Emap lance un avertissement sur son activité

 |   |  327  mots
Le groupe de presse britannique a annoncé ce matin que son chiffre d'affaire courant pourrait accuser une légère baisse au premier semestre, tout en restant stable sur l'ensemble de l'année. Conséquence de cette nouvelle, le titre chute en Bourse.

Emap est confronté à une baisse d'activité: c'est ce qu'a annoncé ce matin l'éditeur des magazines FHM et Closer, qui est également propriétaire de plusieurs stations de radios (Kiss et Magic) au Royaume-Uni, dans un communiqué publié avant son assemblée générale annuelle d'actionnaires.

Après des performances conformes à ses attentes sur les deux premiers mois de son exercice (avril-mai), les nuages se sont accumulés récemment. "Les tendances qui se dessinent actuellement incitent le groupe à faire des prévisions plus prudentes pour ses revenus sous-jacents", indique Adam Broadbent, président d'Emap. En effet, le groupe a constaté une inflexion de la diffusion de plusieurs de ses titres. Si les ventes d'hebdomadaires au Royaume-Uni se portent bien, à l'inverse les mensuels souffrent. Les magazines automobiles et masculins sont notamment affectés. Et la morosité sévit également sur le marché publicitaire, où l'on assiste actuellement à un ralentissement de l'activité. Malgré un bon début d'exercice, les ventes d'espaces de publicité dans les magazines grand public se sont essoufflées. Et le même phénomène est constaté pour la publicité radio.

Dans ce contexte commercial difficile, l'action Emap a été fortement sanctionnée. Elle a chuté de 14,7% à la Bourse de Londres, à 712 pence, en clôture.

Et les analystes revoient leurs prévisions. Le groupe tablait jusqu'à présent sur une croissance d'environ 1% de ses revenus sous-jacents sur l'année. "En fonction de la capacité de l'entreprise à mitiger l'impact du ralentissement des ventes par des réductions de coûts, nous pensons réviser nos prévisions de bénéfices en baisse de 3 à 4% pour l'exercice", a déclaré à Reuters Charles Peacock, analyste de la maison de courtage Seymour Pierce.

Par ailleurs Emap, qui a vendu en juin dernier pour 550 millions d'euros ses magazines français au groupe italien Mondadori, prévoit que la cession sera effective avant la fin du premier semestre de l'exercice. Il s'est engagé à distribuer à ses actionnaires 285 millions de livres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :