Le jet régional MRJ de Mitsubishi enfin en voie de décollage avec Latécoère à bord ?

 |   |  514  mots
Le troisième avion d'essais (FTA-3) du programme Mitsubishi Regional Jet, développé par Mitsubishi Aircraft, a atterri à l'aéroport du Bourget le 15 Juin,
Le troisième avion d'essais (FTA-3) du programme Mitsubishi Regional Jet, développé par Mitsubishi Aircraft, a atterri à l'aéroport du Bourget le 15 Juin, (Crédits : MRJ)
La première livraison du MRJ, le premier avion civil de 70- 90 places construit par le Japon depuis un demi-siècle, aura lieu à la mi-2020, a confirmé dimanche le PDG de Mitsubishi Heavy Industries Shunichi Miyanaga au Salon du Bourget.

La première livraison du MRJ, le premier avion civil de 70- 90 places construit par le Japon depuis un demi-siècle, aura lieu à la mi-2020, a confirmé dimanche le PDG de Mitsubishi Heavy Industries Shunichi Miyanaga au Salon du Bourget. "Nous l'avons amené ici pour montrer les progrès réalisés", a-t-il précisé. Le troisième avion d'essais (FTA-3) qui a atterri à l'aéroport du Bourget, le 15 Juin, participera au 52e salon aéronautique du Bourget sur l'exposition statique. Motorisé par Pratt & Whitney, le MRJ (Mitsubishi Regional Jet), qui a déjà effectué des vols d'essais, a subi en janvier un retard supplémentaire de deux ans pour revoir son câblage. Le cinquième depuis le début du programme. Donc prudence.

Mitsubishi Aircraft, la filiale aéronautique du conglomérat japonais, a sélectionné Latecoère pour changer les câbles, a précisé le responsable du programme MRJ, Alex Bellamy. L'équipementier français, numéro deux mondial du câblage aéronautique embarqué, avait annoncé début juin avoir signé un contrat avec Mitsubishi Aircraft relatif au développement de l'EWIS (Electrical Wiring Interconnection System) du jet regional. "Mitsubishi Aircraft a sélectionné Latécoère pour s'appuyer sur son savoir-faire mondialement reconnu dans l'industrie aéronautique et l'assister en vue de sa certification", avait expliqué Latécoère dans son communiqué.

"Ce partenariat avec Latécoère est un immense pas avant dans la résolution des défis liés à la re-conception des câblages du MRJ", avait expliqué Mitsubishi Aircraft dans le communiqué de l'équipementier.

Un programme lancé en 2008

Le développement du programme MRJ, un avion d'une valeur de 44 millions d'euros, a démarré en 2008 avec l'appui du gouvernement après des années de réflexion. L'avion a effectué son premier vol d'essai en novembre 2015. MHI, qui est aussi un important fournisseur de l'américain Boeing, souhaite vendre au moins 1.000 exemplaires de son MRJ. "Plus d'un millier. C'est l'objectif sur une période de 20 ans", a précisé le directeur commercial, Yugo Fukuhara. Le carnet de commande comprend actuellement 427 appareils, dont 233 commandes fermes (100 par Skywest, 50 Trans States Holdings, 32 Japan Airlines, 20 Eastern, 15 ANA.... Le constructeur japonais revendique détenir 26% du carnet de commandes mondial du marché régional, contre Embraer (38%) et Bombardier (6%).

Le constructeur japonais tente de s'imposer sur un marché dominé par le brésilien Embraer et le canadien Bombardier. Le MRJ brûlerait 10% de carburant en moins que l'Embraer E175 En et plus de 20% que le E190. Ce programme est le témoin de l'ambition affichée de longue date par le Japon de relancer une industrie aéronautique démantelée après la Seconde Guerre mondiale. La production du dernier avion civil japonais, le YS-11, un appareil de 60 places, fut arrêtée il y a un demi-siècle, faute de commandes suffisantes.Toyota Motor, le premier constructeur automobile japonais, et la société de négoce Mitsubishi Corp détiennent chacun une part de 10% dans Mitsubishi Aircraft. Sumitomo Corp et Mitsui & Co sont les autres actionnaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :