Russie : pourquoi une annulation du contrat Mistral serait préjudiciable à la France

 |   |  1111  mots
Le Vladivostok un contrat de 1,1 milliard d'euros : 660 millions pour STX, 430 millions pour DCNS et 30 millions pour Navco (DCI)
Le Vladivostok un contrat de 1,1 milliard d'euros : 660 millions pour STX, 430 millions pour DCNS et 30 millions pour Navco (DCI) (Crédits : DCNS)
Le ton monte entre la Russie et la France sur le contrat des deux Bâtiments de projection et de commandement. Paris a plus à perdre qu'à y gagner à annuler cette commande.

La Russie a averti jeudi la France qu'elle "fera valoir ses droits jusqu'au bout" en cas de rupture du contrat de livraison de deux navires militaires de type Mistral pour 1,1 milliard d'euros, en raison de la crise ukrainienne. Le vice-ministre russe de la Défense, Iouri Borissov, a lancé cette mise en garde au moment même où Paris reportait de plusieurs mois cette décision difficile, envisagée en raison du rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie, que les Occidentaux qualifient d'"annexion".

"En cas de rupture du contrat sur les Mistral, la partie russe fera valoir ses droits jusqu'au bout en vertu des accords passés, et exigera notamment la compensation de tous les préjudices qu'elle pourrait subir", a indiqué le vice-ministre. Il a rappelé que des pénalités étaient prévues dans le contrat passé en 2011 en cas de rupture du contrat. Il n'en a cependant pas cité le montant. "Nous n'en sommes pas là. J'espère que la partie française va tout de même peser le pour et le contre, et prendre la bonne décision", a-t-il poursuivi.

Pourquoi la France a plus à y perdre qu'à y gagner

Iouri Borissov a estimé que la rupture du contrat porterait atteinte à la réputation de la France "face à la communauté internationale". Alors que la France devenue une puissance moyenne peine de plus en plus à exporter ses armements pourtant très performants pour des raisons géostratégique, que vont penser les pays clients de l'industrie d'armement français en voyant la France rompre son engagement avec la Russie ? "La crédibilité internationale est de la France est en jeu", estime un observateur français à l'étranger.

Signé en 2011, le contrat de deux BPC (Bâtiment de projection et de commandement) à la marine russe est un enjeu important pour DCNS (430 millions d'euros), mais c'est surtout pour STX France (660 millions d'euros) à Saint-Nazaire, qui est basé dans la circonscription électorale du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, que l'annulation risque d'être durement ressentie. L'annonce d'une possible annulation du contrat a suscité la vive inquiétude des salariés des chantiers navals de Saint-Nazaire. Même si l'armateur italo-suisse MSC Croisières vient de choisir les chantiers Saint-Nazaire pour construire ses deux prochains paquebots, un investissement de 1,5 milliard d'euros, avec une option pour deux paquebots supplémentaires.

La Russie, une immense marché naval civil et militaire

Une annulation barrerait définitivement la route de l'immense réarmement naval (civil et militaire) actuel de la Russie (estimé à plus de 50 milliards de dollars) à la France au grand profit des Sud-Coréens très implantés notamment pour l'offshore pétrolier ou des Italiens de Fincantieri dans le militaire.

Par ailleurs, la France est en train de jouer la carte de la Géorgie en proposant des armements à Tbilissi... qui n'a pas de budget et où la concurrence américaine et israélienne est très forte. Enfin, la Pologne, autre enjeu décisif pour l'industrie d'armement française, semble quant à elle curieusement délaissée aux Américains, qui ont envoyé 12 F-16 et 300 hommes. C'est pourtant à Varsovie que les inquiétudes les plus fortes se sont exprimées. C'était l'occasion pour la France de faire valoir sa différence vis-à-vis de Berlin (sur les sous-marins par exemple). Car la tiédeur de l'Allemagne qui dépend à plus d'un tiers de la Russie pour son gaz, a déçu la Pologne.

Une suspension décidée en octobre

Entre annulation et suspension, la France est aujourd'hui dans l'embarras. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré ce jeudi que l'éventuelle suspension de la vente de ces deux porte-hélicoptères serait décidée en octobre, au moment de la livraison du premier exemplaire, le Vladivostok. "La livraison du premier bâtiment a lieu au mois d'octobre, donc la question de la suspension se posera au mois d'octobre", a-t-il souligné. "A condition que ce soit dans un ensemble de mesures" qui pourraient être prises notamment au niveau européen, a ajouté le ministre. Lundi, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait affirmé que la France pourrait "annuler ces ventes" si la Russie ne changeait pas de politique à l'égard de l'Ukraine et de la Crimée.

Le Vladivostok, destiné à la Flotte russe du Pacifique, est déjà construit et a commencé en mars ses essais en mer. Le deuxième exemplaire, le Sébastopol, dont la livraison était prévue fin 2016, est précisément destiné à la Flotte russe de la mer Noire basée dans le port de Crimée dont il porte le nom.

Moscou a versé la moitié du montant

"Soit vous remplissez vos obligations contractuelles et vous livrez les navires dans les délais prévus, soit vous rendez l'argent et la poupe des navires", construite en Russie, a réagi mercredi le vice-Premier ministre russe chargé du complexe militaro-industriel, Dmitri Rogozine. La Russie a déjà versé plus de la moitié du montant de 1,2 milliards d'euros prévu pour les deux navires construits en France, selon des médias russes.

Des sources au sein des chantiers navals russes citées jeudi par le quotidien pro-Kremlin Izvestia ont d'ores et déjà affirmé que la Russie construirait elle-même ces navires si nécessaires. "Nous avons reçu (de la partie française) l'essentiel des plans du Mistral", a affirmé une de ces sources. "Si les Français refusent et d'exécuter le contrat, et de rendre l'argent, alors ils perdent les droits sur ces documents", a-t-elle affirmé. "Si la marine russe le souhaite encore, nous les construirons nous-mêmes", a ajouté cette source.

Un navire simple à faire

"Il n'y a rien de compliqué dans le Mistral, c'est une barge avec un moteur et un pont pour les hélicoptères et les chars", a encore déclaré cette source citée par Izvestia. Une autre source au sein des chantiers navals de la Baltique a affirmé que les transferts de technologie escomptés par la Russie étaient de toutes façons dérisoires. "Le Mistral est un navire construit selon des normes civiles, c'est un banal ferry pour le transport d'automobiles", a déclaré cette source. "Obtenir de nouvelles technologies dans la construction de tels navires pour un pays qui produit des sous-marins nucléaires, ce n'est pas sérieux", a ajouté cette source.

Le contrat, conclu en juin 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, constituait une première pour de tels armements entre un pays de l'Otan et Moscou. La construction de deux exemplaires supplémentaires en Russie avait été envisagée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2014 à 8:43 :
La credibilité de la France n'est plus qu'un mythe depuis longtemps ; oublie-t-on que durant la guerre du Kippour en 1967, la France avait mis l'embargo sur les piéces détachées des mirages israeliens tout comme durant la guerre des Malouines avec les Argentins !
Alors qui fait confiance à la France ? même pas les Français
Réponse de le 01/10/2014 à 11:16 :
la marine royal anglaise a un très mauvais souvenir des exocets. quand aux mirages vous parlez des copies volés par le mossad ? Kfir , nesher . alors pas de commentaire
a écrit le 22/03/2014 à 12:30 :
J'écrivais le 21/03/2013 : http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130321trib000755287/chypre-un-plan-b-qui-va-faire-payer-les-riches-deposants.html (voir lien)
Les évènements raisons vont dans le même sens : l'Europe aboie, nos dirigeants actuels plus que les autres, sans avoir les moyens et la capacité de leur ambition face à Vladimir Poutine : peut être est-ce lui qui va réaliser le rève de notre Général De Gaule, faire l'Europe de l'Atlantique au Pacifique.
Ci dessous une bonne analyse de la situation dont notre Ministre de la Défense ferait bien de s'inspirer ; mais peut être que Hubert Vedrine viendra bientôt régler ce problème de manière lus constructive.
Point de vue d'un citoyen français d'origine russe.
Chers amis,
Beaucoup d’hommes politiques donnent actuellement leur avis sur la crise Ukrainienne sans connaître, me semble-t-il, quelques paramètres historiques susceptibles de l’éclairer. Fort de mes connaissances de la Russie (porte parole pendant 3 ans et jusqu’à sa mort du Chef de la Maison Impériale) et de ma participation à un Groupe de Travail IHEDN/EURODEFENSE sur « Les relations entre l’U.E., l’OTAN et la Russie », permettez moi de faire quelques commentaires sur la situation en cours en Ukraine pour tenter de contrer l’importante désinformation sur le sujet !
1. Sans équivoque, le Président POUTINE, ex-KGBiste, est un dictateur mais la Russie d’aujourd’hui est le résultat de quatre siècles de dictature Impériale suivie de 70 ans de dictature communiste et n’est sensée connaître la démocratie que depuis 25 ans !! La France est sensée être une démocratie depuis 225 ans et il y a pourtant encore des accrocs … La Russie n’est pas prête pour une démocratie à l’européenne : arrêtons de nous considérer comme le centre du monde et de vouloir juger les autres avec nos règles alors qu’ils n’ont ni le même niveau, ni la même culture. Le Président Poutine est certainement un passage normal/obligé vers une démocratisation, à terme, inexorable du pays.
2. Les Russes ont été KO debout avec l’effondrement du Pacte de Varsovie et tiennent pour responsable (à juste titre en grande partie) les Etats Unis. L’OTAN, dont le sigle a été, à mon avis, conservé à tort car son objectif d’origine n’a plus de raison d’être, est pour les Russes synonyme d’Etats Unis. Le Président POUTINE fait bien entendu tout ce qu’il peut pour que la Russie soit à nouveau considérée comme une grande puissance.
3. Mais il faut comprendre l’inquiétude des Russes de voir, sous couvert de l’Union Européenne, s’installer à sa frontière l’OTAN qui reste dans leur inconscient le symbole de leur perte d’influence et de l’effondrement de l’Empire « URSS ». La Russie rêve de redevenir une grande puissance (elle en possède les atouts) et souhaite en particulier conserver un « pré carré », sinon économique, du moins d’influence mais n’est-ce pas le cas aussi des Etats Unis ? (Cf l’Opération « Baie des Cochons » à Cuba). L’influence des Etats Unis (c'est-à-dire, pour les Russes, de l’OTAN) dans l’effondrement du mirage de « 2ème puissance mondiale » et dans l’émergence de nationalismes parfois factices (la Géorgie, l’Ukraine ont existé en tant que tel, même d’une façon éphémère au cours de l’histoire, mais ce n’est pas le cas par exemple de la Biélorussie), a développé dans le pays une très grande méfiance, attisée en plus par la propagande nationaliste. Les Etats Unis, sous couvert de l’OTAN ont fait déjà des tentatives pour installer des batteries de missiles anti-missiles dans plusieurs pays limitrophes de la Russie … et cela les inquiète. L’Union Européenne qui a rejoint l’OTAN, est donc considérée comme « compromise avec les États Unis.
4. Venons-en à l’Ukraine : pourquoi les médias ne rappellent-ils pas quelques réalités historiques qui expliquent, certainement en partie, l’attitude des Russes et peut-être celle d’un certain nombre d’Ukrainiens :
KIEV est le berceau historique de la Russie (vous connaissez l’attachement particulier du peuple Russe à la « terre » russe qui est, avec la religion orthodoxe, partie intégrante de la culture russe, de l’âme russe (cf « rodina »), et qui aurait certes un peu tendance à se confondre avec l’ex territoire de la CEI !). Aucune des « vieilles familles Rurik » qui ont bâti la Russie, et qui sont originaires de l’ancienne Principauté de Kiev ne se dit Ukrainienne !
L’Ukraine a été rattachée à la Russie avant que la Bretagne ne soit rattachée à la France ! En fait, avant de devenir Russe, l’Ukraine, Tatare, Polonaise, etc… n’avait été indépendante de toute son histoire que … 60 ans !
Or, le seul argument mis en avant, tout à fait exact, est la volonté de la Russie de vouloir conserver un « pré-carré » : cet argument est présenté comme un crime international odieux dû à la volonté paranoïaque d’un homme … sans avoir l’honnêteté de tenter la moindre explication.
La Crimée est évidemment un point très sensible ; et on peut comprendre du côté russe une certaine inquiétude de voir le nouveau Parlement (qui a déjà supprimé la langue russe comme 2ème langue) remettre en question les accords signés concernant la base de Sébastopol. Cela n’a rien d’absurde or les Russes tiennent à ce port qui est leur seul vrai port d’accès vers la Méditerranée …, port qu’ils avaient rattaché en 1954 à ce qui était alors pour l’URSS la « Province » ou « la « Région » Ukrainienne, c’est à dire à la République Socialiste d’Ukraine. Ces pays satellites étaient à l’époque en fait des Régions comme le sont les « States » aux États Unis.
Je pense par ailleurs que l’Ukraine est consciemment ou non en quête d’identité, situation qui tient, à mon avis, essentiellement à sa situation géographique et probablement un peu à son histoire :
A.- Présence d’ethnies d’origines diverses (avant d’être Russe, ce pays a été en effet Tatare et Polonais)
B.- Frontière commune avec des pays d’Europe ce qui explique aussi la pénétration, l’influence des « idées européennes »
C.- Présence de religions diverses : bien qu’orthodoxe en majorité, son passé polonais et sa proximité avec l’Europe a certainement facilité la pénétration et la présence significative des « Uniates » catholiques dans le pays.
Il est évident que la motivation 1ère des Ukrainiens qui manifestaient était de se débarrasser d’un régime corrompu … et si pour y arriver, ils pouvaient obtenir le soutien international en mettant en avant leur désir de se rapprocher de l’Europe, le pas a vite été franchi. Il est probable qu’un certain nombre de responsables espèrent aussi (peut-être un peu naïvement) qu’un rapprochement avec l’Europe leur apportera une amélioration sensible de leur vie quotidienne. Nous ne sommes pourtant certainement pas prêt à les intégrer ni à combler leur déficit et je ne suis pas certain que le champion du monde de boxe, égérie du mouvement d’opposition, ait les capacités d’une vision géopolitique …
Cela dit, il n’est nullement question de contester l’indépendance de l’Ukraine et ce pays qui est naturellement, historiquement et économiquement tourné vers la Russie, doit aussi, bien entendu, développer des liens et des accords avec ses voisins européens. Cela facilitera d’abord l’instauration d’un régime plus démocratique dans le pays et par « capillarité ! » pourra aussi, peut-être, influencer l’évolution démocratique de son grand voisin Russe. Dans tous les cas, ce pays a vocation à devenir une passerelle utile entre l’U.E. et la Russie.
Conclusion : les Ukrainiens ont intérêt à mettre un peu d’eau dans leur vin … car ils ont besoin de la Russie sur le plan économique comme la Russie a besoin de rapports apaisés avec son voisin (intérêts mutuels) ce qui n’empêche en rien ce pays d’avoir des relations très proches avec l’Union Européenne. La campagne idiote de dénigrement de la Russie dans les médias européens et surtout français fait un tort considérable à une solution pacifique et raisonnable de ce conflit.
Nota : j’en profite pour redire mon regret de ne pas voir la France tenter significativement de prendre des parts de marché dans cet immense pays Russe en pleine expansion grâce au pétrole au gaz et dont tout le développement intérieur reste à faire : les italiens et les allemands sont moins bêtes que nous ! Au nom des « Droits de l’homme », nous diabolisons ce pays sans se rendre compte qu’après des siècles de dictature impériale puis 70 ans de communisme, ce pays n’est pas encore prêt à accepter une démocratie à la française. Le dictateur Poutine est, je pense, une étape nécessaire dans cet immense pays qui ne reviendra jamais au communisme.
Je constate que nous vivons de plus en plus dans un pays où le discours « politiquement correct » prend le pas sur la vérité : est-ce là un signe du progrès de notre époque ???
Cordialement
Alexis A. BERESNIKOFF
Réponse de le 22/03/2014 à 21:30 :
vous vous leurrer Alexis c'est un point de non retour entre l'Ukraine et La Russie , l'Ukraine possède de bons cerveaux et maintenant se trouve libéré du traité sur le nucléaire je donne très peu de temps à l'Ukraine pour se réarmer au même niveau qu'elle était . Donc problème pour la Russie et son avenir.
Réponse de le 03/08/2014 à 19:02 :
@Henry..: commentaire globalement juste, mais nous diabolisons la Russie au nom des intérêts anglosaxons, pas au nom des droits de l'homme :-)
a écrit le 22/03/2014 à 9:03 :
Notre Président malgré les contrats des chantiers de Saint Nazaire tient à mettre les employés et ouvriers au chômage. L'inconscience et l'irresponsabilité n'a pas de prix dans ce gouvernement de gugusse cde cirque
a écrit le 22/03/2014 à 8:52 :
Eh oui. Le thon monte mais la morue reste abordable.
Réponse de le 03/08/2014 à 18:59 :
@Maquereau: t'es pas gentil avec Belkacem. Serait-ce qu'elle a nui a ton business :-)
a écrit le 22/03/2014 à 0:25 :
Pas un mot sur les radars de Thales ??
a écrit le 21/03/2014 à 19:13 :
L'Europe ne s’intéresse pas à la politique militaire de La France, voir Mali et Centre Afrique. La France n'a rien à gagner en calquant sa conduite sur les caprices de l'Europe. Elle a signé un contrat avec les Russes elle doit l'honorer. En outre si l'Ukraine est en crise avec la Russie, c'est à l'Europe qu'elle doit dire merci.
a écrit le 21/03/2014 à 18:49 :
Il n’y a aucune raison de voter pour le FN, parti qui soutient systématiquement la position du dictateur et envahisseur Poutine depuis longtemps et partage sa politique dictatoriale et expansionniste en Europe comme le faisait en son temps Staline. Les dirigeants du FN se prétendent patriotes mais leurs actes sont ceux de collabos et leurs affinités et proximité affichée avec Poutine va à l’encontre des intérêts des français. Voir : point de vue du conseiller du FN Aymeric Chauprade http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/67041912/267777810/ ou encore Marine Le Pen a soutenu systématiquement le chef de l’Etat russe Vladimir Poutine http://french.ruvr.ru/news/2014_03_05/Ukraine-Marine-Le-Pen-soutient-la-Russie-3108/ ou encore le FN et Poutine http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/decryptages/2014/03/19/25003-20140319ARTFIG00183-l-indefectible-soutien-du-fn-a-la-russie-de-poutine.php ou encore http://www.lexpress.fr/actualite/les-etranges-allies-de-poutine-la-face-cachee-de-l-agression-russe_1500513.html#xtor=AL-447
Réponse de le 22/07/2014 à 16:29 :
Le jour ou les imbeciles formatés,UMPS,vont prendre la mer,vous n'etes pas pres de faire escale,,,,
a écrit le 21/03/2014 à 18:13 :
Bravo Vladimir
Qui protège son peuple et ses ressources contre les bandits de wall street.
Réponse de le 21/03/2014 à 18:48 :
Allez vivre chez lui, on ne vous regrettera pas !
Réponse de le 21/03/2014 à 18:56 :
Il n'a pas besoin, les oligarques et maffieux russes ont leur argent hors Russie (voir cours du rouble malgré les taux élevés)
Réponse de le 12/08/2014 à 17:04 :
Un fusil dans le dos, quant à choisir entre les USA et la Russie, y en a pas beaucoup qui opterons pour le sol Russe. Le droit anglo-saxon, certes excessif dans certains domaines, a du bon, croyez moi, surtout en ce qui concerne le droit de propriété ;-) renseignez vous sur les réalités russes au lieu de nager dans l'illusion idéogéopolique.
a écrit le 21/03/2014 à 17:30 :
Cet acte démontre l'intérêt des socialistes pour l'emploi dans notre pays.
Chaque jour qui passe nous ouvre les yeux sur le comportement d'Hollande et ses complices. Français réveillez vous.......
Réponse de le 21/03/2014 à 18:49 :
Vous auriez vendu des armes à Hitler en 39 ?
Réponse de le 21/03/2014 à 21:25 :
Vous aideriez des néo-nazi à prendre le pouvoir pour signer l'accord rejeté pas l'ancien président?
Réponse de le 22/03/2014 à 6:34 :
Non il préfère vendre des armes aux snipers financés par les services spéciaux US pour tirer à la fois sur les manifestants et les flics !
a écrit le 21/03/2014 à 15:39 :
Je commence à me demander si la Russie n'est pas en train de réagir, face à l'impérialisme économique des Etats-Unis dans le monde !...
Réponse de le 21/03/2014 à 16:19 :
Et la Russie a parfaitement raison.
Réponse de le 21/03/2014 à 18:50 :
Eh bien allez y vivre on ne vous retient pas !
Réponse de le 22/03/2014 à 7:13 :
Non ce sont plutôt les petits trolls européistes payés à relayer la propagande des banksters US qu'il faudrait y envoyer : histoire qu'il voit les dégâts de leurs maîtres sur la population...
a écrit le 21/03/2014 à 13:22 :
On peut garder les navires faible compensation des ... emprunts russes.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:58 :
Emprunt russe remboursé (en or, par convoi) à l'état français dans les années 1920, lorsque la révolution russe s'était un peu calmée. Par contre, cet or ou son équivalent n'a jamais été rendu aux épargnants; bravo aux dirigeants français de l'époque, ils ont gagné sur les 2 tableaux, tout en discréditant la Russie.
Réponse de le 21/03/2014 à 18:52 :
Ben voyons, n'importe quoi puisque la Russie a voulu rembourser un infime part
Réponse de le 24/03/2014 à 9:25 :
OK, c'est pas si simple. Lire pour plus d'information, par exemple:
http://www.lexpress.fr/informations/la-france-et-l-or-des-soviets_629840.html
Il n'empeche que les russes ont essayé a plusieurs reprises de trouver un protocole d'accord, de remboursement des sommes encore dues, et cela a souvent été refusé par l'état français, qui s'était largement remboursé. Affirmer que la Russie n'a voulu rembourser qu'une infime part, c'est un raccourci plutot leger de l'histoire. Et si on prenait en compte ce que cela a couté a la Russie d'arreter la progression de l'Allemagne hitlérienne ? Et le fait que les banques françaises se soient gavées a vendre de l'emprunt russe au épargnants français ? Et la promotion de ces emprunts pas le gouvernement français en échange de la protection de la Russie face à l'Allemagne ? Alors qui doit payer les epargnants français, et combien ?
a écrit le 21/03/2014 à 13:07 :
Tout simplement par le chomage a St Nazaire.
a écrit le 21/03/2014 à 12:35 :
Il est intelligent de la part de Hollande d'attendre octobre pour ce dossier, erreur de Sarkozy et Fillon, car si Poutine qui a massé ses troupes à l'Est et au Sud de l'Ukraine l'envahissait avant ou après les élections du 25 mai et idem en Moldavie et Géorgie qui doivent signer en aout des accords avec l'Europe, ce contrat paraîtrait donner à l'envahisseur Poutine des armes contre l'Europe et nous-mêmes.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:28 :
Il est urgent pour les petits trolls appointés par l'UE de se chercher un futur job, sinon bientôt chez pole emploi les gars !
a écrit le 21/03/2014 à 12:22 :
Depuis plusieurs années , la Russie se réarme , l'Occident le sait , se tait...
Ce n'est la paix qui enrichit les Marchés , c'est la guerre , surtout la violence...
Réponse de le 21/03/2014 à 13:31 :
Cocasse comme "éléments de langage" quand on connaît le poids des dépenses US en la matière (plus que tous les autres pays réunis), la puissance et la capacité de nuisance du lobby militaro industriel de nos "amis" ricains ... Que les petits trolls de l'oligarchie mondialiste sont amusants...
Réponse de le 21/03/2014 à 15:37 :
Si la Russie se réarme c'est surtout par ce qu'elle a un grand voisin asiatique qui modernise son armée à vitesse grand V ( La chine au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué) Les USA l'on bien compris puisqu'il redéploie leur flotte depuis l'atlantique vers le pacifique.
Réponse de le 21/03/2014 à 18:55 :
Poutine est comme Staline ou Hitler, un envahisseur. Mais il a plus la trouille donc il avance lentement.
a écrit le 21/03/2014 à 12:14 :
Et si on parlait des rétrocommissions sur ce contrat?
Encore un dossier "chaud" pour Sarkosy!
a écrit le 21/03/2014 à 11:50 :
Le contrat Mistral est encore une totale erreur de Sarkozy comme de Fillon qui à l'exemple du FN et des Le Pen ont été incapables de voir que Poutine est un dictateur expantionniste et ce après avoir fréquenté Khadafi. A cause d'eux l'Ukraine n'a pas intégré l'Otan en 2008 et pour "remerciements" la Géorgie a été envahie quelques mois plus tard. De plus à cause de Fillon notre dépendance au gaz russe est passée à 15%. Quant au FN il est entièrement dans la droite ligne de Poutine depuis l'origine et à l'encontre de nos intérêts dans tous les aspects de politique étrangère notamment et le FN a clairement marqué sa proximité avec Poutine et Jirinowsky, les dictateurs s'attirent et se ressemblent.
Réponse de le 21/03/2014 à 12:28 :
Quelle dépendance faut-il privilégier?
La gaz russe qu'il suffit de payer dans une relation client-fournisseur, ou le gaz de schiste US qui fera obligatoirement l'objet d'une contrepartie d'allégeance et se soumission, et de sacrifice de pans entiers de notre économie? Sans parler des ravages écologiques aux Etats-Unis.
Réponse de le 21/03/2014 à 18:47 :
Il y a plein d'autres solutions
a écrit le 21/03/2014 à 11:34 :
Ceux qui se sont servi des ukrainiens comme mèche doivent bien rigoler. Fâchons nous plus encore avec les russes et ils finiront par avoir des crampes au ventre a force de rire.
Réponse de le 21/03/2014 à 11:54 :
Il n'y a eu aucune mèche externe, elle était intrinsèque à la situation ukrainienne mise en place par Poutine, c'est de plus Poutine qui a envahi la Crimée, la Géorgie, la Moldavie, a mis des dictateurs oligarques partout dans la CEI, use du chantage à l'énergie et bientôt aux produits agricoles avec l'Ukraine. Cette dernière s'est amplement soulevée contre Yanoukovitch et non avec une soi-disant allumette qui n'aurait pas suffi à un tel mouvement d'ampleur.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:32 :
Et les trolls de l'oligarchie mondialiste sont très très limités dans leur improvisation sur la Russie ! Cherchez-vous plutôt un job les gars : bientôt chomistes !
Réponse de le 21/03/2014 à 18:57 :
Pas d'autre argument le collabo de Poutine ? vous vous répétez.
a écrit le 21/03/2014 à 11:12 :
84% des électeurs inscrits en Crimée ont voté le rattachement à la Russie. Aucune fraude majeure n'a été relevée. La seule contrepartie substantielle est le traité UE-Ukraine. Le rest n'est que gesticulation.
Réponse de le 21/03/2014 à 11:57 :
Non vous vous trompez, c'est 97% et dans certains bureaux de vote en Russie aux dernières élections on a atteint 110% de vote pro-Poutine, géniale la démocratie poutinienne sous contrôle des chars.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:52 :
Désolé, j'étais a Moscou lors de la dernière election de Poutine et je n'y ait vu aucun char. Bien sur que les elections étaient truquées (je pourrais meme vous expliquer comment cela est réalisé, si vous le souhaitez), et alors, elle le sont ici également lorsque le résultat va à l'encontre des intérets de nos maitres. mais je ne pense pas que les autorités russe aient eu le temps en une semaine d'organiser le système classique de trucage des élections qu'ils affectionnent. Donc avouez plutot que ce référendum populaire vous gene et que vous déniez à ces gens ce droit d'expression et la liberté de choisir leur pays et leur représentants. Ce serait plus franc de votre part...
Réponse de le 21/03/2014 à 17:04 :
Respect SVP... Les chars, soit ça fait des morts soit ça protège, mais ça fait pas des élections. Vous prenez les Criméens pour de tel lâche pour que sans aucune résistance et résigné, ce peuple aurait vote contre son grès, contre sa fierté et contre son intérêt à 97% ??
Et pas un pour fuir et envahir les plateaux TV occidentaux qui n'attendent que ça ?
Réponse de le 21/03/2014 à 19:00 :
Super 97% comme résultat alors qu'il y a déjà 15% de Tatars et 25% d'ukrainiens LOL ! Ils auraient pu mettre 120% c'était encore plus crédible ! et des urnes éclairées, elles étaient déjà transparentes et les bulletins pré-remplis pour beaucoup !
Réponse de le 24/03/2014 à 8:21 :
@ Statistiques: on sait deja que la plupart de tatars ne sont pas allés voter, car ils considéraient que c'était voué a l'échec. Sur les 80% de votants restants, les russes ont voté pour la Russie, et la majorité des Ukrainiens qui ont leurs interets avec la Russie ont fait de meme. Ils n'ont aucun intéret avec les nationalistes de l'ouest de l'Ukraine. Ceux que je connais sont hyper-intégrés en Russie, souvent mariés avec de russes, avec enfants, business, etc. Vouloir présenter les choses autrement est de l'escroquerie. Faire du sophisme en niant les réalités et en plaisantant sur les chiffres ne fait que montrer votre servilité a vos maitres ou votre naiveté face à la propagande, et cela nuit au débat.
a écrit le 21/03/2014 à 10:42 :
Il vaut mieux annuler un tel contrat et les débouchés espérés et laisser les américains vendrent plus tard leurs bâteaux à la Russie! L'exemple des sanctions contre l'Iran devraient pourtant nous enseigner que les américains demandent aux autres de sanctionner leurs adversaires pour mieux éliminer la concurrence et s'emparer des marchés. c'est le cas de Peugeot qui doit céder la place à Gm à Téhéran. Quant à la Russie en quoi est-elle un ennemi? L'engagement russe en 14 a permis à l'armée française de ne pas s'écrouler lors d ela retraite vers la Marne. Ne l'oublions jamais. Pour ceux que ca intéresse: www.lescrises.fr.
Réponse de le 21/03/2014 à 12:05 :
Les américains ne vendent quasiment jamais d'armes à la Russie. GM ne gêne nullement Peugeot. Et si les américains n'avaient pas débarqué en 44 Staline aurait été jusqu'en France et au Japon entre autres. Quant à 14 les russes intervenaient pour sauver leur Empire contesté comme d'habitude en interne et redoutaient les allemands. En aucun cas pour sauver les français et ils en étaient incapables vu le retard de leur armée. C'est par ailleurs l'arrivée des américains, canadiens et australiens qui a abouti à la fin de la guerre 14-18. Merci de ne pas refaire l'histoire à la sauce Poutine.
a écrit le 21/03/2014 à 10:26 :
On ne doit pas faire du commerce d'armement avec de tels dirigeants aussi peu fiables cela ce voit depuis des années ou chaque conflit armé est alimenté par la Russie dans le monde.
Ce n'est qu'un énième problème avec Vladimir Poutine.
Réponse de le 21/03/2014 à 11:08 :
Quand vous parlez de dirigeants aussi peu fiables vous pensez bien sûr au dirigeants français?
Réponse de le 21/03/2014 à 12:07 :
Non des dirigeants dictatoriaux et envahisseurs comme Poutine, Bachar, Kadhafi etc. Les français sont démocrates et fiables.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:46 :
@ Français: vous alors, vous m'avez bien fait rire. Merci!
Au fait, je propose qu'on envahisse la Lybie, ce sale dictateur passe son temps a faire la guerre a ses voisins et a annexer des régions, pendant que son peuple souffre. Quoi ? C'est deja fait ? Nous l'avons exterminé, et il n'avait fairt la guerre a personne ? ben zut alors, m'aurait-on menti ? j'espère au moins qu'on a détruit au passage les preuves de virement ou de passage de valise bien bourrées a destination des comptes du petit excité et de ses copains...
Réponse de le 21/03/2014 à 19:01 :
Kadhafi envoyait ses chars sur Benghazi comme Bachar en Syrie.
Réponse de le 24/03/2014 à 8:10 :
@ Français: donc Kadhafi envoyait ses chars en Lybie. précisez donc que les dirigeants peu fiables sont ceux qui envahissent le pâys qu'ils dirigent. Ou révisez votre vocabulaire.
a écrit le 21/03/2014 à 9:57 :
C'est le problème de l'industrie d'armement. On souhaite en avoir une pour pouvoir s'équiper librement, mais cela conduit à équiper des ennemis ou adversaires potentiels. Et ce n'est pas sûr que ce soit à des prix rentables.
a écrit le 21/03/2014 à 9:56 :
Aurait-on du vendre de l'armement à Hitler pour sauver de l'emploi en France?
Réponse de le 21/03/2014 à 12:24 :
Les industries du monde entier ont équipé et approvisionné l'Allemagne d'Hitler.
Des banques, y compris juives, l'ont financé!
L'argent n'a pas d'odeur!
Réponse de le 21/03/2014 à 15:13 :
on l'a pas vendu, il nous l'a pris
c'est moins cher
a écrit le 21/03/2014 à 9:43 :
Nous ne pouvons pas prendre le risque de livrer ce navire en ayant aucune garantie qu'il ne serve pas a reprendre d'autres régions en Ukraine ou ailleurs.
a écrit le 21/03/2014 à 9:25 :
Après les sanctions contre l'Iran qui ont achevé de couler Peugeot, voila maintenant les sanctions contre la Russie.
Fabius portera devant l'histoire cette responsabilité, et devra un jour assumer cette faute gravissime.
Réponse de le 21/03/2014 à 12:10 :
Si il y a la guerre vous aurez à corriger votre point de vue. Tant que Poutine se conduit en envahisseur il vaut mieux se couper un doigt que d'avoir à subir des conséquences plus lourdes. ce contrat est une erreur de Sarkozy et Fillon, encore une fois.
a écrit le 21/03/2014 à 8:46 :
Ce contrat explique pourquoi les sanctions envers les Russes seront dérisoires.
a écrit le 21/03/2014 à 8:28 :
Tout est fait pour résorber le chômage en France. Comme si les Russes n'avaient pas les moyens d'acheter des bateaux en Corée du Sud par exemple. Ce sont les travailleurs de Saint-Nazaire qui vont être contents. Aux ange !
Réponse de le 21/03/2014 à 9:31 :
Les chantiers de St Nazaire viennent de récolter deux commandes pour des navires de croisière civile, ca va les occuper un bout de temps et il y aurait deux autres commandes en suspend. Pour ce qui est des mistrals, il n'est pas impossible que d'autres pays soient intéressés, la perte serait alors minime.
Réponse de le 21/03/2014 à 10:01 :
Il y a extrêmement peu de pays qui ont un savoir faire équivalent à celui des français en matière de technologie militaire. Il faut donc réfléchir trois fois avant de le donner à quelqu'un d'autre.
a écrit le 21/03/2014 à 8:27 :
N'ayez aucune crainte ces bobos de gauche ne savent faire que du vent, mais je pense que je ne vous apprend rien et pendant ce temps les allemands se placent. Bravo pour votre courage au moins vous défendez votre pays.
Réponse de le 21/03/2014 à 8:47 :
C'est vrai que Sarko était un véritable chef. Il a tout fait pour redresser les finances publiques, pour lutter contre le chômage… :-) Quelle réussite… Même gérer les comptes de l'UMP c'était trop fort pour lui. Quant à brasser de l'air, a lui tout seul il ferait tourner un champ d'éoliennes… son côté écolo sans doute :-)
Réponse de le 21/03/2014 à 9:50 :
A bismuth, vous roulez pour qui vous ? Vous trouvez que ce qu'on se trimballe en ce moment depuis 2 ans c'est bien . Votre commentaire n'a aucun lien avec ce qui précède , vous vous êtes fait plaisir ?
Réponse de le 21/03/2014 à 14:14 :
@Aria
Vous avez raison, je répondais à Poutine. Les clichés "bobo de gauche" ou "affairistes de droite" ne font pas avancer le débat. Malheureusement, je crois que l'UMP et le PS trainent tellement de casseroles et montrent tellement peu l'exemple à suivre que les électeurs se tourneront vers le FN qui n'est pas un parti respectable.
Et concernant le sujet, ce sont les considérations économiques qui dicteront la politique suivie par notre gouvernement. Tout le reste n'est que gesticulation.
a écrit le 21/03/2014 à 8:24 :
Il faut être vraiment naïf pour croire les dires de cette "source" russe, prétendant que la Russie est capable de construire un navire tel le Mistral. La russie n'a plus mis sur cale de navires depuis une vingtaine d'années, et les rares projets lancés ont été des désastres industriels et financiers. Les financiers du gouvernement russe ne s'y sont pas trompés, c'est pour cela qu'ils ont préféré confier ce chantier à une entreprise compétente.
Si les russes avaient vraiment su faire de la construction navale, de l'ingénierie et de la conception moderne, ils se seraient débrouillés comme des grands. Mais ce n'est pas le cas.
Réponse de le 21/03/2014 à 12:11 :
Tu délires ! Les russes maîtrisent parfaitement la construction navale. Les russes achètent du matériel Français car on leur achète du gaz. Ce sont des accords pour ne pas trop déséquilibrer la balance commerciale. Rien à voir avec le fait que la russie n'a pas les compétences. La France utilise des centre informatiques en Inde car l'inde nous achète des avions. Cela ne veut pas dire que la france n'est pas capable de développer des centres informatique chez elle.
a écrit le 21/03/2014 à 0:36 :
Sanctions ridicules. La Crimée s'est prononcée par référendum et on voudrait refuser aux peuples le droit de disposer d'eux-mêmes ? C'est cela la démocratie ? Le peuple de Crimée a été victime d'une décision arbitraire en 1954 qui l'a coupé de la mère patrie sans son consentement. La population a voté un juste retour des choses. Il est vrai qu'en France le référendum de 2005 était parfaitement légal... c'était le résultat qui ne l'était pas. D'où la suite scandaleuse donnée à ce référendum français de 2005. Ils sont bien placés les français pour donner des leçons aux autres !
Réponse de le 21/03/2014 à 9:17 :
Un référendum sous la menace des kalachnikovs ne vaut rien. Pour l'histore, si le Crimée est peuplée de russes aujourd'hui, c'est parce que Stalin a déporté les Tartares. Ce qui se répete en Crimée aujourd'hui, c'est le scénario de l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne en 1938. A l'époque aussi il y avait une référendum avec 99% de oui.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:39 :
@ @Théo:
Autriche en 1938=annexion+entrée de la Whermacht en Autriche, tout cela suivi d'un référendum pour savoir si l'Autriche resterait indépendante.
Crimée 2014: vote du parlement pour sortir de l'Ukraine, puis préparation d('un référendum pour décision populaire de cette sortie. Entrée de l'armée russe entre les 2 votes. Vote positif a l'indépendance puis demande de rattachement a la Russie. Puis réponse, positive de la Russie.
Les faits historiques sont différents de ce que vous prétendez. les choses ne sont pas si simple. Et cela fait toute la différence! Vouloir faire l'amalgame de manière aussi simple, c'est de la mauvaise foi, ou de l'escroquerie.
Réponse de le 21/03/2014 à 16:12 :
Vous savez quoi : le soir du référendum en Crimée, la population s'est mise à chanter et à danser toute la nuit (sous la contrainte des kalachnikovs ?) Même chose à Moscou, les rues sont pavoisées aux couleurs russes... La menace n'existe que dans votre imagination. C'est si difficile d'être objectif ?
a écrit le 21/03/2014 à 0:33 :
Arrêtons de mélanger, business et diplomatie. J'espère que la France ne sera pas le pays qui cristallisera la colère de la Russie. Nous avons tout à perdre et rien à gagner. Laissons les délicieuses Mme Ashton et Mme Merkel gérer la réponse européenne et gardons notre énergie sur l'unique objectif qui est le redressement du pays. La Crimée est la conséquence logique de ce qui arrive à un pays en lambeaux. C'est presque un non événement.
Réponse de le 21/03/2014 à 8:53 :
oui mais tant qu'Hollande se fera le porte-parole d'Obama en Europe et son machin de ministre le va-t-en guerre de pacotille on ne fera qu'attirer les foudres de Moscou, c'est sûr. et tant pis pour nous.
Réponse de le 21/03/2014 à 12:23 :
Caféine vous auriez été encore plus "formidable" que les dirigeants en France et en Angletterre en 1939 qui se bouchaient la vue et le nez face aux avancées et annexions de Hitler ! L'économie c'est bien mais face à un envahisseur, une déstabilisation énorme de l'Europe et plus et ce pour l'ongtemps, des dispositions de fond et pour préserver l'avenir sont bien plus importantes et économiques que des points de vue de court terme. Nous n'avons pas à faire plaisir à Poutine, d'ailleurs il n'en tient pas compte du tout et méprise les faibles comme vous. Le monde vient de changer, l'Europe doit se consolider, se renforcer et l'annulation ou pas de ce contrat doit se faire en fonction de garanties. Il était d'intelligent d'attendre car si Poutine envahi l'Ukraine et la moldavie nous serions stupides d'avoir livré ces 2 navires.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:28 :
@ Livrer des armes à Hitler en 39 ?
Ca alors! merci de me rappeler l'histoire. Hitler avait donc envahi la pologne et le couloir de Dantzig suite a un référendum dans lequel le peuple de ces régions avait choisi son autonomie à une écrasante majorité, puis demandé l'annexion au 3 ième Reich. Ce détail de l'histoire m'avait echappé. On m'aurait donc menti ? Ou bien vous etes un simple pion de la pensée dominante occidentale, chargé de nous mener a l'esclavage de ces oligarches USA/EU ? laquelle est la bonne réponse ?
a écrit le 21/03/2014 à 0:23 :
Bien sur, on va croire que la russie sort ses précieuses devises pour acquérir une technologique qu'elle possède déjà.
Faut-il être neuneu pour croire a ces sornettes !
Réponse de le 21/03/2014 à 7:04 :
Une fois que votre CDD de troll appointé par l'UE sera terminé, ça va être difficile de retrouver un vrai emploi. Une suggestion : rejoindre en Ukraine les nouveaux amis snipers de Botul ...
a écrit le 21/03/2014 à 0:09 :
M. Cabirol sait très bien ce qui intéresse les Russes sur cette carcasse d'acier mais ne le mentionne pas. Ce sont les équipements électroniques de Thales. N'importe qui peut construire ce bateau, mais pourquoi des pays qui ne sont pas nos clients habituels et qui ont leur propre industrie d'armement comme la russie ou le canada (pour les US probablement) sont intéressés ? Parce qu'ils veulent les radars MRR de Thales, même affaiblis, voire le SIC-21, encore trop stratégique pour être exporté. N'en déplaise aux habituels grincheux, la technologie française est parfois enviée de tous.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:22 :
Soyez tranquille. En détruisant l'éducation, en dévalorisant les ingénieurs et en les mettant au placard, nos dirigeants staliniens ne pourront bientot plus rien vendre d'autre que le pinard et le camenbert. Fini tous ces problèmes!
a écrit le 20/03/2014 à 22:14 :
Quelle nullité cette article !
a écrit le 20/03/2014 à 22:03 :
Lamentable ce spectacle du chétif coq déplumé qui fait coco-rico comme le lui "soufflent"des USA dont il est le vassal subsidiaire, alors qu'il s'agit d'un épisode supplémentaire à"l'entente" de Yalta, sans le coquelet.
a écrit le 20/03/2014 à 21:07 :
Il est comique d'entendre la Russie évoquer le respect du droit et des contrats, alors qu'elle vient de fouler aux pieds le droit international et le contrat signé en 1994 qui l'obligeait à respecter les frontières de L'Ukraine en échange de l'abandon par l'Ukraine de l'arme nucléaire. Qu'elle rende donc à l'Ukraine ses armes nucléaires...
Réponse de le 20/03/2014 à 21:17 :
Tiens, ça me fait penser à l'état du proche orient suprémaciste et pratiquant l'apartheid : il viole systématiquement le droit international mais ça a du échapper aux trolls payés par l'UE pour polluer le web avec leur propagande nulle ...
Réponse de le 21/03/2014 à 3:42 :
Hier le premier ministre israélien vient encore de décider de nouvelles implantations de colons en Palestine, je ne dis pas que c'est bien ou mal mais je constate que l'Europe se contente plus d'être le vassal des américains que d'avoir une ligne pragmatique sur la Crimée.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:18 :
Au dictateur hilare: LA Russie n'a pas trahi le contrat de 1994. les Criméens ont voté leur sortie de l'Ukraine. Mais vous n'etes visiblement pas pour la démocratie, tel nos maitres, a renier l'expression du peuple. une fois pays INDEPENDANT; ils ont demandé l'intégration dans la fédération auquel ils appartenait depuis des siècles, car quoi que vous en pensiez, ils sont RUSSES!!! Cela ne regarde qu'eux et votre avis totalitaire dans ce processus n'est pas necessaire. Intégrer une région qui est HORS UKRAINE, DE PAR LA VOLONTE DU PEUPLE, ce n'est pas bafouer les frontières de l'Ukraine. L'histoire sera juge...
a écrit le 20/03/2014 à 20:42 :
on peut m'expliquer l'intérêt de s'allier à la russie ou aux usa?
Réponse de le 20/03/2014 à 20:53 :
Nous ne sommes plus alliés mais soumis aux USA : non pas au peuple américain mais aux oligarques qui le dirigent (et le spolient)
Réponse de le 20/03/2014 à 21:08 :
Personne ne parle d'alliance, mais plutôt d'un contrat commercial... Le gouvernement actuel se trouve face à ses contradictions : ils veulent booster l'économie via les exportations, mais gardent (au moins en apparence) une conscience morale qui leur interdit de vendre des armes...
Réponse de le 20/03/2014 à 21:53 :
Ce n'est pas une question partisane. On ne doit pas vendre ces bâtiments de guerre à Poutine pour la même raison qu'on ne vend pas d'armes à des braqueurs de banque et des missiles nucléaires à l'Iran, parce que la probabilité qu'ils en usent mal voire même contre nos vies et nos intérêts, est importante. Simple bon sens.
Réponse de le 21/03/2014 à 8:30 :
Votre raisonnement est au raz des pâquerettes
a écrit le 20/03/2014 à 20:11 :
Si la France annule le contrat avec les Russes ceux-ci chercheront les Chinois et qui vont construire 2 navires du même genre encore plus vite et meilleur marché. Mêmes les avions militaires US possèdent des composants "made in China". La France est en train de se tirer une balle dans le pied, c'est sûr. Laurent Fabius, encore une fois le fossoyeur de notre économie.
Réponse de le 21/03/2014 à 9:27 :
Je ne suis pas sûr que les chinois soient très désireux de réarmer leur voisin, surtout vu la dérive nationaliste du sieur Poutine. Et puis si la russie ne s'est pas tourné vers les chantiers coréens qui ont la technologie pour fabriquer des gros navires, c'est probablement qu'il y a des raisons techniques et politiques...
a écrit le 20/03/2014 à 20:01 :
Pitié virez Fabius NOW !
a écrit le 20/03/2014 à 19:38 :
Après l'aide brillante des Européens au Mali et en Centre Afrique...nous ferions mieux de voir
la réaction de nos alliés et nous d' agir seulement après......
a écrit le 20/03/2014 à 19:29 :
Oui, oui:

"Nous avons reçu (de la partie française) l'essentiel des plans du Mistral", a affirmé une de ces sources. "Si les Français refusent et d'exécuter le contrat, et de rendre l'argent, alors ils perdent les droits sur ces documents", '

Maintenant ils savent avec qui ils ont concluent le contrat.

Bravo !
Réponse de le 21/03/2014 à 10:30 :
Tupolev aussi avait les plans du Concorde. Il y a une grosse différence entre avoir la photo d'une Ferrari et l'avoir dans son garage. Si la Russie avait les moyens techniques de bâtir ces navires, elles ne les aurait pas sous-traités à un pays qui appartient à l'OTAN.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:09 :
@bof: je ne résiste pas au plaisir de vous le dire...Les plans du Concorde avaient été modifiés de manière a ce que l'avion ne fonctionne pas. les russes ont ainsi volés des plans faux. Bien sur, il semblait etre la copie conforme de Concorde, mais que de difficultés pour le mettre au point, quel raté meme si c'etait un joli avion. Dixit mon père, le meilleur ingénieur de l'aérospatiale française du siècle dernier (cela s'appelait sud-aviation, puis aérospatiale), chargé de l'équilibrage de l'appareil.
a écrit le 20/03/2014 à 19:28 :
"Jean-Yves Le Drian, a déclaré ce jeudi que l'éventuelle suspension de la vente de ces deux porte-hélicoptères serait décidée en octobre..."

Les Russes vont-ils attendre jusqu'à octobre ? ça m'étonnerai !
Réponse de le 21/03/2014 à 9:34 :
Ils n'ont pas le choix, le premier navire n'est pas encore fini... Enfin s'ils y tiennent on peut toujours leur livrer les tôles en vrac au large de Sébastopol.
a écrit le 20/03/2014 à 19:21 :
faut arrêter toutes livraison d'armes à la Russie , car elle pourrait les retourner contre nous comme elle le fait contre ses voisins. Ce n'est pas un client fiable et cela peut nous coûter encore plus chère.
Réponse de le 20/03/2014 à 20:31 :
Y a pas de soucis. Pour la Russie ca leur prendra plus de temps d'atteindre la France que de l'annexer... On a plus beaucoup de militaires. Si vous croyez qu'ils ont encore la capacité de résister vous vous trompé car on ne la jamais eu. C'est comme si les Américains ou les Chinois débarquaient que croyez vous qu'on pourra faire? Les deux dernière guerre n'ont malheureusement jamais été gagné par notre pays mais par les autres qui sont venu dans leur propre intérêts...
Réponse de le 21/03/2014 à 8:32 :
Ils n'ont pas besoin des armes française pour nous mettre la pâtée. Il ne faut pas confondre Poutine un vrai chef d'état et notre Flamby national que je ne peux qualifier sous peine d'être censuré.
Réponse de le 21/03/2014 à 13:04 :
@ rémi: pourquoi pas, arreter les livraisons, ok. Mais pour ce qui est décidé, il fallait réfléchir avant. Un contrat est un contrat, ce qui est signé, payé et fabriqué doit etre livré. sans quoi, ce peut etre un prétexte pour des "sanctions", et c'est surtout une honte de plus pour nous, censé etre représentés par des escrocs...
a écrit le 20/03/2014 à 19:17 :
LAMENTABLE
Le gouvernement se couvre de ridicule en parlant de prendre une décision en ... octobre!

Mais c'est quoi ce gouvernement d'incapables? Ils l'ouvrent, froncent les sourcils (comme avec la Syrie) et finalement se couchent!

Pour résumer, Hollande a décidé... de RIEN DECIDER!!!
a écrit le 20/03/2014 à 19:14 :
C'est une France qui donne le mauvais exemple en mélangeant le politique dans la sphère plus la commerciale. Il y a 4 ou 5 ans les chanetiers navales de St Nazaire étaient au bord de la faillite et si ils n'avaient pas été repris par des entrepreneurs sud-coréens la clé serait sous le paillasson depuis belle lurette. Fabius, tout à fait étranger à l'histoire et aux problèmes vécus para les ouvriers de ces chantiers, n'hésite pas à faire sa politique de terre brûlée rien que pour satisfaire ses petits copains américains. La Russie a honoré ses engagements, mais pas la France. Honte à nos hommes politiques.
Réponse de le 20/03/2014 à 22:13 :
La vente des armes de guerre, c'est de la politique parce que la force doit rester au droit sous peine de perdre sa liberté et sa vie.
Réponse de le 21/03/2014 à 8:33 :
Encore un qui croit au père Noël.
Réponse de le 21/03/2014 à 10:05 :
Ce ne sont pas ses "petits copains américains", mais ses supérieurs hiérarchiques.
a écrit le 20/03/2014 à 19:08 :
Sur injonction de papa obama peut être tandis que toutou ne sait pas résister, un peu comme la présence de nos constructeurs auto français en Iran qu'ils ont accepté de quitter sur injonction...US !
Réponse de le 20/03/2014 à 19:15 :
@godrev: il serait temps que dimanche les gens se réveillent et ne votent pas en faveur de tous ces rigolos qui enfoncent tous les jours un peu plus les intérêts de la France !!!
a écrit le 20/03/2014 à 19:04 :
On est toujours perdant à renier ses valeurs.
Réponse de le 21/03/2014 à 8:35 :
Quand vous parlez de valeurs en France vous pensez à connerie
a écrit le 20/03/2014 à 18:55 :
On se demande qui est cette source russe. Tant il est évident que la France n'a aucun intérêt à annuler le contrat, tant la fin de l'article est ridicule. Dire que le Mistral est "un banal ferry pour le transport de voitures" est tout simplement ahurissant. Et cette source, qui recherche à ridiculiser le savoir-faire française, ridiculise également l'industrie russe. Si il est si simple de réaliser ce navire et ses systèmes embarqués, pk le commander à la France?
a écrit le 20/03/2014 à 18:52 :
Si c'est "pas compliqué" de fabriquer des Mistrals, alors pourquoi les russes ne les ont pas fabriqués sans l'aide des français ?
Réponse de le 20/03/2014 à 19:08 :
Ce n'est pas compliqué tant qu'on a les plans et qu'on a le droit de les construire.
En annulant la commande, la France donnerait aux russes le droit de les construire eux mêmes, et les plans pour le faire.
Pour l'instant, la Russie n'a pas les plans, et donc pas le droit...
Réponse de le 20/03/2014 à 19:21 :
Par la même raison que notre gouvernement achète de drones fabriqués aux États-Unis. Croyez-vous qu'on ne puisse pas fabriquer des drones en France dans les mêmes standards opérationnels des américains? pour les Mistral russes ce sont des enjeux commerciaux purement et simplement qui prenent le dessus. Il y a d'autres pays qui construisent aussi des navires de la classe Mistral dans le monde mais on en parle pas dans nos journaux.
Réponse de le 20/03/2014 à 19:45 :
Ah ah ah parce que vous croyez que les russes en ont qquechose à secouer du "droit" de les faire ? Et les plans, ils les ont déjà.
Réponse de le 21/03/2014 à 12:58 :
@ Ruskolino: je sais faire du pâin, mais je prefère l'acheter a la boulangerie et consacrer mes ressources de base aux activités ou je suis meillleur. cela s'appele la collaboration via le commerce, la division du travail grace auquel l'humanité a prospéré. Mais si le boulanger refuse de me vendre le pain que j'ai commandé et qu'il a fabriqué, qu'il aille se faire f..., je ferai le pain moi-meme et il mangera lui meme les gateaux ou autres produits que j'aurais achété a l'avenir. j'aurai du mal, et lui se trouvera au chomage. C'est pour cela que nos dirigeants, pas trop idiots malgré les apparences, font les beaux et forts en public, mais negocient en secret pour que tout se passe comme prévus. Du moins, je l'espere pour nous, sinon c'est qu'ils sont vraiment idiots...
a écrit le 20/03/2014 à 18:40 :
les chiens qui aboient ne mordent pas
Réponse de le 20/03/2014 à 19:10 :
Sauf que les "chiens russes" n'aboient pas...
il vous sourient en vous regardant d'une façon qui fait que vous ne pouvez déterminer si ils vont vous lécher la main ou vous percer le cou...
Réponse de le 21/03/2014 à 12:52 :
@ phib71: un peu de connaissance des caractères et actions (ou absence d'action) des 2 intervenants (France et Russie) permet de comprendre quel est le "chien" visé par haroun. Le theatre russe pris en otage qq années plus tot: les commandos russes ont cartonné. tant pis pour les otages. la Tchétchénie: l'amée russe a cartonné. Allez vous promener en Russie, menacez ou attaquez quelqu'un, et essayez de deviner s'il va aboyer et parlementer, ou directement vous casser la geule! un conseil, préparez vos armes ou entrainez vous a la course! Rappelez vous, Moscou lors de la derniere guerre mondiale, ou le cours de l'histoire a changé, rappelez vous la retraite de napoleon en Russie, et réfléchissez a la cible visée par haroun, et qui au contraire mord au moment ou cela devient necessaire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :