Un client radié à cause de son fils autiste... le parquet donne raison à la banque

 |   |  309  mots
La décision du parquet de Rennes a de quoi surprendre au vu du motif de la radiation.
La décision du parquet de Rennes a de quoi surprendre au vu du motif de la radiation. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Se faire radier de sa banque à cause du comportement de son fils autiste, c'est la curieuse mésaventure qui est arrivée à un client d'un agence de Bourg L’Évêque (Maine-et-Loire).

Le 29 août 2016, un père de famille, Loïc Croyal, porte plainte contre sa banque, la Caisse d'Epargne, l'accusant de l'avoir radié pour un motif discriminatoire, à savoir le handicap de son fils, autiste. Client de la même agence de Bourg L'Évêque depuis 25 ans, le père de famille s'y était rendu avec son fils deux semaines plus tôt. Jugeant le comportement de son fils, qui avait tenté de baisser son pantalon plusieurs fois car il avait envie d'uriner, la banque lui a donc envoyé un recommandé une semaine plus tard l'informant de la fermeture de son compte et de celui de son fils sous deux mois.

Près de huit mois après la plainte, le parquet de Rennes l'a classée sans suite en justifiant sa décision ainsi : "La rupture trouve sa cause dans la répétition des incidents impliquant Loïc et Fabien Croyal au sein de l'agence de Bourg L'Évêque, particulièrement, l'attitude de Loïc Croyal dont le comportement inadapté a troublé le bon fonctionnement de l'agence", comme le rapporte Ouest France.

Deux versions des faits différentes

Jean-Guillaume Le Mintier, avocat de LoÏc Croyal a repliqué, toujours dans les colonnes de Ouest France, s'indignant d'une décision "incompréhensible et inquiétante". Il évoque également le témoignage d'une employée de l'agence qui confirme que la décision n'était motivée que par le comportement de Fabien et non par celui de son père, ajoutant que cette même employée n'était pas choquée par ce comportant, connaissant le handicap du jeune homme.

L'avocat a donc décidé de rédiger une citation directe devant le tribunal correctionnel de Rennes, ce qui permettra à la famille Croyal d'obtenir des explications de la part de la banque et de ses responsables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2017 à 11:12 :
Dimanche : F.N !
a écrit le 30/04/2017 à 13:07 :
Racisme honteux, il faudrait faire fermer cette banque !
Réponse de le 05/05/2017 à 15:08 :
Pas forcément : qui empêchait le père de famille de faire garder son fils ? C'est genre mon fils va uriner partout mais c'est normal il est autiste ! Si votre fils est atteint d'une psychopathie tendance pervers violeur vous allez l'amener à une pyjama partie avec des filles ?
a écrit le 29/04/2017 à 12:37 :
c'est une forme de racisme
mettre une personne a cause d'une maladie de mauvaises naissance
ou d'origine qui ne plait pas
c'est du racisme
tout comme considere les sans dents
et le pire est que la justice renforce la discrimination
ou est la mise a la porte du ou des responsable
Réponse de le 29/04/2017 à 17:38 :
@ludwig: si en effet, le client avait été immigré et illégal, il aurait pu porter plainte pour racisme et gagner :-)
a écrit le 28/04/2017 à 21:13 :
D'où l'expression " plus rien à cirer du parquet"
Dans ce genre de jugement, il faut rechercher si le banquier et le juge n'ont pas d'accointance , maçonniques (frères) associatives (lyon's club, rotary) en province ça ne pardonne pas....
Réponse de le 29/04/2017 à 10:24 :
Moi, je penche plutôt pour un complot judéo-maçonnique initié par les illuminati 🙄
Réponse de le 29/04/2017 à 15:36 :
Il est hélas avéré qu'une certain nombre de décisions de "justice" sont biaisées par la "fraternité" cachée entre plusieurs parties. Je ne sais pas si c'est le cas ici.
a écrit le 28/04/2017 à 19:57 :
Sous le choc ! Triste monde.
a écrit le 28/04/2017 à 11:22 :
Attention, notre prochain président risque d'être un banquier...
Réponse de le 29/04/2017 à 10:21 :
Toujours mieux qu'une fasciste.
a écrit le 27/04/2017 à 20:59 :
Ce père qui a certainement un quotidien difficile avait il besoin de cette bassesse.. L'enfant aurait dû uriner par terre .. Désolé ça fait du bien ..Courage à ce papa .Quand on éleve un enfant avec handicap on a droit au plus grand respect.
a écrit le 27/04/2017 à 20:44 :
Une honte. En france la compassion est reservee aux voyoux .
a écrit le 27/04/2017 à 11:33 :
Moralité : ne jamais baisser son pantalon face aux banquiers quels qu'il soit !!!!
a écrit le 27/04/2017 à 9:43 :
Au vu de ces faits, les Caisses d'Epargne et leurs soeurs Banques Populaires groupe Bpce sont ... à fuir

Cette discrimination et cette absence de la moindre humanité sont insupportables ...

ces banques sont la honte de la France.
Réponse de le 29/04/2017 à 10:22 :
Parce que vous, vous êtes capable de vous faire une opinion sur la base d'un article de la tribune ? Fort, très fort...
a écrit le 27/04/2017 à 8:23 :
La France dans sa splendeur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :