Emmanuel Macron, un nouvel homme fort à Bercy ?

Quelle est la stratégie d’Emmanuel Macron, remplaçant d'Arnaud Montebourg à Bercy, pour dynamiser l’économie ?
Fabien Piliu

4 mn

(Crédits : Reuters)

Arrivé au ministère de l'Economie fin août, Emmanuel Macron, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée, s'est très vite différencié de son prédécesseur à Bercy : il se veut moins brutal, plus à l'écoute, mais tout aussi déterminé... Une main de fer dans un gant de velours ?

Lire Emmanuel Macron nommé à l'Economie

Lire également Emmanuel Macron, un anti Montebourg à Bercy

Très vite, il imprime sa patte. Avec quelques déclarations plus ou moins maladroites, plus oui moins calculées, le nouveau ministre de l'Economie affiche sa volonté de secouer l'économie française. Son crédo : il n'y a pas de tabou ! Ses déclarations faites au Point sur les 35 heures juste avant sa nomination déclenchent immédiatement la polémique.

Lire Macron entend autoriser les entreprises à déroger aux 35 heures

Lire également Emmanuel Macron connaît-il vraiment les lois sur les 35 heures ?

Ses commentaires sur la réforme de l'assurance-chômage, qu'il juge insuffisante, déclenchent également la colère de l'aile gauche de la majorité. Le Front de gauche est furieux.

Lire Macron sur l'assurance chômage: la gauche entre mesure et indignation

A la rentrée, la France tente de convaincre Bruxelles de l'honnêteté de son projet de budget 2015. Si celui-ci est rejeté, le calendrier des réformes structurelles pourrait s'accélérer.

Lire Budget 2015 : Macron et Valls jouent-ils la politique du pire ?

Reprenant le chantier de la loi sur la croissance et le pouvoir d'achat lancé par Arnaud Montebourg, qu'il renomme loi pour la croissance et l'activité, Emmanuel Macron s'attire les foudres des professions règlementées.

Lire Professions libérales: Macron compte trouver "des solutions concertées dans les prochaines semaines"

Lire également Comment Emmanuel Macron veut réformer la procédure prud'homale

Quels pourraient être les effets de la loi Macron ? Le détail est fourni par Bercy.

Lire Future "loi Macron": l'impact sur l'économie française

Lire également Loi Macron: les principales mesures qui seront présentées

Reste maintenant à savoir ce qu'il restera du projet de loi une fois celui-ci débattu au Parlement. Le Parti socialiste a d'ores et déjà prévenu que certaines mesures seraient modifiées. A la gauche du Parti, les critiques sont très sévères.

Lire Le PS prêt à voter une loi Macron... de compromis

Pour sortir la France de l'ornière, la coopération franco-allemande est relancée. Emmanuel Macron et Sigmar Gabriel, son homologue allemand s'inspireront-ils du rapport rédigé par Jean Pisani-Ferry et Henrik Enderlein ?

Lire La peu convaincante "nouvelle donne" européenne d'Emmanuel Macron

Lire également Relance allemande: S&P met à rude épreuve la "nouvelle donne" de Macron et Marché du travail, investissement... que propose le rapport Pisani-Ferry - Enderlein ?

En attendant que son action se traduise par des dixièmes de point de croissance supplémentaires, que pensent les Français - à l'exception des professions règlementées furieuses contre le projet de loi qu'il porte - de leur ministre de l'Economie ? Ils le soutiennent.

Lire France: Macron plaît, la politique économique du gouvernement déçoit

Lire également Une majorité de Français se dit favorable à la loi Macron

Fabien Piliu

4 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 31/12/2014 à 12:47
Signaler
Fort de quoi de ces diplômes, en tous les cas pas de l'expérience de diriger des entreprises!!!

à écrit le 31/12/2014 à 12:06
Signaler
si M.Macron est aussi fort,pourquoi,les paiements des commerces Internet ,passent tous par le système PAYPAL,sous contrôle des anglos-saxons???? Que font les banques FRANCE???? lutter contre l'évasion fiscale est une priorité pour Bercy,alors toute...

à écrit le 30/12/2014 à 16:43
Signaler
adulés un jour brûlé demain ...

à écrit le 30/12/2014 à 16:39
Signaler
De toute façon, il ne faut qu'il se leurre, le PS c'est fini.

à écrit le 30/12/2014 à 14:15
Signaler
Quand je lis l'article sur les revenus et sur l'endettement de ce "personnage" qui veut faire travailler pour rien les gens le dimanche, je me dis que des coups de pieds aux fesses se perdent !! Qd on achète un appart à 950K€ et qu'on emprunte 650k€ ...

à écrit le 30/12/2014 à 13:35
Signaler
S'il pouvait faire basculer le PS dans l'économie !! Pas très fan de la privatisation de l'aeroport de Toulouse Blagnac, pourtant M. Macron a été convaincant sur RTL, mais crowfounder convaincu, j'espere que les solutions alternatives et realistes se...

à écrit le 30/12/2014 à 13:15
Signaler
Pour l'instant , il ne se passe rien ; lui aussi sera victime de son administration , des syndicats et autres clans qui bloquent , en France, toutes réformes....

le 30/12/2014 à 13:45
Signaler
Macron ne sera victime de rien du tout, c'est un vantard bon à rien mauvais à tout, ce sont les Français qui seront victimes du MacronVallsSapinisme cinique.

à écrit le 30/12/2014 à 11:44
Signaler
Nouvel homme fort"!! je ME MARRE! Tous des incapables! TOUS! lamentable !

à écrit le 30/12/2014 à 11:32
Signaler
Nous les français d'en bas avec et sans dents, ce que nous retenons de macron, c'est qu'il est un disciple de Valls Sapin, tous deux sont essentiellement des bavards aux idées fourre tout, brouillonnes, approximatives, souvent infantiles ; Il est é...

à écrit le 30/12/2014 à 10:39
Signaler
M.Macron ne fera pas de miracle,car il est enfermé dans les carcans politiques,medef,et surtout dans ceux des princes Étatiques des ministères qui n'ont de la France que la notion ,l'Etat doit nous servir. comment expliquer par exemple que nous comm...

le 30/12/2014 à 10:57
Signaler
ces trains sont fabriqués en France à l'usine Bonbardier de CRESPIN dans le nord où un contrat de 860 trains a été passé pour l"ensemble des régions de France

le 30/12/2014 à 18:55
Signaler
Robyvon Oui,vous avez raison,mais les bénéfices vont où? nous avons comme pour Amazone,fait des dotations d'installation,qui ne nous sont pas remboursées,car comme chez Disney,ou n'importe quel franchisé,les charges de franchise sont excessives et ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.