Après le départ de Christophe Lambert, Publicis abandonne la compétition pour le budget SFR

 |   |  428  mots
Publicis Conseil, l'agence du groupe Publicis, se retire de la course pour conserver le budget publicitaire de l'opérateur de téléphonie mobile SFR. Une mauvaise nouvelle pour le groupe de Maurice Lévy après la démission récente de Christophe Lambert, le PDG de Publicis Conseil, et de deux autres responsables du groupe.

Le groupe Publicis, quatrième groupe mondial de communication présent dans 104 pays et qui compte 40.000 collaborateurs, jette l'éponge. Il abandonne la compétition pour conserver le budget publicitaire de l'opérateur de téléphonie mobile SFR, pour lequel son agence Publicis Conseil était en course. C'est une conséquence du départ le 9 octobre dernier de Christophe Lambert, PDG de Publicis Conseil. Celui-ci a annoncé à la surprise générale sa démission et est parti avec Frédéric Raillart et Farid Mokart, co-présidents et créatifs d'une autre agence du groupe Publicis "Marcel" née en 2005.

Tous trois ont quitté le navire Publicis pour voler de leurs propres ailes, tout en s'associant à l'homme d'affaire breton Vincent Bolloré. Ils vont créer une nouvelle agence baptisée Fred Farid Lambert qui verra le jour au début de l'année prochaine. Ils en détiendront 70% du capital, 30% étant possédés par Bolloré. Un coup dur et une offense pour Publicis, car Bolloré est le premier actionnaire avec 25% du capital d'Havas qui détient le réseau Euro RSCG, le grand concurrent en France du groupe de Maurice Lévy. L'arrivée récente d'Olivier Fleurot (ancien PDG du groupe Financial Times) comme PDG du réseau d'agences Publicis Worldwide, ce qui fait de lui aujourd'hui l'un des possibles dauphins de Maurice Lévy, le PDG de Publicis, aurait jeté le trouble, et n'aurait pas été appréciée par Christophe Lambert, qui était lui aussi pressenti comme remplaçant potentiel de Maurice Lévy.

Partiellement décapité, le groupe Publicis doit donc aujourd'hui reconstruire ses équipes. Dans un communiqué, Maurice Lévy, PDG de Publicis, justifie la décision d'abandonner le budget SFR en expliquant que "les départs de Christophe Lambert, Frédéric Raillart et Farid Mokart nous conduisent à faire des choix dans l'affectation de nos ressources".

Le budget publicitaire de SFR, qui est estimé à 150 millions d'euros, était géré depuis 1993 par le groupe Publicis. Concurrence oblige, alors que l'agence Marcel avait gagné une partie du budget publicitaire de la marque Orange, il avait été remis en compétition. Publicis abandonne donc la course. Cinq agences dont Publicis étaient en lice pour l'appel d'offres lancé en août dernier par SFR, qui attend pour fin 2006 le résultat des offres des différents participants.

C'est donc une mauvaise nouvelle pour le groupe Publicis qui est actuellement en course pour les budgets de la RATP et d'EDF. À la Bourse de Paris, le titre Publicis a clôturé en baisse de 0,39% à 30,94 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :