Rafale : la Belgique claque la porte à la France

 |   |  698  mots
Nous ne pouvons que constater que les Français ne souhaitent pas participer à la compétition telle que définie par la décision du Conseil des ministres du 17 mars (lançant l'appel d'offres), a expliqué le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput.
"Nous ne pouvons que constater que les Français ne souhaitent pas participer à la compétition telle que définie par la décision du Conseil des ministres du 17 mars" (lançant l'appel d'offres), a expliqué le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput. (Crédits : Pascal Rossignol)
Le ministre de la Défense Steven Vandeput a affirmé mercredi que la France n'avait pas répondu à l'appel d'offres de la Belgique pour l'achat de 34 avions de combat. Selon lui, la France ne souhaite pas participer à la compétition. A Paris, on estime que Bruxelles, qui ne s'est pas encore prononcé sur la proposition de "partenariat approfondi" de la France, n'a pas fermé la porte au Rafale.

C'est une demi-surprise, la France s'est mis hors-jeu en Belgique en ne répondant pas aux règles de l'appel d'offres pour l'acquisition de 34 avions de combat destinés à remplacer les F-16 belges, selon l'agence de presse Belga. Le ministre de la Défense Steven Vandeput a constaté mercredi ce défaut de la France : "je ne vois aucun élément qui n'aurait pas permis à la France de remettre une proposition gouvernementale détaillée conformément à ce qui était demandé dans le RfGP (l'appel d'offres lancé en mars par le ministère de la Défense, ndlr)", a-t-il affirmé en commission de la Défense de la Chambre.

La ministre de la Défense Florence Parly n'a remis "aucune offre de prix, ni aucune réponse n'a été transmise par la France aux 164 questions posées aux candidats dans le RfGP et qui aurait dû constituer, en substance, la proposition gouvernementale attendue", a précisé Steven Vandeput. Il se fonde sur une analyse juridique de la proposition du gouvernement français, elle estime qu'elle n'est pas recevable "car elle n'entre pas dans la procédure de marche public lancé le 17 mars 2017. En conséquence, "nous ne pouvons que constater que les Français ne souhaitent pas participer à la compétition telle que définie par la décision du Conseil des ministres du 17 mars" (lançant l'appel d'offres), a-t-il assuré.

Quid du partenariat approfondi?

Par ailleurs, le ministre de la Défense a souligné qu'il revenait au gouvernement fédéral dans son ensemble de répondre à une proposition de "partenariat approfondi" formulée début septembre par Paris autour du Rafale. Toutefois, selon le ministre, si le gouvernement continue à "prendre en compte" la proposition des Français, il s'exposerait ainsi à de vives critiques. Cette déclaration laisse donc entendre que l'on se dirige bien vers un rejet de la proposition et, donc, un duel entre le F-35 de l'américain Lockheed Martin et l'Eurofighter Typhoon du consortium européen Eurofighter (BAE Systems, Airbus et Leonardo). Pour autant, au ministère des Armées, on estime que la Belgique, qui ne s'est pas encore prononcée sur la proposition de partenariat approfondi de la France, n'a pas fermé la porte à Paris.

"C'est au gouvernement de décider ce qui doit se passer avec la lettre (du 6 septembre dernier) de ma collègue française", Florence Parly, sur un partenariat approfondi et structurant bâti autour de l'avion de combat Rafale du groupe Dassault Aviation, a expliqué le ministre.

En outre, selon la RTBF,  la lettre de deux pages envoyée par la ministre française a été rédigée en français. Il s'agit là d'une première erreur de procédure, le document devant être rédigé en anglais. Et, selon les informations de la radio et télévision belge RTBF, le nom du ministre belge Steven Vandeput aurait même été écorché par son homologue française.

La proposition française

Dans le cadre de l'offre française, la ministre des Armées, Florence Parly, a proposé à son homologue belge Steven Vandeput "la mise en place d'un partenariat approfondi" entre les deux pays, "pour répondre au besoin exprimé par l'armée de l'air belge", avait expliqué début septembre le ministère des Armées dans un communiqué. La France propose un "partenariat structurant", qui pourrait prendre la forme d'un accord intergouvernemental.

Selon le ministère, ce partenariat comprendrait la fourniture du Rafale. Plus précisément, la Belgique prendrait part à la définition du standard de l'avion de combat tricolore ainsi qu'aux modernisations de l'appareil. Ce partenariat comprend également "une coopération approfondie entre nos deux armées de l'air dans les domaines opérationnels, de formation et de soutien, ainsi qu'une coopération industrielle et technique impliquant des entreprises des deux pays".

"Cette proposition d'un partenariat global allant bien au-delà des seuls équipements militaires consoliderait la relation ancienne et profonde entre nos deux pays, a estimé le ministère de la Défense. Elle contribuerait au renforcement de l'Europe de la Défense et de son autonomie stratégique, à une période où celle-ci est plus que jamais nécessaire".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2017 à 8:40 :
Pour rappel encore....
voir l'article du monde :
www.lemonde.fr/.../donald-trump-s-attaque-au-cout-de-l-avion-de-chasse-americain-f-3...
13 déc. 2016 - Le président élu des Etats-Unis estime que le coût du F-35, le programme militaire le plus cher de l'histoire du pays, est « hors de contrôle ».
a écrit le 05/10/2017 à 16:39 :
Suite: le siège de l'OTAN en EUROPE est en Belgique.
a écrit le 05/10/2017 à 16:35 :
ce trés cher bijou qu'est le F35 sera vendu au belges, n'en doutons pas d'autant que le siège de l'O
a écrit le 05/10/2017 à 14:47 :
Il est plus rentable pour nous de discuter avec l'Inde ou l'Egypte
a écrit le 05/10/2017 à 12:43 :
l'Europe est un mirage voir une escroquerie
car qui veux d'une veritable europe
personne tous veulent garder leur petit privilege
de la fiscalite a la securite des peuples
ils s'en moque seul leur remuneration compte
a écrit le 05/10/2017 à 11:23 :
Cette rigueur belge préjuge mal de l’engagement du même ministre belge d’acheter dans 10 ans 600 blindés Scorpion SANS appel d’offres mais en participant industriellement dès maintenant à la production des Scorpion français!!! Le beurre et l’argent du beurre ...
a écrit le 05/10/2017 à 10:43 :
Tout le monde sait depuis des mois que le Rafale n'a aucune chance de s'inscrire dans cet appel d'offres face aux 2 favoris et que seule la carte politique d'un partenariat stratégique est jouable. Cela ne sert à rien de perdre son temps sur le Rafale.
a écrit le 05/10/2017 à 10:35 :
On se calme. La position française est juste politique....et évite à Dassault de gaspiller de l'énergie.
Parce que personne n'a jamais été dupe sur cet appel d'offre. La Belgique va acheter des appareils américains: à cause du poids de l'OTAN et des ambitions des différents ministres de la défense belges pour se recaser dans l'OTAN.
Réponse de le 05/10/2017 à 11:33 :
La belgique étant incapable demain, dans 10 ans ou dans 20ans de dépenser 2% de son PIB en armament, c'est un deal politique... on achete US et on ne nous tirera pas les oreilles pour nos 0.9% de PIB investi dans l'armée. C'est simple comme bonjour. A celà on ajoute les ambitions personnelles citées ci dessus et vous avez le tableau
a écrit le 05/10/2017 à 9:42 :
L'Europe encore une fois c'est bidon. Ils vont acheter le F35 américain. Nous on peut bien défendre l'Europe entière à nos frais contre le djihadisme au Sahel.
a écrit le 05/10/2017 à 9:27 :
... en marche vers un nouveau succès de l'Enarchie triomphante et trop sûre d'elle même.
Confier un dossier aussi stratégique aux enjeux industriels majeurs à une ministre junior, c'est.. léger.., si il reste encore un mince espoir autant envoyer du lourd en "commercial expérimenté" et remettre la mission à un vrp qualifié qui a déjà vendu le produit et qui connaît par cœur les états-majors, les industriels des deux pays... un nom au hasard..allez soyons fou ..:Jean Yves Le Drian.

Le ministre Steven Vandeput est cohérent avec le projet politique du N-VA qui vise à l'indépendance de la Flandre (dans un cadre UE), un choix US participant à la déconstruirions politique de l'état Belge serait même opportun pour lui, (ne parlons même pas des affinités qu'il entretien désormais avec le complexe militaro-industriel US qui a réussi son lobbying).

Si l'accord entre états a marché avec la Norvège c'est grâce à l'engagement total de la chancelière qui s'est investi sans compter sur ce contrat de la dernière chance pour sauver son industriel ThyssenKrupp MS.

Ce type de deal se gagne tête à tête,..au fond des yeux Monsieur le Président Macron. Il faudra bien mieux et bien plus qu'un courrier de trois pages rédigé dans la mauvaise langue pour gagner cette compétition internationale.
Aujourd'hui le peuple Belge doit faire face à son destin, et à son ministre de la défense, pour répondre aussi à une question qui clarifiera les choses : l'Europe forte des Nations solidaires ou l'Europe faible des régions riches ?
Réponse de le 05/10/2017 à 10:48 :
Tout ça c'est du baratin de camelot, mais il ne s'agit pas de vendre un produit miracle à une ménagère. Depuis des mois tous les spécialistes reconnaissent que le Rafale n'a aucune chance de figurer dignement dans la compétition. D'autres grands avionneurs ont aussi déclaré forfait.
a écrit le 05/10/2017 à 8:42 :
la France d en haut c est une nuée d étourneaux au dessus d un nid de coucou
a écrit le 05/10/2017 à 8:04 :
Marre du discours qui dit que le F35 est au top de la technologie. Rien ne le prouve, la seule vérité c'est qu'il a accumulé les soucis techniques. Que le rafale ne soit pas retenu n'est pas un problème, le problème c'est que des membres de l'UE financent encore le F35.
Réponse de le 05/10/2017 à 11:27 :
Le F35 est combat proven dans un environnement simulant très précisément les conditions d'engagement aérien complexes : Red flag, jamais entendu parlé ? alors arretez de parler de ce que vous ne connaissez pas d'un iota.

Le resultat est sans appel, contre des F15 eagle l'avion le plus éprouvé en combat aérien excusez du peu.
Réponse de le 05/10/2017 à 17:24 :
@ adler

Voici ce que l'on peut lire ou entendre comme infos sur le F35.....

Le projet d'avion multirôle du Pentagone n'est pas seulement controversé sur le plan national aux États-Unis, mais également dans un certain nombre de pays partenaires, dont les gouvernements ont été accusés par leurs oppositions d'avoir pris la décision de se lancer dans un programme d'investissement et d'achat sur la base de données lacunaires. C'est notamment le cas du Canada, dont l'exécutif est également accusé d'avoir sciemment occulté les coûts réels pour le pays. Le Parti conservateur du Canada de Stephen Harper est à l'origine de cette controverse. En avril 2014, les fonds canadiens du F-35 ont été gelés, et la possibilité d'avoir recours à un programme concurrent n'était plus écartée...
Réponse de le 07/10/2017 à 20:53 :
@ Adler

IL ne faut pas être trop optimiste, voire béat, devant le F35...
C'est un avion jeune (et immature) qui n'est pas, malgré ce que certains disent, combat proven. Les américains eux-mêmes ne l'envoient pas au combat mais uniquement en simulation... Pour ce qui est des préparations de mission, juste au cas où, les instructions actuelles de l'US Air Force est de former des escadrilles à 4 (2 F35 toujours accompagnés de soit 2 F22 soit 2 F15). Cela en dit long sur le niveau de confiance...
Il finira par être prêt mais cela prendra encore du temps.
D'ici là les nouveaux radars le détectera aussi bien qu'un Rafale...
Mis à part ces détails le F35 souffre d'un sous dimensionnement de son armement embarqué et là aussi il faut 3 voire 4 F35 pour frapper autant que deux Rafales --> le coût réel d'un équipement en F35 explose!
Réponse de le 08/10/2017 à 9:32 :
@adler
Votre avion n'est pas combat proven mais combat simulation proven, nuance de taille surtout quand la simulation se déroule juste avant le salon du bourget.
Les USA ont intérêt a propager le mythe de la supériorité technologique écrasante, ne serait-ce que pouvoir vendre leurs avions afin de soutenir leur complexe militaro-industriel. La logique militaire n'est pas constituée que de considérations technologiques.
a écrit le 05/10/2017 à 7:27 :
Je suis belge. Au nord il y a des flamands qui détestent tout ce qui parle français. L'industrie aéronautique étant en Wallonie et à Bruxelles cela les rends malades. Promettez-leur une usine en flandre et on reparle mais en anglais a.u.b
a écrit le 05/10/2017 à 7:25 :
Je suis belge. Au nord il y a des nazis qui détestent tout ce qui parle français. L'industrie aéronautique étant en Wallonie et à Bruxelles cela les rends malades. Promettez-leur une usine en flandre et on reparle mais en anglais a.u.b
a écrit le 04/10/2017 à 23:51 :
Nos amis belges y vont un peu fort.
Ils connaissent l'Europe?
On accepte bien de boire de la bière belge...on pourrait la boycoter, ils ne sont pas les seuls à en produire!
a écrit le 04/10/2017 à 23:33 :
Le niveau d'integration du F35 avec d'autres plateformes(ou est le bec si tu nous lis) est telle ecoutez moi bien qu'un pilote de F35 pourra commander le tir d'un missile embarqué sur un navire (un veritable FOB inépuisable) depuis son cockpit sur la base des informations de guidage des capteurs fusionnés des plateformes aérienne alentour, sachant que le navire est limité au niveau de son radar par la courbure terrestre, c'est dingue !
a écrit le 04/10/2017 à 22:54 :
Le RAFALE est en marche....
a écrit le 04/10/2017 à 22:35 :
l'amateurisme en marche ...... vers quoi ?
a écrit le 04/10/2017 à 22:19 :
Prenons un exemple, un radar au sol d'une unité de l'armée de terre détecte un OVNI (ce qui arrive souvent en belgique).
Pas eut le temps de capturer tous les détails encore moins de l'identifier mais deux bip plus le doppler permettent de déterminer une trajectoire et une vitesse avec un degré d'incertitude, l'information brut est quand même envoyée à la plateforme de traitement centralisé avancée qu'est le F35, l'investigation du contact est relayé à l'avion le plus proche, SA maximum en temps réél !

Encore mieux, la triangulation à base de signaux captés passivement se fait entre plusieurs voles distants, la distance augmentant la précision de la localisation, l'intru est dans la nasse.
Un F35 allume son radar actif provoquant immédiatement une réaction de l'intru qui est toujours traçé en temps réel, son comportement le dévoile, il réagit à la menace sa classification est mise à jour en hostile, le f35 fait mine de le perdre en eteignant son radar, l'intru se croit malin, il change d'altitude et tente de se faufiler dans le back yard du vol contre détecté.

Ses mouvements demeurent connus de tous les autres vols qui n'ont meme pas besoin de l'identifier formellement, son comportement hostile le trahi !
Non vraiment ils sont mal en face. It sucks to be you ! (the opponent, l'adversaire)
Réponse de le 05/10/2017 à 10:01 :
@ Adler
Le niveau technologique et les performances annoncées par un constructeur d’avions, ne sont vérifiables qu’en cas de combat réel. A l’heure actuelle, hormis lors d’exercice amicaux type Red flag, aucune confrontation réelle n’a eu lieu entre appareil de 4 ou 5 génération, américains , européens , russes ou chinois.
En matière d’armement, il faut éviter de céder aux sirènes du lobby militaro industriel. Un système d’arme doit être avant tout fiable et rustique. La réalité de terrain en opex, diffère sensiblement des video games les plus realistes.
Il semble que le F35 soit un outil trop onéreux à l’achat, trop complexe, et le cout de son MCO sera certainement très élévé.https://www.challenges.fr/salon-du-bourget/salon-du-bourget-cauchemar-financier-deboires-techniques-le-f-35-americain-est-il-au-niveau_480346
Libre au belges d’en assumer les conséquences.
a écrit le 04/10/2017 à 22:06 :
Le rafale en est à la sensor fusion au niveau individuel, il vient tout juste de comprendre qu'il pouvait améliorer sa connaissance du monde en melant les informations que lui procurent ses oreilles et ses yeux

Le f35 fusionne avec tous les autres assets (actifs) sur zone ayant la big picture du theatre you know !
Réponse de le 04/10/2017 à 22:36 :
@Alder: c'est bizarre, je travaillais sur le Rafale il y a plus de 15 ans et ils en étaient déjà à la Data Fusion. Alder, cessez de balancer vos alternative facts qui n'apportent rien.
Réponse de le 05/10/2017 à 4:50 :
il est toujours intéressant de lire un éminent spécialiste mais il manque une donnée le nombre d'heures de vol , le nombre d'interventions hors simulateur le nombre d'avions abattus avec un avion de chasse j'oubliais le nom de l'avion US que vous avez piloté car bien sur votre expérience permet de nous dire que rien ne vaut un chasseur US. Merci par avance de toutes les précisions que vous pourriez apponter afin de mieux servir nos pilotes qui les pauvres!! tremblent devant un avions US et à nos ingénieurs de ne pas passer pour de piètres compétents. Alder je sens chez vous un homme à l'immense talent concepteur, formateur et acteur.
a écrit le 04/10/2017 à 22:03 :
C'est un calculateur volant ce F35, le rafale est equipé par BULL ça fait peur forcément !

Equipé du DAS, distributed aperture système, d'un réseau onair de 1er choix et des centrales de calcul réduisant l'OODA loop c'est à dire la prise de décision, il shoot avant d'etre shooté pendant que l'adversaire essaye d'identifier friend or foo ! too late, you're dead!

La SA, situation awarness (aware comme jean claude) est bien meilleure, les capabilities offertes par les sensors (capteurs) est sans égale pourquoi acheter moins cher manukenpiss ?
Réponse de le 05/10/2017 à 19:10 :
Alder monsieur je sais tout ,avez vous entendu parler de spectra qui fusionne toutes les données des différents senseurs sur le rafale (radar ,osf ,ddm ng et même les micas IR sont mis a contribution ) donc le f35 sur ce point ne se démarque pas ( même s'il a plus de senseur se le rafale) vous feriez bien de fusionner vos connaissance s en aéronautique !
Réponse de le 05/10/2017 à 19:20 :
Situation awarness c'est le risque de se faire pirater en plein vol!
Réponse de le 05/10/2017 à 22:12 :
Spectra ? ?

Et pourquoi pas fantomas pendant qu'on y est... C'est une déesse volante ce rafale...
La guerre c'est pas du mannequina...
a écrit le 04/10/2017 à 21:49 :
P'tain, j'viens de me faire abattre par un SA10 !
J'comprends pas j'ai meme pas recu de signaux sur mon RWR !
a écrit le 04/10/2017 à 21:20 :
Reste que l'UE a parfois un parfum de 1815. Une entente pour se faire la France... Sauf qu'ils sont quand même contents qu'on raque pour les protéger avec notre dissuasion nucléaire. Ah oui, c'est vrai : on sait nous rappeler qu'il y a de toute façon l'Otan et les Américains. Donc, pour nous, c'est la double peine.
a écrit le 04/10/2017 à 21:14 :
Un raté en bonne et due forme... Quel vent !
a écrit le 04/10/2017 à 20:11 :
Le F35 est un boulet technologique que les Belges vont se trainer pendant des années...Ils auraient mieux fait de garder leurs F16!
Réponse de le 05/10/2017 à 1:23 :
Ils peuvent aussi acheter des F16 d'occasion....
a écrit le 04/10/2017 à 19:33 :
Les Belges espéraient qu avec la France en concurrence ils pourraient faire baisser les prix.
Mauvaise pioche ..
Réponse de le 04/10/2017 à 20:01 :
oui c'est mieux ainsi la France est éliminée. super, non?
Réponse de le 05/10/2017 à 1:30 :
Les Français ont déjà donné à ce type de ruse connue. Les Belges achèteront F35 au prix catalogue. et tant mieux pour eux.
Réponse de le 05/10/2017 à 8:41 :
Toutes les démocraties savent que nous sommes vendeurs et que nous sommes capables d adaptations financières ou techniques .
Les retros c est fini ...
a écrit le 04/10/2017 à 19:26 :
Amateurisme énarchique français à l'international, contre "fauderchisme" intéressé du ministre belge, traduction : Le F35 joue gagnant.
Réponse de le 04/10/2017 à 23:57 :
AH!!! le courage d'être Européen une illusion on est incapable de résister au pressions diplomatiques des Américains dommage pour l'Europe
a écrit le 04/10/2017 à 18:56 :
C'est une guerre commerciale exacerbée avec des dés pipés d'avance...Le rafale n'a plus rien à prouver à tous les niveaux de fiabilité, d'efficience et de SAV.
Par contre Le F35 va coûter une fortune aux Belges de part des technologies complexes...
Nos amis Belges font donc comme ils veulent, et qu'ils arrêtent de nous prendre pour des idiots !
Réponse de le 04/10/2017 à 21:04 :
Une chose est sûre, la propagande a eu son effet.
Réponse de le 04/10/2017 à 23:14 :
après la Belgique qui abdique et bientôt l'Allemagne il n y a plus d'Europe
je remercie nos brillant et pas courageux politiciens les Belges vont amèrement regretté leur achat mais trop tard
a écrit le 04/10/2017 à 18:43 :
La France a de bon atouts et que cela plaise ou pas.Concorde Tgv Airbus Ariane space L'Oréal...etc...soyons fier mes amies
Réponse de le 04/10/2017 à 21:14 :
Tu oublie Napoléon
Réponse de le 05/10/2017 à 15:09 :
Non, plus le TGV Thomson a été bradé à Siemens, par... Macron.
a écrit le 04/10/2017 à 18:36 :
Amateurisme et arrogance : En Marche vers la France éternelle...
a écrit le 04/10/2017 à 18:24 :
En même temps, les questions sont biaisées pour favoriser le F35. Cest donc normal que la France n'y réponde pas.
C'est vraiment de la mauvaise foi de la part d'un ministre atlantiste.
Réponse de le 04/10/2017 à 20:02 :
puisque apparemment vous avez eu le dossier en main pourriez-vous pour être un tantinet crédible nous donner le genre de questions biaisées. merci de condescendre à informer la base.
Réponse de le 04/10/2017 à 21:43 :
L'une de ces questions étaient que l'avion puisse emmenner des bombes A US.
Ca nous élimine d'office.
a écrit le 04/10/2017 à 18:14 :
Le ministre de la défense belge....le bien nommé 😁
a écrit le 04/10/2017 à 17:58 :
La Belgique est très vexée que la France ne soit ni dupe, ni naive. Ils achètent comme Pays-Bas, Donc pas de LOURD TRAVAIL INUTILE. Meme réponse en flou et diversion, à réserver dorénavant à ce type de non " client "
Réponse de le 05/10/2017 à 1:36 :
De meme que La France ignorera les appel d'offres des polonais, toujours !!!!bouclés d'avance
Réponse de le 05/10/2017 à 1:38 :
De meme que La France ignorera les appel d'offres des polonais, toujours !!!!bouclés d'avance
a écrit le 04/10/2017 à 17:39 :
Normal les rafales sont trop vieux bradée dans le moyen orient n ont plus la cote chez les pays européens,acheter plutôt des avions de 5 generation le top de la techonlogie chers amis Belges!
Réponse de le 04/10/2017 à 18:29 :
Le Rafale, c'est le top de la technologie.

La 5eme génération, c'est surtout la furtivité.
Le rafale avec ses capteurs optroniques rend plus ou moins obsolètes les avions furtifs. Inutile d'échapper aux radars si on se fait démasquer par une caméra vidéo.

Ensuite, le F35 emporte beaucoup moins de charge utile que le Rafale. Même au niveau air-air, le F35, c'est 4 missiles en soute, alors que le Rafale a 14 points d'emport.
Réponse de le 04/10/2017 à 20:01 :
Sauf qu'ils ne sont toujours pas "combat proven" et qu'ils ne le seront peut-être jamais.
a écrit le 04/10/2017 à 17:15 :
Je me pose une question toute simple :
Pourquoi la Belgique a t'elle besoin de ces avions de chasse ?? Contre qui veut elle se défendre ou qui veut elle attaquer ?
Si vous avez une réponse , merci de nous la faire partager .
Réponse de le 04/10/2017 à 17:33 :
Facile ...

Contre des ennemies de la Belgique .
Étant donné que leurs avions sont et seront américains ( leurs bombes thermonucléaires sont américaines et seront donc utilisées avec l'approbation - sur ordre - américaine ) de ce fait on peut aisément déterminer qu'ils seront aussi utilisés contre les ennemies de l'Amérique .
Contre les dictatures qui menacent le monde libre ( ou qui font partie de l'axe du mal ... C'est a dire qu'il n'appartiennent pas a la coalition - terme comprenant tous ceux qui obéissent aux États Unis ).

Si mes écrits ne vous suffisent pas a comprendre pourquoi les belges veulent des avions militaires américains ... Disons que certains européens sont des mercenaires a la solde des américains qui payent pour l'être !
Réponse de le 04/10/2017 à 17:42 :
Tous les pays ont besoin d'une aviation de combat pour faire au moins la police du ciel. Un seul exemple, un appareil peut accompagner un avion de ligne dont le contrôle a été pris par des terroristes. Je vous rappelle que la Belgique participe à des opérations internationales aériennes de type ONU. Bref, la Belgique, qui a également des missions OTAn, a réellement besoin d'avions de combat.
a écrit le 04/10/2017 à 17:02 :
Il s'appelle comment ce ministre Belge?
Vandeput .......ah oui! cela lui va bien vent de putte
a écrit le 04/10/2017 à 16:53 :
la France pense elle tout diriger .. ?
a écrit le 04/10/2017 à 16:39 :
"la France n'avait pas répondu à l'appel d'offres" si mais comme ils veulent du coup ils se defendent en pretextant cela.
Bref l'union de la defence n'existe pas
Réponse de le 04/10/2017 à 18:29 :
Avec des comportements aussi dégoutants, elle n'xistera jamais.
a écrit le 04/10/2017 à 16:12 :
AO complètement charançonné. Ça évitera à Dassault de perdre son temps.
a écrit le 04/10/2017 à 16:01 :
De toute façon c'est du pipeau cela fait déjà plusieurs années que les belges et en particulier son ministre de la défense ont choisi le F35. Je ne comprends pas que la France perde son temps à réponde à ce marché qui est perdu d'avance.
a écrit le 04/10/2017 à 16:00 :
Macron va-t-il lancer un embargo sur les frites :-)
a écrit le 04/10/2017 à 15:59 :
On sent comme un troisième larron derrière tout ça, et qui serait le véritable commanditaire, tout semble bien opaque dans cette UE de Bruxelles!
a écrit le 04/10/2017 à 15:34 :
pauvre belge belle mascarade achetez votre f35 et meme mieux quitter l europe aller prendre la baniere trump plus simple c et quoi cet europe de bras cassée sont ils la pour l europe ou juste encaisser le subvention ...bien ce qu il aura de bien c est que chaque foi que le f35 ira aux chiottes ils devront envoyer un fax a trumpette ....pauvre belgique il n y a pas que le pays qui est plat ...
Réponse de le 04/10/2017 à 23:27 :
eemmanuel 66:tout a fait d'accord avec vous et quant ils vont payer très cher l'armement et les couts d'utilisation les Belges vont pleurer comme les Anglais
a écrit le 04/10/2017 à 15:25 :
Les français ont peut-être oublié que les belges sont les clients et que celui qui paye, commande et pas inverse.
Réponse de le 04/10/2017 à 15:47 :
La France a proposé un partenariat à la Belgique. Rien de plus. C'est comme l'Allemagne qui a proposé à la Norvège un partenariat stratégique en dehors de l'appel d'offres sur l'achat de sous-marins. Et d'ailleurs Oslo l'a accepté. C'est comme Boeing qui propose à SES hors appel d'offres des satellites plus puissants après avoir été écarté de la compétition. Où est le problème avec la France en Belgique?
Réponse de le 04/10/2017 à 16:11 :
La Belgique est un poids plume et ne joue pas collectif... On s'en tape, on a les Rafales pour nous, bien superieurs, et on en vent en Malaisie, Egypte et en Inde....
Réponse de le 04/10/2017 à 23:34 :
Les achètent et ils ont le droit.les Anglais aussi ont le droit demandés leurs
si ils sont d'accord pour payer 50 millions de dollar en plus du prix de 100 millions a l'achat et ce n'est qu'un début les pannes ne sont pas comprises
Réponse de le 04/10/2017 à 23:37 :
les Belges les achètent et ils ont le droit.les Anglais aussi ont le droit demandés leurs
si ils sont d'accord pour payer 50 millions de dollar en plus du prix de 100 millions par avion a l'achat et ce n'est qu'un début les pannes ne sont pas comprises ni les MàJs
Réponse de le 04/10/2017 à 23:42 :
en réponse a toto:L'Europe est foutu pas d'achat d'avion Européen si les Américains décides de clouer au sol les F-35 l Europe est HS

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :