun est capable de gagner, j'ai comme l'impression que ce sont ceux qui "trainent la patte" qui crie le plus au scandale, je me trompe ?
a écrit le 06/09/2012 à 18:54 :
Plutôt que de faire du baton le management devrait s'appuyer sur des critères de rentabilité de taux d'attrition d'un portefeuille et sur l'évolution de son PNB (produit net bancaire il s'agit de la richesse créée )par exemple et pour ça pas besoin de comparer au jour le jour ou chaque semaine les agences entre elles...
Comme il est dit plus bas il y a des disparités entre les potentiels de chaque agence mais si l'une est pénalisée sur un produit elle peut certainement compenser par un autre...les critères que j'évoque sont utilisés un peu au niveau régional et surtout au niveau du pilotage national...arrêtons donc de mépriser les employés de banque en les infantilisant et responsabilisons les en leur parlant de faire gagner de l'argent à la banque plutôt que de réussir à être la meilleure agence en ayant gagné un challenge débile pour avoir vendu plus de cartes bancaires que celle d'à côté....
a écrit le 06/09/2012 à 18:36 :
Les banques n'ont pas fait évoluer leurs pratiques managériales depuis les années 50. Pour avoir connu cet univers, le management est dépassé et j'espère que la décision du tribunal va conduire à une remise en question globale du système.
Réponse de le 07/09/2012 à 9:36 :
+1
Réponse de le 18/09/2012 à 10:28 :
Euh... toutes les banques ont travaillé sur les pratiques managériales pour ne pas se focaliser "que" sur les ventes mais aussi sur les moyens de réussir le développement...
a écrit le 06/09/2012 à 17:55 :
sud travaille pour l'extréme gauche, les mêmes qui veulent couper la tête aux patrons. Pas de doute, on est sur une affaire traitée de façon "trés objective"
a écrit le 06/09/2012 à 17:53 :
ce n'est pas le benchmark qui créé la terreur, c'est le terrorisme syndical qui plombe le terrain, sud est expert en la matière
Réponse de le 06/09/2012 à 21:08 :
J'ai pour ma part été licencié par un Directeur simplement parce qu'il ne m'appréciait pas. J'avais réalisé 125% de mes objectifs cette année là.
Les RH ont suivi et m'ont proposé une transaction.
Comme quoi, les syndicats ne sont pas les plus dangereux, il y a en France des millions de chefaillons qui veillent à se maintenir en poste en faisait virer ceux qui n'expriment pas au quotidien l'admiration de leur petit chef.
Réponse de le 07/09/2012 à 0:33 :
vous avez surement raison sur ce cas particulier, mais personnellement je n'ai pas vu de responsable qui torpille ses résultats par caprice, c'est lui qui saute la prochaine fois s'il n'a pas de résultats. Il y a des caractères particuliers, des millions de cheffaillons, ça fait beaucoup pour une donne objective. Il y a un million de PME et des patrons qui veulent surtout faire marcher leur boite, et l'idéologie fait de gros dégâts sur le terrain..
Réponse de le 07/09/2012 à 9:00 :
"terrorisme syndical" rien que ça...

Sinon la terreur vient en général du management puisque c'est lui qui a le pouvoir de virer les gens, n'inversez pas les rôles.
Réponse de le 07/09/2012 à 10:05 :
@ sig segv : oui le terrorisme syndical existe bien, là où sud a fait le choix de bloquer les réformes, c'est l'acharnement et le harcèlement des cadres au quotidien, les tracts incendiaires et à coté des vrais problèmes du travail, le dénigrement, la guerre idéologique. Citation avant hier à c dans l'air d'une entreprise qui a du fermer suite à l'acharnement syndical. les médias majoritairement de gauche ne font qu'attaquer les entreprises sans investigations, jamais d?enquête sur les pratiques syndicales. Les députés ont même censuré le rapport sur le financement des syndicats, ils nous coutent 5 milliards. et pour citer le cas extréme, tous les blocages du port de marseille ont fini par tuer 100 000 emplois en comparaison avec anvers, tout ça pour passer de 18 à 15h de travail par semaines et passer de 4500 à 4800e!!! ps de doute, nos syndicats sont efficaces ! pas étonnant qu'il n'y ait que 5% de syndiqués, les 95% ne veulent pas prendre en fait la carte du parti PS ou extrême gauche.
a écrit le 06/09/2012 à 17:50 :
Toute comparaison est non seulement utile mais indispensable. c'est en analysant les écarts qu'on peut identifier les causes les plus diverses, organisation, efficacité, données de caractérisation qui différent, tissus économique...et permet d'affiner en segmentant les clients...Chacun peut compléter les explications pour rendre les comparaisons pertinentes. Ensuite, il y a des cas différents : - des progrès réalisés avec des actions appropriées, tout le monde est gagnant, - il y a quelques cas où un manager qui "ne tient pas la marée" tape à tort et ça dérive, mais tôt ou tard les résultats s'en ressentiront aussi, - il y a des cas où on tape sur le manager et le système pour se protéger et rester au calme, ou parce qu'on a peur de la réalité des chiffres ! donc si 90% de l'outil aide à faire progresser l'entreprise et ses résultats, et 10% génère des dérives variées de part et d'autre, ce n'est pas l'outil qu'il faut interdire, mais analyser les quelques dérives. si ce travail d'analyse et de contrôle de gestion n'est pas fait (impossible toute entreprise fait ces investigations), il n'y a aucun progrés possible et l'entreprise à du soucis à se faire et les employés en premier. Mais ça, ce n'est pas le problème ni de sud ni de la justice, l'idéologie prime totalement sur la vie des entreprises et des emplois.
a écrit le 06/09/2012 à 17:15 :
ne laissons plus nos economies dans toutes les banques pour faire vivre les chacals
Réponse de le 06/09/2012 à 17:29 :
"Quoi ? On dit des chacaux ?"
Réponse de le 06/09/2012 à 17:43 :
faut bien assurer notre train de vie (les bonus etc)
Réponse de le 06/09/2012 à 18:05 :
@Pivot : on dit un chacaux quand y'a plusieurs chacals...
a écrit le 06/09/2012 à 16:48 :
Il ne faut jamais avoir travaillé dans une banque pour ne pas savoir que la performance de l'agence dépend du potentiel économique de la ville où elle est implantée.
Certaines réussiront dans l'épargne, d'autre le prêt aux particuliers, d'autres dans les services aux entreprises...
Sans connaître les critères précis de réussite exigés par la banque, nous ne faisons que "gueuler" dans le vide en bons français éduqués en ce sens.
Réponse de le 18/09/2012 à 10:26 :
Et pourtant, toutes les études de performance démontrent que l'équipement des clients n'est pas liée au potentiel économique de la ville. Les prêts sont plus importants et la collecte aussi sur certains secteurs, mais l'équipement du client dépend "tout simplement" du management...
a écrit le 06/09/2012 à 15:40 :
vive les syndicats qui fichent partout la M......en empêchant les patrons de laisser dormir leurs salariés au lieu de travailler et gagner de l'argent.
La France est encore un pays communiste, ce qui risque de perdurer sous les socialos....
Réponse de le 06/09/2012 à 16:16 :
Réfléchis 2 minutes avant d'écrire un post, un salarié sous tension n'est pas productif, il ne vivra pas longtemps, en tout cas pas jusqu'à la retraite, et consommera trop de médicaments, ne plante pas de mauvaises causes.
Réponse de le 06/09/2012 à 17:05 :
je confirme le post de jerome , tu devrais reflechir deux minutes avant de publier un post tellement absurde.
Le monde entier reclame que les banques arrêtent les ventes forcées et cette decision va dans ce sens. C'est la meilleure decision (forcée) que j''ai vu dans une banque depuis bien longtemps
Réponse de le 06/09/2012 à 17:44 :
réveille toi garçon, la banque c'est pas la mine. "un salarié sous tension ne vivra pas longtemps..." Tu devrais rejoindre Sud, tu as le niveau. Mais tu y es peut-être déjà?
a écrit le 06/09/2012 à 15:26 :
La compétition en elle même n'est pas une mauvaise chose.
C'est comment on compte les points qui pose problème. Car au final c'est le client qui risque de payer. Vous croyez vraiment qu'un vendeur ou un conseiller bancaire va prendre le temps de bien vous expliquer le produit de manière objective si derrière lui il y a la pression de devoir vendre le maximum de produit? Je suis pas sûr que les conseillers soient évalués sur la qualité du conseil (qui est assez difficile à mesurer), ils sont évalués sur le nombre de produit vendu ce qui est bien plus simple à mesurer...
a écrit le 06/09/2012 à 15:19 :
Etrange qu'il faille 5 ans pour avoir les idées claires! Selon la situation, l'environnement de l'agence, le résultat malgré tous les efforts de ses employés ne pourra atteindre celui de l'agence "résidentiel" ou de la rue la plus commerçante! Bizarre car pas un mot sur les conséquences pour les clients de cette compétition quant aux résultats et de voir tout ce beau monde la gueule enfarinée vous démarcher par tous les moyens pour placer des actions à 19,55? en oct 2006 par augmentation de capital et en mars 2009 constater un cours sous 1?? Les subprimes?
a écrit le 06/09/2012 à 15:11 :
suppression de la concurrence, du management, de la gestion, les khmers rouges du public s'attaquent maintenant au privé, au secours, est ce que l'onu peut faire quelque chose ?
a écrit le 06/09/2012 à 15:07 :
sud est un syndicat révolutionnaire, au service de mélanchon comme tout syndicat en france est au service d'un parti politique et non des travailleurs. Le but est de protéger le secteur public de toute réforme qui mettrait en place un début de mesure de performance des agents et décisions, et donc tout moyen pour décrédibiliser ces méthodes fait partie de la stratégie pour maintenir le statu quo de l'autogestion et absence totale de gestion et de management. Pas de doute que cette stratégie est sous pilotage de la gauche puisque la justice dont chacun sait qu'elle est de gauche épaule cette stratégie. On n'est pas prêt de voir baisser la dépense publique qui tue l'emploi par les charges induites.
a écrit le 06/09/2012 à 14:57 :
la compétition permet d'avoir des produits moins cher, plus performants, et c'est ce que demande tous les clients. il faut traiter les abus et non taper sur les entreprises au niveau de règles de contrôle de gestion partout présentes sur la planète, il n'y a que la france pour se distinguer d'autant de bétise. Et que ceux qui critiquent le système m'expliquent qu'ils achètent plus cher pour protéger l'emploi et la qualité de travail, qu'ils n'achètent pas chinois pour favoriser la production française, qu'ils payent le plombier à l'heure sans rien lui dire s'il lit le journal et prolongent le contrat de plusieurs jour même s'il n'y a rien à faire parce qu'il n'a pas d'autre contrat...arretons cette schizophrénie bien française où on passe son temps à se donner bonne conscience et on fait exactement le contraire, et cette caricature où le privé c'est enfer et damnation, les patrons des voyous, les fonctionnaires des saints à coté de dieu hollande ! respect avant tout à ceux qui travaillent dur et créent la richesse qui vous permettent d'être payés
Réponse de le 06/09/2012 à 17:13 :
"la competition permet d'avoir des produits moins chers " ??? on parle de banque la ... vous pensez que les agences d'un même groupe vont baisser le prix de leurs produits pour se concurrencer entre elles ????
mais reflechissez un peu a ce que vous ecrivez. Ce benchmark ne contribue qu'a obliger les conseillers a faire de la vente forcée . et ce sont nous les clients qui subiront ça , que l'on soit de gauche ou de droite ou de n'importe quelle autre parti.
Réponse de le 07/09/2012 à 0:47 :
ha bon ? les résultats d'une banque sont garantis d'avance et les gens bossent pour se faire un petit complément ? si les banques pretent c'est qu'elles sont de la trésorerie, et qui vient des résultats. Vous travaillez où ?, chez le pére noel ? encore la litanie de tous voyous, les banques, les entreprises sont pourris et les travailleurs sont des petits saints ? la vérité n'est pas tout à fait si caricaturale, et les clients demandent toujours moins cher sans aucun scrupule, ils votent pour les délocalisations, la productivité.
Réponse de le 07/09/2012 à 15:34 :
Est ce parce qu'il etait tard quand vous avez poste votre commentaire que ce dernier est incoherent voir incomprehensible ? ou est ce tout simplement parce que vous êtes vous même incohérente ? je ne vois pas une seule phrase en rapport avec mon post precedent. en tout cas je note bien que la prochaine fois que vous franchirez le seuil de votre banque les conseillers auront le droit de vous harceler pour vous vendre des produits que vous ne desirez pas .
a écrit le 06/09/2012 à 14:46 :
le stress est la maladie des incompétents et de ceux qui ne savant pas traiter les problèmes, ils sont effectivement inaptes au travail. Le monde du travail est par définition dans la compétition, les bons vendeurs ne sont pas dans ce genre de guerre de tranchée, ils sont au front, se comparent pour savoir où ils en sont, connaissent leurs compétences et réfléchissent sur comment faire mieux, et non comment avoir la garantie du résultat parce que c'est totalement stupide, illusoire, une perte de temps par rapport à ce qu'il faut faire pour avoir des résultats. Et les résultats c'est l'emploi, le frein à la performance interne la perte de compétitivité et les licenciements, merci à SUD et à la justice de travailler contre l'emploi, le respect de l'idéologie et le fanatisme sont à n'importe quel prix !.
Réponse de le 06/09/2012 à 15:37 :
J'en ai connu des vendeurs arrogants et qui ont fini par se faire plus ou moins proprement lourder : pas beau à voir les ex winners ...
Réponse de le 06/09/2012 à 16:18 :
Merci Sophie de cette magnifique interprétation du monde du travail... je suis sûr que ca fera plaisir, aux familles des 4 suicides comptabilisés dans mon entreprise (et parfois des anciens de plus de 10 ans) depuis le début de l'année, de savoir que leur proche disparus était des looser et qu'ils n'ont fait que répondre à la sélection naturelle...
Réponse de le 06/09/2012 à 16:42 :
@sophie : vous avez une carte UMP du cercle Premier. Félicitations !
Réponse de le 06/09/2012 à 17:11 :
a sophie , vous connaissez la difference entre mauvais stress et bon stress??, visiblement pas .... si vs etes cadre je plains vos subordonnés... vous finirez pt etre avec un proces pour harcelement...????
Réponse de le 06/09/2012 à 17:31 :
Ou en dépression nerveuse ...
Réponse de le 06/09/2012 à 17:32 :
@dctweb : ce que je dis est une évidence, ceux qui sont trés compétents, dynamiques anticipent et maitrisent leur sort. Par ailleurs chacun sait trés bien qu'il n'y a jamais une seule cause à un suicide, le dernier évènement qui semble être la cause peut cacher (ou masquer par l'entourage) des problèmes familiaux, une dépression chronique, le début de la vieillesse pas facile à supporter...je suis toujours choquée de l'exploitation médiatique et syndicale de ces évènements sans analyse et qui "servent la cause" sans aucun scrupule. Et si le travail est une raison forte (mais encore une fois jamais unique), il faut se poser les vraies questions et non faire dans la sensiblerie pour attiser des idéologies. Il faut aider chaque personne en difficultés et je rejoins un autre post qui responsabilise les syndicats : à force de défendre des solutions indéfendables, la personne en difficultés est prise en otage du système, n'accepte aucune proposition sous la pression de l'environnement tout en sachant très bien qu'elle s'enfonce, et c'est très mal parti . Il faut aider les déprimés à bouger voir comment s'adapter et on y arrive, et non pas les surprotéger, c'est contreproductif, et je suis bien placée pour le savoir. S'il y a abus avérés, il faut les sanctionner, mais il faut parler vrai, parce que bizarrement ce n'est pas là où les conditions de travail sont réellement les plus dures par nature qu'on signale le plus de ce type d'accident (armée, artisans, agriculteurs..). Par ailleurs, je connais quantité de personnes qui sont compétents, changent d'entreprise si ça ne leur convient pas, progressent malgré des situations nulle part idéales, voire se mettent à leur compte, personne n'est tenu en otage dans une entreprise. ce que je veux dire, c'est que ceux qui sont dans le mouvement sont dans le positif, en avance sur l'évolution, décident de leur situation, ceux qui résistent à tout, dénigrent l'entreprise, se mettent en retrait sont nécessairement dans le négatif, subissent, dépriment. Il est à ce titre stupéfiant de voir comment le licenciement est en rien un drame aux US, parce que chacun bouge en permanence, n'attends pas les évènements, et combien c'est différent chez nous, chacun devient dans sa tête propriétaire de sa place, c'est à l'entreprise de s'adapter à ses exigences. Mais je partage, tout drame est d'une grande tristesse, et il ne faut pas en arriver là, quelque soient les vraies raisons. Le propos est surtout d'avoir la volonté et l?honnêteté intellectuelle de faire une analyse de fond pour faire le bon diagnostic et mettre en place les bonnes solutions, Mon propos est surtout de dire qu'il faut avoir la volonté et l?honnêteté intellectuelle de faire une analyse de fond pour faire le bon diagnostic et mettre en place les bonnes solutions, cet article rapporte une décision d'une bêtise idéologique et politicienne affligeante, comme le dit un autre post, pourquoi pas supprimer le classement des sportifs pour leur éviter du stress.
Réponse de le 06/09/2012 à 18:07 :
Je vous souhaite d'être toujours du côté des "winners". La vie est parfois cruelle : elle enseigne douloureusement l'humilité.
Réponse de le 07/09/2012 à 1:07 :
à @sophie : ce que j'écris je me l'applique en priorité à moi même, si ça ne vas pas je n'accuse pas tout et n'importe quoi, je réfléchis à ce que j'e n'ai pas bien fait, mal engagé, les moyens de progresser, parce qu'on est surtout le premier responsable de ses actes. Que chacun se regarde dans la glace et ait l'honneteté de se faire un diagnostic réaliste. la faute est toujours en premier personnelle et de toute façon si on se remet en question, qu'on écoute, qu'on observe, on progresse énormément. ceux qui passent leur temps à toujours rejeter la faute sur les autres ne font aucun progrès, pas étonnant qu'ils finissent par avoir des soucis. Ensuite il peut y avoir des accidents, la vie comme vous dites réserve des surprises, mais on se protège si on commence par mettre les conditions de réussite de son coté.
@ mouette et democratix: on n'avance pas personnellement par l'invective, les étiquettes, d'autant plus que je ne suis ni de droite ni de gauche, je ne suis pas intoxiqué par l'ideologie qui anesthésie la réflexion, je retiens ce qui est objectif, équilibré et porteur de progrès.
Réponse de le 07/09/2012 à 1:36 :
100% d'accord, +1, en france, ceux qui râlent sont rarement ceux qui sont le plus en droit de le faire, et la facilité est de taper sur tout ce qui bouge, toujours la faute aux autres et aucune remise en cause ni volonté, toujours la démagogie et les clichés..
Réponse de le 07/09/2012 à 10:47 :
Sophie, les seuls arguments valables sont qu'on est responsable chacun de sa vie et qu'il faut savoir se prendre en main et ne jamais rejeter la faute sur les autres.
Quant au stress il y a beaucoup de gens qui le sont car ils ont à coeur de faire un travail bien fait et qui sont très compétents et efficace, d'autres ne servent à rien s'en foutent de tout et ne seront jamais stressés c'est sur. Il ya aussi dans de trop nombreuses entreprises de petits chefs qui mettent la pression sur leur équipe pour le plaisir et monter que c'est eux les chefs. Et puis le stress ca dépend de la personnalité.
Aline pour les clichés tu fais fort
Réponse de le 11/09/2012 à 15:05 :
Il est surprenant de vous voir citer l exemple du management US, pour defendre le management des cadres et RH Francais, pourquoi me direz vous???? Eh bien parce que ce meme journal sort tous les ans une etudes sur les entreprise ou il fait bon vivre et travailler (Pas une banque dans le classement: Google, Pespi, Leroy Merlin....) qui applique justement ce management a l Americain ou on infantilise pas les salaries, on leurs laisse beaucoup d autonomie, et on y valorise la creativite et le travail en equipe.... Ce qui semble ne pas etre le cas dans les banques (Meme privé BNP; SG, CA...) Pourtant ces entreprises me semblent ils ne sont pas parmi les lossers de leur secteur n est ce pas??? Il a ete dit plus haut qu'il fallait voir la maniere dont sont fixes, suivis, encadrer les resultats..... Bien sur qu'une agence rurale ne pourra pas remplir les même objectifs qu'une urbaine, tout comme une urbaine en rue commercante ne pourra pas remplir les meme qu'une urbaine en zone etudiante.... Autre point a souligner savoir comment sont "descendu vers les commerciaux" Plus il y a de strate manageriale avec un pouvoir de modif plus les objectifs seront mal fixé, c est du vecu, l encadrement Parisien fixe X comme objectif, le N+4 les recoit et transmet X+10 a son N+3 pour se faire bien voir,.... et ainsi de suite le N1 se trouve a devoir repartir entre ses commerciaux, N+40%...... Et ne me dites pas que ce n est pas vrai j ai fait partie de cette cohorte de conseiller (paye 1500 euros sur 13 mois, ca aussi c est vrai quoi qu en pense certains...et les salaires sont rarement superieur a 2500/3000 euros brut pour un DA.), saut que je suis parti j ai rejoins une boite us et mes objectifs m'arrivent directement via mail/courrier depuis l etat major de ma boite et ne sont pas "bidouillé"...... Apres il est vrai aussi que les Syndicats qu'ils representent les salaries ou les dirigeant sont bien plus souvent dans le conflit et le blocage que dans la négociation, autre raison pour laquelle j ai rejoins un groupe Americain...... Tout ca pour dire que ce ne sont effectivement pas les objectifs qui sont "rejetés" c est les dérives constatées, et la encore un commentaire tout a fait juste a souligne le fait que compter des batons, sans faire le rapport cout/benefice, ou entre le nombre crees et le nombre fermés de services ou produits, sans tenir compte des litiges et contentieux...... est une hérésie
Réponse de le 11/09/2012 à 15:54 :
J ajouterais en anticipation de la question sous jacente que vont se poser les vieux cadres de "l'ecole Francaises" et ce qui les defendent: Mais que font ils, s ils ne font plus de "flicage".... Eh bien leur vrai metier de cadre qui va de la formation, a l'animation commerciale et l accompagnement de leurs equipes..... Lors des reunions ou on parle chiffres et qui ne commence jamais par "Combien de X?...." Mais, apres avoir consulté les chiffres par "Comment on peut faire pour accentuer notres avance ici ou combler notre retard la?" Voila ce qui est surement beaucoup plus constructif et participatif..... Pour rester dans le domaine bancaire je dirais que ce n est pas parqu'un salarie au SMIC est au guichet que c est un looser et n a pas d idee pour faire avancer les choses.....
a écrit le 06/09/2012 à 14:36 :
Surprotéger les salariés ne sert à rien ... Si ce n'est potentiellement les pousser au suicides dès que ça ne va plus et que l'ambiance devient hostile, ce qui ne manquera pas d'arriver un jour (hélas). Il vaut mieux apprendre aux gens à gérer et à anticiper des coups durs pour leur permettre de rebondir.
a écrit le 06/09/2012 à 14:33 :
il faut généraliser vite ! les entraineurs ont interdiction de mettre la pression sur les joueurs, il ne faut pas comparer les scores, idem pour les sportifs, il n'y a plus de classement, l'important est de participer comme disait courbertin, pas de comparaison non plus des résultats des vendeurs, tout le monde fonctionnaire sans obligations, la présence justifie la paye !! bravo la justice et le syndicat sud, pas de doute ils sont de gauche et au service du pouvoir, on ne froisse personne, on fait plaisir à tout le monde
a écrit le 06/09/2012 à 14:27 :
il faut faire grève des impôt pour arrêter de financer tous ces parasites du public, syndicats, services..? est ce qu'ils ont conscience que c'est le privé qui travaille dur pour les payer ?? même pas, aucune conscience de la réalité, et trés dangereux en plus, car ils détruisent "la poule aux oeufs d'or"
Réponse de le 06/09/2012 à 16:46 :
Je me félicite de l'existence des services publics.
Les entreprises privées peuvent aussi être des parasites de notre société.
Les crédits revolving, les allers-retours en bourse dans la journée, les assureurs qui ne distribuent pas le bénéfice de l'assurance emprunteur, les sociétés d'autoroute, la grande distribution qui exploite les agriculteurs... Vous les oubliez tous ceux-là ? Ils ne sont pas fonctionnaires.
Réponse de le 07/09/2012 à 1:15 :
les services publics nous coutent trés cher, le prix le plus élevé d'europe et pour de piètres résultats. le privé produit la richesse qui permet au public d'être payé, c'est là toute la différence. quelq que soient les difficultés dans le privé, elles existent, ils créent la richesse, pas la dette. La dette colossale est due uniquement au public qui parasite lepays au vrai sens du terme, les entreprises, les ménages sont étouffés de charges et impôts, cause de tous nos malheurs. ceux qui ont des actions prennent des risques, ils na gagnent pas toujours et leur argent sert à financer les entreprise pour créer l'emploi, la majorité des actionnaires sont de petits actionnaires. vos caricatures et classement machiavélique sont déconnectés de la réalité, c'est du matraquage idéologique. même les russes ont dépassé ce type de mentalités stupide à combattre la création d'emplois et de richesse..
Réponse de le 07/09/2012 à 10:33 :
Sylvain comme beaucoup de français tu ne connais pas les recettes du budget, c'est surtout les consommateurs qui payent (TVA, TIPP) et aussi les particuliers (IR). Quant aux entreprises celles qui sont bien organisés savent échapper à l'impot.
Democratix tu as oublié l'immobilier principale cause des dérèglements de nos économies (beaucoup de parasites dans ce milieu)
Réponse de le 07/09/2012 à 15:20 :
@ momo, je connais le spostes de recettes, je cible les postes de la dette : état, sécurité sociale, collectivités locales. on est d'accord sur les recettes, il n'empèche que la cause est bien sur le public, et que les impôts vont augmenter; Et faute de faire des économies alors que le potentiel est colossal, on maintient la société en asphyxie. sur les impôts, les grands groupes payent peu d?impôts, mais là aussi il faut toujours se recentrer sur les grandes masses plutôt que le cas particulier qu'on veut ériger en généralité pour justifier de ne rien faire, le tissus industriel ce sont les PME et les PME payent plein pot, et ce sont elles qui sont en grande difficultés et ne peuvent pas employer, à cause surtout des charges sociales.
a écrit le 06/09/2012 à 14:11 :
Heureusement pour les banquiers, nous sommes obligés d'être bancarisé : leurs soutiers soumis à la pression de cheffaillons à peine mieux considérés et payés, peuvent ainsi essayer de nous ''placer" tout un tas de produits plus ou moins utiles mais qui ont le grand avantage d'être très juteux. C'est comme au Casino : la banque gagne toujours.
Réponse de le 08/11/2012 à 19:23 :
C est un commentaire particulièrement intelligent. Si vous ne voulez pas nourrir une banque ouvrez simplement un compte chèque sec et retirez les fonds en liquide. Les banques ne sont pas des organismes caritatifs. Je ne me lève pas tous les matins pour la gloire. On crache sur les banques c est facile ! Une question comment faites vous pour acheter votre maison ? Comment une entreprise fait elle pour avoir de la trésorerie ? Et la défiscalisation ? Lorsque vous allez chez orange pour acheter votre super téléphone et un forfait qui va avec vous les traitez de voleurs aussi ? Concernant le crédit revolving une fois de plus il faut un peu gratter et ne pas s arrêter à ce que disent les médias. Le crédit vendu en magasin (qu entre parenthèses les gens prennent sans se poser de question et sans négocier de taux) est un peu différent que celui que vous propose votre banquier. Nous imposons un remboursement minimum mensuel qui évite de se trainer un crédit sur des longueurs interminables. De plus, nous avons des règles d endettement à respecter. Il y en a marre que tout soit toujours mélanger le quotidien d un conseiller et loin d être rose tous les jours. On va pas pleurer la bouche pleine (il y en a qui ne bossent pas et d autres qui vivent avec peu tous les jours...) mais je ne vois pas pourquoi nous devrions nous taire sur nos conditions de travail sous prétexte que le secteur bancaire qui est dénigré et insulte sans arrêt par les médias et sous prétexte qu on cherche à nous culpabiliser!.. Dans certains secteurs du public ils y en a qui ont la belle vie sans pression sans objectifs et que l on voit râler dans la rue sans arrêt!.. Venez faire un petit stage en banque pour voir ce que ça donne et après on en reparle. À bon entendeur bonne soirée
a écrit le 06/09/2012 à 14:10 :
Ex Directeur d'Agence de la Caisse d'Epargne, ces pratiques sont vraies et ont poussées certains collaborateurs au bord du gouffre. En mars 2011, une collègue Directrice s'est suicidée en se jetant sous un train. Chose exceptionnelle, ce drame a été reconnu par la CRAM comme accident du travail.
Je comprends la décision de justice et je pense que la CE devrait être condamnée encore plus sévèrement.
Réponse de le 06/09/2012 à 14:38 :
idem dans le groupe vert un employé s'est pendu dans son bureau
Réponse de le 06/09/2012 à 16:14 :
Je pourrais aussi donner également des exemples à la Caisse d'Epargne et au LCL...
Réponse de le 06/09/2012 à 17:06 :
dans le groupe vert se trouve le LCL.
Réponse de le 07/09/2012 à 16:29 :
je suis bien d accord avec vous mais a lire tous ces commentaires ( pas les votres) on a l impression qu'il faudrait encore plus de pressions pour ces faineants de banquiers. Mais les gens ne realisent pas a quel point on met la pression sur les "conseillers " et surtout ce sont ensuite ces mêmes gens qui viennent se plaindre de la vente de prduits pas desirés sur leurs comptes. Que ce soit la droite ou la gauche , les 30 dernieres annees politiciennes n'ont reussi qu'a separer le peuple français .
a écrit le 06/09/2012 à 13:31 :
Les banques sont des businesses maintenant...faut y aller avec un caddie et s'assurer de ne pas acheter de la mauvaise marchandise, c'est tout! Et surtout faire des analyses comparatives avec les autres vendeurs de telephones portables, assurances voyages, tapis, montres, cartes postales, preservatifs....
a écrit le 06/09/2012 à 13:04 :
"génial ", il n'y a qu'en france qu'on peut faire des choses aussi invraisemblables. les artisans, agriculteurs, indépendants... vont passer aux 35h, se supprimer le stress du résultat en ne répondant plus aux clients, pas de pression, on se la coule douce... et ils n'existent plus !! la vie c'est la compétition, c'est s'améliorer en se comparant. chaque vendeur a la pression du résultat, il est habitué, il ne se pose pas de question, il est dans la compétition. ce sont les services arrière qui sont éloignés du client qui ne veulent pas de compétition, mais le vendeur n'aura pas de bons produits, de bons prix, si tous les services arrière ne sont pas eux aussi dans la compétition. cette décision de services administratifs, sur une base "syndicale" (à la française) montre à quel point le monde public est en total décalage avec la vie normale, les ronds de cuir et autres idéologues sont de retour, bravo !! la moitié de la france est encore dans la russie d'il y a 30 ans pendant que l'autre travaille trés dur pour les payer et se faire démolir !!! un vrai délire
Réponse de le 06/09/2012 à 17:58 :
Ba que je sache, si vous allez chercher un credit, et qu'on vous propose un portable a la place, elle est ou la reponse au client ?
Réponse de le 07/09/2012 à 1:21 :
@ pivot : je suppose que vous etes assez grand pour refuser le portable et demander ce dont vous avez besoin. Il est logique que les commerçants essaient de faire du commerce, on n'est pas au guichet d'un service public (payé par le contribuable), il faut que chacun "aille chercher sa paye" et créé la richesse, elle n'est pas garantie d'avance. quand on voit que la compétitivité du secteur marchand est en décroissance permanente, que le déficit du comer extérieur est trés négatifs, que la dette est à 1700 millard d'e, il va falloir un peu se retrousser les manches !
a écrit le 06/09/2012 à 13:00 :
Quand la gangrène syndicale française affecte les décisions de justice, il faut s'inquiéter sérieusement de l'avenir du pays.
a écrit le 06/09/2012 à 11:17 :
Voici un juge atteint du syndrome du fonctionnaire, un juge politisé qui fait passer son idéologie avant son devoir de recherche de la vérité ! Affirmer que "l'organisation du travail compromet gravement la santé des salariés" n'est en rien prouvée et se fonde sur des supputations issues des dogmes égalitaristes. Quand une agence fait moins bien son travail qu'une autre comparable, rien ne justifie que les rémunérations des salariés soient égales entre les deux agences. Cette décision favorise les fainéants, les cigales, les parasites, aux dépens des producteurs qui font les efforts avec courage. Indubitablement, dans toutes les entreprises, certains salariés sont moins performants, efficaces, rapides que leurs collègues. Il est tout à fait normal que leurs rémunérations soient inférieures à celles de leurs collègues plus performants. Il est juste que la performance soit récompensée par des primes : remettre en cause la distinction des meilleurs salariés sur la base de critères de performance objectifs, au nom de l'égalitarisme, est totalement injuste et scandaleux.
Réponse de le 06/09/2012 à 12:26 :
Votre discours plein de bon sens ! Mais il est irrecevable par les juges bien-pensants généralement socialistes, et encore moins par les syndicats, lesquels sont en réalité les vrais patrons des plus grandes entreprises ou les organismes en situation de monopole... On ne cherche donc pas à valoriser le mérite ou la qualité d'un travail, mais uniquement les convergences idéologiques ou dogmatiques.
Réponse de le 06/09/2012 à 13:18 :
Les Juges ont raison de mettre les pieds dans le plat des voyous de la finance et des banditquiers
Réponse de le 06/09/2012 à 13:26 :
avez vous seulement lu l'article?
Réponse de le 06/09/2012 à 15:14 :
à Pieds dans le plat : Vous confirmez donc mon propos, merci ! Au passage la lecture des proses de divers acteurs du secteur m'amène ) poser quelques question qui vont en déranger quelques uns : Peut-on m'expliquer pourquoi des salariées aussi compétents et irréprochables supportent un tel harcèlement ? Comment se fait-il qu'ils préfèrent rester en place et nourrir des conflits au (détriment de leur santé si j'ai bien compris) plutot que d'excercer leurs talents ailleurs ? Comment se fait-il que le personnel bancaire n'ait pas déserté en masse ces entreprises inqualifiables ?
Réponse de le 06/09/2012 à 16:48 :
parce que c'est ds toute les ets pareil tjs plus de resultat en etant payé le moins possible!!
Réponse de le 06/09/2012 à 17:10 :
parce qu'il faut bien manger comme tout le monde et parce que si on fait bien ce boulot on peut aider les gens.
Réponse de le 06/09/2012 à 17:59 :
Je concède que notre époque est caractérisé par la domination d'une caste d'érudits qui décident dans des salles feutrées des choses que les opérationnels (= les équipes de production) devront mettre en oeuvre avec vérification des résultats et des écarts à la clé, sachant que ces pontes n'ont jamais été confronté au terrain auquel ils sont souvent tout à fait étrangers... Le monde de la finance marche assurément sur la tête (il suffit d'analyser les courbes de profits, bonus etc... depuis 20 ans en intégrant la crise majeure que nous leur devons...). Pourtant, j'ai du mal à croire que 100% d'un secteur est pourri à ce point, et je ne pense pas que la solution puisse émaner d'un juge et encore moins d'un syndicat... Les mentalités ont évoluées, et si il y a 20 ans on quittait une galère quand on trouvait ne pas être considéré comme il se doit (pourtant le chomage était comparable!) aujourd'hui, chacun a peur de l'inconnue... C'est pourtant en prenant des décisions réfléchies mais radicales que l'on s'offre le plus de chances de rebondir !
Réponse de le 07/09/2012 à 11:15 :
D'accord pour votre notion de primes à ceux qui bossent le plus (efficacement bien sur pas sortir à 20h pour bien se faire voir....) mais pas dans n importe quelles conditions. Un bon patron ou un chef compétent et efficace doit voir d'un coup d'oeil ceux qui sont efficaces ou pas, c'est leur rôle!!!!! Et puis la compétition entre salariés dans une même entreprise ca peut être très néfaste à long terme (cl les commerciaux qui font des ventes "forcées" ou qui n'expliquent pas tout à leur client) et pis bonjour l'ambiance dans l'entreprise. Heureusement ils existent encore quelques entreprises ou les gens forment une équipe, s'entraident, donnent le meilleur avec un seul objectif les résultats de l'entreprise et non pas le résultat personnel
a écrit le 06/09/2012 à 10:57 :
et maintenant il vient d'arriver à la Banque Pop, et c'est déjà la guerre contre cet individu...
a écrit le 06/09/2012 à 10:42 :
le CE ni faire pression sur ses employés afin qu'ils se conduisent en voyous auprès du client : vente forcée, abus de domination financière, etc...
a écrit le 06/09/2012 à 10:10 :
Quelle erreur managériale!!

Il faudrait re définir ce que veut dire: battre la concurrence!!
le concurrence c'est en dehors de la boite!! PAS DANS LA BOITE

Le marketing (benchmarking) s'est pour rendre le produit plus agréable pour le client...
QUITTER LA CAISSE EPARGNE!! FUYER CLIENT
Réponse de le 06/09/2012 à 11:50 :
Vous travaillez a la banque postale?
Réponse de le 07/09/2012 à 17:53 :
bravo manager enfin quelqu'un qui a tout compris.
La concurrence c'est vis à vis des autres boites qu'il faut l'appliquer. A l'intérieur d'un même boite c'est la cata à moyen et à long terme.
Réponse de le 07/09/2012 à 22:12 :
mais bien sur! les gens mélangent tout. Une entreprise doit travailler en équipe! les uns AVEC les autres, par CONTRE!
a écrit le 06/09/2012 à 9:37 :
c'est clair pratique sans scrupule avec les vieux
a écrit le 06/09/2012 à 6:56 :
Vous croyez quoi ! Qu ailleurs ça ne se pratique pas Mdr! Ce n est pas une revelation! Vive la nouvelle génération bancaire!
Réponse de le 06/09/2012 à 8:59 :
Quel est l'utilité de ce commentaire ? Tu te reveil bien énervé...
Réponse de le 06/09/2012 à 9:10 :
pratique surtout avec les personnes agées de cette nouvelle generation bancaire
Réponse de le 06/09/2012 à 9:18 :
je peux vous assurer que c'est la même chose au LCL et CA...
Réponse de le 06/09/2012 à 9:33 :
Pressions, Chantage, Harcèllement, tous les germes d'une société d'arrivistes ou les grands chefs, moyens chefs, petits chefs sont prêts à flinguer à vue pour gagner une pitance de pognon, tou ca pour vendre des telephones portables, des assurances dans les banques !!! des alarmes, bref vendre des contrats pourris en piégeant si possible des faibles, profiter de la naîveté des retraités qui ne réagissent pas ... bref l'escroquerie organisée par les banquiers.
Réponse de le 06/09/2012 à 9:38 :
Je confirme c la même chose dans n'importe quel établissement bancaire... La course à la première place des agences et des conseillers existent depuis bien longtemps et peut parfois prendre une dimension assez dingue si les managers ne savent pas comment la gérer (je me souviens d'un directeur de groupe appelant les conseillers un peu bas dans les classements pour connaitre leurs nombre de vente après chaque fin de RDV ou demandant parfosi de justifier pourquoi un client n'a pas voulu souscrire à tel ou tel produit bancaire ou d'assurance.............)
Réponse de le 06/09/2012 à 10:00 :
Oui c'est clair on est tous logé à la même enseigne...Dans ce système du "marche ou crève" et du "diviser pour mieux régner" le travail n'est pas facile tout les jours..Enfin même si la bpce perd en appel ils trouveront bien un autre moyen pour contourner cela..
Réponse de le 06/09/2012 à 10:06 :
tout une histoire pour retirer 200 euros de mon livret a
Réponse de le 06/09/2012 à 10:13 :
Il y en a assez de mettre cette étiquette de "voleur" sur TOUTES les banques ! C'est peut être la pratique de certains vendeurs mais la pluparts (heureusement) ne sont pas comme ça.
Les conseillers sont là pour répondre aux demandes et besoins de leurs clients !!! et non "refourguer" par la force !!!
Alors arrétez 2 minutes de parler d'un système que vous ne connaissez pas de l'intèrieur et surtout de vous faire bourrer le crâne par les médias qui se régalent d'extrapôler quelques incidents.
Réponse de le 06/09/2012 à 10:18 :
Ne faites pas d'amalgame entre les employés et leurs patrons! Au niveau agence et jusqu'au directeur même de l'agence, la pression est effroyable mais tous n'y cèdent pas. Ceux qui se gavent sont ceux que le grand public ne voit pas! A bon entendeur
Réponse de le 06/09/2012 à 10:18 :
aviez vous votre pièce d'identité?
Réponse de le 06/09/2012 à 10:29 :
@INCONNUE : Je suis conseiller bancaire au LCL donc je sais de quoi je parle : à cause du management et de la pression commerciale les banquiers sont devenus malgrés eux des voleurs. Combien de client ai-je vu avec des assurance vie alors même qu'ils n'ont pas d'épargne dispo, combien d'assurances IARD souscrites dans le dos du client, combien de "contre partie" demandés en échange d'un crédit,... A titre personnel j'ai un poste de CONSEILLER bancaire, ce que je m'efforce d'être au grand dam de ma direction qui préfererai que je sois un commercial. Et on m'a clairement fait comprendre qu'on me pousserai à la démission si je n'améliore pas mes chiffres (donc faire de la vente forcée).
Réponse de le 06/09/2012 à 10:35 :
Un système parfaitement à li'mage de la politique menée par Sarkozy. Pour les entreprises qui pratiquent cette méthode il s'agit : 1 De profiter de l'abondance de la main sur le marché du travail 2 De se décharger d'aucune pression possible de la part des salariés surtout lors des négociations de fin d'année et afin d'en donner le moins possible (hausse de salaire...) 3 De tirer vers le haut les marges déjà substantielles. >>> N'oublions pas que les salariés travaillent pour un salaire et non le profit ! Cette méthode managériale n'est qu'une politique de la calculette, du chiffre, de la rentabilité, du flicage (oui je pèse mes mots car il s'agit d'optimiser l'intensité du travail par le stress infligé aux salariés) et de la fin du lien social entre salariés au sein de l'entreprise ou les gens viennent et rentrent chez eux dans une ambiance lourde et néfaste. Comment voulez vous restaurer la confiance entre les salariés et l'entreprise quand celle ci s'en prend à sa richesse la plus précieuse. Nous sommes des humains pas des bêtes !
Réponse de le 06/09/2012 à 10:42 :
+1 @Chich et ensuite on vous parle de fidélisation !!! c'est impossible d'envisager cette stratégie après que l'on ai arnaqué ses propres clients. Ce qui est drôle c'est que chaque client est devenu un centre de profit a savoir comment va t'on pouvoir le dépouiller de tous ses revenus !!!
Réponse de le 06/09/2012 à 10:42 :
@INCONNUE : +1 je te rejoint completement, il ne faut pas tout melanger.
@Chich : des pb il y en a partout mais tout le tps, dommage que ton patron soit comme ça mais arrete de faire croire que c'est partout pareil.
Réponse de le 06/09/2012 à 10:42 :
@INCONNUE : +1 je te rejoint completement, il ne faut pas tout melanger.
@Chich : des pb il y en a partout mais tout le tps, dommage que ton patron soit comme ça mais arrete de faire croire que c'est partout pareil.
Réponse de le 06/09/2012 à 10:42 :
@INCONNUE : +1 je te rejoint completement, il ne faut pas tout melanger.
@Chich : des pb il y en a partout mais tout le tps, dommage que ton patron soit comme ça mais arrete de faire croire que c'est partout pareil.
Réponse de le 06/09/2012 à 10:44 :
@INCONNUE, vous en seriez pas un modérateur d'une banque ? pour tenir ce genre de propos
Réponse de le 06/09/2012 à 10:45 :
ancien conseiller credit agricole : même système ; j'ai résisté à la démission... après pétage de plomb, licencié pour inaptitude... je m'en suis finalement bien tiré avec une indemnité. Je pense à ceux qui y sont encore! Ceux qui nient le système sont ceux qui en profitent ou ne voient pas les effets dévastateurs (sièges sociaux).
Cordialement
Réponse de le 06/09/2012 à 10:46 :
Moi aussi mais je résiste férocement. Jamais je ne ferai ce genre de choses, je ne veux pas que mes enfants aient honte de moi. Mais je vous rappelle que nous ne sommes pas des banquiers mais des employés et que les banquiers sont au dessus de nous avec leurs bonus.
Réponse de le 06/09/2012 à 10:48 :
@inconnue, le système est ressenti par les clients aucune banque n'y échappe elles ont toutes la même politique. On ne fait que payer leurs mauvais investissements réalisés en bourse, elle le savent que leur revenu le plus stable provient de leur client ce qui leur permet d'aller spéculer pour tirer encore plus de profit. Dans votre discours vous semblez respecter que la politique imposée par votre banque, aucun débordement, vous êtes un bon soldat.
Réponse de le 06/09/2012 à 10:53 :
@icietla, et @ inconnue, désolé mais cette réflexion qui est posée est au niveau macro (un ressentie majoritairement partagé par les clients et une parti des salariés) et non au niveau micro (vos deux témoignages), il y a des exceptions comme partout et vous avez de la chance. Mais ca ne devrait pas être juste des exceptions, ça ne devrait juste pas exister ! On vous vole votre argent et c'est pareil pour les assurances. J'aurai envie de dire à tous ceux qui lisent ces commentaires, si vous avez été victimes de votre banque et de sa méthode commerciale venez témoigner !!! c'est maintenant le moment de montrer l'ampleur du phénomène !
Réponse de le 06/09/2012 à 10:55 :
ON CROIT DECOUVRIR DE NOUVELLES PRATIQUES ,COURSE AU CHIFFRE ,CLASSEMENT DES SALARIES ,PENDANT 40 ANS J AI DIRIGE DES COMMERCIAUX ET EN 1970 IL EXISTAIT DEJA CE SYSTEME A L 'AMERICAINE ON DISAIT ,ET MALGRE LES DIFFERENTES SOCIETES DANS LESQUELLES J 'AI TRAVAILLE ,TOUTES PRATIQUAIENT CETTE POLITIQUE DE LA MISE A MORT DU PORTEFEUILLE DU CLIENT ,
LA DERNIERE SOCIETE DANS LAQUELLE J 'AI TRAVAILLE PRATIQUAIT TOUS LES MOIS LE CLASSEMENT DU BLEU ,BLANC .ROUGE ET CEUX QUI SE TROUVAIENT DANS LE ROUGE PENDANT PLUSIEURS MOIS ,LE DIRECTEUR AVAIT POUR MISSION DE LE FAIRE DEMISSIONNER OU DE LE LICENCIER .
SI TOUS LES CLIENTS AVAIENT POUR CONNAISSANCE DE LA POLITIQUE COMMERCIALE DE L'ORIENTATION ,ILS FERAIENT COMME MOI ,
ILS N 'ACHETERAIENT PLUS DANS LES GRANDES SURFACES OU DANS LES CHAINES DE DISTRIBUTION ,LES PETITS COMMERCANTS SONT BEAUCOUP PLUS INTENTIONNES ET HONNETES AVEC LEURS CLIENTS ET SOUVENT LE PRIX N 'EST PAS PLUS ELEVE .
QUE CE SOIT LA COIFFURE ,LES HABITS ,L 'OPTIQUE ,LES CHAUSSURES , L 'ALIMENTATION ,ETC , ETC,
FAITES LE TEST D 'UNE PUBLICITE AVEC UN PRIX D 'APPEL EXEMPLE POUR LA COIFFURE UN PRIX AFFICHE EN VITRINE COUPE .COLORATION ,COIFFURE 27 ? ET VOUS PARTEZ EN PAYANT 45 VOIR 50?
L 'OPTIQUE AVEC LES LUNETTES A 39? ET LES VERRES COMPRIS ,OU DES MONTURES EN TITANE AVEC VERRES POUR 100? .COMBIEN DE CLIENTS REPARTENT AVEC CES PRODUITS D 'APPELS ?????
LES GRANDES SURFACES QUI PRATIQUENT LE PRIX LE PLUS BAS ET VOUS REMBOURSE LA DIFFERENCE ,VOUS LES CONNAISSEZ LES PRODUITS CONCERNES
LES CONDITIONS DE RBT LA ZONE DE CONCURRENCE .? NON ,PARCEQUE DANS LA PUB ON NE VOUS L 'EXPLIQUE PAS ET POUR 20 CTS DE DIFFERENCE VOUS N ALLEZ PAS FAIRE FAIRE UN DEVIS A LA CONCURRENCE ,ENVOYER UN COURRIER AVEC UN TIMBRE A 62CTS ,MAIS DES MILLIONS DE CLIENTS CHAQUE JOUR QUI PAIENT 20 CTS DE PLUS UN PRODUIT .CALCULER CE QU 'UNE GRANDE SURFACE
GAGNE COMME ARGENT SUR VOTRE DOS ,
EN 1970 LES GRANDES SURFACES ET LES CHAINES DE DISTRIBUTION AVAIENT UNE VRAIE POLITIQUE DE PRIX DE VRAIE CONCURRENCE , DEPUIS 20 ANS ILS PRATIQUENT LA POLITIQUE DES PRIX IDENTIQUES ,LE FOURNISSEUR DECIDE UN PRIX ,LES COMMERCIAUX INFORMENT VERBALEMENT LES ENSEIGNES DU PRIX QUI DOIT ETRE AFFICHES DANS LEUR MAGASIN ET SI L 'UN DE CEUX LA NE RESPECTE PAS LE PRIX AFFICHE ,LE FOURNISSEUR NE LIVRE PLUS .MOTIF .RUPTURE DE STOCK .ET TOUT CELA SE FAIT VERBALEMENT CAR LA PRATIQUE DE L 'ENTENTE DES PRIX EST INTERDITE ... SUR LE PAPIER ......
AUJOUR D 'HUI ,LES GRANDES SURFACES ET LES CHAINES DE DISTRIBUTION ONT LE MONOPOLE DE LA DISTRIBUTION AU DETRIMENT DU CONSOMMATEUR ,ILS ONT DETRUITS LE PETIT COMMERCE ET LES INDEPENDANTS .
ALORS FAITES COMME MOI ALLEZ CHEZ LES COMMERANTS INDEPENDANTS .VOUS DEPENSEREZ MOINS D 'ARGENT ,CAR LES PRODUITS SUPERFLUS NE SONT PAS EN AVANT ET VOUS FEREZ MIEUX VIVRE CES COURAGEUX DU TRAVAIL BIEN FAIT .
ET NON CETTE MAFIA DE LA FINANCE AVEC L 'EXPLOITATION DE L 'HOMME PAR L 'HOMME FAITE PAR CES GRANDS DE LA DISTRIBUTION .
A MEDITER SANS MODERATION
Réponse de le 06/09/2012 à 10:56 :
@icietla > si vous postez trois fois le même commentaire pour défendre les banques c'est que vous avez intérêt à ce que les autres commentaires pour lesquels vous n'adhérer pas ne soient pas lus, ce n'est pas très fairplay !!! de toute façon ce constat du vol des banques est partagé par la grande majorité dans cet article.
Réponse de le 06/09/2012 à 11:00 :
Employé au Crédit <lyonnais en 1964/1965 j'ai dit à mon directeur d'agence être géné de rembourser au pair des obligations venant à échéance 15 ans ou 20 ans après leur souscription (EDF ou SNCF) les 100 francs de 19451950 ne resemmblaient en rien aux 100 francs remboursés en 1964/1965. Mon directeur (intelligent et pédagogue) m'a dit gentiment que je n'étais pas fait pour le métier. Je le remercie encore aujourd'hui. Avec son accord j'ai pris mon temps et changé d'orientation professionnelle.
Réponse de le 06/09/2012 à 11:03 :
@Chich, ce n'est pas la dénomination de votre poste "Conseiller" que donnent les banques à leur salariés en contact avec les clients particuliers, dans ce cas qu'ils le disent franchement "Commercial" ça sera plus approprié. Vous n'êtes pas banquiers mais salarié, mais surtout humain avant tout et en face vous avez des humains ! Vous ne faites qu'obéir aux ordres, il est important de pouvoir réfléchir sur son métier car c'est une preuve d'évolution vers le positif que de simplement subir.
Réponse de le 06/09/2012 à 11:07 :
@ Number 3 +1
Réponse de le 06/09/2012 à 11:15 :
non simplement une salariée du secteur bancaire qui en a assez d'entendre ce genre de discours. je fais mon métier correctement, avec mes valeurs et ma morale. jamais je n'ai eu un seul client qui s'est plaint de moi ou de mes façons de procéder. tout le monde aujourd'hui a des objectifs, tout comme les policiers avec leurs contraventions, il suffit de savoir travailler avec !
Réponse de le 06/09/2012 à 11:21 :
@ chich + 1 C'est pas nouveau, dans les années 80, j ai eu l occasion de travailler pour un établissement concurrent et tous les lundi le chef d'agence convoquait une réunion avec tous les conseillers et pointait les compteurs et donnait les objectifs à atteindre de la semaine: nombres d ouvertures de PEL, CEL, credit revolving.....etc
c'était une politique du groupe et non le choix d'un directeur d agence seul, les conseillers sont avant tout des commerciaux!
Réponse de le 06/09/2012 à 11:41 :
comme vous dites c'était les années 80 aujourd'hui les méthodes sont plus violentes...
Réponse de le 06/09/2012 à 11:57 :
@NUMBER 3: je crois que votre "Caps Lock" est bloque...
Réponse de le 06/09/2012 à 12:19 :
@INCONNUE -1 vous semblez avoir une place en or, vous accepter les contraintes, vous n'avez aucune morale, la politique du chiffre (en parlant de contraventions) est bien celle menée par notre très chère ancien président n'est ce pas comme celle menée par les banques. Si vos clients ne se plaignent pas c'est peut être qu'ils n'ont pas eu envie de vous le dire ou peut être que vous leur tenez un discours à sens unique "c'est comme ça pas autrement" et que vous ne leur laisser pas le temps de se plaindre, ou que votre clientèle est une clientèle plutôt agées plutot issue du CSP élevée qui n'a qui n'a plus la force de se plaindre ou que vous travailler dans un quartier plutôt huppé ou en centre ville et donc que vous n'avez pas les mêmes contraintes pour démarcher et convaincre vos clients par rapport à vos collègues et que vous faites donc partie des 10% des chanceux. @banques= organisme a but lucratif, c'est ça le problème des commerciaux, des vendeurs de tapis pendant que nous y sommes, heureusement que nous n'avons pas à faire à des vendeurs itinérants... On vous confie notre argent c'est 100% de marges pour la banques qui fait des ULTRA bénéfices en le plaçant un peu partout, et en plus elle nous facture des services à tout va... c'est qui le dindon de la farce
Réponse de le 06/09/2012 à 13:00 :
je vous trouve bien aigrie et pleine de supposition envers inconnue... Vous généralisez et caricaturez un peu vite ce que vous ne connaissez pas. Cela fait 12 ans que je suis conseillère et je ne fais pas ce que vous décrivez. J'ai tout type de clientèle du RSA au médecin et je les traite de la même façon et avec respect tant qu'ils font de même avec moi. Il y a toujours des clients qui se plaignent et parfois même de la couleur de nos fauteuils en agence... il y aura toujours des râleurs. Et pour votre info il existe la notion de perte en banque et pas 100% de marge... ex les gens qui ne remboursent pas les crédits ça arrive! Mais ça vous l'oubliez évidemment... vous ne connaissez pas notre métier
Réponse de le 06/09/2012 à 13:12 :
Bonjour à tous,
les pratiques commerciales douteuses dont vous faites allusion existe dans tout les métiers et ne sont pas une résultante d'une pression. Les banquiers sont avant tout des conseillers et les produits bancaires (choix vaste) sont conçus pour répondre à des besoins. Le boulot des conseillers c'est de proposer aux bons clients qui pourront être intéressé. Quand vous parler de services vendues il est normal qu'il vous soit facturé et personne ne vous oblige à en avoir un (votre forfait téléphone mobile n'est pas gratuit). Sachez qu'en france un compte dépôt sans rien est gratuit donc où est le vol des banques? Vous parlez de 100% de marge, mais renseigner vous sur la marge réel de votre banque. L'argent a un coût et vous étés bien content que les banques vous le garde au chaud et rémunéré sinon mettez tout sous un matelas et on reparlera dans 10 ans de vos euros (inflation, vol..). Donc il serait bien que vous intégriez qu'une banque vous apporte un service et un conseil et que vos conseillers ne sont pas tous des marchands de tapis (car votre conseiller en plus de vous "vendre" le produit, il assurera le SAV si vous n'êtes pas satisfait).
cdt
Réponse de le 06/09/2012 à 13:56 :
@INCONNU :"@icietla > si vous postez trois fois le même commentaire......." je ne post pas trois fois je valide et des fois ça fait cela!
@tous ceux qui disent "banquiers=voleurs" pourquoi ne pas tout simplement vous passez de banque ? vous faites tous en liquide et c'est tout!
Réponse de le 06/09/2012 à 13:56 :
@INCONNU :"@icietla > si vous postez trois fois le même commentaire......." je ne post pas trois fois je valide et des fois ça fait cela!
@tous ceux qui disent "banquiers=voleurs" pourquoi ne pas tout simplement vous passez de banque ? vous faites tous en liquide et c'est tout!
Réponse de le 06/09/2012 à 13:56 :
@INCONNU :"@icietla > si vous postez trois fois le même commentaire......." je ne post pas trois fois je valide et des fois ça fait cela!
@tous ceux qui disent "banquiers=voleurs" pourquoi ne pas tout simplement vous passez de banque ? vous faites tous en liquide et c'est tout!
Réponse de le 06/09/2012 à 14:13 :
avant de parler de ce que l'on ne connait pas on fait des recherches ! "votre" argent (comme vous le dites si bien) n'est pas placé directement dans les "poches" des banques mais servent pour le bon fonctionnement du pays tout entier ! comme par exemple les fonds placés sur les Livret A qui participent aux financements des HLM...
je ne supporte pas les gens haineux envers un secteur d'acitivité qu'ils ne comprennent et ne connaissent pas du tout ! arrêtons un peu d'écouter bêtement les médias qui se font un réel plaisir de descendre tel ou tel secteur d'activité tout simplement pour faire du bla bla
j'aime mon métier, je le fais avec plaisir ! tout n'est pas facile tout les jours mais c'est la vie NON?! vous avez peut etre vécu une mauvaise expérience avec une conseiller bancaire mais ne nous mettez pas tous dans le meme sac.
Réponse de le 06/09/2012 à 14:53 :
@tous. Les commentaire sont exasperant. Les gens parlent de choses qu'il ne maitrisent absolument pas. Je suis pret a parié que 80% des personne ayant poster un comentaire negatif n'ont rien de plus qu'un livret A voire une assurance vie au pire....
En ce qui concerne la competition. D'accord sur le fait que les primes ne doivent pas etre mutualisée entre collegue d'une meme agence puisque cela a tendance a tiré tout le monde vers le bas... meme si on as l'habitude de cela en france puisque c'est la politique menée a tous les niveaux depuis 20 ans. Par contre, cessez de dire banquier=voleurs... Vous feriez quoi sans banque? Et combien ne sont pas la pour dire combien ils ont gagner grace a leurs banques? Et personne ne parle quand il gagne 20% mais tous le monde ce plaind des que sa redescend de 2... Et si vos baquiers vous rpennent des frais qui vous parraissent trop elevé, NEGOCIEZ!!! Faites marcher la concurence... c'est bien francais ca de se laisser faire et de se plaindre derriere...
Réponse de le 06/09/2012 à 14:59 :
L'état vous rémunère sur les livret A comme lorsque les entreprises proposent des achats à taux zéro qui font appel aux banques ou à leur filiale de crédit conso. Arrêtez votre charme PS : au moins je n'utilise pas comme pseudo "INCONNUE" voir je ne signe pas de mon prénom. Lydia
Réponse de le 06/09/2012 à 15:08 :
de la part de Lydia @ inconnue, pour votre gouverne les personnes qui ne remboursent pas leur crédit sont largement amortis par ceux qui payent leurs intérêts. Vos experts calculent le taux de prise de risques et croyez moi ils svaent y faire pour gagner de la marge surtout comme par exmple le crédit revolving. La perte existe en effet mais reste tout de même limité par rapport aux risques de ce que pourrait prendre comme risque un entrepreneur ou un chef d'entreprise. Par ailleurs je ne suis pas aigri je ne fais que rebondir de façon égale à vos propos, vous défendez votre métier je l'entends bien mais vous généralisez aussi par la même occasion que ce que vous vivez comme "idéal" est valable aussi pour une bonne majorité de vos collègues, votre discours ressemble un peu à "un marche ou crêve", vous semblez remplir vos objectifs depuis 12 ans, vous avez certainement beaucoup de chances ou en tout cas de très bons arguments, ou simplement un discours bien rodé, tant mieux pour vous tant que vous n'avez pas connu la crise. Bonne continuation.
Réponse de le 06/09/2012 à 15:13 :
@M92 c'est qu'on a que ça à faire passer notre temps à négocier, ou a rattraper les fourberies des banquiers qui vous affectent des facturations et qui n'avaient pas lieu d'être... Trouvez ça normal ? Oui on a besoin des banques j'ai un compte en Angleterre et je compare avec celui que j'ai en France, je peux vous dire qu'on ne vous traite pas comme un pigeon et les frais quasi nuls... Pourtant on est bien dans une économie libérale ou tout est privatisé ? Dsl mais nous ne sommes pas juste des ralleurs pour la forme, ce qui est relaté ici semble très sérieux, en tout cas à mon sens.
Réponse de le 06/09/2012 à 15:17 :
mais on vous en prie n'utilisez plus de banque... juste un compte dépôt sans carte, et retirez votre salaire dès qu'il tombe... vous nous ferez des vacances. L'etat ne rémunère pas les livrets A comme vous le dites mais rémunère le service de collecte. Si vous bossez vous êtes payée et ça n'a pas l'air de vous rentrer dans le crâne. Quand une entreprise vous propose des achat à taux zéro elles assument le service de la banque ou de la filiale en rognant sur sa marge ou en augmentant son prix de vente. Ne soyez pas si crédule c'est lassant.
juliette
Réponse de le 06/09/2012 à 15:20 :
Mes idées politiques n'ont rien à voir dans mon discours, faut pas tout mélanger ! Due je sois de gauche ou droite mon métier reste le même !
Est-ce un tord de ma part de défendre mon métier ?
Réponse de le 06/09/2012 à 16:03 :
@inconnue, c'est vrai vous êtes les victimes des décisions de votre direction, je suis d'accord avec ce point.
Réponse de le 07/09/2012 à 10:09 :
@Juliette, je vous trouve légèrement effrontée dans votre façon de parler, mais ça ne tient qu'à votre style et à la personnalité de votre métier. Le livret A est un produit d'appel (le plus populaire), elles se sont bien frotter les mains les banques lorsque l'UE a décidé que toutes les banques française pouvaient le distribuer. Par ailleurs vous ne faites qu'appuyer mon argument, les entreprises augmentent leurs prix (souvent sur des achats impulsifs > donc inutiles) pour faire passer des crédits à taux zéro sur lesquelles les organismes bancaires se font de la marge. Bienvenu à l'ère de la consommation à la "Crazy Georges". Courtoisement.
Réponse de le 07/09/2012 à 10:12 :
@Juliette, par ailleurs à propos de banque, pour être passé par le CIC ou l'on m'a facturé 50? pour ma fermeture de mon compte, la société Générale ou les frais de gestion et les agios sont démentiels, j'ai finis par adhérer à la Banque postal pour un service équivalent sans surfacturation en frais de gestion, de cartes bancaire, d'agios... Comme quoi il existe encore des banques qui ont de l'éthique. Bonne journée.
Réponse de le 07/09/2012 à 12:24 :
on écrit banque postale avec un E à la fin... et merci j'y travaille! Au fait jusqu'à preuve du contraire nous ne vivons pas en pays communiste, en conséquence, il n'est pas anormal qu'une entreprise fasse de la marge. Je sais c'est difficile pour vous de le comprendre...
Par ailleurs, une clôture de compte courant est strictement gratuite, vous devriez le savoir vous qui savez tout
Réponse de le 11/09/2012 à 14:13 :
Et pan, dans les dents en espérant que cette décision va faire jurisprudence et casser les reins à tous ces gestionnaires sans âmes qui brisent des vies. Non, nous ne sommes pas là pour perdre notre vie à la gagner pendant que d'autres s'empifrent sans retenue. Je lisais plus haut "le stress d'un dirigeant est 100 fois supérieur à celui d'un employé" pour justifier les disparités salariales. Eh bien non, le stress d'un employé est 100 fois supérier à celui d'un dirigeant, même mauvais, qui va être vité avec de colossales indemnités, car cet employé devra aller dire à sa fille qu'elle n'aura pas de vacances l'été ou de cadeau à Noël, pendant que le dirigeant foireux, il sera repris par un autre groupe, surtout si c'est un salaud et que c'est notoire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :